Livres
549 503
Membres
589 237

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de laurazizek : Mes envies

Le Voleur de baisers Le Voleur de baisers
L.J. Shen   
"Le Voleur de Baiser". Un livre classé dans le crème des romans Booknode. Eh ben mon cochon...

Il n'y a des romans qui ne sont appréciables que quand le personnage principal masculin ne vous débecte pas. Celui-ci en fait partie. Wolfe a peut-être eu une enfance horrible et toussa toussa, il n'empêche que ça n'a pas réussi à m'attendrir et je ne l'ai pas aimé du tout, malgré beaucoup d'efforts.
Parmi le reste des persos, aucun ne m'a vraiment été sympathique, je l'es ai trouvé plat, vides, sans intérêt. Francesca peut à la rigueur tenir la route, mais il suffit qu'elle ouvre la bouche pour faire sa cruche et ça me donne envie de lui en coller une.
Détester est un bien grand mot. Je ne dirais pas que j'ai détesté ou haï "Le Voleur de Baiser". Juste que je n'ai rien aimé. De l'histoire au personnages, rien ne m'a transcendée. L'écriture est certes correcte, mais ça ne pèse pas vraiment dans la balance.
Tout m'a laissée indifférente. Le résumé était pourtant accrocheur, mais le reste ne suit pas. Très déçue parce que j’avais hâte de lire ce livre.

par Sice
La Chronique des Bridgerton, Tomes 1 et 2 : Daphné et le duc / Anthony La Chronique des Bridgerton, Tomes 1 et 2 : Daphné et le duc / Anthony
Julia Quinn   
Si Julia Quinn fait partie de mes auteurs préférés ce n'est pas pour rien. Sa plume est divinement envoûtante. Mais ce n'est pas tout ! Elle a sa façon bien a pour nous attirer notre attention dès les premières pages, nous insuffler des émotions vives et nous rendre complètement accro. Que cela soit au niveau des personnages ou de la trame en elle-même. Quand à ses héros ? Ils sont tout simplement géniaux. Moi je les adore ! Vous cherchez une pétillante et savoureuse lecture à l'époque de Régence qui sort de l'ordinaire riche, qui redonne à coup sûr le sourire et qui en prime vous fasse vibrer dans tous les sens du terme ? Alors laissez-vous tenter par ces deux premiers opus de La Chronique des Birdgerton ! Croyez-moi vous allez vous régaler ! Maintenant, il me reste plus qu'à patienter un peu pour redécouvrir les histoires de Bénédict et Colin...
••••••
Mon avis complet sur le blog ici ⇢ https://wp.me/p5AuT9-86c
The Music Street, Tome 2 : Disgrace The Music Street, Tome 2 : Disgrace
Brittainy C. Cherry   
Encore une fois Brittainy C. Cherry nous emporte dans son histoire du début à la fin. Elle donne a ses personnages tant d’amour et de bonté qu’on fond littéralement.
J’ai été touchée par la bonté et la grandeur d’âme de Grace malgré les difficultés devant lesquelles elle est confrontée. Jackson, lui est un homme blessé et trahi par la vie. Les regards et les attaques des habitants de la ville envers lui et sa famille ont fait de lui un monstre aux yeux de tous. Pourtant, c’est un homme intègre et loyal envers ceux qu’il aime. Petit a petit sa carapace cèdent face a Grace. Autant qu’elle lui apprend a aimer, il lui apprend a se construire sa propre identité.
C’est un livre envoûtant qui nous donne tellement d’amour. C’est encore une fois un vrai bijou.
Reborn, Tome 1 : Disaster Reborn, Tome 1 : Disaster
Rachel Van Dyken   
Un mot pour décrire ce livre : rapide. Et cela s’applique à l’histoire d’amour entre Wes et Kiersten et à l’enchainement des événements. En trois jours, Wes et Kiersten sont déjà fous amoureux et en deux mois, ils ne se quittent plus. Et ça m’a laissé un mauvais goût dans la bouche lorsque j’ai refermé le livre.

Kiersten a perdu ses parents et sort enfin de sa léthargie pour aller à l’université et faire quelque chose de sa vie. Quant à Wes, il est en dernier année et n’a plus tellement de temps. Entre eux c’est le coup de foudre, comme je l’ai dit plus haut, en trois jours, c’est l’amour fou entre Wes et Kiersten.

Sauf qu’il y a trop de thèmes abordés ou plutôt, survolés. A tel point que je ne savais plus où donner de la tête. Sérieux, pourquoi autant de thèmes ? Cancer, suicide, perte des parents, dépression, viol… Le sort s’acharne sur Wes et Kiersten et c’est juste trop, trop gnagnan, trop de pathos, tout pour faire pleurer ! J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer en lisant ce livre tant il y avait de thèmes abordés maladroitement. L’un des thèmes, le viol inversé, aurait mérité plus d’explication et aurait même été plus intéressant comme thème principal. Malheureusement, il n’est que survolé pour être totalement oublié dans la deuxième partie du livre. Dommage ! Et ce n’est pas les seuls thèmes que l’histoire éclipse. La dépression est vite vaincue et le cadre de l’université disparaît lui aussi. Mouais, on m’a vendu un bouquin sur la dépression qui se passe à l’université et au final je me retrouve avec un livre pour faire pleurer, où tout va trop vite et qui finit sur un happy end senti à des kilomètres.

En conclusion, c’est une grosse déception. Je m’attendais à quelque chose de profond et émouvant. Tout est là pour faire pleurer seulement… ça ne prend pas.

par MissEcho
Dark Romance Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Make Me Bad, Tome 1 Make Me Bad, Tome 1
Elle Séveno   
Chronique faite par Caro pour Lectures à Flo(ts)


Pour une fois, on inverse les rôles, je vais vous donner mon avis « à chaud » sur le premier tome d’ Elle SEVENO : MAKE ME BAD.

J’ai adoré tourner les pages et voir ainsi évoluer le personnage de Laure. Elle qui est si gentille voire trop gentille avec les personnes qui l’entoure. Elle va nous montrer de quel bois elle se chauffe. On arrive très bien à s’identifier au personnage. Qui ne fulminerait pas face à cette trahison. Elle va fomenté un plan des plus machiavéliques et le pire dans l’histoire c’est que l’on sait que c’est mal mais on est à 100 % derrière elle. D’ailleurs, je n’aimerais pas être à la place ne de Léa ni de Matt. Laure va tout simplement basculer du côté obscur. On a tous une partie ANGE et une partie DEMON et bien là on assiste à l’ascension d’un démon première catégorie et on aime ça. Une vengeance comme on en lit peu, Laure passe un pacte avec le diable. Ce diable a un nom, ALEXANDRE. Il est dangereux, incroyablement sexy, impétueux, rien ne lui résiste (même nous lectrices) et de ce fait, il est un atout indispensable à la réalisation de son dessein.

L’incroyable plume de l’auteure nous fait passer un pur moment de bonheur. Elle arrive si bien à décrire les sentiments, les ressentiments de ses personnages. Elle a vraiment beaucoup de talent. On prend part à cette intense alchimie. Elle SEVENO est « sadique » car quand on arrive à la dernière page on est super frustré.

Bon je ne m’éternise pas plus j’ai un tome 2 qui n’attend que moi. Au plaisir. Et j’oubliais foncez ! Croyez-moi vous ne serez pas déçu.
The Reason I Smile The Reason I Smile
Elle Séveno   
Olala.. Je n’ai pas pu arrêter ma lecture. C’est tellement entraînant et si doux.
Je suis rentrée immédiatement dans cette histoire avec cette fille pleine d’optimisme et ce garçon un peu perdu.
C’est l’histoire de Lili et Lilian, deux personnes qui n’ont pas grand chose en commun et pourtant, toutes les étoiles se sont alignées pour eux.
J’ai été touchée par l’amour au-delà des liens du sang. La famille qu’on se crée peut être aussi importante que la famille dans laquelle on est né. C’est une histoire sur le pardon, sur la communication, sur l’amour et les rêves réalisés.

Lili est un réel exemple. Elle est optimiste, souriante en toutes circonstances, elle a appris à se contenter de ce qu’elle a et ne pas vivre dans le regret, l’amertume, alors que bon, elle aurait pu. Elle ne fait pas de sa surdité un handicap, elle vit avec, et n’y prête presque plus attention.
Lilian a son caractère. J’ai grandement apprécié qu’il assume ses erreurs, ne se mente pas à lui-même. J’ai aimé son adaptation, sa simplicité, son dévouement. Il montre l’envers du décor des influenceurs.
Ensemble, ils s’équilibrent. Elle l’apaise et l’aide à calmer son côté colérique, il la pousse à se dépasser et à s’ouvrir au monde.

Mais, leur lien n’est pas le seul touchant dans cette histoire. Il y a aussi, cet amour au sein du groupe d’amis. Un groupe qui a inclus dès le départ la petite Lili à 5 ans en apprenant la langue des signes. Un groupe qui a évolué ensemble, année après année. Un groupe qui se protège les uns et les autres. Un groupe comme il doit en exister très peu et qui donnait envie de les rejoindre.

Quand j’ai fini ce roman hier soir, j’avais le cœur léger, rempli d’amour. J’en voulais encore et encore, toujours plus. Car c’est des personnes qui donnent envie de les suivre, de les découvrir toujours plus.

Je le conseille à 2000%. Un magnifique coup de cœur !

par Cam1526
Chère Ella Chère Ella
Rebecca Yarros   
Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2019/11/12/chere-ella-rebecca-yarros/

Je ne suis pas de celles qui pleurent à la lecture d’un roman pourtant ici, les larmes me sont montées à plusieurs reprises pour ces personnages avec qui la vie semble par moment très cruelle.

Bennett et Ella vont entretenir une correspondance alors que ce dernier est au front avec le frère d’Ella. C’est pour eux l’occasion de se livrer sans avoir peur du regard ou du jugement de l’autre. Cette sorte d’anonymat leur permet plus de liberté et donc de spontanéité.

Cette histoire ne va pas vous épargner, certes la partie romance est vraiment belle, très juste, avec un beau message. Cependant le contexte autour de notre duo est parfois terriblement triste. Je préfère vos prévenir car j’ai vécu un grand huit émotionnel. Sur un chapitre j’avais un sourire et j’entrevoyais le meilleur et au suivant, j’étais à deux doigts de m’effondrer. J’avoue que j’étais lessivée moralement en terminant et je ne m’attendais pas à ça avec une romance contemporaine.

J’ai adoré, je ne sais pas comment c’est possible d’ailleurs car j’ai souffert pour eux et plus d’une fois, pourtant j’ai continué, j’ai tout apprécié et j’ai posé ce roman en me disant que malgré les grandes douleurs, l’humain est capable de ne retenir que le meilleur dans ce monde.

Que vous dire de plus, tous les personnages sont importants, ils apportent tous du poids et de la légitimité dans ce récit et même si ça peut paraitre par moment très dramatique (certains diraient trop) j’ai souvent lu des articles relatant aussi des parcours chaotiques.

Alors c’est beau, c’est touchant et la correspondance donne une nouvelle dimension à cette romance. J’ai adoré, c’est un coup de cœur un peu particulier mais qui restera très longtemps ancré dans ma mémoire.

Comme à son habitude Rebecca Yarros écrit très bien, elle sait doser ses romans pour que les lecteurs soient à la fois éprouvés et satisfaits. Une sortie à ne pas louper car définitivement différente de ce qu’on peut lire.
Stairway to Heaven Stairway to Heaven
Delinda Dane   
J'avais entendu tellement de bien de cette romance qui fait pratiquement l'unanimité. J'aime beaucoup les single dad, alors en plus avec un personnage ancien bad boy repenti et tout tatoué, c'était tentant.

Bon, gros flop.

Déjà, premier truc qui m'a fait rager c'est les quelques remarques que fait Tristan sur les femmes qu'il a connues dans son passé de playboy : les "putes" qu'il se tapait. OK. Donc, lui avoir des coups d'un soir, no problem, mais les femmes qui en tout connaissance de cause voulaient passer une nuit avec lui sont des salopes et/ou des putes. Comment vous dire que le papa attentionné qui tombe amoureux de la nounou est retombé d'un cran dans mon estime. Il n'en parle pas souvent comme ça, mais les 2/3 fois ont suffi à m'hérisser.

Le reste n'a franchement rien de bien original : on voit tout venir à des kilomètres. Les personnages sont sympas mais ne m'ont pas fait vibrer. Alors oui, la tension entre Tristan et Heaven et leurs quelques joutes verbales sont sympa, mais ça n'arrive pas à contrecarrer la banalité du récit. La relation entre Tristan et sa fille est mignonne mais j'aurais aimé voir plus de moments père/fille (-> presque inexistants dans le livre).

Et sinon, dans le synopsis, on nous présente Heaven comme grossière, maladroite et désordonnée... ce qui n'est absolument pas le cas. Elle est douce, attentionnée, et si elle peut paraître un peu maladroite au tout début, c'est juste à cause du facteur stress. Bref, quand j'ai lu le livre, j'avais l'impression que c'était pas la came qu'on m'avait vendu.

Je ne comprends absolument pas l'engouement autour de ce roman et c'est là toute ma déception.

par Cissou33
Mille baisers pour un garçon Mille baisers pour un garçon
Tillie Cole   
Magnifique.
Bouleversant, j'ai une seule chose à dire, sortez une boite de mouchoirs.

par Adèle

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode