Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laurie-77 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Entre ciel et mer... Entre ciel et mer...
Karina Halle   
http://www.my-bo0ks.com/2017/12/entre-ciel-et-mer.karina-halle.html

Entre ciel et mer... m’avait vraiment tapé dans l’œil avant même sa sortie. Il faut dire qu’il avait tout pour lui. Un résumé alléchant avec une sorte de coup de foudre qui va déboucher sur un road-trip, une couverture à tomber par terre, bref, bien assez d’éléments pour me faire envie.

Leur première rencontre est, pour ainsi dire, loin de l’idée que je m’en faisais. Pour tout vous dire, je me suis demandé dans quoi je m’aventurais. Entre nos deux héros, l’alchimie est évidente, et lors de cette soirée d’Halloween ils ne feront pas grand-chose d’autre que de coucher ensemble. Une partie de jambes en l’air qui sera mémorable pour notre personnage masculin, puisqu’il va décider de tout quitter pour la Nouvelle-Zélande, où vit Gemma.

Cette mise en bouche annonce globalement les choses. Moi qui m’attendais à quelque chose de mignon, profond voire romantique, j’ai été drôlement servis puisque ce n’est pas ça du tout.

L’idée de base de l’histoire avait pourtant tout pour me plaire. Je suis friande des histoires d’amour qui débute de façon originale, des rencontres inattendues et des retrouvailles à l’autre bout du monde. Ajouté à cela un road-trip, Entre ciel et mer... pouvait nettement se rattraper sur la suite de l’histoire et m’embarquer avec lui.

Pourtant, après un début chaotique pour moi, j’ai eu la cruelle déception de tomber sur un triangle amoureux. Et là, grosse claque. Si dans les romans fantastiques/Fantasy, celui-ci peut passer au second plan, ici, dans une romance, c’est tout simplement impossible. D’autant que j’ai eu du mal avec nos deux personnages. Je ne me suis attachée ni à l’un, ni à l’autre…. Il m’a manqué ce petit truc qui fait qu’on s’identifie ou s’attache à eux…

Après cette terrible découverte, j’ai décroché totalement de l’histoire. Et c’est tellement dommage. Dommage parce que j’en attendais beaucoup et que je voulais vraiment apprécier ma lecture…. Malheureusement, quand les personnages n’agissent pas en accord avec votre façon de voir les choses, il est quasi impossible d’y faire abstraction.

A vrai dire, je ne sais pas vraiment quoi vous dire sur cette lecture si ce n’est qu’elle n’était pas pour moi. Je ne doute pas qu’elle plaira à d’autres lecteurs, qui eux, ne sont pas rebutés par les triangles amoureux.

En conclusion, Entre ciel et mer... s’est malheureusement soldé par une déception. En revanche, je reste très curieuse sur l’autre roman de l’auteure, prévu pour janvier, qui je l’espère me réconciliera car après-tout, ce n’est pas la plume de l’auteure mais bien cette histoire tout particulièrement qui m’a déçue.

par Carole94P
Les Petits Secrets d'Emma Les Petits Secrets d'Emma
Sophie Kinsella   
Super fun comme livre parce que chaque fille se reconnaitra dans ses petits mensonges du quotidien, qui ne font pas de mal, qui nous rassure et qui protèges nos faiblesses des railleries du monde extérieur ! On a toute une Emma en nous et c'est ce qui rend ce livre délicieux.
Demain j'arrête ! Demain j'arrête !
Gilles Legardinier   
Oh bon sang !!!!!!!!! Ce livre est tout simplement merveilleux !!! Sublime ! Tout les mots que vous voulez pour parler d'un chef d'oeuvre peuvent être employer pour cette petite merveille !! Je n'ai pas pu décroché !! J'avais beau avoir la rentrée le lendemain, il a fallut attendre 2h30 du matin pour que je sois raisonnable et que je m'arrête. Vous voulez passer un bon moment, prenez un livre au hasard dans votre librairie, ça marchera peut être. Vous voulez passé un moment formidable, vous dérider, rire à en perdre la tête ? Lisez ce livre ! Une fois les premières pages commencées, vous ne pouvez pas vous arrêter. On suit les aventures de Julie, qui est tout simplement déjantée. Elle est complètement folle. Folle à lier, et folle de Ric. Avant même de l'avoir vu, il la faisait rêver. Mais que dire de quand elle l'a rencontré. Julie et ses tentatives pour séduire le beau Ric, Julie et son imagination débordante, Ric, Xavier, Sophie, tous, on ne peut que les aimer. Parce qu'ils sont humains, ils sont français (pour la plupart), ils sont parfait ! Un roman magnifique et FRANCAIS !! Si c'est pas une raison de plus pour l'acheter !!!!! Lisez le ! Ce n'est pas une proposition, c'est un ordre, parce que quand vous aurez commencé, vous ne le regretterez pas !!!

par lalisa78
Nos faces cachées Nos faces cachées
Amy Harmon   
Ce livre est terminé.
Une larme au coin de l'oeil.
Un coeur remplit de chaleur.
Et l'impression que ce livre m'a changé.

C'est l'histoire de la vie, des souffrances, de la mort, de nos âmes belles ou laides, de la vraie beauté, de l'amour et de tous ses sentiments qui nous dépassent.

On trouve dans ce livre, des personnages aux grands coeurs, qui nous font rire, et pleurer.
Des personnages honnêtes, et qui voient la vie comme elle est.
Des personnages qu'on aiment parfois un peu trop...

Fern, la jeune fille qui a peur de son visage, qui a peur de son corps, qui croit être laide. Un personnage grâce à cela au grand coeur, qui aide toutes les personnes qui l'entoure. Une jeune fille qui aime lire et écrire comme nous. Comme c'est dit dans le livre, elle est un Miracle.
Ambrose, le beau garçon...
Non, pour sa beauté mais pour ce qu'il est à l'intérieur, c'est ce qui le rend beau. Il est intelligent, et cite Shakespeare. Au fur à mesure du livre, il apprend des choses qui le rend meilleurs.
Bailey, le plus amusant, intelligent.
Celui qui restera sûrement le plus dans ma mémoire.
Rita, la jeune fille magnifique. Qui a croisé des personnes sur sa route qu'elle n'aurait pas dû croiser, et l'a rendue forte et indépendante.

Souvent, on peut lire des souvenirs, ce qui est vraiment important car ça nous fait aimer encore plus les personnages. Ces souvenirs deviennent mes souvenirs et restent à tout jamais graver dans ma mémoire.

Dans le livre, on cite beaucoup de chansons, je vous conseille de les écouter en les lisant. On a presque l'impression d'être dans la pièce avec eux et d'être un nouveau personnage; c'est très amusant.

Conclusion, on nous apprend qu'il faut regarder par dessus l'apparence pour voir ce qu'il y a dans le coeur des gens. Pour voir enfin la lumière des âmes qui nous entourent et qui nous éblouissent parfois.
Car souvent les personnes qu'on croient les meilleurs sont souvent les pires.

par Ayat
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une
Raphaëlle Giordano   
La lecture c'est ça aussi : nous faire réfléchir, nous faire prendre conscience de certaines choses! C'est ce que réalise l'auteur grâce à son roman!
En terminant ce livre, j'ai envie d'être positive, de m’émerveiller de tout et de rien; de faire comme Camille, d'apprendre à être zen, enthousiaste et relaxée.
Hormis ce côté réflexion, c'est un roman bien écrit, pas trop de détails pompeux, on entre vite dans le vif du sujet. C'est ce qui me faisait le plus peur, mais c'est franchement bien réussi. J'ai tout de suite accroché et je ne me suis jamais ennuyée.
Aussi, l'histoire en tant que telle est intéressante: tout le monde a des hauts et des bas et parfois être confronté à un personnage qui vit la même chose que nous, ça nous intéresse; on peut lui piquer quelques idées pour aller mieux. Quelque chose me dit que c'est même l'idée de l'auteur. On sent qu'elle a écrit cette histoire pour "aider" ses lecteurs et je suis presque sûre que ce sera le cas.
Pour ma part, ce fut un roman qui m'a "bouleversée", m ' a donné envie de réagir , de changer. Bref, une belle histoire qui donne envie d'apprendre à être vraiment heureux!

par Caro2
49 jours, je compterai pour toi 49 jours, je compterai pour toi
C. S. Quill   
http://www.lmedml.fr/2019/03/22/49-jours-je-compterai-pour-toi-c-s-quill/

WAHOU… CETTE CLAQUE…
Le premier ou la première qui vient me dire que la romance ce n’est pas de la littérature et que ce n’est pas digne d’intérêt, je lui met mon poing dans la figure… Vous avez vu comme je suis menaçante, là ? En terminant ce roman, j’ai pensé à toutes ces personnes qui m’ont un jour dit que la romance ce n’était pas un genre littéraire, punaise ce que cela peut m’énerver !

[49 jours, je compterai pour toi] est classé en new romance, et cette histoire a totalement sa place dans les étals des plus grandes librairies au rayon romance, mais ce livre, c’est bien plus qu’une histoire d’amour à proprement parlé, c’est une ode à la vie, à l’amour avec tout ce que cela implique.

Je suis encore un peu sous le choc de cette lecture, c’est pour cette raison que j’ai décidé d’écrire mon avis à chaud, pendant que mes émotions bouillonnent encore sous ma peau.

UNE HISTOIRE INDESCRIPTIBLE…
Je suis là devant mon écran à me demander comment vous parler de cette histoire… Et tout ça c’est ta faute Cami ! A cause de ce qui se passe dans ta tête quand tu décides de te lancer à corps perdus dans une histoire qui te hante.

Peut importe ce que je pourrais dire sur ce livre, rien ne sera jamais suffisamment à la hauteur de Breen et Sawyer ! Le résumé est une perfection, tellement intriguant que l’on se lance dans l’histoire sans vraiment savoir où on va, aussitôt reçu, aussitôt lu ! Je le savais qu’il allait me bouleverser, j’ai lu les précédents récit de Cami, et ils avaient tous réussi à me faire rêver, à me faire comprendre la complexité des personnages et de leurs histoires respectives. Mais rien ne me préparait au contenu de [49 jours, je compterai pour toi].

« QUAND L’AMOUR SE VIT EN 49 JOURS… »
C.S. Quill est une autrice que j’admire pour son audace, son culot et sa façon de voir la vie. Avec ce roman, elle nous offre une oeuvre plus personnelle, plus délicate et en même temps qui ravage tout sur son passage. Elle a ancré son histoire en France, dans un cadre qui incite au voyage. Je me suis téléporté à Camaret, cette petite ville pleine de charme qui abrite cette histoire au contexte si particulier. Dès les premières pages, j’étais conquise, sous l’emprise de ce décompte inéluctable… Ai-je angoissé ? Oui, à mort. Ai-je spéculé sur les tenants et les aboutissants de l’histoire ? Bien sûr, quelle question. Me suis-je planté sur toute la ligne ? J’étais à des kilomètres de découvrir ce que cette histoire dissimule. La chute a été violente, l’effet absolument magistral. Je ne m’en suis toujours pas remise.

DES PERSONNAGES TRAVAILLES, PARTICULIÈREMENT VIVANTS ET TOUCHANTS !
Breen, notre héroïne est une énigme. On la découvre entre passé et présent, un aspect totalement envoûtant qui nous permet de faire la lumière sur ce qui l’empêche d’aimer plus que 49 jours… Ça vous intrigue, hein ? Breen est une jeune femme saisissante, je l’ai aimé dès les premières pages, m’attachant à elle au-delà du possible. En évoluant à ses côtés, j’ai compris de nombreuses choses, j’ai éprouvé une foule d’émotions qui m’ont dévastées autant qu’elle ont fait battre mon cœur à la chamade. Breen est exceptionnelle, son histoire est indescriptible, elle se vit, je me suis sentie si proche d’elle et en même temps tenue à distance par cette histoire de jours qui passent. Cette héroïne a une personnalité très bien travaillée, à tel point que vous ne pourrez que l’accompagner vers cette rédemption qu’elle mérite tant. Sawyer, c’est Sawyer ! Vous voyez je n’ai pas vraiment envie de parler de lui, parce que vous allez forcément craquer pour lui… Je peux vous dire que Cami vous l’a bichonné, elle a donné vie à un BBF proche de la perfection. Un homme qui a de nombreuses qualités autre que celle d’humidifier vos sous-vêtements, même si ce sera peut-être tout de même le cas . #coquine

« CETTE FILLE ME REND DINGUE DEPUIS QUE JE L’AI APERÇUE LÀ-BAS… J’AI SAUTÉ SUR L’OCCASION DE ME RAPPROCHER D’ELLE, SURPRIS DE RÉUSSIR SI VITE À ENTRER DANS SA VIE. MAIS LE PROBLÈME AVEC BREEN, C’EST QUE J’EN VEUX PLUS. ELLE EST EXACTEMENT TELLE QUE JE L’AVAIS IMAGINÉE. LA SEULE CHOSE QUE JE N’AVAIS PAS ANTICIPÉE, C’EST CETTE URGENCE QUI CRÉPITE ENTRE NOUS, COMME SI LE TEMPS QUI DÉFILE ÉTAIT COMPTÉ. »
Il y a pas mal de protagonistes dans ce roman et franchement je reste admirative du fait que l’autrice ait réussi à leur donner une personnalité propre à chacun, ils ont tous un rôle déterminant dans le dénouement de l’histoire et là encore c’est vraiment un festival de révélations de taille les concernant.

UN SCÉNARIO HORS NORME. UNE HISTOIRE BOULEVERSANTE, HUMAINE, PLEINE DE NUANCES ET DE VIE !
Vous allez vivre une aventure hors du commun avec ce roman. C.S. Quill s’est surpassé et pourtant on sent que rien n’est forcé ! Le récit est fluide, entre passé et présent avec une alternance de point de vue absolument fantastique…

Oubliez tout ce que vous connaissez de la plume de l’autrice, ici son talent augmente d’un cran, plus encore. Sa plume se veut plus mâture par rapport aux thèmes abordés, malgré cela son style conserve un côté léger qui se marie à merveille avec toutes les émotions plus brutes engendrées par le récit.

La psychologie est sans doute le plus gros atout de l’autrice car elle en fait ce qu’elle veut. Elle connaît les relations humaines et elle aime explorer la psyché de ses personnages en les décortiquant avec brio. Ce roman c’est une foule de questions qui bouleverse le lecteur. Je n’ai pas été stimulée de la sorte depuis un moment, les sujets que l’on découvre sont percutants, vous ne ressortirez pas indemnes de cette fiction réalité.

La plume de l’autrice se veut poétique, mélancolique et pleine d’émotion. La modernité et l’addictivité sont évidemment au rendez-vous pour scotcher le lecteur.

L’AMOUR…
Je ne souhaite pas que l’on s’arrête uniquement sur le côté romance de cette histoire, romance qui est magnifique, qui a fait battre mon cœur à un rythme effréné… Plus j’avançais dans l’histoire, et plus j’avais l’impression de savoir ce que j’allais découvrir, grosse erreur et c’est là que l’on prend la pleine mesure de l’originalité et du caractère unique de l’histoire.

C.S. Quill joue avec les nerfs de ses lecteurs, elle explore la notion d’amour de plusieurs façons. Elle met en lumière son héroïne qui ne cesse de se retrouver à la croisée des chemins, à la recherche de cette rédemption… On suit un véritable cheminement dont on ne connait absolument pas la destination.

Je suis une grande fan de romance, mais j’ai de plus en plus de mal à y trouver mon compte, j’essaye de sélectionner mes lectures avec soin et CE roman c’est la perle rare, le graal de toutes les grandes romantiques… C’est une merveille pour les lecteurs qui aiment vivre au cœur d’un récit qui ne cessera de les épater et de les surprendre.

« RETIENS-MOI, SAWYER. RETIENS-MOI QUOI QU’IL ARRIVE. JE NE VEUX PLUS M’ÉCHOUER, J’AI TELLEMENT BESOIN D’UN PORT OÙ M’ANCRER. »
EN BREF :
[49 jours, je compterai pour toi], c’est plus qu’un coup de cœur. L’histoire de Breen et Swayer a profondément marqué mon âme de lectrice, au-delà de leur histoire d’amour… C.S. Quill nous offre une histoire indescriptible, poétique, un peu mélancolique avec un fond profondément touchant équilibrée par des touches de légèreté et d’humour. Vous allez vibrer aux côtés des personnages, être submergé par les émotions et vivre une aventure humaine hors norme. Le récit se déroule en France et l’autrice a réussi à sublimer les lieux qu’elle nous décrit avec passion. Le voyage se vit de la première à la dernière page.

[49 jours, je compterai pour toi] c’est LE ROMAN à se procurer de toute urgence ! Disponible dès le 28 mars <3
Never Never, Tome 1 Never Never, Tome 1
Colleen Hoover    Tarryn Fisher   
Véritable coup de cœur!
Ce livre est un petit chef d’œuvre, incroyablement addictif. Je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir fini!
Ayant adoré Hopeless, de Colleen Hoover, j'ai fini par me laisser convaincre de l'acheter malgré le fait qu'il soit en anglais. De trop nombreuses lectures débutées en VO ont été abandonné et je désespérais d'un jour réussir à en terminer un... Mais là... Je l'ai lu d'une traite, en à peine deux jours! Remarque, vu le petit bijou que représente ce livre (enfin pour moi...), il n'y a rien d'étonnant. Comme je l'ai déjà dit, ce livre est terriblement addictif...
Dès les premières lignes, on est happé directement par l'histoire, on entre tout de suite dans le vif du sujet. Le scénario est incroyablement bien trouvé, j'ai juste adoré!
Silas et Charlie sont des personnages vraiment très intéressant, super attachant avec beaucoup de personnalité. Ils ne sont pas stéréotypés, sont juste parfait. J'ai adoré découvrir avec eux les éléments de leur passé, leur façon d'être, de penser...
En bref, un livre génial, avec un scénario imprévisible et bien pensé, beaucoup de suspense, de révélations, de retournements de situations, des personnages attachants et très addictif. Un gros coup de cœur, et un seul regret: le livre n'a que 145 pages...
Si demain n'existe pas Si demain n'existe pas
Jennifer L. Armentrout   
Si aux premiers abords, les choses paraissent simples, cela change rapidement. Et je n’ai pu lâcher le roman. Sous couvert d’une aventure lycéenne, JLA aborde un sujet douloureux. Toujours avec délicatesse et sincérité.

Vous avez peut-être connu dans votre vie ce moment, celui qui fait tout basculer, celui qui vous fait voir la vie différemment et qui vous donne envie de la vivre à fond. Douloureux, ou non, ces instants sont de ceux que l’on n’oublie jamais et qui vous changent complètement.

C’est exactement ce dont il est question ici. Lena s’apprête à vivre sa dernière année au lycée et veut se créer un maximum de souvenirs. Ses amies, le lycée, son meilleur ami Sebastian… elle veut vivre tous ces moments à fond. Seulement, il suffira d’un mauvais choix, d’un instant pour venir tout remettre en cause.

Ce roman est ce que je qualifierai de « tranche de vie ». A travers le personnage de Lena, JLA nous donne une belle leçon, elle livre un message difficile et très poignant. La construction du récit sert totalement le message. Aux premiers abords, l’histoire parait des plus simples. Elle ressemble à un « teen drama ». Or il n’en est rien. Il ne faut pas se fier aux premiers chapitres qui donnent une fausse idée de ce que sera ce livre. C’est très malin de la part de JLA et ça contribue à la force du récit.

Je suis sous le charme de la plume de l’auteure et de cette progression en trois temps (Hier – Aujourd’hui – Demain). Trois temps pour mieux traduire le parcours de Lena. Cette insouciance qui se brise, puis la lente progression pour s’en sortir et enfin l’après, ce renouveau. C’est superbement écrit, JLA sait trouver les mots pour mieux nous atteindre. Des mots simples mais tellement forts. C’est extrêmement poignant de voir ces personnages touchés par un drame se battre pour s’en sortir. C’est le réel. JLA écrit le vrai, tout simplement.

Je me suis beaucoup identifiée à Lena, c’est impressionnant. Si son histoire n’est pas la mienne, je me suis reconnue en elle à un point, c’en était troublant parfois. J’ai donc été particulièrement sensible à son histoire, à ses réactions et à ce qu’elle ressentait. Je la comprenais totalement. Et en même temps, tout comme me concernant, je voulais la secouer, lui dire d’ouvrir les yeux et d’aller de l’avant. C’est une héroïne profondément humaine qui m’a énormément touchée.
Contrairement à elle, je n’ai pas de Sebastian dans ma vie et c’est bien dommage. Je succomberai à coup sûr pour un jeune homme comme lui, tellement gentil et attentionné. Il s’est très rapidement fait une place dans mon petit cœur. JLA fait à nouveau des merveilles avec son héros masculin.

La romance est adorable à souhait et évolue tout au long de cette histoire, pour mieux l’accompagner. Mon petit cœur en est devenu tout chamallow et j’ai très vite craqué. J’ai aimé cette touche de romance dans un contexte sous tension, où les personnages sont à vifs. Cela donne un petit truc puissant et très émouvant.

Les personnages qui entourent nos protagonistes ont aussi leur importance. Tous ont une identité, un sens et apportent beaucoup à l'histoire. A travers eux, JLA représente bien les comportements humains. J'ai aimé faire leur connaissance et voir tous ces êtres faire face aux événements, chacun à leur façon.

J’aurais voulu prendre le temps de savourer cette lecture mais je n’ai pas pu faire autrement que de dévorer ces pages. C’était douloureux à lire mais tellement beau à la fois. JLA est redoutable dans le registre YA. Je recommande vivement !!

par Mono9000
Alaska Wild Alaska Wild
K. A. Tucker   
Aussitôt acheté, aussitôt lu ! J'attendais la sortie de ce roman depuis plusieurs mois déjà et je dois dire que je ne suis pas déçue !

Tout d'abord, je trouve que la couverture est particulièrement réussie et très représentative du paysage qui nous est décrit dans le roman avec ses petits avions, ses lacs et ses montagnes.

J’ai beaucoup aimé le soin apporté par K.A Tucker quant aux nombreuses recherches sur l’Alaska. C’est à ce niveau-là qu’on se rend compte que c’est loin d’être une simple New Romance et vous apprendrez pleins de choses sur l’Alaska ! En effet, elle montre aussi bien les splendides paysages à flanc de montagne de l'Alaska mais elle montre aussi le côté plus sombre. Notamment, elle montre la pauvreté et la misère qui peuvent régner dans certains recoins de l’Alaska avec le coût de la vie qui est extrêmement cher (coucou le café à six dollars cinquante) et le fait que certains habitants sont même obligés de déménager à pied parce que l’essence coûte trop cher ! Elle évoque également le problème de l’alcoolisme. D’ailleurs, il est impossible même de trouver de l’alcool dans certaines épiceries puisque c’est interdit !

Les paysages décrits sont splendides que ce soit les avions qui décollent, qui passent au dessus de l’eau ou entre les montagnes ou encore les petits animaux qui gravitent dans cet environnement comme les ratons-laveurs ! J’ai totalement adoré cette immersion en plein cœur de l’Alaska qui change des autres lieux que l’on retrouve habituellement dans du New Adult ! Donc si vous souhaitez passer une journée ou deux en Alaska à moindre coût, lisez "Alaska Wild" de K.A. Tucker et vous ne serez pas déçus !

Par ailleurs, je me suis reconnue dans le personnage de Calla qui tient un blog et un compte Instagram avec sa meilleure amie Dalia. Elles écrivent des articles et se prennent en photo pour leurs comptes respectifs, passent du temps à chercher la description parfaite, les bons hashtags et à répondre aux commentaires. En ce sens, je me suis beaucoup identifiée à elles !

J’ai beaucoup aimé aussi que la romance prenne son temps. D’ailleurs, les deux personnages principaux ne se rencontrent qu’au bout de 80 pages environ ce qui m’a plutôt étonnée puisque d’habitude dans de la New Romance, les personnages se rencontrent souvent dès le premier chapitre ou en tout cas dès le commencement de l’histoire. J’ai tout particulièrement apprécié le fait qu’ils se vouvoient pendant une bonne partie du roman ! C’était également novateur de retrouver des personnages plus âgés que ce que l’on retrouve habituellement dans du New Adult. En effet, Calla a 26 ans et Jonah en a 31. Leurs nombreuses joutes verbales m'ont soutiré de nombreux rires !

"Alaska Wild" n'est tout de même pas un coup de coeur pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai trouvé qu'il y avait quelques petites incohérences par moment. Par exemple quand Agnès dit à Calla que Jonah emmènera son père pour ses rendez-vous liés à sa maladie et que quelques pages plus loin Calla demande à Agnès : “Mais il est au courant du coup ?”. Alors s’il emmène son père à ses rendez-vous il est forcément au courant de sa maladie, cela me parait logique ! Outre les incohérences j'ai trouvé également de nombreuses répétitions de l'expression "Un ange passe". C'était trop ! Parfois, cette-même expression était répétée deux ou trois fois sur la même page !

Concernant les scènes érotiques, on aime ou on n'aime pas. Je savais personnellement que K.A. Tucker n'était pas du genre à détailler ces scènes puisque je m'étais déjà fait la réflexion lors de ma lecture de "Respire" de sa saga "Ten Tiny Breaths". Alors ceux qui apprécient les scènes érotiques détaillées, ne vous attendez jamais à ça avec K.A. Tucker puisque c'est une auteure qui suggère les choses mais ne rentre jamais dans les détails.

Enfin, même si la fin m'a mis les larmes aux yeux (j'ai réussi à les refouler, promis), j'ai été déçue de ne pas avoir droit à un épilogue. Certes, nous retrouvons nos personnages deux mois plus tard mais cela n'a pas suffit à étancher ma soif.

En conclusion, "Alaska Wild" a ses défauts, certes, mais qui font finalement partis de son charme. Cela reste une très jolie histoire que vous devriez lire pour vous évader, le temps d'un instant, auprès de Calla et Jonah et tous les autres en Alaska !
Cœurs insoumis, Tome 1 Cœurs insoumis, Tome 1
Emma M. Green   
Retour gagnant pour Emma M Green en ce qui me concerne ! J'avais du mal avec leur ancien roman, hormis Corps Impatients qui m'avait réconcilié avec elles. Mais je dois dire qu'avec Cœurs Insoumis, je suis pour le moment comblé ! Et j'espère vraiment que ça va continué ainsi.

Ce premier volume est un véritable coup de cœur ! ( pitié faite que ça dure !! ).
Nous rencontrons Solveig, une jeune femme endeuillée, blessée mais avec une volonté et une détermination implacable. Ce petit bout de femme blonde platine et à la langue bien pendue chercher un compagnon de route pour entreprendre une Road Trip dans sa Chevy. Avec peu d'argent en poche, la voilà bien décidé de aller tourner la page de son passé. En effet, Sol a perdu son mari dans un accident de voiture. Ce qui nous renvoie aussitôt à la fin du roman Corps Impatients. Elle serre des dents en entendant le nom de Finn, songe souvent à son parfait mari Preston qui avait vraiment tout pour lui et une belle vie toute tracé si un chauffard ne lui avait pas, par la même occasion chauffé la vie. Sol est en guerre avec ses beaux parents qui l'accusent d'être responsable de la mort de leur fils, qui la soupçonne de ne jamais l'avoir aimé mais d'avoir visé son argent. Compte bloqué, Sol n'a plus que ses yeux pour pleurer et ses souvenirs pour lui tenir compagnie.

La voilà donc bien déterminé à traverser le pays pour se rendre au procès et réclamer justice. Et c'est Dante, un homme très mystérieux qui prend place à ses côtés. Au fil des kilomètres, nous allons apprendre quelques informations mais l'homme aux tatouages n'est pas un grand bavard, bien au contraire. Sol doit se démener pour lui arracher quatre mots. Au début un mec mystérieux c'est sexy mais à force, ça agaçant... Solveig va donc le titiller pour apprendre son nom de famille, savoir que son père est célèbre, qu'il a une sœur et un frère....

Mais surtout, Solveig va découvrir que même si Dante n'ouvre pas la bouche, son physique de rêve ne la laisse absolument pas indifférente. Pour la première fois depuis deux ans, elle songe à un autre homme et son corps crie qu'il a besoin d'un peu de fusion, d'un peu d'amour et de rapport charnel....

Emma M Green ont le don de coupé leur volume là où nous avons envie de connaître la suite. Et cette fin ! J'ai cru m'arracher les cheveux tellement la frustration m'a frappée. Une énorme révélation ! Pour un Dante bien silencieux... Là dès qu'il ouvre la bouche, BAM !

Je dois avoué qu'au début de ma lecture, j'avais très peur. Je me suis dis deux personnages dans une voiture, avec un Dante peu bavard, l'histoire va être ennuyeuse et longue. Mais pas du tout ! Et c'est la force d'Emma M Green qui ont réussi a faire de ce duo une grande force ! Quelques personnages qui passent par ci par là, mais pour le moment ils sont principalement tous les deux ! Bon il faut dire que Solveig héberge dans sa tête plusieurs personnes tellement elle est délirante, attachante et drôle ! J'adore ce personnage haut en couleur, forte et fragile à la fois.

Une vraie réussite pour ce premier volume qui m'a totalement charmé. Emma M Green sont parvenues à me transporter moi aussi dans cette Chevy. J'avais l'impression d'être un passager sur la banquette arrière et de voyager avec eux. Et ça fait un bien fou d'être ( pour le moment et j'espère que ça va durer ) loin de l'univers des mecs riches, bourré de prétention, qui pensent avoir le monde à leur pied. Là on sent que Dante cache des parts d'ombres, qu'il est plus simple que les autres et qu'il apprécie les petits moments simples de la vie. Il doit en voir des choses à travers son objectif d'appareil photo, voir les vraies valeurs de la vie, la tristesse des gens derrière un sourire, le paysage tel qu'il est réellement.

J'ai vraiment hâte de retourner dans cette Chevy au côté de Dante et Solveig ! Un vrai bijou ce premier volume ! Merci Emma M Green !

par Vidia