Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laroseorange2002 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Boy Next Door The Boy Next Door
Penelope Ward   
Je me sens en totale dépression livresque, trois des grosses sorties attendu depuis des mois m'ont totalement laissé insensible. J'étais tellement excité après Room Hate que ça ne m’est pas venu à l'idée que je serais déçue du récit. Il y a quelques points qui ont fait que ce récit, n'était pas très convaincant, des scènes pas toujours connectées et des dialogues dérangeants. Pour tout vous dire, c'est l'impression dominante qui avait animé ma lecture de Step Brother, le fond de l'histoire est plaisant, mais sans jamais vraiment décoller.

Pour ceux qui n'auraient pas lu Step Brother, il faut savoir que Chelsea est connectée à l'histoire puisqu'il s'agissait de la petite amie de Elec et bien évidemment si ce tome compagnon existe, c'est qu'ils ne vivent pas d'amour et d'eau fraîche. A vrai dire, leur rupture a été assez brutale et la jeune femme se remet difficilement de la perte de cette relation. Le changement semble être la clé d'un nouveau départ, alors un déménagement c'est la solution rêvée, si seulement son mystérieux voisin ne la rendait pas dingue avec ses deux chiens bruyants. On dit souvent que le premier contact est déterminant et on peut dire que ces deux-là vont partir sur une relation explosive.

On est tous passé par une rupture difficile et ce tome aborde un angle intéressant de l'amour. On se questionne notamment sur les degrés d'amour que peuvent éprouver les personnes et bien que cette histoire ait parfois raisonné comme un boomrang sur ma vie personnelle, j'ai apprécié cette manière d'évoquer les sentiments amoureux et on réalise qu'il n'y a pas de recette miracle pour se remettre d'une rupture. Seul le temps guérit les blessures et la tristesse de Chelsea va progressivement se transformer en autre chose au contact de Damien. La jeune femme va passer par une palette d'émotions, oubliant ses tracas à force d'être poussé à bout par son voisin, mais c'est bel et bien le trouble qui va définitivement l'aider à passer à autre chose, il faut dire qu'une relation amicale va rapidement naître entre eux et elle va réapprendre à aimer d'une manière totalement différente. La limite entre l'amitié et l'amour est fragile et Chelsea et Damien vont en faire l'expérience.

Mon gros problème à la lecture de cette histoire, c'est que le sujet est fort et j'ai l'impression d'être resté de marbre, le récit manque parfois de naturel et ça enlève une part de crédibilité. Damien est un personnage haut en couleur et son caractère est le parfait reflet du bad-boy, mais en creusant un peu son histoire va s'avérer surprenante. Beaucoup de mystère demeure et on comprend difficilement ses réactions, il est parfois très contradictoire dans ses actions et il est évident qu'on n'a pas toutes les cartes en mains, mais ce côté passif ça ne m'a pas séduite. Il y a un contraste entre son caractère désinvolte et sa manière de se comporter avec Chelsea.

On retrouve l'humour de Penelope Ward et c'est l'une des choses que je préfère dans ses romans, ce sentiment de liberté et cette part de légèreté, alors qu'on aborde plusieurs thèmes difficiles. La romance se construit d'une belle manière et l'amour/amitié qui naît montre une connexion d'abord physique, puis sentimentale. Je ne nie pas que le couple ait de beaux moments ensemble, mais ça n'aura pas suffi à faire éclater un millier de papillons dans mon cœur. Peut-être est-ce les prémices d'une panne, ou est-ce lié à la traduction, toujours est-il que je suis passé complètement à côté de cette histoire. J'ai tendance à monter mes exigences quand j'apprécie une auteure et c'est peut-être ce qui n'a contribué à rendre cette lecture agréable, mais pas inoubliable.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-3Wu

par Luxnbooks
Wild Men, Tome 1 Wild Men, Tome 1
Jay Crownover   
C’est avec une pointe de déception que je referme ce livre pour lequel je n’ai pas vraiment adhéré à l’histoire. Malgré un début très prometteur et un pas-vraiment-cowboy sexy, je reste sur ma faim avec ce roman qui prend une tournure qui m’a déplu.

Depuis sa dernière rupture, Leo s’est renfermée sur elle-même. Petit à petit, elle s’est éloignée des autres et de son entourage. Inquiète, sa meilleure amie, Emrys organise pour elle deux, un voyage dans le Wyoming. Une semaine de randonnée équestre au grand air pour se changer les idées et oublier ses tourments.
A peine arrivée, Leo est de suite troublée par l’un des frères Warner, propriétaires du ranch qui organise leur randonnée. Ténébreux et mystérieux, Cyrus semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à l’idée de ce voyage, Leo finit par se laisser transporter dans cette nouvelle aventure.
Une aventure qui va prendre un tour inattendu et menaçant quand les randonneurs et leurs accompagnateurs vont se rendre compte qu’ils ne sont pas aussi seuls qu’ils le pensaient.
Entre trouble amoureux et danger, la semaine de Leo va s’avérer périlleuse. Mais heureusement le beau Cyrus est à ses côtés dans cette épreuve.

Comme je le disais en préambule, je suis déçue par ce roman. Certes, Jay Crownover nous prévient dès le départ que ce roman est différent de ses précédents écrits et qu’il ne faut pas essayer de les comparer. Jusque-là pas de problème. Le renouveau dans le registre d’un auteur est toujours appréciable. Ici donc, exit les bad boys tatoués, les bas-fonds de la ville de The Point et sa violence. Place aux grands espaces, aux paysages du Wyoming et au monde des cowboys. Encore une fois, pas de problème. Là où ça coince (tout du moins pour moi), c’est dans le côté mélodramatique « bas de gamme » que prend l’histoire. A partir de cet instant, j’ai complètement décroché de ma lecture. J’ai eu le sentiment de me retrouver plongée dans un mauvais téléfilm ou pire un épisode de Walker Texas Ranger. La critique est peu flatteuse mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti.
Autre point de déception, c’est sur le point de vue de l’histoire. Habituée à avoir les points de vue masculin et féminin dans les précédents romans de l’auteure, j’ai été un peu déstabilisée de n’avoir cette fois que celui de Leo. Même si on découvre Cyrus au moyen des confidences qu’il livre à la jeune femme, j’aurais franchement aimé bénéficier de sa perspective de l’histoire.
Au-delà de ça, j’ai beaucoup aimé le personnage de Cyrus, ce pas-vraiment-cowboy sexy, confiant et un peu arrogant. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, il se révèle touchant, courageux, et protecteur. Quelques réparties cinglantes et bien senties ajoutent du caractère à son personnage.
Je suis moins charmée par le personnage de Leo. Elle est ambivalente : forte et fragile à la fois. Si je salue son courage et sa loyauté, j’ai moins aimé son incertitude. A de trop nombreuses reprises, elles se posent inlassablement les mêmes questions. Elle ressasse beaucoup trop à mon goût et en devient agaçante. Cela enlève du caractère à son personnage.
Dans ce premier opus, je n’ai pas retrouvé ce qui me plaisait jusqu’à lors dans la plume de Jay Crownover. Un synopsis un peu brouillon, une tournure mélodramatique, beaucoup de descriptions viennent gâcher la fluidité du texte. Pour être honnête, n’ayant pas accroché à ce premier tome, je me demande si je vais pousser l’expérience et lire les suivants. Je suis partagée, j’ai envie d’en apprendre plus sur les deux autres frères Warner, Sutton et Lane mais je crains aussi de ne pas apprécier ma lecture…
Coeur de mercenaire Coeur de mercenaire
Sophie Dabat   
Quand j'ai lu le résumé de ce roman, je me suis dis que je savais ce que je voudrais trouver dedans : une histoire d'amour (bien sûr) et de l'action. Et les deux sont présents et maniés avec brio.

Tiphaine rêve d'une vie de famille et pense atteindre cet objectif avec Thibault, son fiancé... Mais celui-ci décide, tout à coup, de ne plus vouloir s'engager. Sur un coup de tête, Tiphaine décide de se rendre au Libéria en tant qu'infirmière pour une mission humanitaire, en sachant très bien que ce séjour ne serait pas de tout repos. Mais elle ne pouvait s'imaginer à quel point cela serait le cas !
Sur le chemin de sa mission, elle fait la connaissance de Carl, un mercenaire aussi sexy que dangereux, qui ne la laisse pas indifférente... Mais tout les oppose ! Alors que Tiphaine a une mission pacifique , soigner les blessés, Carl tue des gens de sang froid.
Tiphaine est perdue : comment peuvent-ils construire quelque chose en pleine guerre et en ayant des objectifs aussi différents ?

Tiphaine est très attachante dans sa façon de vouloir aider les autres. Elle est infirmière donc c'est normal me direz-vous... Mais elle le fait avec une réelle sincérité, c'est sa vocation et elle ne fait pas que aider les blessures visibles mais également celles qui ne se voient pas. Et puis elle croit en la rédemption, elle croit que personne n'est foncièrement mauvais, d'une manière un peu naïve peut-être... Bien sûr cette manière de penser est très vite remise en question ! Car au Libéria, où la guerre fait rage, on ne peut pas faire confiance à tout le monde.
Au final on voit Tiphaine s'endurcir, grandir...et devenir une adulte accomplie, sûre d'elle. J'ai beaucoup aimé voir son évolution.

Carl est très secret : on sait qu'il est français mais on ne connait pas grand chose de son passé... On sais simplement qu'il est mercenaire. J'ai, d'ailleurs, trouvé dommage que son histoire à lui ne soit pas plus développé, même si cet aspect très mystérieux fait son charme.
Avec le peu d'élément que l'on a sur lui, on voit qu'il n'est pas foncièrement mauvais malgré le fait qu'il soit mercenaire. Carl est même l'opposé de tous ses coéquipiers ! Bien qu'il doive tuer, il n'est pas rustre et respecte les gens (dont les infirmiers qui sont très mal vus par les mercenaires).

L'histoire de Carl et Tiphaine évolue dans un milieu très original puisque très peu propice à des échanges romantiques...Et pourtant, c'est ce qui fait tout le charme de leur histoire.

J'ai adoré ! Le début était tellement original et amusant que j'ai accroché tout de suite. Je n'ai littéralement pas pu lâcher le livre avant de l'avoir fini ! Oui, j'aurais voulu en apprendre plus sur le passé de Carl, mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas apprécié cette histoire.
Et en grande fan des rebondissements dans les romances, je ne peux pas nier qu'il y en a eu ! Alors je ne peux qu'aimer l'histoire de Carl et Tiphaine, j'ai d'ailleurs été triste de les quitter à la fin...

par Ridley
Losing control Losing control
Alexane Tolley   
J'ai eu envie de frapper Coralie tout le long du roman : elle ne réagit pas assez vite, bon dieu, elle a un enfant à protéger et elle fait l'autruche. Même quand la police est déjà rentrée en jeu, elle fait de la rétention d'information. Vraiment stupide.

Ensuite, Guillaume, eh bien, comment peut-elle rester avec lui alors qu'il a l'air de se ficher de tout ce qui lui arrive ?

[spoiler]Ensuite, c'était clair depuis le début que Guillaume cachait quelque, et le soucis, c'est qu'on sait très bien dès les premières pages ce qu'il cache : qu'il a une connexion avec Tony. Bref aucune surprise de ce point de vue.[/spoiler]

Et puis Maël, il aurait pu relever le niveau, mais il ne m'a pas fait rêver. Bref, next.

par Cissou33
The Vanishing Girl, Tome 1 : The Vanishing Girl The Vanishing Girl, Tome 1 : The Vanishing Girl
Laura Thalassa   
J'ai entendu beaucoup de bien sur ce livre. Et beaucoup de louanges et d'exultations dû aux sentiments qu'il fait ressentir. Je regrette vraiment ne pas partager l'avis de ces personnes, car au moins, mes heures passées à lire m'auraient paru rentables et bénéfiques.

Le résumé avait l'air pas mal. Des personnes qui se téléportent, ça aurait été ma première lecture de ce genre si ma mémoire est bonne. Mais hélas, je n'ai pas réussi à être transporté par l'écriture de l'auteur qui, bien que correcte, ne me faisait strictement rien ressentir. Et cela valait aussi bien pour les scène de tensions, d'angoisse ou de romances. Parlons-en d'ailleurs de cette romance. Tout roule comme sur des roulettes. A tel point que c'en est décevant. La soi-disant froideur d'Ember a fondu plus rapidement qu'une glace au soleil de 56° C. Et cette manie à vouloir mettre les personnages à poil dès le départ...et constamment...tout cela m'échappe. 68% du livre est composé de ça. Si encore ça créait une émotion, mais nop...Rien.

Pour les moments d'actions, j'ai trouvé pas mal de parties ultra clichées. Certaines scènes avaient carrément l'air d'être découpées d'un film puis collées dans le livre et ce n'était pas top-top vu mes grimaces.

Le scénario est très prévisible, ce qui a accru mon ennui. Pas de suspense, pas d'envie de connaitre la suite, j'avais hâte de finir le livre pour passer à autre chose.

Côté personnage, on a le mec parfait arrogant, la rivale furieuse qui s'enflamme toute seule et une "héroïne" terne et naïve à souhait. Les questions qu'elles posaient....franchement. Elle m'a paru vraiment sotte, surtout au vu de ses agissements. Elle semblait tout le temps oublier où elle était et faisait clairement des trucs qui lui vaudraient des ennuis sans s'en rendre compte compte avant d'être devant le fait accompli.

Exemples ? Allons-y : [spoiler]elle envoie des mails à ses proches et attends sérieusement de leurs nouvelles. Vraiment ? Elle croyait qu'elle était dans un centre aéré ou quoi ? Deuxièmement, elle fait des recherches sur un type que le gouvernement recherche à l'aide d'un réseau surveillé par le gouvernement !! N'est-elle pas idiote ?Oui, elle l'est. Et enfin, elle s'imaginait que ses déplacements et sa fréquentation avec Caden passerait pour du beurre....Sincèrement ? ça m'a vraiment fait tiqué. C'est trop gros tout ça.[/spoiler] Pour tous ces exemples et bien plus, j'ai été indifférente à cette héroïne et à son histoire. J'ai bien trop levé les yeux au ciel pour l'apprécier. Je n'apprécie personne en fait. Les autres personnages sont des figurants juste pour faire genre qu'il y en a d'autres. Caden sort des disquettes valant leur pesant d'or de cliché et voilà quoi, tout le reste est fade et creux.

J'ai l'impression aussi que tout est surestimé dans cette histoire. Que ce soit les compétences d'Ember ou encore les situations dans lesquels ils sont. Et puis, malheureusement, quand l'auteur essaye de créer une "phrase fatal" pour faire choc, ça fait chou blanc. Un très gros chou blanc.

Bref. J'avais quelques étranglements de rire nerveux tant j'étais surprise par les clichées mais en rien par amour des blagues pouvant se trouver dans le livre.

Pour conclure, le livre n'est pas horrible en soi mais il n'avait pas ce qu'il fallait pour me donner un petit coup d'intérêt. Les histoires sans chamboulement que je ne vois pas venir me déplaise vraiment. Même la fin ne m'a pas surprise...quelle tristesse ! C'est vraiment regrettable car ça aurait peut-être remonté mon intérêt mais en tout cas, il est clair et net que je ne lirai pas le tome 2.
Les Héritiers, Tome 1 : La Princesse de papier Les Héritiers, Tome 1 : La Princesse de papier
Erin Watt   
Beaucoup de bruit pour pas grand chose concernant ce livre. L'écriture est simpliste, pleine de répétition et surtout vulgaire. Beaucoup de gros mots et un langage très cru concernant le sexe. J'espère vraiment que les ados américains ne parlent pas ainsi car ça serait très inquiétant.
Concernant Ella on essaye de la faire passer pour une fille qui a du caractère mais [spoiler]La fille est prête à faire une fellation à un mec qui l'insulte de sal... toutes les 2 minutes wtf, ensuite elle tombe amoureuse de lui et ne peut pas résister parce-qu’il est trop beau donc qu'il te manque de respect, te menace et t'harcèle c'est pas bien grave. Euh non je ne suis pas d'accord ce n'est pas de l'amour vache c'est mal et dévalorisant pour la femme [/spoiler]

Reed ce n'est absolument le genre de personnage masculin qui me plait. Ce n'est pas un bad boy c'est un mec irrespectueux et vulgaire.

Leur histoire d'amour tombe comme un cheveux sur la soupe ainsi que le statut de "petite soeur" d'Ella y a 2 pages vous la détestiez et là d'un coup sans elle votre famille sera brisé. C'est n'importe quoi.

Bref le livre est tout de même prenant, qui nous laisse en suspens à la fin je lirais surement le second tome mais je ne le qualifierais pas de bon livre bien au contraire.

par suhani76
Invincible, Tome 1 Invincible, Tome 1
Jane Harvey-Berrick    Stuart Reardon   
Alors je n'ai pas aimé ni détesté. Je sais pas, peut-être est-ce dû à l'univers dans lequel se déroule cette romance mais je ne sais pas. Ou alors à la narration. J'avoue que pour ce genre de roman, je préfère les points de vues internes... L'univers, la romance, rien ne m'a vraiment accroché. Je l'ai lu, même si j'ai parfois sauté des passages.
Heart of Wild, Tome 1 : Without You Heart of Wild, Tome 1 : Without You
Soleano Rodrigues   
Premier livre de l'auteure pour moi, et j'ai trouvé sa plume agréable à lire.
L'intrigue est intéressante, émouvante, tragique... Les personnages sont sympathiques, Brayden est loin du stéréotype des hockeyeurs habituels dans certaines romances, il est doux, patient et à l'écoute, c'est un bon personnage masculin. Ayleen, est une jeune femme blessée par la vie, elle traine un passé bien chargé. C'est une personne renfermée sur elle même qui refuse tout contact, elle se coupe littéralement du monde extérieur. Quand ces deux là se rencontrent c'est comme qui dirait un coup de foudre.
Pourtant vu comment l'auteure décrivait Ayleen, j'ai trouvé que ce rapprochement était un peu rapide et facile. On a des avancés, des retours en arrière certes, mais finalement je n'ai pas trouvé que c'était bien rythmé. [spoiler]J'ai eu un peu de mal aussi avec les apparitions de Jim, les souvenirs étaient nécessaires, mais ces apparitions pas crédibles du tout, à chaque fois cela m'a fait levé les yeux au ciel, je suis fleur bleue mais pas à ce point.[/spoiler]
Il m'a manqué quelque chose pour que cela soit un coup de cœur, certains passages sont faciles, d'autres pas assez développés comme les derniers chapitres qui sont courts et où l'on passe d'une période à l'autre, j'ai eu l'impression qu'il fallait vite finir le livre, j'aurais aimé voir Ayleen se battre un peu plus avec elle même, avec ses sentiments. Car finalement j'ai lu une romance assez simple avec une trame douloureuse, comme si ces deux choses là n'avaient pas réussi à se fondre l'une dans l'autre.
Un bon moment de lecture qui m'a juste laissé un peu sur ma faim.
Pari entre amis, tome 1 : Pari entre amis Pari entre amis, tome 1 : Pari entre amis
Pauline Libersart   
J'ai beaucoup apprécié ce livre. Pas mal d'emotions y sont décrites. Le style d'écriture est original car on y rencontre tous les points de vues des divers personnages.

par audiemp
Sentiments d'urgence Sentiments d'urgence
Anna Wayne   
Que dire.
J'ai commencer et j'ai accroché direct.
Cela m'a fait rire que le gars dit adoré sa vie de rockstar, des filles différentes tous les soirs. Que demander de mieux??
Et la une rencontre de quelques minutes et il ne peut plus se sortir Ally de la tête!!
Bon après c'est la base de tout new romance quasiment.
Puis que dire de Ally qui veut l'homme parfait, le grand amour. Mais je pense qu'elle peut quand même prendre du bon temps en attendant de tomber dessus.
Bon après je viens de commencer le livre avec ces premières réflexions.

Là en le terminant je me suis dit vraiment jolie fin, courte mais super!
L'accident qui est un rappel. J'ai stressé à ce passage.

Par contre plus je lisais plus je me disais que les suites serait des tomes sur les autres membres du groupe, et surement avec les copines d'Alyssa. Mais plus j'ai avancé plus j'ai du mal à y croire!!
Par contre je veux vraiment un livre ac Emi. Tout ce qui se dit est intrigant.

Mais je n'en dirai pas plus, lisez ce livre