Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LaurineP31 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Extincta Extincta
Victor Dixen   
Ayant adoré "Phobos" j'ai été déçu par Extincta. Bien que l'univers que Victor Dixen a imaginé soit juste époustouflant de réflexion et d'imagination, les 600 pages qui ne m'auraient en temps normal pas dérangé, m'ont paru bien trop longues par rapport à l'avancée, trop lente, de l'intrigue. J'ai rapidement décroché et peu adhéré à l'histoire, ce qui est dommage car pourtant les personnages cassant les codes apportent une touche d' originalité, mais le côté moralisateur et glauque de cette dystopie est bien trop pesant à mon goût.

par LucyYy
Cogito Cogito
Victor Dixen   
Wahou, quelle lecture intense ! J'en ai encore l'esprit tout retourné. C'est à la fois actuel, car le cadre du roman débouche directement des technologies que nous développons en ce moment, et futuriste, mais un futur totalement envisageable et réaliste. Et ça fait froid dans le dos. De savoir que le chemin que l'on prent peu tout à fait nous mener dans cette direction.
Ce livre, c'est un problème de société parfaitement traité.
D'un côté, on a l'aventure, les personnages, le récit, qui nous fascinent et nous transporte, nous laissant à nouveau apprécier tout le talent pour l' écriture de Victor Dixen.
De l'autre, on a ce partage d'inquiétudes et d'interrogations quant à l'avenir et aux voies que nous empruntons, l'évolution vers laquelle nous nous dirigeons.
C'est avec brio que l'auteur nous fait réfléchir par le biais d'un ouvrage qui se dévore rapidement et avec gloutonnerie, dans un récit vraiment bien mené et documenté, tout en alliant intrigue et réflexion.

par CindySB
Ma Pire Ennemie Ma Pire Ennemie
Tara Jones   
UNE NEW ROMANCE QUI SORT CLAIREMENT DE L’ORDINAIRE…
Tara Jones a fait fort avec sa toute nouvelle romance. [Ma pire ennemie] sort clairement de l’ordinaire, cette histoire percutante aborde des thèmes inédits, l’autrice a su me captiver et m’émouvoir, me faire réfléchir et remettre en question toutes mes certitudes.

Cette new romance nous propose une expérience de lecture très intense, on ne peut que se prendre d’affection pour tous les personnages, et même si l’ensemble est assez prévisible, cela n’enlève rien à l’excellence de l’histoire.

DES PERSONNAGES SINGULIERS ET ATTACHANTS.
Joanna n’est pas née dans le bon foyer, fille d’une tueuse en série, elle subit la haine et le jugement du monde extérieur. Pour continuer de vivre sa vie, Joanna va dissimuler son identité et prendre un job de serveuse dans un bar branché de la Nouvelle Orléans. Sa rencontre avec Scott, son patron, va bouleverser toute son existence. Comment apprivoiser cet homme brisé par la vie ? Entre eux, l’alchimie est indéniable, étrange et réconfortante. Se pourrait-il que Scott soit sa rédemption ? Son chemin vers le bonheur ?

Joanna est une héroïne très touchante, son parcours m’a brisé le cœur, et je n’ai eu de cesse d’avoir envie de la voir heureuse. Joanna va faire des choix difficiles, elle se plaît à croire que Scott saura lui apporter l’amour qu’elle mérité, l’amour qu’elle n’a jamais reçu de la part de sa mère. Joanna peut compter sur l’amour indéfectible de Cooper, son meilleur ami. Mais avec Scott, elle voit un avenir heureux. Mais qu’en est-il quand une relation commence sur des mensonges ? J’ai aimé Joanna pour sa générosité, pour son tempérament calme et sa gentillesse. Je n’ai pas forcément adhéré à toutes ses décisions, je reviendrai là-dessus un peu après en vous parlant de l’intrigue.

Scott est un héros qu’il faut apprivoiser. Un drame a bouleversé son monde, il est perdu, à la dérive, tout simplement. Joanna devient comme un phare dans son obscurité. Elle est la seule à être capable d’apaiser ses tourments. Scott est un personnage intéressant qui m’a captivé du début à la fin. Il est passionné, il a un caractère assez affirmé, mais sa sensibilité le rend très touchant.

Cooper est adorable, son amitié fusionnelle avec Joanna est intéressante, elle pousse le lecteur à s’interroger sur leur passif à tous les deux. Les autres personnages secondaires ont une place de choix dans l’histoire, cela m’a plu qu’ils prennent part à l’intrigue et que leurs rôles soient si déterminants dans le dénouement de l’histoire.

UNE INTRIGUE PRÉVISIBLE MAIS EFFICACE !
Si l’intrigue est prévisible, elle n’en reste pas moins efficace. Tara Jones nous offre une trame assez classique en ce qui concerne la romance et les révélations mais elle contrebalance très bien en abordant des thèmes percutants. Elle a choisi de parler du racisme ambiant, des répercussions sur la vie des personnes qui subissent sans cesse le jugement des autres. J’ai trouvé cela très intelligent car cela s’insère parfaitement dans l’histoire de notre héroïne. Joanna est métisse et elle a eu trop souvent affaire à des racistes, des gens méprisants qui l’ont traité différemment à cause de sa couleur de peau.

L’originalité réside aussi dans le fait que la mère de notre héroïne soit une tueuse en série. Cela engendre une foule de questions chez le lecteur, on se sent aux prises avec nos émotions. J’ai trouvé cet élément vraiment captivant, c’est du jamais vu/jamais lu en romance, et cela apporte un vent de fraîcheur dans le genre.

En ce qui concerne le rythme de l’histoire, j’ai trouvé l’ensemble très addictif, mais j’ai ressenti quelques longueurs à la moitié du roman, l’histoire tourne en rond pendant plusieurs chapitres, et ce, à cause des décisions de notre héroïne. Alors, c’est ce qui me fait passer à côté du coup de cœur, ce n’est qu’un petit détail, mais j’ai ressenti ce côté cyclique, un enchaînement de mêmes situations, de mêmes hésitations de la part de Joanna, et même si c’est clairement logique, j’aurai aimé qu’il n’y ait pas ce petit flottement dans l’intrigue.

UNE HISTOIRE D’AMOUR INTENSE ET ADDICTIVE…
Rien à dire sur la romance, elle est parfaite, unique, originale et intense. Tara Jones a un talent inné pour l’écrire des scènes érotiques. J’ai trouvé son style envoûtant et grisant. Les émotions déferlent et emportent tout sur leur passage.

L’histoire d’amour est sensationnelle, j’ai particulièrement aimé toutes les émotions que l’autrice a su me faire ressentir. C’était singulier, et ce, grâce à sa plume !

Joanna et Scott dégagent une aura apaisante. Ils se font du bien, ils s’aiment d’un amour sans limite. Et j’ai été conquise par la complexité de leur relation.

EN BREF :
[Ma pire ennemie] est une romance originale, addictive et qui m’a totalement convaincue. Tara Jones nous offre un récit singulier, elle aborde des thématiques percutantes qui toucheront le lecteur de diverses façons. Cette romance marquante saura émouvoir et divertir tous les romantiques dans l’âme. L’autrice nous démontre une fois de plus qu’elle sait se démarquer en mettant en lumière des inégalités bien trop présentes dans notre société actuelle. C’est donc une belle romance, une belle leçon de vie et de savoir vivre. Les messages sont transmis de la meilleure façon qui soit. N’hésitez pas à découvrir cette nouveauté.
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar
Les Anges déchus, Tome 2 : Crescendo Les Anges déchus, Tome 2 : Crescendo
Becca Fitzpatrick   
Je m'étais promis de retarder le plus longtemps possible la lecture de ce livre, de façon à réduire au maximum mon impatiente face à l'attente du tome 3, MAIS j'ai craqué (à cause de notre booknode AFSA qui m'a harcelé pour que je le lise tout de suite)

Alors mon avis se résume par WAHOU....

Ce tome 2 est une explosion d'émotions:
- j'ai eu le coeur brisé face à la détresse de Nora, les souvenirs de la mort de son père, son amour pour lui, le fait qu'il lui manque énormément...
- Le coup de plume de l'auteur est merveilleux. Les sentiments d'amour, de haine, de colère envers Patch sont très bien décrits. On les ressent au plus profond de nous même.
- On imagine vraiment bien la rage de Patch quand Nora s'éloigne de lui, son incapacité à la protéger le plus possible. J'aurais aimé quelques passages du point de vu de Patch.

Ce livre est également très bien rythmé. Il mélange parfaitement les sentiments et l'action, de manière à ce qu'il n'y ait aucun temps mort.

Bref, un tome 2 vraiment excellent.

Merci encore à AFSA, je ne te félicite pas, lol, grâce à toi, je vais aller pleurer d'impatiente dans mon coin, jusqu'à la sortie du tome 3.



par Adèle
Les Anges déchus, Tome 3 : Silence Les Anges déchus, Tome 3 : Silence
Becca Fitzpatrick   
Il est très dur de parler de ce livre sans spoiler puisque le résumé est délibérément très vague mais ce qui est certain c'est que si vous avez aimé Hush, Hush et Crescendo, Silence ne vous laissera pas indifférent. Et d'ailleurs si Crescendo s'arrête à un moment critique, l'intrigue de Silence commence à un moment tout aussi critique ;)
Le livre se lit très facilement et l'intrigue est assez bien ficelée pour retenir notre attention tout au long du roman et de l'évolution qu'a Nora dans ce tome. La fin est également délectable et promet un tome 4 des plus savoureux qui va sûrement détonner ! Vivement 2012 :)

par Althea
Les Anges déchus, Tome 4 : Finale Les Anges déchus, Tome 4 : Finale
Becca Fitzpatrick   
Voilà une de mes sagas coup de coeur qui vient de prendre fin !! et oui, je viens de fermer le livre, et je suis encore sous le coup de l'émotion, j'ai la gorge nouée et les larmes aux yeux, ah la force des livres !!! C'est dur de se dire que nous ne retrouverons plus Nora, Patch, Vee et Scott, hormis à travers nos relectures, car c'est sur je les relirais !!
Ce tome 4 regorge de révélation, de doute, de suspense, d'action, de passion, et de tension. Becca Fitzpatrick vous retourne la tête avec tous ses revirements de situation, alors préparez-vous à faire face à un éventail d'émotions !!

Nous voilà au lendemain de la mort de Hank. Nora est la nouvelle meneuse de l'armée de néphilims. Mais tout le monde ne voit pas son arrivée d'un très bon oeil, et accepte encore moins sa relation avec un déchu. Dès le départ on lui demande de choisir son camp ... les néphilims ou Patch !! Mais voilà, si elle abandonne son armée elle rompt son serment et mène sa mère à une mort certaine. Mais d'un autre côté, elle ne peut pas vivre sans Patch !! Comment faire pour jouer sur les deux tableaux, sans risquer sa peau ? Heureusement Patch est là, et il ne manque pas de ressource.

Nora va aussi pouvoir compter sur le soutien de Scott, ami fidèle, et de Dante, qui est l'ancien bras droit de Hank. Il va même prendre en main son entraînement. Elle doit être plus endurante, plus forte, et doit surtout apprendre à se servir de ses dons ... comme la possession et le contrôle de l'esprit. Nora va passer des matinée bien difficile avec Dante, il ne la ménage pas mais elle va en ressortir plus forte et plus déterminée. Et très vite, elle va pouvoir mettre en pratique ce qu'il lui a appris !

Tout irai bien, si le seul problème de Nora était d'empêcher la guerre entre les néphilims et les déchus (Comme dirait Patch "on ne s'ennuie jamais avec toi mon ange !"). Mais voilà, elle va devoir faire face à un kidnapping, gérer le retour de Dabria, l'ex de Patch, l'emménagement chez elle de Marcie, le fait que le démonium n'a pas été détruit avec la mort de Hank, et qu'un archange essaie désespérément de trouver Patch ... mais pourquoi ? Pourra-t-elle faire face à sa jalousie ? Qui fabrique le démonium et comment le détruire ? Pourquoi en veut-on à sa vie ? Que de questions pour si peu de réponses.
Et les vérités ne sont pas forcément celles qu'on attendaient !!!

Allez stop .... lisez le ;-))

par coco69
Si loin de toi Si loin de toi
Tess Sharpe   
Un très, très beau livre, qui m'a touché, émue et fait pleurer.
Un livre qui m'a fait rentrer au cœur de cette histoire incroyable, horriblement attachante et terriblement dur pour ses personnages brisés.
On tourne les pages sans même s'en apercevoir. Tour à tour, on se met à la place de chaque personnage : Sophie, Mina, Trev et tous les autres.
Durant chaque ligne, chaque mot, c'est toujours plus : plus de surprises, plus de tristesse, plus d'espoir.
Parce que ce livre m'a fais prendre conscience de la dureté de la vie.
Parce qu'il nous donne une véritable leçon de vie.
Parce c'est un des meilleurs qu'il m'a été donné de lire.
Je l'ai idolâtré, je l'ai maudit parfois, mais surtout, je le recommande vivement.

par lou73
Night School, Tome 1 Night School, Tome 1
C.J. Daugherty   
WHAOU,WHAOU et WHAOU. Je pense que sa résume assez bien mes sentiments à la fin de Night School. Comment dire, je n'aurai jamais penser autant aimer. Ce livre était sur ma liste mais ne m'intriguer pas plus que ça, puis sur un coup de tête, je l'ai acheter. Car j'aime beaucoup le concepte de "petite nouvelle", "nouvelle école bizarre" et "garçon difficile à cerner", sa entraîne toujours des histoires assez folle et fascinante. Et Night School n'y a pas échapper. J'ai été totalement transporter, happer, envouter. J'en dormais mal la nuit, tellement je voulais savoir la suite, je me suis même reveiller à 4h00 du matin, pour lire une ou deux pages car je ne pouvais pas me rendormir sans avoir apaiser le suspens. C'es juste totalement fou.
Tout d'abord parlons de l'histoire, elle est très sombre, le mystère plane tout le long du roman, elle pourrais même être flippante pour certain, mais personnellement, après le nombre de livre que lui, je suis immuniser contre le flippant je pense. On en apprend un peu plus à chaque pages, autant sur les personnages que sur Cimmeria ou la Night School et c'est vraiment quelque chose que j'ai apprécier. On a pas une seconde répit, on est en haleine tout le long, pas le temps de s'ennuyer. C'est ce que je cherche dans les livres et celui-là ma comblée.
[spoiler]Les moments Sylvain/Allie au début et en toute fin, sont très agréable.
Mais les ils ne rivalisent pas avec les moments Carter/Allie qui sont un pure délice, dont on ne se lasse pas.
Le seul truc qui m'a déranger est que Sylvain est trop vite pardonner, après avoir faillis presque violer Allie. Mais bon d'un côté c'est compréhensif pour l'histoire, et ce n'est pas gênant dans la lecture. C'est même positif, autant pour l'histoire que pour le personnage de Sylvain. [/spoiler]
Maintenant, parlons des personnages, Allie, aaaaah Allie, je l'adore. Pourquoi ? Car franchement, elle me correspond beaucoup, je me énormément retrouver en elle, dans ses sentiments et c'est quelque chose que je trouve géniale. Sa ne m'avait pas fait sa depuis Cassie des livres de LJ SMITH : Le cercle secret. Allie est forte, intelligente, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle est curieuse et déterminée, elle essaye de ne pas se soucier du regard des autres mais au fond, sa la touche quand même. Et la ponctualité n'est pas son fort, un trèèèès gros point commun avec moi. Ensuite passons à Carter, je l'ai adorer des les premières lignes. Il est mytérieux, fort mais sensible, fidèle, et gentil.
Sylvain, haha, lui il fait l'effet yoyo, au début je l'ai trouver sympathique puis affreusement con et ensuite, re sympathique, sensible et pas aussi con. Il m'a toucher, surtout à la fin, dans le dernier passage qu'on a sur lui dans le premier tome et dans les propos de Isabelle, j'ai éprouver beaucoup de tendresse pour lui et je me demande comment va tourner ce personnage. Donc en fin de compte, il a su beaucoup toucher mais pas autant que Carter.
Jo, maintenant, elle est sympathique et drôle mais je ne sais pas trop quoi penser d'elle, ce n'est pas le personnage que je préfère. Rachel, je l'ai tout de suite adorer, elle est intelligente, gentille et généreuse, la parfaite amie. Isabelle, maintenant, au début j'avais de gros doute sur elle et je ne savais pas quoi en penser, ce n'est que sur les dernière pages, que j'ai commencer à l'apprécier.
Bref, Night School est un bijoux, autant pour l'histoire ou les personnages. Et la suite est très prommeteuse, autant question mystère, action, amis, famille et amour. Je suis contente qu'il y ai 5 tomes, sa veut dire que nous allons suivre Allie et les autres pendant longtemps.
Je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour attendre la suite jusqu'en début 2013, ça va être une vrai torture.

par Megane84
Ne crois pas que tu m'aimes Ne crois pas que tu m'aimes
Alfreda Enwy   
UNE MERVEILLE.

J'aurais englouti "Ne crois pas que tu m'aimes" de Alfreda Enwy en deux jours malgré ses presque 600 pages. J'ai vécu intensément l'histoire de Autumn et de Mao. J'ai fibré avec eux, j'ai rigolé avec eux, j'ai aimé avec eux et j'ai souffert avec eux. Oui, je l'admets, mes larmes ont coulé lors de certains passages tellement l'intensité était fulgurante.

Lors de ma lecture, je me suis revue il y a quatre ans lorsque je lisais "After" de Anna Todd. D'ailleurs, les fans de ce best-seller trouverons leur compte dans ce roman de Alfreda Enwy car même si l'histoire est sensiblement différente (malgré le cliché du bad boy), l’additivité reste la même. C'est clair, lorsque vous aurez ouvert la première page de "Ne crois pas que tu m'aimes" de Alfreda Enwy, vous ne pourrez plus le refermer. Je sais ce que je dis puisque le soir où je l'ai commencé je me suis couchée à 2 heures du matin (tout en me levant à 8 heures pour pouvoir le continuer).

L'histoire peut paraître clichée au premier abord et pourtant, elle saura vous surprendre. J'ai aimé cette histoire de deux meilleurs amis qui se rencontrent durant l'enfance et qui, un beau jour, découvrent finalement qu'avec les années ils ont développé davantage que des sentiments amicaux.

J'ai aimé le fait que l'histoire sache se démarquer des autres. Par exemple, Mao, le protagoniste masculin est japonais et waouh, qu'est-ce que ça change des protagonistes caucasiens ! Je souligne également le fait que l'héroïne est rousse avec des tâches de rousseur ainsi que sa comparaison à l'automne (ce n'est pas pour rien si elle s'appelle Autumn n'est-ce pas). En soit, la symbolique autour de l'automne est vraiment très belle je trouve et je pense que c'est un roman qui peut être d'autant plus agréable à lire à cette saison-là (avec les petites feuilles d'érable en en-tête de chapitre).

C'est une histoire d'une très grande dureté. Autumn doit s'occuper de sa sœur et de son frère, Avery et Dustin, puisque leur mère est alcoolique et absente. De fait, elle a même dû arrêter ses études dès le lycée afin de travailler (et enchaîner deux boulots en même temps) afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.

J'ai été touchée par la sœur de Autumn et d'ailleurs j'aurais bien voulu connaître plus son histoire (pourquoi pas avoir un tome dédié sur elle ?).

J'ai donc bien fait de laisser une seconde chance à Alfreda Enwy. En effet, avant de lire "Ne crois pas que tu m'aimes", j'avais lu l'an dernier "Nos infinis chaos" et malheureusement je n'avais pas vraiment accroché. Comme quoi, si je n'avais pas vu d'aussi bons avis sur ce roman, je ne me serais jamais tournée vers lui et j'aurais raté une belle pépite ! Un roman à découvrir absolument et à savourer, sans modération !