Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Lauren59 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
La Fille du loup La Fille du loup
Barbara Wood   
Un coup de cœur !

J’ai tout simplement adorée ce roman, c’est une pure merveille ! Je retrouve avec plaisir ma Rome antique chérie dans une toute nouvelle histoire, empli de religion, de romance, de mystère, de quête et de trahisons. Ce livre est très fort en émotions, avec une très belle écriture, même si elle peut se révéler un peu simplette par moments, personnellement cela n’a absolument pas affectée ma lecture, et c’est un énorme coup de cœur.

Rome, sous le règne de l’empereur Néron. Ulrika, une jeune fille de Rome, à depuis toujours des visions de futur. Un jour, un loup lui apparaît. Son père se prénommant Wulf, elle y voit un signe et apprend de par sa mère que son père est toujours en vie et qu’il vit en Germanie. Ulrika décide donc de partir à la recherche de son père pour mieux l’aider à comprendre d’où lui vient son don de vision. Par un coup du destin, elle va être accompagnée de Sebastianus Gallus, un marchand hispanique qui rêve d’aller en Chine…

J’ai beaucoup aimée Ulrika. C’est une fille intelligente, pleine de sagesse et de patience, très bonne et généreuse, on ne peut que s’attacher à elle et vouloir la suivre dans sa quête à travers le monde pour découvrir le pourquoi de son pouvoir. Sebastianus est touchant, bien qu’un peu naïf, je l’ai néanmoins énormément appréciée et la romance, très forte, entre Sebastianus et Ulrika est magnifique, elle frappe en plein cœur, on souffre avec eux, c’est fort et intense.

L’auteure nous fait vibrer avec son histoire religieuse et mystique, et nous fait découvrir des endroits exotiques tels que la Chine, la Perse, la Rhénanie, la Galice, la Judée, Babylone et encore d’autres, elle nous fait voyager et découvrir des tas de cultures différentes, c’est fascinant. C’est facile à lire, on entre direct dans l’histoire passionnante, on est en plein cœur de la Rome antique tout en voyant d’autres choses, et on frisonne avec les personnages, l’auteure sait nous faire rêver.

C’est un gros coup de cœur, et j’ai hâte de lire les autres romans de l’auteure !

Les Sept Sœurs, Tome 3 : La Sœur de l'ombre Les Sept Sœurs, Tome 3 : La Sœur de l'ombre
Lucinda Riley   
Dans ce troisième tome des « Sept soeurs », « La soeur de l’ombre », l’histoire se focalise sur la troisième fille de Pa Salt : Star.
Femme timide, parlant peu et vivant dans l’ombre de sa soeur Cece, elle a toujours le coeur brisé suite au décès de son père adoptif.
Parcourant le monde avec sa soeur, elles finissent par s’installer à Londres. Cependant, Star n’est pas heureuse et elle sait qu’elle ne vivra pas éternellement aux côtés de Cece, qu’un jour il faudra qu’elle s’émancipe.
Et quoi de mieux que d’écrire un nouveau chapitre de sa vie en ouvrant la lettre que Pa Salt lui a laissée et enfin découvrir ses origines ?
Les indices sur ses parents d’origines la mèneront dans une vieille librairie, lui faisant découvrir des personnes extravagantes, mais aussi son ancêtre, Flora, qui a eu un destin très particulier.

J’avoue ne pas avoir lu les deux premiers tomes de cette saga. Même si les histoires sont liées entre elles, on n’est pas obligé d’avoir lu les deux premiers tomes pour comprendre le sens de cette histoire de soeurs.
Cela ne m’a pas empêché d’avoir complètement adoré cette histoire, d’avoir succomber au charme des personnages et de dire haut et fort que c’est un gros coup de coeur.

Nous suivons l’évolution de Star, le personnage principal, à travers son enquête sur ses parents biologiques. C’est en lisant les journaux intimes d’une lointaine parente à elle, Flora, qui a vécu au début des années 1900 en Angleterre, que tous les secrets concernant sa famille vont se révéler.
Star va peu à peu s’ouvrir au monde, aux autres, et son émancipation est touchante à suivre. Son caractère a tout pour plaire et attendrir le lecteur : elle est altruiste, gentille, douce et pense toujours au bonheur des autres avant le sien.

Le récit se divise entre deux parties qui s’alternent, avec d’un côté le ‘moment présent’ avec Star et de l’autre les ‘instants passés’ lorsqu’elle lit les journaux de Flora. Nous avons alors des chapitres du point de vue de Flora et découvrons son quotidien et les péripéties qu’elle a vécues.
J’ai autant aimé le présent que le passé, les personnages étant tous intéressants et les problématiques très prenantes.
Il faut dire que Lucinda RILEY sait parfaitement jongler entre ces deux époques, installant à chaque fois du suspens, changeant de période lorsque l’on s’y attend le moins. De plus, elle adapte son style d’écriture et surtout son vocabulaire selon si l’on se trouve dans l’époque de Star ou de Flora et ce soucis du détail fait que l’on est vraiment immergé dans cette histoire.

Le style d’écriture de l’auteur est de ce fait particulièrement plaisant. Simple, mais riche et recherché, elle sait trouver les mots justes pour nous toucher. Cela est certainement dû au fait que les personnages sont vraiment faits pour transmettre des émotions et nous les faire ressentir.
De plus, le travail de recherche que Lucinda RILEY a fait sur l’époque de Flora est vraiment abouti car on s’y croirait presque. Sans compter tout ce qui touche l’univers de la mythologie grecque que j’affectionne particulièrement.

La grande force de « La soeur de l’ombre » réside dans les nombreux personnages, tous différents, mais chacun plaisants à sa manière.
En plus de Star qui est très attendrissante et Flora, cette femme forte et pleine de convictions pour son époque, nous avons Orlando, le libraire excentrique et perdu dans le passé. Il y a aussi Mouse, d’apparence antipathique mais au coeur tendre, et Rory qui ne parle pas mais exprime plus ses sentiments que la plupart des personnages. Sans compter les nombreux protagonistes du passé, connus ou non, comme Beatrix Potter ou Violet.
Mis à part Cece, la soeur de Star, que j’ai trouvé vraiment agaçante, chaque personnage a su m’émouvoir à sa façon.

Tout au long de l’histoire, l’auteur aborde des thématiques qui sont universelles.
Le deuil et la mort ont une place importante, avec le décès de Pa Salt. Même s’il était le père adoptif de Star, il était un véritable pilier pour cette femme.
Il y a aussi l’émancipation qui est abordée, mais également essayer de plonger dans l’inconnu, grandir. Sans compter l’amour et l’amitié, savoir suivre son coeur, mais aussi continuer à croire en ses convictions et ne pas se laisser faire.

La fin est particulièrement touchante. J’avoue en avoir eu les larmes aux yeux.
Star passe par toutes les émotions et nous avec. Le dénouement m’a complètement satisfaite et je n’ai qu’une hâte : connaître les aventures de ses autres soeurs.


En conclusion, « La soeur de l’ombre » est un énorme coup de coeur. Lucinda RILEY a su me transporter avec facilité dans son univers, me faisait accepter toutes les situations dans lesquelles se trouvent les personnages, me faisant aimer leurs décisions et parfois les détester. J’ai ressenti une palette d’émotions, j’ai souri et même pleuré.
Avec son histoire, elle a su toucher mon coeur de lectrice, de soeur et de femme.

Un livre à lire si vous aimez les histoires de soeurs, de deuil et de renaissance, mais surtout de recherche du bonheur.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/04/les-sept-soeurs-tome-3-la-soeur-de.html )
Les Sept Sœurs, Tome 2 : La Sœur de la tempête Les Sept Sœurs, Tome 2 : La Sœur de la tempête
Lucinda Riley   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/05/19/les-sept-soeurs-tome-2-la-soeur-de-la-tempete-lucinda-riley/

[...] Dans ce tome, l’accent est mis sur Ally, la seconde « sœur » d’Aplièse, qui part elle aussi à la recherche de ses origines suite à la disparition de son père adoptif. En effet, ce dernier a laissé une lettre à chacune de ses filles adoptives dans laquelle il révèle les conditions de leur adoption et le contexte de cette dernière. Si, avec Maïa, nous étions partis au Brésil, cette fois c’est en Europe du Nord, plus précisément en Norvège, que l’histoire d’Ally va se dévoiler à elle.

Une nouvelle fois, Lucinda Riley va jouer avec les époques. En effet, entre passé et présent, on va découvrir tout doucement les origines d’Ally. Sur le même modèle que pour Maïa, Lucinda Riley va tisser tout doucement sa toile et relier les histoires d’Anna et d’Ally malgré les nombreuses années qui les séparent.

Une chose est sûre, c’est que l’auteur maitrise parfaitement son monde et ses histoires, et nous livre une nouvelle fois une narration mélancolique, enchanteresse et poétique. C’était un vrai régal de me replonger dans la douceur de son écriture, comme si je m’entourais d’un cocon. Je me suis vraiment passionnée pour le vécu d’Anna, à l’instar d’Ally, et j’avais moi-même l’impression de découvrir l’histoire de cette personne. C’est vraiment remarquable la façon dont Lucinda Riley passe de l’une à l’autre sans à-coup, de façon très naturelle, comme si cela coulait de source. Ce qui, au final, est le cas.

Par contre, je ne vous cache pas que j’avais réussi à deviner bien des éléments quant aux rebondissements dont bénéficie l’intrigue. A ce niveau, Lucinda Riley reste très prévisible, et heureusement que sa plume parvient à combler ce fait. De plus, à l’instar du premier tome, je reste ici aussi quelque peu sur ma faim concernant Pa Salt, le fameux père adoptif des filles dont on ne sait, encore une fois, presque rien. Je m’interroge toujours autant à son propos, et j’ai l’impression qu’il va encore en falloir des pages pour en découvrir plus sur ce fil rouge qui relie les filles entre elles.

Pour conclure : je suis complètement retombée sous le charme de la plume de Lucinda Riley. Elle a une nouvelle fois su me séduire grâce à cette histoire se déroulant dans les fjords norvégiens. J’espère par contre que l’auteur saura se renouveler, car même si la construction de ses livres est prenante et magnifique, j’ai peur qu’elle réussisse à lasser son lecteur si elle continue sur le même schéma pour les prochains tomes. Pour l’instant, je reste conquise, et j’ai vraiment hâte de découvrir le prochain opus sur Star !

par Kesciana
Les Sept Sœurs, Tome 1 : Maia Les Sept Sœurs, Tome 1 : Maia
Lucinda Riley   
Oh la la !!! Comme je me suis régalée avec ce premier tome de la série "Les sept soeurs" qui promet de bons moments encore à passer avec la suite si les tomes à venir consacrés à chacune des sœurs sont aussi sympas !
J'ai aimé ce roman parce qu'il est agréable à lire. Nous voyageons entre Paris et Rio dans deux époques différentes qui se rejoignent et s'entremêlent.
J'avais déjà lu "La rose de minuit" de Lucinda Riley qui m'avait beaucoup plu mais "Les sept sœurs" est encore différent, je dirais qu'il est plus exaltant et abouti.
J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteure et le fait qu'elle aille jusqu'au bout des événements et des situations. Parfois, lors de mes lectures, je trouve qu'il y a comme un goût d'inachevé alors qu'ici, l'auteure mène toutes les situations de son intrigue jusqu'à la fin.
Cette série débute avec Maia, 33 ans, l'aînée de sept soeurs qui doivent chacune leur prénom donné par leur père adoptif aux noms de la Pléiade, sa constellation préférée. Il s'agit d'un homme assez énigmatique ayant eu une vie pour le moins extraordinaire pour avoir beaucoup voyagé et avoir adopté six filles, la septième adoption n'ayant pas abouti. Il leur offre une vie exceptionnelle dans un château aux abords du lac de Genève, une vie aisée mais construite, avec une éducation de sorte que ses filles acquièrent leur autonomie. Celui-ci décède de façon inattendue et est très rapidement enterré dans des circonstances assez mystérieuses. Il laisse à chacune de ses filles une énigmatique enveloppe afin qu'elles aient la possibilité d'éclaircir, si elles le souhaitent, l'origine de leur adoption et découvrir d'où elles viennent. Celle de Maia contient une lettre et une pierre avec une inscription illisible. Si au début, elle n'a aucune intention particulière à ce sujet, ce sont les circonstances qui vont l'amener à fuir son quotidien car elle vivait assez cloîtrée depuis plusieurs années s'occupant de son père, situation qui lui convenait bien pour se "protéger" de l'extérieur. C'est pour échapper à son ex-fiancé qui la contacte après plusieurs années pour se consoler ensemble de leur deuil respectif, car celui-ci vient également de perdre son père, qu'elle s'envole pour le Brésil. Elle trouve ainsi un prétexte pour partir réaliser des recherches sur ses origines. Et avec elle, nous plongeons dans la vie de ses ancêtres et en particulier celle de son arrière grand-mère à qui elle ressemble énormément.
J'aime beaucoup ces récits où les vies basculent du présent vers le passé et nous décrivent en fait ce que fut la vie de deux héroïnes d'une même lignée séparées par des générations. Il est très agréable en plus de voyager avec elles dans le Rio présent et passé, puis dans le Paris des années 20. Et je me suis sentie aussi bien dans l'histoire présente que dans celle du passé au point que quand j'étais dans l'une, je ne voulais pas la quitter et cela me faisait pareil dans l'autre. Je me trouvais tellement bien dans chacune ! Un régal !
Alors, tout n'est pas rose pour l'héroïne du passé, l'ancêtre de Maia, loin sans faut, parce qu'elle doit faire un mariage de convenance mais l'histoire est addictive et très agréable à suivre.
Le roman se termine avec l'évocation de la soeur de Maia avec qui elle s'entend le mieux, la seconde, Ally, qui devient l'héroïne du tome deux de cette série intitulée "La soeur tempête" que j'aurais grand plaisir à lire plus tard pour suivre la suite des aventures des 7 soeurs.
www.ladyromance.over-blog.com
La Sélection, Tome 4 : L'Héritière La Sélection, Tome 4 : L'Héritière
Kiera Cass   
Je sais pas du tout par où commencer...
Peut-être par l'héroïne ? Oui allez !

Eadlyn est un personnage attachant malgré son caractère de princesse pourrie gâtée ! Elle est complexe, touchante, elle est la digne héritière du trône !
C'est très réaliste de la part de Kiera Cass d'avoir créer une princesse se sentant supérieure aux autres. Elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche, c'est donc pas étonnant ! Elle s'autorise des remarques blessantes assez déstabilisantes. Courage aux sélectionnés <3

Bah tient ! Parlons-en de ces sélectionnés (ceux qui m'ont le plus marqué) !
Mon chouchou ? Kile, le fils de Carter et Marlee sans hésiter ! Dès qu'il a été tiré au sort sans le vouloir, j'ai su que c'était lui ! Il est drôle, mignon, craquant... Mais très absent du roman... POURQUOI ?!
Passons maintenant au tour d'Henri. Autant le dire maintenant, je le vois plutôt comme un ami que comme un époux ! Il est adorable avec Eadlyn mais sa ne marchera surement pas car il n'y a rien de vraiment passionnel entre eux et il ne parle pas anglais.
Pour Ean Cable... Je le déteste ! Il a surement un plan en tête !
En bref, vous avez comprit que c'est TEAM KILE en ce qui me concerne ! <3

Mon dieu... Comme Maxon et America m'ont manqué ! Que c'est bon de revoir d'anciens amis avec 20 ans de plus et parents de plusieurs enfants <3 Après toutes ces années, ils s'aiment comme à la fin du troisième tome. Ils sont toujours fidèles à eux-même !
Mais mon dieu comme j'ai été dévasté à la chute du livre !
[spoiler]America ! Un infarctus ? Pas impossible... Elle est plus forte que ça ! [/spoiler]

Pour moi, il n'y a aucun point négatifs. C'est un livre parfait, un sans faute. <3 Merci à Kiera Cass d'avoir su renouveler le concept de la sélection de l'autre côté du miroir ! Cette lecture m'a vraiment ravie ! MERCI <3

5/5 <3

Ps: [spoiler]Une histoire d'amour entre Erik et Eadlyn ? (Même si je reste TEAM Kile !)[/spoiler]
La Sélection, Tome 1 La Sélection, Tome 1
Kiera Cass   
http://wandering-world.skyrock.com/3084867159-La-Selection-Tome-1-La-Selection.html

Mon dieu !!! Mon dieu, mon dieu, mon dieu ! La Sélection, c'est tout simplement une bombe ! Si ce roman n'est pas un coup de coeur ( mais presque ), c'est un énorme coup de foudre ! Je suis complètement fan de ce livre ! En le terminant hier ( à deux heures du matin quand même, c'est vous dire si j'étais pris par l'histoire ), un seul et unique mot résonnait dans mon esprit : "Génial, génial, génial !". J'ai adoré !!!
Nous faisons la rencontre d'America Singer, jeune femme de seize ans, qui est une Cinq. Au début du roman, nous apprenons qu'elle a reçu une lettre indiquant qu'elle doit remplir un formulaire pour participer à la Sélection. Qu'est-ce que la Sélection ? Une émission télévisée où trente-cinq candidates vont devoir s'affronter à coup de robes somptueuses, de coiffures parfaites et de têtes-à-tête avec le prince Maxon pour être couronnée princesse et devenir l'épouse de ce dernier.
Sauf qu'America n'est franchement pas décidée à participer au show. De toute manière, son coeur est déjà pris par Aspen, un Six, qu'elle fréquente secrètement depuis deux ans. Sauf que lorsqu'il va l'obliger à s'inscrire à la Sélection et qu'il va déclarer la fin de leur relation, America va vite changer d'avis. En plus, en faisant partie de l'émission, elle permet à sa famille de récolter des chèques dont elle a énormément besoin pour vivre. Entre obligation pour les gens qu'elle aime et sa propre opinion, America sait qu'elle décision elle doit prendre. C'est donc l'esprit plein d'appréhension et d'angoisse qu'elle va postuler à la Sélection... Et être choisie parmi des centaines de milliers d'adolescentes.
Commence alors une aventure aussi inattendue qu'extraordinaire pour America... Et pour nous ! Dès lors que la Sélection débute, on ne peut plus lâcher le roman ! J'ai été absorbé par l'intrigue comme cela m'est rarement arrivé ! Je ne voyais même plus les pages défiler ! L'univers de Kiera Cass est juste exceptionnel ! Nous sommes réellement plongés au coeur d'un monde dystopique, où les habitants sont classés par castes, où une Quatrième Guerre Mondiale a eu lieu, et où les États-Unis ne sont plus que des ruines. Ouaw, ouaw, ouaw !!! Comment ne pas être conquis, sérieusement ?
Surtout quand l'héroïne que nous suivons nous subjugue complètement ! Si America était en face de moi, je ne lui dirais qu'une chose : "Je t'aime !" ! Non, vraiment. A mes yeux, elle est parfaite ! Drôle, décapante, émouvante, déterminée, elle défend ses valeurs et est adorable. Elle ose parler au prince Maxon comme s'il ne régnait pas sur l'île Illeá ! Parce qu'elle "ne fait aucune différence entre les castes". Sage parole, n'est-ce pas ? Celle-ci nous permet de passer de merveilleux moments lorsque Maxon et America sont ensemble. Entre réflexions piquantes et discours touchants, j'ai adoré voir leur relation évoluer au jour le jour. L'auteure parvient vraiment à rendre leur rapprochement hyper réaliste. Mon dieu, j'en veux encore !!!
Évidemment, un petit triangle amoureux va voir le jour. Même si America tente d'oublier Aspen, il reste irrémédiablement gravé dans sa mémoire. Mais, inévitablement, elle s'attache au prince Maxon. Résultat, les sentiments d'America sont vite confus. Mais, et c'est là que ce personnage fait toute la différence, elle va réussir à faire un choix. Rien qu'avec ça, je proclame ma team : Team America ! Puis même, moi qui ne choisis habituellement pas de protagoniste masculin préféré, je peux, sans hésiter, dire que j'adore Maxon ! Entre Aspen et lui, ma décision est vite prise !
Côté écriture, je dois bien avouer que la plume de Kiera Cass est époustouflante ! On se perd corps et âme dans son récit. De plus, elle parvient à décrire chaque chapitre de façon prenante et haletante. On reste en haleine de la première à la dernière page. Les rebondissements se suivent mais ne se ressemblent pas. On passe du rire à l'inquiétude en quelques secondes ! Puis si on touche à America, je craque ! C'est dingue de voir à quel point je me suis attaché à elle !
Bien sûr, je ne suis pas le seul. Le prince Maxon va également tomber sous son charme. D'ailleurs, leur idylle est un des plus beaux que j'ai pu lire pour un premier opus. A chaque nouveau rendez-vous, j'étais aux anges ! Je poussais des petits cris et mon coeur battait la chamade ! J'étais en train de vivre leurs rencontres avec eux. C'était vraiment fabuleux ! Fabuleux et très, très, rafraîchissant. Dans le fond, je me demande si ce n'est pas ça qui a principalement joué sur mon ressenti : le fait que La Sélection soit un ouvrage décalé, léger, drôle et poignant, tout en étant vraiment passionnant, captivant, et doté d'une histoire d'amour palpitante. Je suis complètement en extase devant ce livre !
En définitif, et je pense que vous l'aurez compris, La Sélection est LE livre à lire ! L'univers dystopique qui y est développé est fascinant, et on rencontre des personnages réellement insolites. America s'est définitivement faite une place au sein de mes héroïnes préférées. Je l'aime ! Le récit que nous offre Kiera Cass est un vrai cocktail de surprises qui possède une romance vraiment mignonne et épatante. Ce roman est divertissant, vivifiant, et nous fait passer de vrais moments de bonheur. Attendre la suite est déjà une vraie torture ! Bref, si vous hésitez à vous procurer La Sélection, foncez vous l'acheter ! J'en ressors plein d'étoiles dans les yeux et l'esprit encore embué par la beauté et la perfection de ce roman !

par Jordan
La Sélection, Tome 2 : L'Élite La Sélection, Tome 2 : L'Élite
Kiera Cass   
Je veux être en Mai 2014. Je veux le tome 3 de "La Selection". Et je veux, non j'exige que America et Maxon finissent ensemble.

Ce deuxième tome comme le premier est fantastique, on reste dans le même contexte que le premier tome : La Sélection, donc pas vraiment de changement d’environnement ni de grande action mais de toute façon ce roman, n'est pas du tout un roman d'action, personnellement ça ne m'a pas dérangée le moins du monde.
En fait l'histoire en elle-même ce porte plus sur le choix amoureux que autre chose mais ça ne m'a pas gênée non plus.

Concernant les personnages, comment vous dire, je les aimes toujours autant mais j'ai tous eu envie de leurs taper la tête dans un mur plus d'une fois.

America est submergée par le doute, même un peu trop à mon goût, ok Aspen est son premier amour et c'est normal qu'elle ne l'oublie pas facilement mais si cette amour était aussi fort que ça elle ne serais jamais tombée amoureuse de Maxon, c'est un fait. Et quand enfin elle fait un choix, il faut qu'il se passe quelque chose et qu'elle se rétracte. Le problème est qu'elle ne se bat pas assez, le pire c'est qu'elle en a conscience, et je pense que si elle ne se bat pas assez c'est parce-que elle prenait déjà Maxon pour acquis. Heureusement son raisonnement à la fin de ce tome m'emplie d'espoir, fait qu'elle ne change plus d'avis sinon je l'égorge.
Sinon, j'aime toujours autant son humanité et son côté Révolutionnaire, elle pourrait changer le monde si elle s'en donne les moyens. Bref, une héroïne que j'affectionne toujours autant malgré des envies de la secouer parfois.

Maintenant à Maxon - marry me, please -, je l'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie mais lui aussi parfois j'avais envie de le secouer, car j'ai l'impression que Monsieur baisse vite les bras, il voit que America s'éloigne de lui et qu'est-ce qu'il fait ? Il va en voir d'autres et l'ignore mais mince mon gars, bat toi ! Certes, je comprend parfaitement qu'il puisse en avoir marre et être perdu mais ce n'est pas en restant les bras croisés et à attendre que ça va marcher, en fait lui et America joue au jeu du chat et la souris et à la fin ils se sont un peu brûlés les ailes. Mais Maxon, fort heureusement pour America - et moi - ne lâche quand même pas l'affaire si facilement. Concernant, Maxon et juste Maxon, ce qu'on apprend sur lui est déchirant, il est plus fort que ce que je pensais. Il a aussi une grande humanité en lui, lui aussi pourrait changer les choses si il s'impose, il a grand coeur.

Pour finir, Aspen, mon trouble fête que j'aime bien mais qui gâche absolument tout mes plans, parfois j'ai même eu l'impression qu'il essayer de monter America contre Maxon, à cet instant j'avais envie de le pousser d'une fenêtre. Dans ce tome on en apprend pas plus sur Aspen, il est toujours trop révolutionnaire, un peu ça va, trop ça va pas et il est aussi vraiment tenace. Personnellement, je le vois plus en ami d'America qu'en amant.

Concernant les autres personnages, Celeste est toujours une salope, Kriss n'a beau pas être méchante, je le sens fausse et elle contrarie vraiment tout mes plans. Anne, Lucy et Mary sont toujours aussi marrante et adorable, je l'ai adore ! Et le roi, nous montre une nouvelle facette de lui...
Pour Marlee, [spoiler] mon dieu, le choque, heureusement que Maxon a le coeur sur la main. Surtout que c'est un personnage que j'adore.[/spoiler]

Maintenant, j'attend le tome 3 et j'espère que dans ce tome, nous aurons le choix, le mariage mais aussi un peu d'action, je ne sais pas moi, une espèce de Révolution, que les castes ne soit plus. Bref quelque chose.
Mais j'espère surtout que Maxon et America finiront ensemble, je n'envisage pas autre chose, si ils ne finissent pas ensemble ça gâchera limite toute la trilogie. [spoiler]Le choix ne dépend que de America, à la fin elle choisie Maxon, maintenant il ne faut plus qu'elle se rétracte. Maxon certes à aussi des affinités avec Kriss mais il le lui à bien fait comprendre, c'est juste un plan de secours, son coeur lui appartient - à America -, il faut juste qu'elle gagne sa confiance.[/spoiler]
Vivement Mai 2014. #TeamMaxon & #TeamAmerica.

par Megane84
La Sélection, Tome 3 : L'Élue La Sélection, Tome 3 : L'Élue
Kiera Cass   
Le premier tome m'a fait conclure "c'est génial !", le second "Eh oh, Ame tu te bouges ?" et le troisième "Achevez moi..."
Non mais sérieusement, chacun des attraits de la sélection ont tous fini par disparaître les uns après les autres. J'avais qu'une seule envie : le finir le plus vite possible pour passer à autre chose. Limite je sautais de joie quand je m'approchais de l'ultime page 337.

America est clairement insupportable. Dans le premier tome, je la trouvais fraîche, authentique et drôle. Mais à présent, j'ai l'impression d'avoir affaire à une gamine dont l'immaturité m'a fait perdre patience. Si elle pouvait plutôt se focaliser sur les renégats, sur les castes, au lieu de ses préoccupations futiles qui se résument à ses amours compliqués (et qui m'ennuient franchement).
Ses airs de petites princesses dans son château m'agaçaient à un point ! Elle se tourne en ridicule rien que le premier chapitre.

Au niveau de l'action il ne se passe rien. Et ça c'est une véritable déception. Je pensais qu'il y aurait une guerre, du sang, des morts... au lieu de ça, on a le droit à des soirées pyjamas entre les filles de L'Elite, waouh ! [spoiler]Heureusement, il y a une fusillade pour pimenter le Verdict, avec en plus un prince froid pour qu'il y est un minimum de suspense. C'est le seul moment où je me suis sentie captivée mais ça n'a duré que quelques instants...[/spoiler]

Je reste "team Maxon", faute de mieux, mais je ne suis absolument pas folle de son personnage. Pour un prince soit disant charmant, il ne me fait pas du tout rêver. Autant dans le premier et second tome, je le trouvais attachant et mignon, autant ici, il est fade et énervant. En fait, trouver un personnage qui ne m'énerve pas dans ce tome 3 risque d'être une tâche compliquée.
Peut être Céleste ? C'est la seule qui joue franc-jeu. Kriss, transie d'amour, je la trouvais pathétique. Elise est bien gentille mais sa présence est aussi utile qu'une plante verte dans une salle d'attente.

Que dire d'Aspen ? C'est une source d'ennui ? Je n'ai rien contre lui. Il est ce qu'il est : un garde royal sexy et le premier amour d'Ame. Mais je trouve son personnage tellement peu approfondi que je ne suis pas réellement attachée à lui. Dommage.

Les dialogues sont mortels.
« [...] Je pousse un cri émerveillé.
- Il pleut !
- C'est tellement beau.»
On est au summum de la poésie.

Bref, je trouve ce tome très très très très très très très très très en dessous du premier. Il ne fait qu'érafler tout ce qui est intéressant pour se focaliser sur ce qui est inintéressant. Il manque cruellement d'approfondissement sur des tas de plans. Tout se passe trop rapidement pour être crédible. C'est superficiel. C'est mièvre. Je trouve ça vraiment dommage parce que je ne garderai pas un très bon souvenir de la Sélection... Je dois avouer que je suis contente de comment ça se termine (peut être justement parce que c'est la fin ? ^^) mais j'aurais préféré qu'il se passe des choses AVANT pour que je puisse conclure sur une note rêveuse, plutôt que sortir ma mitrailleuse..

par OnlyLola
La Sélection, Tome 5 : La Couronne La Sélection, Tome 5 : La Couronne
Kiera Cass   
Voilà, c'est la fin d'une de mes sagas préférées... Je sais pas trop comment je dois réagir enfaite. Pleurer ou Sourire ?
En tout cas, la seule chose que je retiens, c'est MERCI Kiera Cass pour tout ce travail que vous partagez avec nous...

MAIS comment dire au revoir à Maxon et America une nouvelle fois ? Et comment dire au revoir à notre merveilleuse Eadlyn ?

Tout ce que je peux dire, c'est que je suis tombée amoureuse de "La Sélection" en 7 minutes.

Alors Merci Kiera Cass.
XieXie XieXie
Michelle Deshaies   
Waouh!!! Je viens juste de finir ce livre et quelle belle découverte!! J'ai adorée le style de l'auteur, c'est fluide et très bien écrit. J'avais vraiment l'impression d'y être, de faire partie de l'histoire. Pour le dépaysement, c'est réussi, j'ai voyagé dans cette chine d'un autre temps. Les descriptions sont claires et précises. Le livre est divisé en trois parties, mais les chapitres sont assez courts. C'est vraiment une de mes meilleures lectures depuis longtemps.

par Lauren59