Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lazazadu28 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Le Le "Journal Infirme " de Clara Muller
Karim Madani   
Ce livre est vraiment spécial, un style vraiment particulier que je comprends parfaitement qu'on puisse ne pas aimer. Mais personnellement, j'ai accroché dès les premières pages et je n'ai pas pu le relâcher avant de l'avoir terminé. Niveau présentation, j'aimais bien le style du journal intime, avec les petits dessins, une écriture fluide et totalement accordé au tempérament du personnage. Ensuite niveau ambiance, eh bien, c'est plutôt sombre, parfois même vulgaire, mais cette vulgarité colle bien avec le côté malsain du livre, ce qui fait que ça ne m'a pas gêné plus que ça.
Le scénario en lui-même ne semblait pas vraiment original, au fond c'est juste une adolescente mal dans sa peau qui finit par péter un câble, mais dans un contexte du futur qui accompagné à cette atmosphère qui renouvelle plutôt bien le tout, et ça m'a plutôt intéressée. Parce que finalement, l'histoire était plutôt bien construite et bien rythmée.
Quant aux personnages... Eh bien les snobinards de la clique élitique étaient vraiment clichés, mais à un point où je préfère penser que des gens comme ça ne peuvent pas exister.
Après les autres, comme Clara, ou sa pote étaient déjà nettement plus intéressantes. J'adore Clara, elle est tellement timbrée.
Points négatifs c'était les prises de tête constantes entre Clara et l'autre fille, et surtout des passages plus que prévisibles [spoiler]genre le coup du frère tué par le copain, ou autre truc du genre[/spoiler], c'est pas le suspense qui prime dans ce bouquin, j'ai pas vraiment été surprise une seule fois, un peu déçue sur ce point.
Et aussi petite déception, c'est que y'a plusieurs éléments qui n'ont pas été éclairés [spoiler]Clara est morte avant qu'on ne découvre tout, par exemple ce que cachait le "super héros", j'avoue que j'aurais bien aimé savoir.[/spoiler]

par Jenna95
Les Ferrailleurs, Tome 1 : Le Château Les Ferrailleurs, Tome 1 : Le Château
Edward Carey   
Un livre vraiment bien construit avec des personnages plus incroyables les uns que les autres et tout ceci dans une ambiance tellement prenante, magique et étrange à souhaits !
Une intrigue intéressante et une fin à couper le souffle !

par Amita
La Mécanique du cœur La Mécanique du cœur
Mathias Malzieu   
Superbe duel entre deux hommes pour les beaux yeux d'une demoiselle. Je l'ai dévoré !

La métaphore poétique est omniprésente et naît dans chaque mot, chaque phrase, chaque page de cet ouvrage. Ce conte « cinématographique » rappelle l'univers de Burton. On devine facilement que Jack, c'est Mathias Malzieu. Miss Acacia est la muse amoureuse Olivia Ruiz. Une belle histoire d'amour sur l'amour et ce qu'elle entraîne aussi avec elle (la haine, la jalousie, l'abandon, le doute, la mort...)
Princesse Mononoké, tome 1 Princesse Mononoké, tome 1
Hayao Miyazaki   
L'histoire est vraiment géniale, super originale !!!
Le film est pas mal non plus (mais un peu trop sanglant)
Princesse Mononoke reste l'histoire que je préfère parmi toutes les oeuvres de Miyasaki !!!
bonne lecture

par rogelinou
Chroniques Héossiennes Chroniques Héossiennes
Axelle Psychet    Benoit Attimost    Bernard Rastoim    Igor Polouchine   
Shaan est un jeu de rôle français écrit pas Igor Polouchine en 1933 et édité en 1997 par la société Halloween Concept. Toute une gamme avait alors été développée, du livre de base au supplément de jeu, en passant par le roman et la bande-dessinée.

Cet univers de science fantasy original avait à l'époque su trouver son public. Il revient en force vingt ans plus tard, tout en couleurs avec un nouveau système de jeu, un Atlas complet, un site internet et une nouvelle gamme de suppléments...

Les chroniques Héossiennes constituent un recueil de nouvelles et de romans écrits dans cet univers, illustré de poèmes. Ils explorent les deux facettes du monde : les Héossiens et les Humain.

Avant le film "Avatar" de James Cameron, il n'était pas évident de faire un pitch de Shaan sans y passer des heures. Maintenant, c'est beaucoup plus simple, c'est "Avatar" puissance 10, avec dix Races, dis Peuples, dix Castes, des factions humains, des morts-vivants, de la magie, une voie mystique et plein d'autres choses encore...

par anonyme
Splintered, Tome 1 Splintered, Tome 1
A.G. Howard   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/04/splintered-tome-1.html

Splintered nous offre donc une réécriture solide et totalement dans la lignée de l'oeuvre originale. Si les adaptations de contes qui pullulent en ce moment s'éloignent parfois énormément de l'oeuvre dans laquelle elles prennent leur source, A. G. Howard respecte avec beaucoup de mérite les bases posées par Lewis Carroll tout en y ajoutant son propre grain de sel. En effet le Pays des Merveilles dans lequel on est plongé ici est loin d'être merveilleux et est bien plus sombre et effrayant que l'original. Et, de ce fait, il en est peut-être même encore plus fascinant et attrayant ! Si je suis une grande fan de l'univers original, qui a un côté plus féerique, j'ai tout de même été complètement captivée par celui-ci. Le Pays des Merveilles de Splintered a définitivement quelque chose de "Tim Burtonien" qu'on ne retrouve même pas dans la version cinématographique du célèbre réalisateur. Je ne peux vraiment que tirer mon chapeau à A. G. Howard pour ces superbes ajustements !

Alyssa se trouve être une héroïne efficace que j'ai particulièrement apprécié de suivre. Elle ne perd jamais de vue son objectif principal qui est de délivrer sa mère de la folie qui la ronge et de faire en sorte que Jeb ressorte sain et sauf de ce voyage inattendu. Alors même que les révélations auxquelles elle doit faire face ne manquent pas, à juste titre, de la retourner, elle reste fidèle à ses croyances et ses objectifs. Sa relation avec Jeb, qui est donc son meilleur ami, reste pour sa part assez basique bien que mignonne. On reste dans une configuration très classique où elle a des sentiments pour lui alors qu'il sort avec LA peste du lycée qui la hait mais avec qui il reste pour préserver Alyssa des sentiments qu'il éprouve pour elle... Bref rien de bien nouveau sur le soleil des tropiques du Young Adult. Cependant Jeb reste un vrai soutien infaillible pour Alyssa et prouve donc particulièrement son utilité et sa loyauté alors qu'elle vacille face aux révélations qui lui sont faites durant leur voyage. Bon après, son complexe du héros, à vouloir toujours se sacrifier, peut parfois être un peu pénible mais c'est encore une fois assez habituel des héros de YA qui semblent croire que les filles ne peuvent pas se sauver par elle-même (NB: Elles le font très bien toutes seules, merci messieurs).

Les personnages du Pays des Merveilles sont quant à eux pour le moins étranges, voir carrément flippants. Et en parlant de flippant je pense surtout à Morpheus, le guide d'Alice. Sérieusement, il m'a complètement foutu des sueurs froides celui-ci ! Il a clairement son propre agenda et on ne sait jamais réellement ce qui lui passe pas la tête, quel sera son prochain coup et de quel côté sa loyauté repose-t-elle vraiment. Élusif, sans cesse sur la brèche entre bien et mal, proche de la folie, il m'a laissé un sentiment plus que mitigé. Même le roman terminé depuis maintenant plusieurs jours, je ne sais toujours pas que penser de son personnage qui m'angoisse encore rien qu'en y repensant.

Le récit est bien sur, avec l'univers, le point fort du roman par sa solidité. Le seul petite reproche que j'y ferais est la difficulté à le manœuvrer qui devient assez évidente une fois les personnages arrivés au Pays des Merveilles. Il y a beaucoup de vocabulaire spécifique et soutenu à intégrer, j'ai d'ailleurs rarement passé autant de temps sur certaines scènes pour être sûre de bien en comprendre toutes les subtilités. Si on rajoute le fait que les événements s’enchaînent parfois avec beaucoup de vitesse, il peut être assez facile de se laisser déborder.

Splintered est donc, à ce jour, la meilleure réinterprétation d'Alice que j'ai pu lire. L'univers sombre et tordu repensé par A. G. Howard est un vrai régal et les retournements de situations ne manqueront pas de vous laisser la tête retournée dans tous les sens. Attention cependant aux débutants en anglais, ce roman risque d'être beaucoup trop complexe pour vous et je ne conseillerais sa lecture qu'à ceux qui ont déjà roulé leur bosse dans cette langue.

par Althea
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Le Protocole de la crème anglaise, Tome 1 : Prudence Le Protocole de la crème anglaise, Tome 1 : Prudence
Gail Carriger   
C'était mon tout premier livre de cette auteur, que je découvre donc.
J'ai été assez déroutée par cette lecture je dois le dire. A tel point que j'ai failli le laisser de côté au bout d'une quarantaine de pages.
Bon au final j'ai bien fait de m'accrocher, puisque le voyage s'est révélé au final bien plus intéressant que le début.
N'empêche que je ne sais toujours pas dans quelle case ranger ce bouquin, et que ça me perturbe beaucoup. J'ai du mal à déterminer si les personnages et les rebondissements rocambolesques de cette histoire sont à prendre au second degré ou pas... Si oui, ce bouquin est génial ; si non, ce livre est juste sans intérêt.
Le côté fantastique est presque surclassé par les descriptions détaillées (et ennuyeuses au possible) des différentes tenues vestimentaires des protagonistes, mais finalement l'un comme l'autre sont sans grand intérêt. Le côté vampires-loup-garou est presque naïf tant il reste simple, et on ne peut pas dire qu'il apporte grand-chose à l'histoire. J'ai au final bien plus apprécié l'ambiance de ce monde irréel que les personnages et leurs aventures.
Ce n'est pas un mauvais livre, mais je crois bien que je vais passer mon tour pour la suite.

par Coriolis
Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme Le Protectorat de l'Ombrelle, une Aventure d'Alexia Tarabotti, Tome 1 : Sans Âme
Gail Carriger   
J'ai trouvé ce livre ABSOLUMENT DELICIEUX !
Etant férue de l'époque Victorienne ainsi que de la répartie et de l'éloquence Anglaise, j'ai été...RAVIE par cette histoire.
Nous voilà plongé dans ce Londres du XIX siècle où les créatures surnaturelles sont connues et vivent auprès des "Normaux".
Alexia est une héroïne atypique, indépendante et cultivée pour une femme (rapport à l'époque). Elle s'affirme en disant clairement ce qu'elle pense sans se soucier de l'opinion ou de choquer son auditoire. Elle le fait même avec une certaine délectation!
Curieuse et avide de nouvelles expériences, elle va croiser la route de Lord Maccon - loup-garou de son état - qui se fera un plaisir de la faire sortir de ses gonds et de l'initier à certaines situations troublantes et sensuelles.
L'écriture et les dialogues sont tout à fait charmants, SO BRITISH !, un brin Austenien.
Une héroïne totalement iconoclaste.
J'attends le tome 2 avec impatience!
Merci à Morrigan et Sonia-2 pour leurs avis et conseils quant à la lecture de ce livre.
A LIRE

par ccmars