Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lau7cheer : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Alphas, tome 1 : La Revanche de la Louve Alphas, tome 1 : La Revanche de la Louve
Françoise Gosselin   
Alors comment dire ?! .... Je voudrais pas paraître folle mais j'ai juste SUR KIFFER, une PÉPITE , un vrai Coup de Coeur ... Une ADDICTION
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Un vrai coup de cœur .
Un livre d'une rare beauté, magique, déchirant et un véritable choc émotionnel...
Car cette histoire pourrait être vrai!
Donc ma forte émotion pour ce livre je me suis mise dans la peau du personnage de Lou, on ne peut qu’en ressortir plus grand et fort...
Je ne vous ferais pas de grandes phrases car je manque de mots tellement mon cœur en est bouleversé .
Par ce roman si beau et si triste mon cœur a été touché.
Mes larmes ont coulées doucement au fil des pages...
Excellent une belle leçon de vie qui fait réfléchir sur nos petits tracas de la vie quotidienne qui sont bien petits, car ça n'a beau être qu'un roman il s’en dégage beaucoup d'émotions et bien plus encore...
Gros coup de cœur 2013 et un de mes livres préférés dans ma biblio ❤❤❤❤
À lire ...
Aliss Aliss
Patrick Senécal   
Un conte, des fous-psychopathes, un quartier inconnu, de la drogue, du sexe, de la torture, une question inconnue...

J'ai rarement lu un ouvrage aussi dingue (parce qu'il n'existe pas d'autre mot pour le décrire). Si Lewis Caroll était parti loin dans le roman original, ce n'est rien par rapport à ce qu'a réussi à faire Senécal.
Qu'est-ce qu'un monde sans morale ?

J'ai rarement vu des personnages dont la psychologie est aussi bien travaillée. Car si tout le monde est fou, il ne s'agit pas du tout d'une folie désorganisée. Tout ce que font les personnages ont un sens mais encore, faut-il le saisir !

En réalité, il est très difficile d'analyser ce roman initiatique, tant il est complexe et parfois dérangeant. Lu en moins de 24h, je n'ai pas pu le lâcher. Je me suis laissée complètement embarquer. À tel point qu'en arrivant vers la fin lorsqu'un ami m'a demandé « combien faut-il de bébé(s) pour peindre un mur ? » (pensant me faire une blague), il ne m'est même pas venu à l'esprit que le(s) bébé(s) pouvai(en)t repeindre ce mur autrement qu'avec leur sang !

Je n'ai pas regretté du tout d'avoir lu auparavant « 5150 rue des Ormes » car il m'a permis de pouvoir donner plus de profondeur au personnage de la Reine Rouge qui n'est autre que la Michelle de l'autre ouvrage.

Le seul bémol pour moi dans ce roman est l'écriture... Ce n'est pas mal écrit pourtant, mais simplement québécois. C'est souvent très amusant mais comme j'aime les phrases bien construites, je n'ai pu m'empêcher de tiquer. On finit par faire moins attention mais cela reste quelque peu dérangeant. Après, en même temps... le langage québécois n'est-il pas le plus adapté pour la narration d'un livre qui décrit un monde qui semble au premier abord ne pas avoir de règles ?

En conclusion, c'est dérangeant, c'est fortement déconseillé aux âmes sensibles mais il s'agit d'un livre absolument incroyable comme j'en ai peu vu et qui en plus a le mérite de faire réfléchir. Vous l'aurez compris, je vous le recommande très fortement !

Note en plus : il est également très intéressant de voir le parallèle entre le personnage de Charles qui représente le Lapin Blanc et celui de l'auteur d'Alice au pays des merveilles. En effet, le vrai nom de ce dernier est Charles Lutwidge Dodgson (Je remarque d'ailleurs à l'instant que le nom de famille coincide avec deux des rues du roman Aliss). [spoiler] Les agissements de Charles et son penchant pour les petites filles ne sont pas sans rappeler ceux de Carroll.[/spoiler]

par dadotiste
Atlantis, tome 1 : L'héritière Atlantis, tome 1 : L'héritière
Christine Féret-Fleury    Madeleine Féret-Fleury   
vraiment bien écrit et l'originalité est surprenante. j'attend le deux avec impatience.
Animal Tatoo - Les Bêtes suprêmes, Tome 1 : Gardiens immortels Animal Tatoo - Les Bêtes suprêmes, Tome 1 : Gardiens immortels
Eliot Schrefer   
La saison 2 est enfin sortie! Pour les fans de la série, c'est un bonheur! Nous retrouvons nos quatre héros pour de nouvelle aventure. Ils vont devoir affronter une nouvelle menace dont un de leurs anciens ennemis est à l'origine. L'arbre éternel est en danger. Leurs liens avec leurs animaux faiblissent. L'Erdas est de nouveau en danger.

J'étais fan de cette série mais cette saison 2 me plaît encore plus que la précédente. A peine, entamons-nous les premières pages que nous sommes directement plongés dans l'action. Les personnages ont évolué ainsi que leur caractère et leurs relations. Nous sommes toujours fortement attachés à eux ainsi que leurs animaux. De nouveaux personnages apparaissent et nous attendons de savoir quel sera leurs places dans la nouvelle histoire. Les combats ont toujours l'air aussi réaliste. Ils se dérouleraient sous nos yeux et on ressent le danger ressenti par les personnages. Les nouveaux lieux sont à couper le souffle, tout simplement incroyable et magnifique. Les descriptions nous font toujours autant voyagées.

Un tome 1 très prometteur! On attend le tome suivant avec impatience.

par Skyl
Au pays de l'Ailleurs, Tome 1 Au pays de l'Ailleurs, Tome 1
Tahereh Mafi   
Comment expliquer en seulement quelques mots à quel point ce livre était magnifique... Rempli de couleurs? C'était ma toute première lecture de l'auteure en question et je dois dire que je ne suis pas déçue du tout! Mes attentes ont très bien été atteintes. Wow... Alors que j'ai été porté à détester Oliver au tout début, plus la lecture avançait, plus je commençais à l'apprécier... Puis bam, encore... Puis oups, voilà qu'il redevient adorable. On pourrait dire que Taehreh a un don pour jouer avec les sentiments de ses lecteurs! Sans parler d'Alice... J'ai adoré son caractère depuis le tout début. Jeune fille adorable. Son amour pour son père est tout simplement magnifique. J'ai adoré... Et je le recommande grandement!
À la croisée des mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord À la croisée des mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord
Philip Pullman   
Alors je suis tombée dessus complètement par hasard, pcq j'aimais bien la couverture du tome 2.
J'ai cherché le 1, je l'ai trouvé et je l'ai tout de suis dévoré !!!!
Une trilogie Magnifique !!!!!
Pour ceux qui ne sont pas au courrant:
"Il était une fois dans le nord" relate la rencontre entre Lee Scoresby et Iorek !
"Lyra et les Oiseaux" 2 ans après la trilogie ! (Je ne le trouve pas sur Booknode) Je l'ai trouvé... Bof J'lai lu en 2h tellement il y a peu de page ! Mais c'est intéressant de savoir ce que Lyra devient !
"Le livre de la poussière" Pas encore sortis, et je n'ai aucune idée de la date de sa sortie, il se passe 4 ans après la trilogie, soit 2 ans après "Lyra et les Oiseaux". Dans se livre apparemment on comprendrait mieux la poussière, et on retrouverait nos personnages principaux !!!! :) D'après P.Pullman: "Ca sera un gros, gros livre" :)

par Fred_93
Avant la chute Avant la chute
Noah Hawley   
Un roman à la construction très intéressante, où l'enquête n'est pas l'unique fil narratif. Autour des deux miraculés d'un crash aérien, Noah Hawley tisse une histoire à plusieurs entrées : accident ou attentat ? Scott Burroughs, héros ou terroriste ? L'auteur offre une critique acerbe de la télévision et la manière dont nous la regardons, à l'heure où le spectaculaire tue le factuel et la vérité.

https://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.com/2019/08/ils-appellent-ca-un-accident-mais-moi.html
A.A. T1 Dark 24690 A.A. T1 Dark 24690
Alaska Angelini   
dark, dark,dark
habituellement pas mon genre de lecture, sauf que j'ai commencé et je n'ai pas pu m'arrêter. Il fallait que je connaisse la suite et voila, T1, T2 ,T3 et T4 et en manque d'avoir le 5....
J'ai failli lâcher plusieurs fois, moi qui ne supporte plus les films ou on torture,tue et viole,.... me voila en train de lire ce livre ou tout y est présent mais l'histoire de fond entre les 2 protagonistes m'ensorcelle même si je vois bien que cela ne peut que mal finir....
le happy end n'est pas présent, et on y voit beaucoup d'horreurs mais je suis accro
Mortal song Mortal song
Megan Crewe   
http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques/mortal-song-megan-crewe

Je parlerais d’abord du scénario. À première vue, rien qu’avec le résumé, je le trouvais déjà assez original dans sa conception. Suivre une héroïne à qui l’on annonce qu’elle est un leurre ? Et qui, en fait, n’est pas du tout l’élue tant attendue ? Je trouvais ça très rafraîchissant et j’étais impatiente de voir comment l’autrice allait aborder cette désillusion. De ce côté-là, je n’ai pas été déçue, parce qu’elle en a parlé avec beaucoup de cohérence et de réalisme. À chaque instant, nous avons ressenti les émotions de Sora, du choc à la révélation à son évolution qui a suivi. Tout était parfaitement dosé, le thème a été exploité avec finesse, et comme je le disais, cela apportait un plus à cette histoire. D’ailleurs, ce n’est pas du tout le seul élément qui a été détourné au cours du récit. Au fur et à mesure de la lecture, certaines situations s’imbriquent dans l’intrigue et peuvent surprendre. Je vous garantis une chose à propos de Mortal Song : vous ne vous retrouvez pas du tout dans une histoire bancale. Pour être honnête, une seule révélation m’a paru aussi voyante que le nez au milieu d’un visage, et ce n’était pas non plus autour de ça que l’histoire tournait. Dans son ensemble, nous avons affaire à un texte au scénario original, très ancré dans me folklore japonais. J’ai apprécié le fait d’immerger complètement dans un univers que je ne connais que très peu, même s’il m’a fallu plus de temps pour terminer le livre. C’est encore tout nouveau pour moi, malgré cette lecture effectuée. Il me faudra en lire davantage pour m’y habituer. Dans tous les cas, l’intrigue m’a franchement surprise dans sa structure et dans sa construction initiale. Rien que la désillusion de Sora me donnait hâte de lire ce livre, parce que c’est un sujet très peu exploité dans les romans. Ou alors, on en parle, mais au final, le héros/l’héroïne redevient quand même « l’élu(e) » d’une façon quelconque et ça gâche toute la magie, toute l’ampleur de ce que cela consiste. Ici, Megan Crewe a très bien décrit les sentiments qui ont suivi : le choc, l’angoisse, le déni, l’abattement, l’obstination, l’acceptation… enfin, tout un tas d’émotions de jour et de nuit, qui vont dans un sens avant de prendre un autre tournant. Le tout avec énormément de logique. Pour cela, je félicite ce coup de maître, parce que c’était vraiment bien fait. De plus, si le premier chapitre et les deux derniers ont été les plus difficiles à lire (difficulté à entrer dans l’univers, déception de la fin), je tiens à dire que dès le deuxième chapitre, jusqu’à l’avant de l’avant-dernier, je ne me suis pas ennuyée. Plusieurs actions parsèment l’histoire, il y a de l’humour, du drame, des beaux moments comme des mauvais, des relations qui se créent. C’était une histoire très prenante, agréable à lire, chargée de toutes sortes de créatures merveilleuses (ou pas) comme les kami, les fantômes, les ogres, les kitsunes, et j’en passe. ​

En ce qui concerne l’écriture, il est impossible pour moi d’émettre un jugement impartial et juste, puisqu’il s’agit d’une traduction et que je ne connais pas la version originale du texte. De ce que j’en ai lu, malgré quelques faiblesses, le texte est globalement bien écrit, les descriptions nous plongent dans l’univers riche d’un Japon moderne, orné de magie, de nature et de beauté. Écrit à la première personne, l’histoire nous fait entrer totalement dans la tête de Sora, ce qui nous permet d’entrer en collision avec chacune de ses pensées. C’est aussi ça qui a rendu sa désillusion si poignante, si bien exploitée. Le texte en lui-même se composait d’un chouette rythme, avec un vocabulaire très accessible, même pour les non initiés au folklore japonais. Malheureusement, le premier chapitre contenait trop de fois le mot « ki » à mon goût et je ne parle même pas du mot « kami » qui revenait de très nombreuses fois, mais en-dehors de cela, nous avons là un récit fluide et accrocheur. La preuve, j’ai lu le milieu en deux traites, j’avais surtout traîné sur le début et la fin ! Au vu de son histoire et de sa plume très chouette à découvrir, ce livre est juste parfait à lire à l’extérieur, en printemps ou en été.

En ce qui concerne les personnages, il y en a quand même beaucoup ! Sora, Takeo, Chiyo, Haru, Keiji, Midori, Omori, etc... J’ai énormément apprécié Sora, qui est très humaine (sans blague…) et dont les réactions m’ont touchée. Elle ne réagit jamais de manière trop égoïste, elle ne pense pas assez à elle, alors que tout son monde s’effondre. Certes, elle se laisse aller dans sa tristesse à certains moments, mais jamais ça n’a un impact direct sur ses amis ou sur le Mont Fuji, elle reste braquée sur ses objectifs coûte que coûte, même après qu’on lui ait dit qu’elle ne « servait à rien » dans la prophétie. C’est une femme courageuse, émotive et très vivante ! À côté d’elle, Chiyo m’a franchement moins plus. Au début, elle m’agaçait à un point où je n’en pouvais plus de lire ses interventions. Je levais systématiquement les yeux au ciel. Mais, plus tard, ça s’améliore beaucoup, ce que je trouve positif. Elle a une chouette évolution ! Takeo et Keiji m’ont paru un peu plus « fades », plus Takeo que Keiji au final. Le premier a zéro défaut, quand le deuxième en a quelques-uns ; j’ai trouvé que ça faisait trop un contraste kami/humain, comme s’il n’existait aucun juste milieu. Mais la façon dont évolue Keiji est aussi très intéressante à lire. En revanche, j’ai vraiment bien aimé Haru, même s’il ne faisait pas partie des principaux, il déborde d’énergie, de courage et de serviabilité, c’est vraiment chouette. Je n’ai aucun avis sur Midori, je l’aimais juste bien. Et, Omori m’a un peu déçue…

Enfin, ce n’est pas seulement Omori qui m’a déçue, mais la fin du livre en lui-même. Je ne spoilerai pas, pour ne pas vous gâcher la surprise, mais ce que j’aime dans un roman, ce sont les méchants. Et celui-ci est un peu raté, selon moi. Je n’ai pas trouvé la hype que je ressens autour de gros bons méchants charismatiques, parce qu’Omori m’a laissé totalement indifférente, son histoire ne m’a pas vraiment touchée plus que ça. Et puis, la fin m’a laissé un arrière-goût de « Ah… tout ça pour ça ». J’ai nettement plus apprécié l’aventure, le milieu du livre, tout ce qui a précédé la fin, au final, mais ce n’est qu’un avis personnel et ça ne veut pas dire que c’est nul. C’est un avis subjectif. C’est juste moi qui n’ai pas accroché plus que cela au dénouement du roman, tout simplement. Le mieux est que vous vous fassiez votre propre avis, pour le coup.

Grosso modo, Mortal Song est une histoire ancrée dans le folklore japonais, où une classique prophétie se transforme en une tragique malédiction pour une héroïne, préparée depuis l’enfance à devenir plus que ce qu’elle était en réalité. Au fil des pages, nous entrons en collision avec ses sentiments, logiques et cohérents, tous autant qu’ils sont. Sora évolue, au même stade que les autres intervenants du récit autour d’elle. À l’aide d’une plume soignée, fluide et accessible, Megan Crewe nous emporte dans un univers très rafraîchissant et surprenant sur bien des aspects. Ma déception réside dans le personnage d’Omori et le dénouement de l’histoire qui, à mon goût, manquaient un peu de profondeur… Il s’agit malgré tout d’une agréable lecture que je conseille à tous les amateurs du genre (ou ceux qui souhaitent le découvrir!).

par Rosalys