Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de laubel : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Wind Dragons, Tome 4 : Rebelle Wind Dragons, Tome 4 : Rebelle
Chantal Fernando   
Depuis ma découverte de Chantal Fernando avec Wind Dragons l'antre du dragon je suis complètement accro à cette série sur cette bande de bikers et ses femmes qui les aiment. J'adore l'univers, les personnages et la plume simple, fluide et agréable de cette auteure. Elle écrit de façon accrocheuse et addictive, c'est donc impossible de décrocher de chaque tome.

Puisque j'étais vraiment trop impatiente pour attendre la sortie française je me suis lancer en V.O et je suis tellement heureuse d'avoir plonger dans l'histoire de Rake et Bailey. Je suis une grande fan de romance où les protagonistes ont un passif, j'adore une bonne romance où nous avons droit à une réunion explosive et ici avec Rake et Bailey c'était le cas, car on s'en bien que sous toute cette rancœur limite haine ce cache beaucoup de sentiments profonds. J'ai bien aimer comment l'auteur exploite la relation entre eux, comment la colère, la rancune est manier et amener vers des sentiments plus purs et plus simple. Je ne rentrerais pas dans les détails de cette histoire puisque je crois que ce serait spoiler cette superbe histoire mais Rake & Bailey valent le détour. J'ai été complètement captiver par leur passé commun et ce qui les a séparer ainsi que l'évolution de leur relation dans le présent mais ce que j'ai adoré le plus c'était de voir à quel point une fois sur la même longueur d'onde ils allaient simplement vers l'avant, jamais vers le bas.

Les personnages sont subliment bien construits comme toujours. Bailey est un personnage qu'on ne peut qu'aimer, elle est forte, gentille, aimante, douce, compréhensive et j'en passe, elle m'a charmer. J'avais bien hâte de découvrir Rake cet homme à femme qui est très présent dans chaque tome précédent et j'ai adoré découvrir plus que ce qu'il laisse paraître chez lui. Il n'a pas honte de ce qu'il est où de ce qu'il a pu faire il est lui à 100% avec un gros caractère mais tellement sublime à voir au coté de Bailey. C'est ensemble que vraiment leur personnalité prend vie. La romance était agréable et géniale et j'ai aimer chaque moment. J'ai eu un gros coup de cœur pour Rake's Redemption. Et que dire de cet épilogue totalement parfait !

Chantal Fernando a un talent immense qui a sue créer une belle bande motard, une famille où les gens se sont choisi, s'acceptent en tout temps sans jugement. Un groupe souder serrer qui ferait n'importe quoi pour protéger ceux qu'ils aiment. Personnages principaux ou secondaires du premier au dernier ils sont géniaux et c'est tellement agréable que les personnages des tomes précédents soient aussi présent dans chacun des tomes suivants. Bien que le fil de l'histoire soit simple Chantal Fernando réussie à rendre le tout captivant grâce à sa plume magique, addictive et captivante. Je me lance dans la suite avec impatience!

par Marieno89
Too Late Too Late
Colleen Hoover   
Avant de commencer, il faut absolument que je vous prévienne. Too Late n'est pas à mettre dans toutes les mains. D'ailleurs, même l'auteure a prévenu tout au début du livre.

Vous le savez certainement, je suis fan de Colleen Hoover. c'est d'ailleurs en refermant son roman Maybe Someday que j'ai décidé d'ouvrir mon blog, pour dire à la Terre entière qu'il fallait lire ce roman.. Et tant qu'à faire, je vous conseille aussi Hopeless, Indécent et Ugly Love.. Confess aussi d'ailleurs.. ah et Jamais Plus aussi (même s'il change de ton)

Bref, c'est donc parce que je suis fan de CoHo, que j'étais hyper curieuse de découvrir l'histoire de Sloan. Il faut savoir qu'à la base, l'auteure a écrit cette histoire pour le délirer, et c'est à force que ses lectrices lui demandent de leur montrer, qu'elle en est venue à publier chapitre par chapitre Too Late, sur WattPad.
J'avais donc eu écho très vite de certains détails de ce roman, et j'avoue, j'ai attendu sagement la traduction pour le lire car j'étais assez septique, voire réticente sachant certains points.. mais en même temps c'est Colleen Hoover, donc je me devais de la lire. (Il faut savoir que j'ai actuellement 31 livres de cette auteure dans ma bibliothèque.. En VO, en VF, de différentes Maisons d'édition, bref je suis accro)
C'est donc sans grande attente, et en connaissance de cause de que je me suis lancée hier dans cette lecture. Direct quand il est arrivé dans ma PAL.

La première chose que j'ai envie de dire, c'est que pour une fois je suis HEUREUSE d'avoir été spoliée. Heureusement que j'étais au courant des grandes lignes du bouquin, et heureusement que Colleen Hoover explique comment et pourquoi Too Late a été écrit, puis publié.. Parce que là, autant vous le dire tout de suite.. J'ai la moitié du temps de ma lecture à me dire "non mais WTF !!, t'es sérieuse là, Colleen ??"
L'écriture de CoHo est toujours addictive. Ça, c'est un fait, je ne peux pas lui retirer ça. J'ai dévoré les 350 premières pages (sur 470) .. Je suis passée par plusieurs stades durant ma lecture. Dès les premiers chapitres j'ai senti que je n'allais pas pouvoir m’arrêter de lire, et j'étais donc soulagée.. Puis, plus je tournais les pages, plus je déchantais.. pour ensuite retrouver espoir. Il faut dire que Carter avait tout pour lui au début. Malheureusement, Asa était là, et avait droit, lui aussi à ses chapitres (avec son point de vue). Du coup je suis passée par plein d'émotions. J'étais à fond, puis surprise, blasée, agacée, énervée, pi je reprenais espoir.. Jusqu'à la fin du livre.. enfin, quand je dis fin, c'est plutôt, la fin de l'histoire avant les prologues et épilogues.
Car Il faut le savoir, ce livre a été publié comme il a été écrit, et mis en ligne sur Wattpad.. Du coup, quand on arrive à la fin du livre, et qu'on se dit : ah, c'est bon, j'ai compris l'idée.. Ba Colleen Hoover nous en rajoute une couche.. puis une autre.. et encore une autre.. Franchement, les derniers chapitres là, je les ai lus presqu'en diagonales.

Je suis donc là à rédiger cet avis, et je ne sais toujours pas quelle note donner à ce roman.
Tout à l'heure, j'étais avec ma voisine-amie, et je lui parlais de mes impressions, à chaud (je venais juste de le terminer) et je lui ai sorti un truc du genre "non, mais je pense qu'en fait, l'auteure l'a écrit alors qu'elle faisait une overdose de Coca-Cola.."

En fait je pense qu'on a deux possibilité pour lire ce roman et l'apprécier un tantinet soit peu :
- Soit en ne connaissant pas la plume de l'auteure, et là, on n'en a donc aucune attente, et soit ça passe, soit ça casse.. (faut surtout ne pas trop réfléchir sur les réactions des personnages, car bien souvent je m'disais que ce n'était pas du tout crédible, voire pire, que ce n'était pas du tout plausible ..les histoires de dépôts de plainte, etc.. je veux bien que la justice américaine soit bancale, mais là, hein)
- Soit le prendre comme une grosse blague. Le prendre au 39è degré, et le lire avec humour.

En plus, je n'ai pas du tout réussi à avoir de l'empathie pour les personnages (j'y ai cru au début, mais c'était tellement surdosé, et pas réaliste par moment, ou du moins trop "catastrophisé", sans émotion).. Pire, même, j'étais agacée de voir que l'auteure avait envie de nous faire ressentir de la sympathie pour Asa.. Non franchement, j'avais envie de hurler durant certains passages.. Je n'ai pas du tout retrouvé la plume de l'auteure niveau romance, moments choupinou.. J'veux dire.. Ok, CoHo change totalement de registre, de genre.. mais mince quoi, où est passé ce qui a fait son style à proprement parler? Cette faculté qu'elle avait de nous faire passer des larmes aux rires en 3 paragraphes ?

En résumé, je ne sais pas quoi penser de cette lecture. Franchement, si ce livre avait un autre nom d'auteure sur la couverture (que je trouve bizarre mais qui représente finalement bien l'histoire), je ne m'y serais pas du tout intéressée.. C'est parce qu'il était écrit par Colleen Hoover que je l'ai lu, car comme on le dit souvent (Nos étoiles contraires, le film, ou encore l'introduction de Jay Crownover dans Wild Men 1) , quand on aime une personne, on serait "capable de lire sa liste de courses" tellement on est impatient de replonger dans ses œuvres, d'en découvrir de nouvelles..
Malheureusement, depuis November 9 que j'ai lu en VO, et Jamais plus que j'ai lu en VF, je commence à perdre mon amour pour ses romans. Je veux bien que les auteures ont le droit, et souvent ont besoin de changer de registre.. Mais .. je reste bloquée sur un truc en fait :
Comment peut-on passer de l'écriture de Jamais Plus, avec un message fort, beau, poignant.. à Too Late.. Comment, après avoir écrit Jamais plus, peut-on faire sortir de son imaginations des personnages, et surtout leur faire faire des trucs de ce genre ?
Colleen Hoover explique bien au début de son roman, qu'au départ, elle écrivait pour elle-même et n'avais pas l'intention de publier cette histoire... Bah j'ai envie de dire .. J'aurais peut-être préféré qu'elle le garde secret. Mon cerveau et mon petit cœur n'avait peut-être pas besoin de ça en fait..

En conclusion je dirai que si vous avez le cœur bien accroché, si vous arrivez à vous détacher des histoires précédentes de Colleen Hoover, si vous n'en attendez pas grand chose, et si vous gardez en tête qu'il n'est pas fait pour tout public, alors laissez-vous tenter, il vous plaira peut-être.
En ce qui me concerne, j'espère vite l'oublier. Et je ne le conseillerai pas du tout à ma fille qui est fan de Colleen. Je veux qu'elle garde son amour pour l'auteure intact. Par contre, je le conseillerai à mon amie Christelle, pour avoir son avis ;)
D'ailleurs si vous l'avez lu, je serai heureuse d'avoir votre avis.. pour voir si on a ressenti les même interrogations au fil de notre lecture..
Désirs défendus Désirs défendus
F. V. Estyer   
COUP DE CŒUR
Je me suis rapidement laissée emporter par l’histoire de James et Noah. Surtout, car contrairement à ce que l’on pourrait penser vu le résumé, ce livre n’est pas une simple histoire d’amour interdit entre un prof et son élève. C’est aussi, et surtout, une histoire d’amitié, de confiance en soi et en l’autre, de reconstruction de soi. Les personnages sont bien travaillés, sympas, touchant et crédibles, le personnage de Sam m’a aussi touché par son amitié sans faille pour James. Et Yanis, le frère de Noah… je n’en dirais rien sur lui pour ne pas spoiler.
Je ne m’attendais pas à cela en commençant ce livre et ce fut une vraie surprise car tout en abordant un sujet maintes fois abordé par les auteurs, F.V. Estyer a su se démarquer et intégrer des rebondissements auxquels je ne m’attendais pas forcément. Qui plus est, c’est bien écrit, même si je ne suis peut-être pas très impartiale vu que je suis fan de l’auteure. Elle a une manière d’écrire qui me transporte directement dans ses histoires. Bref, une très belle histoire.

par Floreen
Histoires de survivants, Tome 2 : Ben Histoires de survivants, Tome 2 : Ben
J. P. Barnaby   
Si j’ai lu ce livre, c’est que je suis fan de la plume de son auteure, mais aussi parce que j’ai adoré le tome 1 cette série, et que je voulais connaitre l’histoire de Ben …
Avec ce second opus, mon cœur a une nouvelle fois souffert, a été quelque peu malmené ! Déjà, ceux qui me suivent le savent, je ne suis pas une adepte du BDSM (je ne comprends pas qu’on arrive à s’épanouir dans la soumission ou encore avec de la douleur, mais attention je respecte totalement ceux qui le pratiquent, et ne vais pas m’aventurer à porter un jugement …), alors forcément je partais avec un sacré handicap, et je savais à l’avance que ma lecture allait me mettre dans un drôle d’état, ce qui fut le cas… Mais, je ne regrette absolument pas d’avoir franchi mes barrières… Je ne dirais pas que j’accepte le BDSM, et que je suis d’un seul coup à l’aise avec ces pratiques, mais je dois dire qu’avec cette lecture j’ai découvert une très belle histoire d’amour…
« Ben », c’est une histoire d’amour hors norme, une de celle qui prend vie dans l’acceptation de l’autre sans demi-mesure, et dans le don de soi… C’est l’histoire de deux hommes diamétralement opposés, mais qui étaient faits pour être ensemble ! Deux êtres touchants, attachants, l’un cassé suite à un événement tragique duquel il se rend responsable, et l’autre amoureux transit du premier, mais qui se suffit d’une amitié à défaut de plus …
Ben est un être que j’ai eu du mal à comprendre. Il a un besoin tellement intense de subir la douleur, afin d’exorciser ses véritables souffrances, que c’en était déstabilisant et que je n’ai pu m’empêcher à certains moments d’avoir les larmes aux bords des yeux, tellement j’avais mal pour lui ! Ben est un jeune homme cassé, perdu, qui a trouvé dans la pratique du BDSM une alternative à sa souffrance, jusqu’au jour ou tout bascule …
Quand à Jude, c’est un être fondamentalement gentil, attentif et attentionné… (Il m’a touché, j’ai eu mal au cœur pour lui quand il découvre l’univers de Ben, qu’il a peur de se donner, de se laisser à l’aimer par peur de tout perdre…) Il est ami avec Ben, mais il éprouve secrètement des sentiments bien plus profonds et quand un accident survient, que le secret de Ben est dévoilé, la dynamique change…
Se pourrait-il que cette amitié spéciale se transforme en quelque chose de plus et ce, malgré les pratiques de Ben ? Jude acceptera–t-il cet univers dont il ignore tout ? Les sentiments naissants seront-ils assez forts pour accepter la direction que prendra leur relation ?
C’est d’une plume magistrale que l’auteure nous propose leur histoire d’amour atypique… Le récit est fluide, accrocheur, percutant. On ressent bien qu’elle a fait une recherche poussée du milieu dans lequel nos deux héros évoluent… C’est précis, concis, cela prend aux tripes, ça remue… elle nous tient sur un fil, à chaque instant on se demande si un avenir commun leur est possible ! Elle nous montre aussi la force de l’amour, quand les sentiments si profond permettent d’accepter l’impensable… Quand l’amour nous donne la force d’accepter l’autre dans sa globalité et ce, malgré ses propres réticences…
Avec ce second opus, il s’agit toujours de survivants : survivre malgré la souffrance, et enfin prendre les rênes de sa vie grâce à l’amour inconditionnel de l’autre…
Je ressors de ma lecture avec le cœur en vrac, j’ai été touché en pleins cœur par ces deux êtres différents (et cela, même si j’en ai voulu à Ben d’infliger ça à Jude, de le manipuler afin qu’il puisse avoir ce qu’il désire !) mais qui étaient fait pour être ensemble ! Jude est l’absolution de Ben ! Sans lui, il est certain qu’il se serait perdu entre douleur et souffrance… Il est l’équilibre qui manquait à sa vie, pour enfin prendre son envol …
Les Dieux, Tome 1 : Inestimable Les Dieux, Tome 1 : Inestimable
M. A. Church   
Mouais... : Alors que Garrett joue dans un casino à Las Vegas, son monde bascule quand son regard croise celui de Randy. Garrett, déstabilisé par cet homme qui ne semble pas en vouloir à son argent, lui fait comprendre qu’il le veut. Randy, sous le charme et contrairement à ses habitudes, accepte de passer deux nuits torrides avec lui mais Randy prend peur quand il s’aperçoit qu’il est amoureux et s’enfuit... Une très courte histoire M/M sensuelle, très fleur bleue, qui se lit rapidement sans prise de tête mais qui s'oubliera sûrement aussi vite. A voir avec la suite.

par Folize
Affaire de cœur, Tome 1 : Six de cœur Affaire de cœur, Tome 1 : Six de cœur
L.H. Cosway   
on est hypnotisé par l’écriture de l’auteure qui est fluide et légère. J’avais déjà aimé son livre écrit avec Penny Reid et après ce tome 1 des Affaires de coeur, je reste sur une bonne impression.
Mais en plus l’intrigue du roman est assez particulière. Pour moi. Bon j’avoue que le résumé me laissait d’abord perplexe. Je ne savais pas trop quoi en penser. Mais j’avais deviné que le « monde » ou le « thème » de ce livre serait différent de ce que je lis habituellement. Ici, on se retrouve avec un héros qui est magicien ou plutôt illusionniste. On rencontrera alors des passages vraiment intéressants, captivants et passionnants sur son métier. Et justement, j’en appréhendais un peu avant de les découvrir parce que….je ne sais pas pourquoi. (Faut que j’arrête d’être sceptique). Alors que j’adore les tours de magies ou tout ce qui tourne autour.
Enfin bref, j’ai eu une très grande surprise d’aimer lire ces scènes. De plus avec l’écriture de l’auteure, j’avais l’impression de voir un film. D’ailleurs, ça me faisait souvent penser au film des Insaisissables que j’adore !

Aussi, pendant une bonne partie du livre, la romance n’était pas au centre de l’histoire mais elle restait quand même présente. Et tant mieux, je trouvais la dose parfaite ou je l’aurais trouvée étouffante.

Les personnages sont attachants, j’ai adoré l’héroine Mathilda qui est vraiment adorable. Je me suis retrouvée un peu dans son personnage qui est mal dans sa peau et qui possède donc un manque de confiance en soi. Elle est drôle, sensible, curieuse, gaffeuse, maladroite…On ne peut que l’aimer.
Quant au héros, Jay, lui….quel séduisant individu a-t-on là. Si un jour, je rencontre une personne dans la vraie vie comme lui, c’est-à-dire qu’il arrive à cerner les gens au bout de quelques observations, je pense que je m’enfuirai. (Non pas que je sois facile à cerner, enfin pas que je sache…). Oui donc ce mec a cette facilité de lire à travers les gens. Et il possède d’une intelligence assez maligne, d’où son métier. Mais il est aussi très attentionné, ce qui va très bien avec son caractère. Et puis Jay est…*soupir*
La construction de la relation entre ces deux personnages principaux s’est faite progressivement et sûrement. D’ailleurs, on va aussi en voir une autre avec les secondaires.

(Avis plus complet: https://thesquirrelreadsdotfr.wordpress.com/2018/08/10/affaires-de-coeur-tome-1-six-de-coeur-de-l-h-cosway/)

par stecoeur
Back to me Back to me
Lena K. Summers   
Tout d’abord je remercie les Editions Addictives de m’avoir fait confiance pour ce Service Presse.
Je ne connaissais pas la plume de Lena K Summers avant d’ouvrir « Back To Me » et j’ai agréablement été surprise par la fluidité de son écriture. J’ai passé un agréable moment lors de ma lecture.
J’ai été emporté par l’histoire que Kim et Jake, malheureusement n’ayant pas lu « Perfect Bad Boy » je n’avais donc aucune idée de leur histoire de base. Mais cela ne pas empêcher d’apprécié ma lecture et de comprendre les liens qui les unissaient.
J’ai donc suivi l’évolution de leur histoire. Une belle histoire, certes fragile a cause de ce qu’a fait Jake dans le passé, mais ils vont arriver a se reconstruire et même s’associé au niveau professionnel.
Mais il ne faut pas oublier qu’ils sont des « stars de la télé réalité » et donc sous les feux des projecteurs. Malheureusement cette notoriété va leur apporter certains problèmes qu’ils vont devoir affronter ensemble.
Je suis passée par toutes sortes de sentiments, j’ai eu de à peine pour Kim, de la colère vis-à-vis de Jake. L’histoire a pris une tournure que je n’aurai pas devinée, tombant ainsi des nus face a certaines révélations. J’ai été happé par cette histoire que j’ai lu d’une traite.
J’ai rajouté a la suite de ma lecture « Perfect Bad Boy » a ma liste d’envie, afin de pouvoir approfondir l’histoire de Evie et Braden.
Sweetheart Sweetheart
K. Bromberg   
Il y a trois ans, j'ai eu un coup de foudre pour la série Driven. Après avoir vécu chaque tome avec intensité, rencontré des personnages tous plus attachants les uns que les autres, cette série n'a jamais vraiment réussi à quitter mon esprit et à l'annonce du casting de Driven le film, le timing n'aurait pas pu être meilleur pour renouer avec la plume de K. Bromberg. Ces retrouvailles j'y pense depuis que j'ai reposé l'ultime tome de la série, ce désir de retrouver une auteure que j'apprécie ne m'a jamais quitté. Sweet Heart a beau être une nouvelle histoire, tous les ingrédients sont réunis pour procurer un sentiment de bonheur dès les premières pages.

Le point de départ de cette histoire se résume à une simple invitation. Seulement peu de personnes peuvent se vanter d'avoir reçu une invitation au mariage de son ex-fiancé. Plusieurs émotions peuvent traverser l'esprit, dans un premier temps l'égo en prend un coup et ce qui paraît normal c'est la colère, car personne n'a envie d'assister à ce qui aurait pu être son mariage. Sur un coup de tête Saylor complète son carton avec pourtant aucune intention de s'y rendre, bien évidemment il est impératif de cocher la case accompagnée pour sauver les apparences et ce même si personne ne peut y prétendre. La situation va virer à la panique lorsque son assistante a accidentellement renvoyé sa réponse. Décidée à ne pas s'y rendre, la jeune femme va néanmoins y voir une opportunité professionnelle, permettant ainsi à sa boutique de cupcake de décoller et il est humain de souhaiter sauver les apparences avec un homme plus beau, plus riche et qui suscite des jalousies.

Cet homme idéal c'est Hayes Whitley un acteur célèbre, qui a su rallier des millions de fans. Le problème, c'est que c'est également l'homme qui a brisé le cœur de Saylor dix ans plus tôt. Un premier amour ça ne s'oublie pas, d'autant plus quand celui qui était son monde s'est enfui sans aucune explication pour vivre de sa passion, sans un regard en arrière. Hormis ses qualités physiques notre héros partait avec un sérieux handicap, car sa fuite c'est un élément qui fait qu'on lui en veut. Alors son retour pour sauver la mise de Saylor, ça provoque immédiatement des warning de mise en garde. Dans un décor paradisiaque, notre héros va raviver des souvenirs et laisser entendre que le temps d'un week-end, le pardon est de rigueur et une seconde chance est possible.

Saylor est dans une position compliquée, sa rupture avec son ex-fiancé à laissé des séquelles dans sa jeune entreprise et les chiffres peine à décoller. Bien qu'elle n'est besoin de personne pour s'en sortir, ce mariage c'est l'occasion de montrer qu'elle n'est pas affecté par cette solitude forcée et pour la jeune femme il est très important de montrer qu'elle est parfaitement heureuse dans ses choix. Le bonus pas forcément au programme c'est Hayes et même si elle n'avait pas l'intention d'accepter sa proposition, il n'y a pas meilleur revanche. Saylor est rafraîchissante, j'ai découvert une jeune femme qui s'évade complètement lorsqu'elle s'occupe de sa pâtisserie, plus rien n'existe que cette passion qui la rend vivante et même si son frère juge les résultats décevants, c'est le rêve de sa vie. Alors si assister au mariage de son ex-fiancé peut lui permettre de prolonger son rêve, Saylor est prête à mettre sa fierté de côté et se rendre accompagné de son amour d'enfance au mariage de son ex.

Hayes est la meilleure personne susceptible de comprendre cette passion qui habite Saylor, il y a dix ans il a pris ce qu'il semblait être la meilleure décision pour pouvoir vivre son rêve hollywoodien et bien qu'il est continué sa vie, la simple mention de Saylor le replonge dans son adolescence. Lorsqu'il apprend qu'il peut aider celle qu'il a laissée derrière lui, il n'hésite pas et c'est principalement ces décisions sincères qui ont rendu le pardon facile. Il est tellement simple de les regarder retomber amoureux, malgré quelques résistances Hayes va briser les barrières et aider Saylor à se reconstruire. Le potentiel de cet homme est indéfinissable, mais ses actions vont vous faire succomber. Tant de mignonnerie ce n'est pas permis, sexy, drôle et romantique, que demander de plus ?

En bref, Sweet heart est une douceur à mettre entre toutes les mains. N'étant pas toujours une grande fan des histoires de seconde chance, j'ai été conquise du début à la fin. J'ai apprécié suivre un couple de héros qui se redécouvre après plusieurs années, laissant l'impression de ne s'être jamais quitté. De nombreuses scènes m'ont ravie tant le romantisme est adorable et personnellement, c'est le genre d'acte qui a raison de moi. Une romance drôle, authentique et qui ravira vos cœurs, ce fut un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-44l

par Luxnbooks
Tentations, Tome 4 : Coup de chaud Tentations, Tome 4 : Coup de chaud
Ella Frank   
Logan et Tate font partis de mes couples préférés et les trois 1ers tomed de cette série sont géniaux. Du coup je suis d'autant plus triste de dire que je suis déçue et que, oui, je me suis un peu ennuyée.
Il faut dire qu'il ne se passe pas grand chose dans ce livre. Tate et Logan sont heureux, sont toujours aussi fous l'un de l'autre, ils ont du succès professionnellement, tout leur réussi, il n'y a pas de nuages à l'horizon. Ce livre c'est de centaines de pages de bonheur conjugal parfait.

Il y a beaucoup de sexe (en même temps c'est la marque de fabrique de ce couple torride), mais même là je me suis ennuyée.

L'auteur nous rabâche aussi à tour de pages à quel point ils s'aiment, il s'admirent l'un l'autre, sont complètement subjugués l'un par l'autre. Ça un devient un peu écœurant à la longue... Je dois dire que j'ai été plus intriguée et intéressée par Priestley un nouveau personnage, qui à l'air de cacher bien des mystères.

Ça me brise le coeur de le dire mais je ne comprends pas l'utilité de ce tome. A ce stade je ne sais pas encore si je lirai le 5ème (bien que ce livre-ci se termine par un petit cliff') et le 6ème. Parce que oui, 2 tomes de plus sont prévus et franchement, je ne vois pas ce que l'auteur peut encore raconter à leur sujet.
Fight for Love, Tome 7 : Racer Fight for Love, Tome 7 : Racer
Katy Evans   
RACER FUCKING TATE

WOW, serait un excellent mot pour décrire ce livre. Pour ma part Racer fut un coup de coeur absolu, dès les premières pages j'ai été embarquer dans l'histoire. Dès la rencontre entre Racer et Lana j'ai eu le sourire accrocher aux lèvres, j'ai eu le coup de foudre et j'ai sue que ce livre finirait dans ma Pal d'Or. Ce Racer Tate est tout simplement génial. Il est intense, cocky, sexy, beau, persévèrent, intense, confiant et j'en passe. Et chose certaine il sait conduire. Son personnage est extraordinaire et je suis tomber littéralement en amour avec lui. Katy Evans a fait un travail fabuleux avec le fils de Brook & Remy sans aucun doute. Il rend ce livre captivant, il rend ce livre addictif, sexy et ce livre fait bien de porter son nom. L'auteure ne nous laisse pas en reste avec le personnage de Lana. J'ai adoré Racer mais Racer ne serait pas aussi formidable sans Lana. Elle est adorable, douce, gentille et prend soin des siens. J'ai bien aimer son personnage mais la magie opère vraiment quand ces deux-là se retrouve ensemble, je veux dire wouahhh la chimie, le désir, l'attirance qu'ils partagent pourrait mettre le feu aux rideaux. C'était chaud, c'était sexy, c'était parfait et bien doser et que dire des répliques de Tate, non mais cette bouches mesdames sait dire des cochonneries pioufff. Un gros gros coup de cœur pour ce merveilleux couple qui m'a fait sourire.

''I'm yours, Racer. I'm yours and you're mine.''

En plus de la romance agréable et des personnages excessivement bien construits et sublimes, Katy Evans offre une histoire captivante dans l'univers des courses. Elle a créer un contexte parfait avec un sujet touchant qui rend Racer encore plus vrai. Elle manie sa plume a la perfection et sait rendre un livre addictif, captivant, tout en étant touchant. Tout dans ce livre du début à la fin a été manier avec brillance et j'ai dévoré, adoré chaque page, chaque mot que Katy Evans a écrit pour Racer.

'' Can you love someone so hard that every part of your being feels it? Yes, my heart whispers. ''

Fight for love fut une série plaisante et chaque couple, chaque personnage fut un plaisir à découvrir mais je dois dire que finir cette série avec le fils de Brooke & Remy fut parfait et c'était du pur bonbon. Je le classe dans ma Pal d'Or sans hésitation. Racer Tate fait définitivement parti de mes chouchous. Et un grand Bravo à Katy Evans pour ce petit bijou qu'elle a pondu. Je n'aurais pas rêver meilleur Racer que celui qu'elle a créer !

par Marieno89