Livres
534 312
Membres
559 594

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Baiser de Pandore



Description ajoutée par incartades_editions 2017-06-07T16:23:39+02:00

Résumé

Je m’appelle Paul Heyland. Je suis flic, commissaire à la Crim’. Lorsque j’ai été affecté au meurtre de Julien Delatour, assassiné un froid matin d’hiver dans une chambre d’hôtel de luxe, je n’y ai vu qu’une sale enquête de plus… J’avais tort.

Je me souviens encore des lumières blafardes de cette salle d’interrogatoire où je l’ai rencontrée, la suspecte que tout accusait. Une Ukrainienne aux yeux gris. Belle, triste, mystérieuse. J’aurais dû me douter que tout cela allait mal se terminer... Pourquoi suis-je resté sourd aux voix qui me chuchotaient à l’oreille de tourner le dos et m’enfuir ?

C’était le début de la fin. Une longue course semée de cadavres, comme autant de cailloux blancs laissés à mon attention, qui allait m’entraîner dans une poursuite effrénée jusqu’aux confins d’une Russie encore hantée par les fantômes du passé. Au bout de la route, je savais que je n’en sortirais pas indemne. Tous ces macchabées croisés durant ma carrière de flic me l’avaient déjà annoncé.

Mais depuis l’instant où j’avais croisé son maudit regard gris, je n’avais plus le choix…

Afficher en entier

Classement en biblio - 21 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Paraffine 2018-12-31T15:44:28+01:00

Les gars qui arrivaient de Moscou étaient généralement KGB. Même si Anatoly semblait différent – c’était le premier gars envoyé pour les espionner qui semblait connaître le boulot – les apparences étaient souvent trompeuses.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Virgile 2017-08-17T16:13:19+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lili1989 2018-05-06T14:02:54+02:00
Or

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.be/2018/05/le-baiser-de-pandore.html

Le résumé est tellement bien complet que je préfère m'abstenir de faire la mienne afin de vous laisser tout le suspense de cette super histoire.

L'auteur nous offre un voyage entre la France et la Russie et à des époques différentes. Une intrigue prenante, complexe et surtout bien menée. Une fois lu la première ligne, j'ai eu du mal à m'en décrocher. De plus, afin de ne pas vous perdre dans cette histoire complexe, il est préférable de le lire d'une traite afin de ne pas s'y perdre!

Les personnages que l'on y découvre sont tous importants dans cette histoire et ils ont tous leurs propres caractères et j'ai aimé ça. Le plus pour moi ce sont les détails et les recherches pour nous décrit les lieux ainsi que l'histoire de la Russie. Franchement, l'auteur s'est surpassé pour ce livre.

Pour conclure, si vous aimez les romans policiers mêlant suspenses, intrigues, enquêtes... Ce livre est fait pour vous! J'ai aimé voyager avec Paul et surtout j'ai adoré l'univers et la plume de l'auteur. Bravo!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lesparolesenvolent 2017-11-05T16:51:37+01:00
Or

J'ai beaucoup apprécié ce livre policier, pour la richesse géopolitique en trame de fond, et les stratégies d'espionnage même si je n'ai jamais été fan de James Bond. L'intrigue policière m'a conquise avec le départ d'un crime de droit commun, pour prendre toute sa dimension ; ajoutée à l'intérêt des thèmes abordés, la lecture est agréable.

L'ambiance polar m'a vite captivée à devoir accompagner Paul Heyland dans ses déboires de commissaire de police, reconverti en détective privé. Sa nouvelle agence Hawk Eye, nous bascule dans une atmosphère à la Nestor Burna ou de Mike Hammer, où la secrétaire, icône de la féminité colore un tableau terne. Les coups, les bagarres, les blessures et autres ne seront pas épargnées à notre héros ce qui lui confère une certaine humanité.

Les chapitres sont longs mais découpés pour ne pas noyer le lecteur dans la densité de ces 560 pages. Le rythme reste dynamique : on part d'une narration de P. Heyland alternée avec le point de vue narratif omniscient (à la troisième personne) facilite la compréhension de ce qui se trame à son insu, et ponctuée de ses rêves plus ou moins prémonitoires. L'adoption de ce style narratif accouplé à des actions brutales et vives cadencent bien cette longue enquête. Et au milieu de cette férocité perceptible se glisse parfois une certaine poésie. Excellente écriture donc, et j'ai remarqué la finesse des dialogues car l'auteur les dose avec perspicacité car les réponses du narrateur sont résumées et condensées à bon escient et l'humour y est présent aussi.

La galerie de personnages, que l'auteur a judicieusement répertoriée une liste à la fin de l'ouvrage nous régalent de toutes sortes de caractères. J'ai particulièrement apprécié : Heyland, divorcé et se contente de bagatelles ponctuelles, mais franc, sincère et courageux, il a l'étoffe d'un héros. La jeune Marya m'a touchée de sa fraicheur, quant à Délia, elle nous trouble de sa mystérieuse et inquiétante gémellité, nous rappelle le mythe de Pandore (cf. Wikipédia)...

Boris, un autre personnage, dépoussière pour nous dans le dédale des cimetières de France et Russie, les légendes ou anecdotes des êtres enfouis sous leur pierre tombale ; difficile d'imaginer les concessions funéraires berceau d'enseignement culturel.

Les nombreux rebondissements des péripéties de notre enquêteur tempèrent le frimas des paysages neigeux de Moscou. Aucun risque pour le lecteur de s'appesantir ou s'enliser dans le récit avec ce voyage dans l'Histoire et l'espace. On est promené de Paris à Moscou, et de l'URSS des années 50 de la Guerre Froide à la Russie de 1995. Je me suis bien retrouvée dans la mouvance post-pérestroïka, ayant personnellement connu la Hongrie en 1989 : elle ressemble bien à l'occident des années en arrière. Les descriptions de Moscou en hiver, des camps d'internement, des datchas, des isbas, les coutumes moscovites arrosées de Vodka pour tromper la grande frugalité persistante, les moscovites, les routes parsemées de nids poules, Maslenitsa (la fête du pardon)... : le livre est une mine de renseignements pour nous transporter dans la culture russe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par atraverslesmots1 2017-10-31T15:52:23+01:00
Argent

Dans son roman l’auteur nous fais voyager de la France à la Russie .

Nous faisons connaissance de Delia et Douchka,deux soeurs jumelles .Elles se trouvent dans une institution pour enfant handicapés qui se situe en Russie.

Nous arrivons ensuite en France plus précisément à Paris ou Julien Delatour vient d’être assassiné ,ce sera Paul Helian et son partenaire Ariel tous deux enquêteurs à la crim qui mèneront l’enquête sur ce meurtre,une enquête compliquée mêlant politique et service secret.

Delia ,présumée coupable sera retrouvée avec du sang sur sa robe ,c’est à ce moment que Paul va la rencontrer.

Ce livre est captivant,on se balade de la France à la Russie,à des époques différentes ,on est plongé dans une intrigue bien construite et complexe .

L’auteur a fait un merveilleux travail de détail et de recherche que ce soit pour les personnages,les lieux et l’histoire de la Russie.

Ce livre est bien écrit ,se lit facilement même si on se perd un peu parfois entre les retours en arrière et les rêves de Paul c’est malgré tout une belle lecture.

Les personnages sont attachants ,ils ont tous un caractère bien défini.

Le suspense nous tient en haleine jusqu’au bout.

Alors si vous aimez les romans mêlant intrigues,suspense,des personnages attachants et pleins d ‘énigmes ainsi que le dépaysement tout ça dans une enquête policière ce roman est fait pour vous.

Dons n’hésitez pas et procurez vous ce roman en suivant ce lien vous voyagerez et mènerez l’enquête avec Paul tout en restant bien installer dans votre salon.

Je remercie l’auteur Patrick Ferrer pour l’envoi de son roman en service presse mais aussi de m’avoir fait voyager et découvrir la Russie à travers son roman .

Ce fut pour moi une belle découverte d’un auteur de talent .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par manue14 2017-10-23T15:29:21+02:00
Bronze

J’ai fini ma lecture avec un avis assez mitigé malheureusement…

Si le résumé et le début du roman m’ont plu et intriguée j’ai assez rapidement changé d’avis au fur et à mesure de ma lecture…

L’auteur approfondit trop les situations et les idées. Il m’est arrivé parfois de me demander comment le protagoniste en était arrivé à cette situation et de devoir retourner en arrière pour mieux comprendre… C’est assez déstabilisant !

L’idée de faire un parallèle entre deux pays, deux années différentes et deux cultures est intéressante, mais malheureusement peu exploitée… Patrick Ferrer ne m’a malheureusement pas transportée dans son univers. Je suis restée tranquillement assise sur mon canapé à essayer de comprendre pourquoi l’auteur avait mis telle ou telle situation…

L’écriture de l’auteur est assez prenante, il tient son lecteur en haleine, ce qui est une bonne chose. Malheureusement il y a beaucoup trop d’informations à retenir et je suis certaine de ne pas en avoir retenu la moitié. C’est dommage parce que je pensais que le roman pourrait vraiment me plaire avant de commencer ma lecture.

En ce qui concerne les descriptions elles sont présentes sans alourdir le texte. Ce sont vraiment les situations et les évènements qui font que personnellement ce roman ne m’a malheureusement pas plu… et j’en suis désolée…

Je pense que si l’auteur avait allégé son récit l’histoire n’en aurait été que plus prenante et j’aurais plus apprécié la lecture.

Ce roman existe aussi en trois livres différents (si j’ai bien compris !) représentant les trois parties du roman que j’ai lus. Je pense que l’auteur n’aurait peut-être pas dû rassembler ces trois livres pour que le lecteur puisse « digérer » les informations de chacun des livres. Lorsque l’on a trois livres on ne se sent pas « obligé » de lire la suite tout de suite, chose qui n’est pas possible lorsque l’on a l’intégrale. J’aurais peut-être donc eu un avis un peu plus différent si je n’avais lu que la première partie, même s’il y a tout de même beaucoup de choses et d’informations à retenir.

En résumé, même si je n’ai pas apprécié cette lecture, je pense que ce genre de roman peut tout de même plaire à un lecteur confirmé, qui a déjà l’habitude de lire ce genre de livre et qui a envie de découvrir une histoire qui sort de l’ordinaire.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n°335

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2017-09-28T07:25:44+02:00
Argent

S'agissant d'un intégral, le récit se compose en 3 parties qui vont faire voyager le lecteur de la France jusqu'en Russie. Un voyage dans l'espace, mais aussi un voyage dans le temps. On va remonter aux origines pour découvrir le passé des jumelles, la manière dont elles ont été recrutées et formées. C'est au fil de l'histoire que les fondements vont être dévoilés. Paul n'aura de cesse de remuer ce passé pour comprendre le présent.

L'intrigue est bien construite. Juste à certains moments où je me suis un peu sentie perdue. Elle se déroule sur une longue période. On pense parfois que les choses se terminent mais un élément nouveau vient la relancer. Tout est bien ficelé et j'ai pris plaisir à découvrir les éléments au fur et à mesure. Me rendre compte que les choses sont bien plus complexes qu'il n'y paraît et voir qu'au plus Paul se rapproche de la vérité, au plus les cadavres tombent. Pourtant, je regrette un manque d'action. Bien qu'il y ait du danger, j'aurais voulu que le déroulement des évènements soit plus palpitant.

J'ai été choquée de voir que la police, les services secrets, recrutent des criminels dans leurs rangs. Tout se passe dans le secret afin de former des personnes qui agissent dans l'ombre.

La narration du texte est originale. Pendant une longue période, c'est aux pensées de Paul que les autres protagonistes répondent. On découvre ses pensées sans qu'il les structure en dialogue. Cela évite les répétitions tout en nous permettant de bien saisir où il souhaite en venir. Paul est une personne avec un côté étrange, qui frôle le fantastique. Les morts viennent lui parler dans ses rêves, ils lui donnent des indices pour son enquête.

J'ai beaucoup aimé que l'auteur est intégré au récit des éléments du folklore, des croyances populaires. J'ai trouvé l'ensemble très intéressant, ça m'a passionné et donné envie de découvrir les cimetières de Paris.

Une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jarnetmelanie 2017-08-25T02:37:07+02:00
Lu aussi

Un thriller captivant.

Ouvrir ce livre c'est plonger au coeur d'une histoire complexe et fascinante.

Paul Heyland est commissaire au sein de la Crim' . Lui et son coéquipier , Ariel, sont chargés de l'enquête sur la mort de Julien Delatour. Une enquête hautement politisé qui va leur révéler quelques surprises.

Leur enquête va leur faire croiser la route de la jeune et troublante Delia Olevnaya.

Mais celle qui semble être la coupable idéale va se révéler plus insaisissable que prévue.

Ce livre est captivant dès ses premières pages.

Il nous ouvre ses pages en nous faisant partir à la rencontre de Delia enfant . Cette jeune fille a vécue des choses terribles qui vont impacter sa vie entière.

Puis nous découvrant Paul. Paul est commissaire et l'enquête qu'il va mener va faire ressurgir ces rêves qui parfois le hantent.

Delia va exercer une certaine fascination sur Paul ce qui va le pousser à en savoir plus sur elle et son implication dans la mort de Julien Delatour.

Il va aller de plus en plus loin ( au propre comme au figuré) , prenant des risques et ce qu'il va découvrir dépasse ce qu'il pouvait imaginer.

J'ai aimé suivre Paul. C'est un personnage complexe et étonnant. Dès le départ l'on sent une failure en lui, quelque chose qui flotte sous la surface sans pour autant tout à fait se montrer.

Plus on avance dans le récit et plus il devient intéressant de voir Paul évoluer parmi les méandres de son enquête.

On est constamment ballottés entre présent et passé, France et Russie, Paul et Delia .

On passe notre temps à essayer de rassembler les pièces du puzzle qu'est cette histoire.

Car en effet cette histoire n'a rien de simple , elle est même plutôt complexe, ses différents éléments sont morcelés et éparpillés et c'est à nous d'essayer de les rassembler pour peut être enfin découvrir ce qui se cache derrière cette histoire.

On ne peut qu'être surpris devant certaines révélations, je ne m'étais pas doutée de l'une d'entre elles en particulier et j'ai aimé être surprise par cela.

Mais toutes ne sont pas vraiment surprenantes.

Il y a un élément de l'histoire qui est sensé être surprenant et qui ne m'a pas surpris.

Je ne peux pas vous le révèler pour ne pas vous spoiler ( je peux juste vous dire que parfois le reflet du miroir peut être dangereux) mais je peux dire que j'ai trouvé cette révélation trop simple , trop attendue , elle est telle que l'on se l'imagine , je m'étais attendue à être plus surprise, plus étonnée.

Ce polar de près de 550 pages ne se dévoile pas facilement.

On grappille petit à petit des morceaux de vérité et même comme cela on referme ce livre avec l'impression de ne pas tout savoir.

Je suis persuadée que cette histoire a su garder quelques secrets bien enfouis qui ne demandent pourtant qu'à ressurgir.

Peut être est-ce moi qui me fait des idées mais j'ai l'impression que l'on en a pas fini avec Paul Heyland.

Un thriller prenant qui vous embarquera avec lui à travers l'Europe et qui vous forcera à tourner les pages en quête de quelques vérités.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2016-08-06T17:14:31+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé suivre cette enquête hors norme en Russie, un voyage avec le commissaire Heyland qui est malmené et poursuivi par sa propre histoire, deux ukrainiennes qui m'ont fait pensé à "Lisbeth Salander", beaucoup de descriptions qui ont leurs importances et qui sublime ce thriller, et le petit côté polar qu'entretien Heyland avec ses partenaires donne du pétilllant.

Long mais tellement bon.. Je le recommande fortement, dépaysement garanti.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2015-11-26T22:56:30+01:00
Or

Je remercie Livraddict pour ce partenariat, ainsi que l'auteur, Patrick Ferrer pour l'envoi de son livre. J'aime la couverture, ce visage de femme vu au travers d'une vitre brisée. Je me suis posée la question de savoir ce que cela signifiait et j'ai compris – enfin je pense avoir compris – une fois ma lecture terminée.

Nous débutons avec un orphelinat en URSS où deux jeunes sœurs, jumelles de surcroît nous montre ce qu'elle vive. L'une paraît normal, tandis que l'autre semblerait plus encline à la folie. Leur vie est froide, austère, sombre. Elles commencent à ressembler à de petites femmes... Et un meurtre se produit, amenant un homme Anatoly Brejinsky sur leurs routes. Le destin de ces deux enfants va changer et se découvre petit à petit.

Paul Heyland est un flic particulier. Avec son coéquipier Ariel, ils forment une équipe du tonnerre à la criminelle, au fameux 36. Le meurtre de Julien Delatour dans un hôtel, le fait que sa mort dérange en haut lieux... Heyland doit trouver le meurtrier le plus rapidement possible, en moins de 24 heures. Comme par hasard, une jeune femme est retrouvée un peu plus loin, hagarde, ne se souvenant pas de ce qu'elle a fait les heures précédent son arrestation. Comble de l'ironie, sa robe est tachée de sang, celui de la victime. Tout porte à croire que cette femme, Délia est la coupable. Coupable idéale pour tous, sauf pour Paul, qui lui ne voit qu'une pauvre âme égarée. Et ce n'est que le tout début de l'intrigue.

Le livre se décompose en trois parties, distinctes, mais qui se suivent sans aucun souci. La première se passe en France, puis nous partons en Russie et revenons en France. L'enquête est très rapide dans le premier tiers du livre. Les événements s'enchaînent à une vitesse folle : meurtre, suspect, commissariat, asile, course poursuite, jeu de cache-cache... Tout y passe ou presque. Beaucoup d'actions, de questions sans réponses amenant d'autres questions. Impossible de lâcher un engrenage pareil, j'avais envie de découvrir ce qui s'était réellement passé. J'ai eut plus de mal avec la seconde partie, plus lente dans le sens où c'est du travail de terrain en Russie. Mais le passé se dévoile, les faux-semblants commencent à s'évaporer pour laisser place à une vérité terrifiante. La dernière partie redevient plus sournoise, on sent qu'on approche du but, qu'on va enfin savoir qui est derrière tout cela, qui est qui.

J'ai adoré suivre les péripéties de notre flic. Ce n'est pas un super héros, c'est juste un homme qui veut faire justice, qu'il soit flic ou qu'il soit dans l'obligation de changer de catégorie. L'enquête qu'il va mener ne s'arrêtera pas aux frontières françaises. Son voyage en Russie, je l'ai adoré. J'ai découvert les paysages sans y avoir mis les pieds, leurs gestes, leurs us et coutumes. Je ne sais pas si c'est la réalité, mais si c'est le cas, la vodka est un liquide très important. Elle sert à tout, à se réchauffer, à s'entraider, à créer des liens. La Russie est un pays – dans le livre – où les relations sont difficiles entre le peuple et les dirigeants. Les intrigues sont si emmêlées les unes dans les autres que je me suis demandée où l'une commençait et où l'autre terminait. Il ne s'agit pas que du meurtre d'un homme dans cette intégrale, il s'agit d'un complot bien plus grand qui engendre de nombreux tireurs de ficelles.

Sur tout cela, Paul a comme qui dirait un don qui se pose bien là. Une forme de pouvoir discuter avec les morts. Ce n'est pas du fantastique, je pencherais pour le flair légendaire d'un flic qui trouve sa piste et qui ne la lâche plus. Une explication comme une autre, mais j'ai aimé suivre l'enquête et voir de ces yeux – oui, parce que le livre est écrit à la première personne la plupart du temps – ce qu'il voit. Comprendre ce qu'il entend et comment les rouages de son cerveau se met en marche avec un élément. Ce personnage est bien construit, travaillé, comme la plupart des autres protagonistes de l'histoire. Il y en a beaucoup, donc je risquerais d'écrire jusqu'à demain sur eux, mais ils apportent tous une pierre à l'édifice. Pas de pavé dans la mare pour laisser de simples remous, chacun donne une direction. Toutes ne sont pas bonnes à suivre et je dois dire que la fin me laisse un goût d'inachevé. Pas parce que c'est mal écrit, ou qu'il manque quelque chose, même si j'ai l'impression qu'il me manque des réponses. C'est plus un manque dans le sens où je me suis dit « mince, c'est déjà fini », pourtant il y avait ce qu'il fallait.

Un détail qui m'a plu également, disons sur les deux premiers tiers du livre, c'est cette façon dont Paul répond. Les dialogues sont particuliers. Comment expliquer... Les tirets des dialogues sont présents pour ces interlocuteurs, mais dès que c'est lui qui parle, cela passe par de la narration. J'ai apprécié le fait de ne pas avoir que des échanges verbaux en fait, mais une véritable ouverture.

L'histoire est fluide, prenante, malgré quelques petites longueurs. Les mots sont bien choisis. En d'autres termes, il s'agit d'un très bon livre qui a vraiment beaucoup de qualités. A lire pour tous les amoureux de policier bien sombre comme il faut !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-baiser-de-pandore-l-integrale-patrick-ferrer-a119390740

Afficher en entier

Date de sortie

Le Baiser de Pandore

  • France : 2017-07-12 (Français)

Activité récente

Malfa l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-13T04:42:18+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 21
Commentaires 8
extraits 7
Evaluations 5
Note globale 7.8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode