Livres
564 730
Membres
617 371

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de le-grimoire-magique : Ma PAL(pile à lire)

Nous étions les reines Nous étions les reines
Laurie Elizabeth Flynn   
Merci aux éditions Hugo roman et Netgalley pour ce service presse.

Un roman glaçant, très bien écrit avec une alternance présent /passé qui nous permet de mieux comprendre l'histoire.

J'ai été tenu en haleine tout le long du récit , quand on pense que cela arrive dans la vie quotidienne, cela fait froid dans le dos...

Des personnages auxquels je ne me suis pas attachée plus que ça, même pour l'héroïne principale... Qui est trop superficielle...

DIX ANS PLUS TÔT, LEURS JEUX PERVERS ONT BRISÉ DES VIES. AUJOURD'HUI, C'EST À ELLES DE RENDRE DES COMPTES.

À leur retour sur le campus, dix ans après l'avoir quitté, deux anciennes amies de fac réalisent que quelqu'un cherche à se venger de ce

qu'elles y ont fait à l'époque – et que cette personne ne reculera

devant rien pour arriver à ses fins. Un thriller psychologique aussi subtil qu'efficace sur l'ambition, les amitiés toxiques et les désirs mortels.

Un premier roman impressionnant et magistral. Depuis

qu'Ambrosia Wellington a quitté la fac, elle s'est donné beaucoup de mal pour s'inventer une nouvelle vie et laisser le passé derrière elle.

Lorsqu'elle reçoit un mail l'invitant à la célébration des dix ans de

sa promo, son instinct la pousse d'abord à refuser. Jusqu'à ce qu'arrive un étrange message anonyme : " Nous devons parler de ce que nous

avons fait cette nuit-là. " Les secrets qu'Ambrosia pensait

enfouis ne le sont pas. Quelqu'un sait. Quelqu'un sait que l'amitié entre Ambrosia et l'extravagante Sloane "Sully' Sullivan les a poussées à

jouer à des jeux de séduction de plus en plus troubles, de plus

en plus pervers. Mais comment résister au charme vénéneux de Sully, capable de faire faire ce qu'elle voulait à toutes celles et tous ceux que

ce charme envoûtait ? De retour sur le campus, assaillies

par les souvenirs et par les remords, Ambrosia et Sully reçoivent des messages de plus en plus menaçants. Celui ou celle qui les écrit ne

cherche pas seulement à connaître la vérité, mais à se venger. À

se venger de ce que les deux filles ont fait dix ans plus tôt, et dont Ambrosia réalise enfin toute la cruauté. Alternant entre le récit du premier

semestre d'Ambrosia sur le campus et celui de son retour dix

ans plus tard, Nous étions les reines mêle thriller, tragédie, trouble et trahison pour décrire avec brio la brutalité et la perversité des jeux

amoureux, à un âge où l'on ne réalise pas qu'il n'y a parfois qu'un

souffle ténu entre l'amour et la mort.

Les jeunes n'ont pas forcément conscience du mal qu'ils peuvent faire , pour eux il s'agit simplement d'un jeu...cependant dans certains cas,

ce divertissement peut être fatal...

Pour ma part une lecture qui ne m'a pas réellement emballée, mais que je vous conseille de lire pour vous faire votre propre avis.

par yayadu13
La dernière Anastasia La dernière Anastasia
Tina Muir   
Bonjour je l'est lue je nest pas appréciée ma lecture beaucoup de fautes d'orthographe et je pense que la ou l'autrice veu nous mener aurai pu le faire en 200 pages mais je nest pas aimer l'histoire malheureusement car j'en attendait beaucoup

par vanesssa
Valkyries, Tome 1 Valkyries, Tome 1
Céline E. Nicolas   
Wow mais qu’elle originalité dans cette histoire c’est un coup de cœur! Lorsqu’on pense biker, c’est vrai qu’on a toujours en tête les mots gang ou drogue. Mais Céline a décidé qu’il en était autrement et nous bouleverse ces préjugés dans cette romance.
J’ai pris un énorme plaisir à rencontrer Riley, une femme au caractère bien trempé et qui aime la moto plus que tout. Elle ne se laisse pas faire par les hommes et nous le prouve plus d’une fois (hein Mike?).
J’ai découvert ensuite ses amies qui sont toutes différentes l’une de l’autre mais qui font une équipe géniale. Mais aussi tres joueuse... Ce qui va engendrer la rencontre avec Alex. Cette scène était juste exceptionnelle. Comment ne pas rire devant la réaction de ce personnage face à cette scène! Ce flic que personne ne peut se sentir va se dévoiler petit à petit pour finalement me faire comprendre d’où vient ce fameux comportement. Mais est-il le seul à ne pas tout avouer?
Grâce à sa plume toujours aussi addictive et agréable, l’auteure a trouvé le parfait équilibre dans ces détails qui m’ont plongé à Toronto. J’ai pu sentir l’air glisser sur moi lorsque Riley prenait sa moto. Celine nous a préparé un cocktail d’émotion: du rire (et un fou rire en particulier! Je crois que vous n’êtes pas prêts pour ce passage), de la sérénité, du stress, beauuuucoup de stress!!! Car évidemment, si vous connaissez cette auteure sadique, vous savez que tout n’est pas tout beau tout rose dans ses histoires...
J’ai senti la pression monter en lisant cet événement, j’ai espéré qu’elle ne nous fasse pas encore un coup tordu... Je vous laisserai découvrir ce qu’il en est.
La fin de cette romance m’a donné des frissons, j’ai eu le sentiment d’être présente dans ce bar moi aussi et de ressentir toutes ces émotions... Deux personnages secondaires ont été mis en avant dans les derniers passages et je n’ai pu que sourire face aux réactions de Linda (assez discrète tout au long de l’histoire mais quelle repartie!) Bref c’est une magnifique romance que je recommande.
Prête-moi ta mort Prête-moi ta mort
Joffrey Sinet   
Lorsqu’on m’a demandé mon ressenti après avoir fermé ce livre, le seul mot qui m’est venu c’est WOW ou Wahou selon votre préférence

par Sonia-174
La Fourmi qui rêvait de devenir libellule La Fourmi qui rêvait de devenir libellule
Elodie Faiderbe   
Une très jolie histoire qui change des romances que j'ai l'habitude de lire, que ce soit par les sujets forts qui y sont abordés ou encore les personnages (le personnage masculin est asiatique est c'est plutôt rare d'en croiser dans ce genre-là).

L'auteure sait de quoi elle parle dans ce roman, que ce soit tout ce qui tourne autour de la culture asiatique ou encore ce qui touche l'héroïne. Elle a mis de sa chair et de ses tripes dans ce roman et ça se ressent. C'est tantôt drôle, tantôt touchant, tantôt attendrissant. Avec des petites références sympathiques comme Raiponce (la scène de la poêle est mythique).

La couverture est vraiment splendide, franchement je la trouve féérique. Vraiment, lisez cette histoire qui saura vous émouvoir et vous faire rire tout à la fois. Merci Élodie pour ta confiance. J'espère que Chloé et Nao sauront se faire une place dans le coeur des lecteurs/lectrices. Ils le méritent.
Oui ou non Oui ou non
Vi Keeland   
J'ai tout bonnement adoré ma lecture !! J'avais découvert la plume de Vi Keeland avec "Cocky Bastard" qui m'avait fait beaucoup fait rire et c'est avec plaisir que je l'ai retrouvé quelques années plus tard avec ce merveilleux roman.

Cette histoire est juste parfaite, l'écriture de l'auteure est fluide, l'histoire est bien menée, elle est légère, rafraichissante, extrêmement comique par moment mais avec un fond de souffrance parce que oui la vie n'est pas toute rose même dans les romans.
J'ai plus qu'adoré découvrir Annalise et Bennett, j'ai ris de bon cœur avec eux et je remercie l'auteure pour ça.
C'est un coup de cœur pour moi que je recommande vivement !!

Bennett Fox est comme qui dirait un sex-symbol sur patte : terriblement attirant, sûr de lui, sexy, légèrement imbu de lui-même et taquin. Mais Bennett comme tout autre homme ne se résume pas à son physique car derrière cet homme à l'apparence si sûr de lui et ce corps d'apollon, se cache un homme brisé avec un cœur rempli d'amour à donner.

Annalise est une jeune femme pleine de surprise. Tout juste en en pseudo break avec son ex, elle est un peu perdue… Dévoué à son travail, elle ne compte pas les heures qu'elle y passe. Avec un tempérament de feu, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Directrice de marketing, elle attend une promotion avec impatience mais les choses ne se passent pas toujours comme prévues puisque son entreprise est rachetée par une autre plus grande.

Problème : ils ont déjà un directeur commercial en poste depuis 8 ans, Bennett, aussi doué qu'elle dans son domaine.
Et il ne peut y avoir qu'une seule personne à ce post. Que le meilleur gagne !

Comme toute guerre celle-ci ne sera pas simple, tout se bouscule quand au milieu de la guerre se mêle attirance et sentiments…
"La limite est fine entre l’amour et la haine, et c’est un jeu dangereux…"

Je vous laisse découvrir la suite par vous-même…

Ce que j'en retiens : dans la vie on peut être dévasté en pensant avoir perdu quelque chose de vital alors que finalement c'est juste un signe que quelque chose de mieux nous attend !! Ne perdons jamais espoir !

par Goulltx
Neph et Shéa, Tome 1 : La Fuite Neph et Shéa, Tome 1 : La Fuite
Aline Wheeler   
Ma chronique complète à découvrir sur mon blog :

https://lemondeenchantedesespritsdulivre.wordpress.com/2019/08/16/neph-et-shea-tome-1-la-fuite-daline-wheeler/

Point positif de l’histoire :

L’écriture est simple et fluide. L’univers est certes peu original mais l’auteure a su y apporter sa propre touche personnelle, notamment avec la Trame et le Flux. Les rebondissements ne sont pas énormément présents mais le suspense est palpable. L’atmosphère est majoritairement sous tension. Nous tournons rapidement les pages voulant connaître les péripéties de nos héros. L’univers est bien construit. La présence de la magie est plaisante est très bien menée, elle régie Tell’Andra et ses habitants. Il n’y a pas d’incohérence entre la Trame et le Flux. Malgré le caractère sombre de cette discipline, la magie des ombres m’a séduite. Habituellement, certains écrivains auraient volontiers donné la capacité de maîtriser les ombres aux ennemis. Dans ce cas précis, âmes bonnes et mauvaises la possèdent. À l’instar, des pouvoir de Shéa, celles de Neph m’a plu. Elles apportent de la légèreté et de la poésie dans ce monde où la paix s’effrite petit à petit. La violence est parfaitement dosée, elle est visible sans être présente à chaque page. Le dénouement est très vite mis en place, nous comprenons très vite les enjeux. L’histoire ne suit pas une seule quête, d’autres viennent s’y ajouter. Le livre est riche, de nombreux thèmes sont abordés : l’amour à travers Neph et Tyanne, l’amitié, la trahison, l’espérance... L’humour trouve également sa place. Nous nous interrogeons peu au fil des pages mais les quelques questionnements ont attiré ma curiosité. Ces derniers étaient d’autant plus intéressants que les personnages principaux se posaient les mêmes questions, entretenant le mystère. Après la grande scène de combat, le récit devient lent mais est très vite rattrapé par une fin prenante et additive. Heureusement, que je possédais la suite...

Points négatifs de l’histoire :

Aucune explication n’est donné au niveau du terme « arcaniste ». Durant les premières temps, je ne comprenais pas qu’elle était sa fonction. Il faut plusieurs pages pour saisir le sens. De plus, j’ai eu des difficultés à intégrer la différence entre un arcaniste et un enchanteur. Un arcaniste est capable de dons, alors que les enchanteurs enchantent des objets... Selon moi, Aline Wheeler aurait peut-être pu incorporer une définition dans les premiers temps.

Nous nous doutons du final de la série. Le thème de la guerre est souvent utilisé dans ce style de livres Fantasy. Bien entendu, nous nous ne pouvons pas considérer ceci comme un point négatif car le résumé parle de lui-même mais cet aspect est, selon moi, plutôt récurrent.

Les points abordaient ci-dessous ne sont pas à mon sens négatifs, cependant, je tenais à le préciser.

Quelque fois des mots sont répétés deux fois de suite. Il y a également des fautes de ponctuation. Régulièrement, j’ai constaté qu’après une virgule la première lettre du mot était en majuscule. Soit il y a une erreur au niveau de la virgule, soit au niveau de la majuscule. Bien entendu, il est possible que je ne connaisse pas cette règle si ces aspects sont volontaires ou que l’auteur veuille accentuer sur le mot.

Les personnages principaux :

Shéa : maître des ombres. Malgré une naïveté présente, elle n’en reste pas moins une puissante guerrière maîtrisant parfaitement son don. Ses nouvelles rencontres risquent de la changer à tout jamais.

Neph : barde ne pouvant se passer de sa luth. Il apporte légèreté et poésie mais devra accomplir sa destinée et non ses volontés.

Berht : homme bien mystérieux, il est grincheux sans oublier de garder une pointe d’humour.

Elladar et Kaïnan : Elladar, elfe émissaire, et Kaïnan, loup blanc des montagnes, sont inséparables. Malgré son titre, il ne faut pas se fier, Elladar est un guerrier.

Points positifs des personnages :

Parmi tous les personnages, ma préférence va pour Shéa. J’apprécie énormément son côté guerrier et sa fragilité. Elle n’est pas l’héroïne parfaite. Elle a sa fierté, ses doutes, ses interrogations, ses peurs... Nous sentons une puissance et une force en elle, dû à ses pouvoirs. Neph est l’opposé de Shéa. Comme dit précédemment, il apporte de la légèreté dans ce monde troublé. Il est poétique, rêveur et romantique. Aux premiers abords, rien ne peut laisser supposer un passé militaire. Sa présence est intéressante car le climat est lourd, ainsi que la part d’humour livré à travers Berht. De plus, à travers ce vieil homme, Aline Wheeler aime ménager le mystère.

L’écrivain a su très bien harmoniser ses personnages avec l’atmosphère du roman. Aline Wheeler ne se contente pas d’apporter simplement un caractère aux deux protagonistes principaux, elle les accentue à travers les décors. Nous sentons l’énorme travaille effectué autour de l’univers et des personnages. Shéa est sombre, d’une part par son vécu et d’autre part par ses pouvoirs. Les décors et l’ambiance du récit seront en corrélation avec son tempérament. Elle se déplace principalement dans des endroits obscurs et sous terre. Certains personnages autour d’elle sont similaires à l’héroïne. Neph est jovial et bohème. Nous le suivons dans des lieux lumineux propices à la rêverie et en extérieur avec le soleil. La présence de Tyanne accentuant cet attrait. Puis lorsque Shéa et Neph se rejoignent, le texte nous propose un mélange des deux, ni sombre, ni lumineux, une tension est palpable. Le point fort à mon sens du tome 1 repose sur ceci. Bien entendu, aucun attrait lumineux n’est présent lors des scènes de combats et vers la fin.

Points négatifs des personnages :

Chaque lecteur s’attachera plus ou moins aux personnages en fonction de soi. Pour ma part, les personnages sont agréables à découvrir mais je ne me suis pas attachée à eux.

Bien que ceci ne soit pas un point négatif à mon sens puisque j’ai beaucoup adhéré à Shéa, il est important de préciser que Neph est plus en retrait et Shéa en premier plan. Pour certaines personnes, cela pourra les gêner car nous nous attendons à suivre à part égal les deux héros. Dans ce premier volume, Neph a plus un rôle figuratif.

Conclusion :

Un très bon premier tome laissant présager de nombreuses aventures. Le lecteur amateur de fantasy ne pourra s’empêcher de tourner les pages grâce au suspens présent. Un univers très bien mis en place, malgré des aspects déjà abordé dans d’autres livres. L’histoire est limpide et les personnages sont en accord avec les différentes ambiances voulues par l’auteure.

par Rosabella
Betty Betty
Tiffany McDaniel   
Au final, un vrai coup de cœur mais ce n'était pas gagné au début.
Voila un livre qui se mérite mais qu'il faut "apprivoiser" tellement il peut être "résistant" par moments. Il est triste, sombre, noir même; mais il est aussi tellement puissant!
Voila un livre qui est écrit avec le cœur. Les sentiments qu'il véhicule sont forts et me transportent.
C'est l'envers du tableau du rêve américain avec tout ce qu'il y a de sordide et de tendre à la fois.
C'est peu de dire que j'ai aimé.

par ceaime2B
Comment mon été est parti en fumée Comment mon été est parti en fumée
Jennifer Salvato Doktorski   
http://www.my-bo0ks.com/2019/06/comment-mon-ete-est-parti-en-fumee-jennifer-salvato-doktorski.html

J'aime les histoires de road-trip, j'aime les Hugo New Way, souvent synonyme de lecture à la fois addictive et sincère, alors Comment mon été est parti en fumée était déjà quasiment une réussite avant de l'avoir commencé.

Dans Comment mon été est parti en fumée, nous suivons Rosie qui suite à la découverte de son petit ami avec une autre a totalement pété un câble. Messages sans arrêt, filature, la jeune fille ne s'en remet pas. Pourtant quand ce fameux soir elle aurait mis le feu à sa voiture, tout dérape. Voilà qu'elle écope d'une ordonnance restrictive. Pour sa famille et ses amis, c'est la sonnette d'alarme, mais pour elle, qui a le coeur brisé, ce n'est qu'une étape à franchir. Finalement, ses parents la pousse à partir en road-trip avec son meilleur ami et ses deux potes. Quelques jours loin de Joey semble être la solution, enfin... si Rosie ne cherchait pas à s'enfuir à la moindre occasion.

Vous l'aurez compris, nous avons à faire à un coeur brisé encore bien têtu. Rosie, a bien du mal à se défaire de ce petit ami. Pire encore même, elle minimise ses actes, son harcèlement et sa possible punition qui pourrait tomber. Si Rosie est attachante, on sent vite l'immaturité et son manque de recul. Tout ce qu'elle veut, c'est parler à Joey, quitte à mettre tout le monde dans la panade. C'est d'ailleurs le gros reproche que j'ai à faire à ma lecture de Comment mon été est parti en fumée .

Fort heureusement, durant ce voyage elle n'est pas seule. Elle pourra compte sur Matty, son meilleur ami, Spenser et Logan les deux frères. J'ai de suite bien accroché avec eux. J'ai trouvé qu'ils mettaient un peu d'humour dans son road-trip et tentaient de montrer à Rosie les petits riens que la vie a à offrir.

Ce road-trip, c'est aussi l'occasion de prendre du recul. Découvrir de nouveaux endroits, faire des rencontres, et voir au delà de son train-train quotidien. Les amitiés sont importantes et c'est le message à retirer de Comment mon été est parti en fumée. Au fil du trajet, Rosie commence à voir autre chose que Joey, et profite véritablement de son voyage.

Seul ombre au tableau, les trois personnages masculins auraient un petit béguin pour l’héroïne et... c'est assez dérangeant. Heureusement, comme je le disais plus haut, l'histoire de Comment mon été est parti en fumée se concentre vraiment sur l'amitié, et ce petit défaut n'ira pas bien loin et passe finalement assez bien.

En conclusion, j'ai passé un bon moment en compagnie de Rosie, Logan, Spenser et Matty. Dépaysement total avec ce road-trip !

par Carole94P
Archibald Skye, Tome 1 : Y a-t-il pénurie de chamallows à San Francisco Archibald Skye, Tome 1 : Y a-t-il pénurie de chamallows à San Francisco
Jupiter Phaeton   
Je suis un peu comme Archie: peu de patience...
[spoiler]Et du coup je n'aime pas le fait de finir sur un suspens total alors que la suite n'est pas disponible à la lecture. C'est assez cruel d'amener le lecteur dans une aventure et de lui laisser un gout d'inachevé.[/spoiler]

par Pela

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode