Livres
573 150
Membres
633 142

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le baiser de Qumrân



Description ajoutée par ninanina 2010-06-18T11:20:29+02:00

Résumé

Le roman des années secrètes de Jésus.

An 5 de notre ère. Dans une petite ville de Galilée, un jeune garçon tente d’éveiller la tendresse de son père. En vain. Celui-ci refuse de se laisser appeler « abba », de lui transmettre son savoir de maître charpentier, et ne fait rien pour le protéger des quolibets des autres : Bâtard ! Fils de personne ! Yesu n’a que huit ans et trouve bien lourd le secret de sa naissance. Il trouve douloureux aussi les phénomènes étranges, inexpliqués, qui se produisent autour de lui. Un jour, sa mère lui confie qu’un homme, quelque part, détient son secret : un certain Gabriel, venu d’une forteresse creusée dans la roche au cœur du désert de Judée, un vaisseau de pierre où de grands esprits se réunissent pour faire le lien entre le ciel et la terre. Ce lieu, c’est Qumrân. Une communauté mystérieuse, qui n’admet que peu d’élus. Et c’est là, à Qumrân, que va se jouer le destin de Yesu. Initié à un savoir ancestral, il va y rencontrer tous ceux qui, plus tard, l’accompagneront ou le trahiront. C’est là surtout qu’il va tomber amoureux d’une jeune fille. Elle se prénomme Maryame et il va l’aimer d’un amour qui, à jamais, transformera sa destinée.

Après plusieurs années de travail sur les textes apocryphes, notamment le mystérieux Livre d’Enoch, Frédérique Jourdaa nous offre une version romanesque d’une histoire que l’on croyait vieille comme le monde et tente d’imaginer ce que purent être les jeunes années de Jésus, de sa naissance jusqu’au jour où débuta sa Mission. Car au-delà de l’amour pur entre un jeune homme à la recherche de ses origines et une jeune fille à la recherche de l’amour absolu, c’est surtout à la mise en marche d’un destin que Frédérique Jourdaa nous convie. D’une écriture charnelle, sensible et puissante à la fois, elle tente d’imaginer, dans le respect de toutes les religions, comment Yesu choisit un jour de devenir le Messie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par ninanina 2010-06-18T11:25:15+02:00

29e jour de Tamouz, an 765 du calendrier romain

- Regardez, les voilà qui montent la colline, cria Marthe en pointant du doigt trois points sombres par-delà les cyprès.

Impatiente, Maryame se précipita dehors en plissant les yeux pour se protéger du soleil. Syrus allait devant sur son cheval. Deux hommes marchaient au côté de leurs ânes, chargés de lourds paniers. En quelques instants, ils furent à portée de voix. Sous leurs amples robes, on devinait des corps rompus aux privations du désert. Le second avait rejeté en arrière sa capuche. Maryame ne put s'empêcher de l'observer de plus près. Sous son aube immaculée, son visage avait l'éclat du cuivre pur, le velours de l'argile.

Elle ne vit que lui et tout le reste devint flou. Sa peau mate et ses cheveux de jais. Oubliant toute réserve, elle s'approcha d'eux. Il lui parut grand, immensément. Il les dépassait tous de plus d'une tête. Sa stature, ses épaules larges et carrées en imposaient et on l'aurait cru dans la force de l'âge mais, de près, ses traits étaient lisses et son regard encore celui d'un jeune homme, de trois ou quatre ans son aîné.

Maryame de Magdala avait quinze ans et, ainsi que sa soeur le lui reprochait souvent, elle ne ressemblait pas aux autres femmes. Elle avait tout d'une hirondelle, effilée, vive et légère. Tout en elle respirait la grâce, la liberté, l'indépendance farouche et rebelle. Elle avait besoin de voir et de comprendre, un désir de découverte permanent. Et cette manière de planter dans les vôtres ses prunelles vert d'eau pailletées d'or en plissant les paupières et en inclinant légèrement la tête de côté. Quand les filles demeuraient au foyer, attendant que la famille leur choi sisse un mari, elle musardait dans les collines, recherchait la compagnie des bergers, des voyageurs, des étrangers. Elle aimait ceux qui partent, ceux qui portent sur eux toute la poussière du monde.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par mounzaza 2012-04-07T05:55:41+02:00
Argent

L'adolescence, les premiers émois et l'initiation de Jésus et Marie Madeleine (Yesu et Maryame de Magdala) revisitée. Une vraie belle histoire d'amour. Passion et sensibilité se dégagent de ce livre. J'ai aimé ce Jésus plus humain que fils de Dieu, et cette Marie Madeleine, effrontée et volontaire. De nombreux détails sur la vie de l'époque colorent agréablement ce roman.

Afficher en entier

Date de sortie

Le baiser de Qumrân

  • France : 2006-10-26 - Poche (Français)

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 3
Commentaires 1
extraits 1
Evaluations 2
Note globale 5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode