Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laurence-112 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Meurtres pour rédemption Meurtres pour rédemption
Karine Giebel   
Premier livre livre de cet auteur et que dire? Epoustouflant, exceptionnel, inoubliable, génial...... J'ai lu beaucoup de livres mais un comme celui-ci très rarement pour ne pas dire jamais!!!Prenant de la première à la dernière page!!
Difficile de fermer le roman pour aller travailler et pour dormir, on a envie de savoir!! Est-ce vraiment une fiction???? Si oui alors où finit la réalité et où commence la fiction???
Ce livre est touchant, émouvant et dérangeant à la fois!!
Je le conseille vivement

par carol
L'Invention de la solitude L'Invention de la solitude
Paul Auster   
Ce livre est en deux parties

Dans la première, l'homme invisible, Paul Auster fouille la mémoire familiale et la sienne, à la recherche de ce père qui au quotidien, paraissait inconsistant.

Dans la seconde, le livre de la mémoire, on le suit en tant que fils et écrivain dans la reconstruction de la vie dans ce qu'elle a de plus intangible et intime, toujours à la poursuite de ce père, récemment décédé.

La première partie est plus prenante que le seconde, plus émotionnelle, la seconde retraçant schématiquement la construction de l'histoire... de la première.



par Kodai
Le Baron perché Le Baron perché
Italo Calvino   
Un livre que j'ai lu au collège (4e) pour le cours de français, et, contrairement à mes habitudes, je l'ai tellement aimé que je l'ai relu après pour être sûr de n'avoir rien manqué !
A lire absolument !

par Kato
Péplum Péplum
Amélie Nothomb   
Encore une fois, je suis tombée sous le charme de la plume d'Amélie Nothomb. Qui sinon elle aurait l'idée d'écrire un tel roman ? J'aime... J'ai eu l'impression de me replonger dans les dialogues enflammés d'hygiène de l'assassin, même si j'ai moins aimé. L'histoire de l'hibiscus m'a vraiment fait rire... Ah cette Amélie Nothomb, si on de l'avait pas il faudrait l'inventer.

par MFHPT
Le Pape, le Kid et l'Iroquois Le Pape, le Kid et l'Iroquois
Anonyme   
Ce qui est surprenant avec notre auteur toujours aussi Anonyme, c'est qu'il arrive toujours à nous étonner. En ouvrant le livre, on pense, à tort, qu’au bout de 4 tomes (5 avec Psycho-Killer), plus rien ne nous choquera (dans tous les sens du terme) et finalement, il y a toujours un moment où l'on se dit "wahou.... il a osé...."

Cette fois-ci, Anonyme nous embarque dans une sombre affaire de soldats invincibles, de menaces de mort sur le pape, de gang de tueurs psychopathes (plus ou moins) en cavale, de meurtres sanglants, de comédie musicale, de bonne sœur[spoiler](pas vraiment bonne, pas vraiment sœur)[/spoiler]. On saupoudre le tout de scènes sexy, de supers véhicules (ah la Cadillac violette ! Ah la Pontiac Firebird !), de Britney Spears, d’œufs en chocolat, de coups de poing foireux et on obtient... un nouvel ovni littéraire.
En plus du Kid, pour qui je frôle l'admiration (non, en fait, je ne fais pas que la frôler....), j'ai retrouvé avec une immense joie Elvis, Rex, bientôt rejoint par l'Iroquois de Psycho-Killer. La bonne surprise vient de Jasmine, personnage oubliable de P-K, mais qui s'avère très sympathique et, soyons franc, trouve parfaitement sa place au sein de cette bande d’idiots !
Deux petits bémols cependant : le Kid est moins présent que dans les tomes précédents, même si il soigne toujours aussi bien ses entrées (et les sorties des autres… on n’a pas fini de parler des Kinder !). De plus, Sanchez est vaguement mentionné dans ce tome, sa stupidité et sa maladresse légendaires manquent un peu !

L’histoire, quant à elle, apparaît très vite aussi « à côté de la plaque » que ses personnages et franchement, on en redemande ! J’ai éclaté de rire plus d’une fois (les autres voyageurs du train vous le confirmeront) à cause des situations rocambolesques, des réactions non moins invraisemblables des personnages ou des petites réflexions « ni vu, ni connu » de l’auteur. C’est drôle, c’est cinglant, c’est choquant…. et parfois franchement dégueulasse (mentions spéciales à l’urinoir et, évidemment, les désormais célébrissime Kinder Surprise). Vivement Septembre !

par Nashael
Le Livre sans nom Le Livre sans nom
Anonyme   
Alors voila, je viens de le finir, et bien... Franchement, je m'attendais à mieux. Là à nouveau, le résumé n'y est pas pour rien. Encore un résumé racoleur, bien appétissant, laissant entendre des merveilles... uniquement pour appâter le lecteur potentiel. Alors soit, l'auteur aime parler de films. Mais il n'y a rien de cinéphile là-dedans, juste pas mal de box-office cités ou pris pour exemples, une fois dans le roman, pour des détails, ça ne justifie pas une remarque dans le 4e de couverture. Mais enfin bref.
Ce résumé est donc approximatif, ressemble plus à une énumération de ce pourquoi "ce livre va plaire au plus grand nombre", sans vraiment parler de l'intrigue.
.
L'intrigue est la suivante :
.
Une mystérieuse pierre précieuse a été dérobée à ses protecteurs ; un joyaux qui semble attirer les convoitises. Dans la ville de Santa Mondega, le calme cède peu à peu à une angoisse lourde et muette, à mesure que ses habitants voient se profiler à l'horizon une réitération des horreurs parvenues cinq années auparavant, lorsque le Bourbon Kid est passé. Peu à peu, les acteurs entrent en scène, ici, pas de place pour les lâches ou les pieds-tendres. Cette ville n'a jamais fait de cadeaux aux faibles, et ce qui va s'y dérouler, jusqu'à la prochaine éclipse, aura l'odeur du sang et des tripes.
.
Alors, j'ai trouvé donc, comme le laisse entendre le 4e de couverture, que c'était bien trash et violent. Mais pas dans le bon sens du terme. Rien à voir avec Robert Rodriguez, ou Tarantino. Non, la beauté de la mise en scène, ou l'illustration de la caricature, n'est pas présente. L'écriture est très médiocre, parfois vulgaire sans intérêt, à tel point qu'on a l'impression que cette façon de narrer est inhérente à l'auteur, qui parle comme ça couramment.
Alors le scénario, certes, est d'enfer. On reste accroché, et on n'est pas déçu (sauf par la fin, pour ma part, un peu...) ; le mystère est là, et il y reste jusqu'à la fin. On patauge, on se pose des questions, on réfléchis...
Mais hélas, les personnages sont trop identiques dans leur caricatures, tellement saturés par la coloration de leurs traits de caractère qu'ils en deviennent ridicules. Le réalisme est pourtant là, parfois, et on sent que le récit pourrait être bien mieux rendu. Mais cette envie de donner du sang, de la violence, et du méchant avant tout gâche un peu le plaisir.
.
En bref, rien qui ne soit vraiment exceptionnel. Original, ça oui, très. On ne voit pas un livre comme ça tous les jours, et rien que pour ça, ça vaut le détour. Mais l'intérêt n'est que là ; dans l'exagération caricaturale de tarantinoïsme, et dans le scénario polar-fantastique peu profond, mais bien caché.

(EDIT : le début est clairement pompé sur le film "Desperado")
La Vérité sur l'affaire Harry Quebert La Vérité sur l'affaire Harry Quebert
Joël Dicker   
Une claque monumentale. Un coup de maître. Voilà ce qu'est ce livre. Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi bien ? D'aussi abouti ? L'enquête est parfaitement menée, l'écriture est merveilleuse et on ne s'ennuie pas un seul instant ! Grâce aux flash-back on s'attache à la victime et aux personnages secondaires. On est triste que cette histoire d'amour n'ait pas pu durer, et on se surprend à espérer qu'elle s'en sorte quand même, même si nous savons pertinemment que c'est impossible. J'ai été extrêmement émue par cette fille qui a tout fait pour Harry. C'est si dur de commenter sans en dire trop ! J'ai dû faire des pauses pour reprendre mon souffle, je m'apercevais souvent que je ne respirais plus pendant ma lecture. Impossible de lâcher ce livre avant la fameuse révélation qui allait régler cette affaire. Et une fois le livre fini, on est pris de nostalgie, on en veut encore.
Ce livre est un petit bijou que je conseille vraiment à tous ceux qui hésitent encore.
Le Livre des Baltimore Le Livre des Baltimore
Joël Dicker   
Je viens de le terminer - J'avais du mal à lire après ces terribles attentats du 13-11-2015 .... mon esprit était en deuil !
J'ai adoré ce livre, j'ai adoré vivre avec ces Goldman, j'ai adoré vivre leurs vies et leurs drames ! Mais j'adore surtout l'originalité de l'écriture de Joël Dickers. Il a vraiment une façon bien à lui de vous intégrer parmi les personnages de ses romans et de vous entraîner dans cette famille ! Merci Monsieur Dickers pour cette belle parenthèse ... dans ma vie !

par Jane33