Livres
628 190
Membres
736 712

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Bâtard de Kosigan, Tome 4 : Le Testament d'Involution



Description ajoutée par Ocelline 2018-05-26T16:28:30+02:00

Résumé

Et si l’origine du plus grand lac de la région de Cologne avait un rapport avec une prophétie réalisée en 1341 ? Et si cette même année, le chevalier de Kosigan avait réveillé des forces qui le dépassent ? Et si le destin de sa postérité se jouait cinq siècles plus tard dans la cave voûtée d’un bistrot parisien ? Et si les secrets révélés dans ce livre étaient dangereux ? Et qu’en les découvrant, vous deveniez complice…

Quatrième tome de la série à succès de fantasy historique, Le Bâtard de Kosigan, le Testament d’involution conclu ce premier cycle avec un final époustouflant. Fabien Cerutti enchaîne révélation sur révélation au sein d’une action trépidante de bout en bout pour nous dévoiler l’un des secrets les mieux gardés de l’histoire et peut-être l’un des plus renversants…

Afficher en entier

Classement en biblio - 50 lecteurs

extrait

"Je n'ai aucun besoin d'apprendre quoi que ce soit sur vos salades de prophéties, de testament et de malédictions et, par les Nornes, je n'en ai strictement rien à carrer ! Dame Laura, vous supposez que je suis porteur du noir-sang ? Grand bien vous fasse. Vous tirez des plans sur la comète à propos de ma semence ? Ne vous gênez pas. Que vous souhaitiez accoucher de l'Antéchrist, éteindre un incendie ou faire pousser un arbre avec, je m'en contrefiche. Mais, je préfère vous avertir que si vous espérer un enfant de moi, pour quelque raison tordue que ce soit, vous allez au devant de sévères désillusions, j'ai partagé les couches d'un certain nombre de femmes au cours des années, pour autant, moi qui suis bâtard, je n'en ai jamais vu un seul naître de mes oeuvres....Si on considère le nombre d'occurrences, je crois que la conclusion s'impose d'elle même."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Pour une fois le dernier livre est le meilleur.

L'ensemble est bien construit et on arrive enfin à avoir un déroulement lisible.

J'ai bien fait de m'accrocher à la lecture du tome 1 et 2.

Afficher en entier
Diamant

Un très bon final ! Il laisse une petite ouverture pour une suite.

J'attendais un peu plus de développement du côté du Bâtard et des anciennes civilisations j'espère si il y a un deuxième cycle que se pan de l'histoire seras comblé.

Afficher en entier
Or

Ce quatrième tome est la suite directe du précédent, on retrouve le Chevalier de Kosigan et deux de ses comparses aux mains des sorcières dans leur repaire souterrain. Si les Loups semblent en mauvaise posture, le Chevalier a comploté un plan pour se débarrasser en même temps des sorcières et de l'Inquisition.

Dans ce final des aventures du Bâtard la partie consacrée au chevalier est plus développée que dans le tome précédent. Mais l'alternance entre les deux époques permet de mieux appréhender les aventures du chevalier. Aventures qui ont également un impact sur la vie de son descendant.

Le début est un peu lent mais tout s'accélère rapidement avec de nombreux combats ce qui donne dans l'ensemble une bonne dynamique de lecture.

Dans cet opus on a des informations sur la cité souterraine créée il y a plusieurs millénaires mais à part ça l'univers ne se développe que très peu.

A l'instar de l'intrigue les personnages sont soignés, le chevalier est très charismatique. L'auteur a bien su le faire évoluer tout au fil des tomes. Les nouveaux personnages sont eux aussi très intéressant à suivre.

La tension est présente tout au long du récit quelque soit l'époque dans laquelle il se déroule.

Le style de l'auteur est soignée et la plume vive. La multiplicité des narrateurs permet d'avoir plusieurs vues sur l'ensemble du récit.

Le dénouement est à la hauteur de l'ensemble du récit. Au final un bon cycle malgré un troisième tome en demi-teinte.

Afficher en entier
Argent

Pour moi le tome le moins intense....

Afficher en entier
Diamant

Ce tome suit directement le marteau des sorcières et clôture le premier cycle. Pas d’inquiétude, il se suffit à lui même même si beaucoup de nouvelles questions arrivent à la fin.

Comme pour les tomes précédents, on suit en parallèle les aventures de Kosigan au XXIIé siécles et celui de son descendant au début du XIXéme.

Avec toujours autant de brio , l'auteur nous plonge dans ce moyen-age alternative et nous donne une bonne partie des clés des différents mystères. En dehors de l'intrigue centrée sur le batard, J'ai particulièrement aimé les révélations d'Elisabeth qui décrit en long et en large l'histoire de l'Arche, ainsi que Gunthar un personnage haut en couleur, imbue de sa personne et qui ne s'en laisse pas conter.

Un très bel épilogue à ce cycle que je vous recommande fortement.

Afficher en entier
Or

Ce quatrième tome clos les aventures du Bâtard de Kosigan... Ou du moins celles du premier cycle! Fabien Cerutti nous emmène dans le dernier tome de cet univers de fantasy médiévale très agréable à lire.

Côté écriture, Fabien Cerutti propose des personnages bien travaillés, avec des caractères bien tranchés, avec des personnages forts, et ce des deux sexes. On retrouve une immersion lors des passages avec le Bâtard, de par l'utilisation d'un vocabulaire ancien, avec les mots réels employés à l'époque. L'histoire est également au centre de l'écriture et l'auteur propose un roman pédagogique, qui permet de découvrir l'histoire de France de l'époque d'une manière assez originale (attention, tous les faits ne sont pas pour autant exacts, quoique...).

Côté scénario, l'auteur prend les rênes et mène le lecteur de bout en bout là où il le décide. Les différentes scènes sont très bien rendues, quoique parfois un peu longues, mais les explications finales rendent le scénario très intéressant. Le fait de changer d'époques et de personnages régulièrement ajoute une réelle touche, car le scénario est ainsi "coupé" en plusieurs parties. Ce qui peut être frustrant quand il arrive des péripéties aux personnages et que l'on ne peut pas connaître la fin avec plusieurs chapitres! Mais c'est aussi un jeu avec le lecteur, qui ne permet pas de souffler une seconde!

C'est une très belle manière de clôturer le premier cycle du Bâtard de Kosigan et j'ai hâte de découvrir quelles surprises Fabien Cerutti nous garde pour le prochain cycle. [masquer]J'avais toutefois une vague idée de la fin, car, j'avais remarqué lors d'une séance de dédicace que le personnage de la couverture du premier tome, à savoir le Bâtard de Kosigan, avait une étrange ressemblance avec l'auteur. Je n'y avais pas plus prêté attention, mais lors de la lecture des derniers chapitres, j'ai compris que cela était en réalité intentionnel. Un petit clin d’œil intelligent pour les observateurs![/masquer]

En bref, il s'agit d'une série de fantasy médiévale française assez originale, par le fait que l'on couvre plusieurs personnages dans deux époques distinctes, personnages liés tout au long de l'histoire, dont on recherche le véritable dessein. Facile à lire, sans prise de tête et avec un contexte et une immersion historique bien travaillée.

Afficher en entier
Diamant

Il était attendu ce dernier tome, et il a su délivrer une fin à la hauteur de ce que j'attendais, malgré un petit bémol.

Le testament d'involution est une prophétie qui promet de grands pouvoirs et certaines des parties réunies à Cologne dans les années 1340 sont prêtes à tout pour la déclencher.

Pierre Cordwain de Kosigan, le Bâtard, a réussi à délivrer la sorcière des mains de l'inquisition. Mais malgré tout, gagner la confiance de ses consœurs tout en faisant bonne mine auprès de l'église n'est pas une mince affaire et il marche sur la corde raide.

Du coté de l'intrigue du XXième siècle on change un peu de point de vue car Kergaël a disparu et se sont ses amis et ses connaissances qui nous renseignent sur l'évolution de la situation ...

Les événements s'accélèrent, aussi bien pour le Bâtard que pour son descendant. On sent vraiment la montée en puissance de l'intrigue au fur et à mesure dans ce tome.

Je fois dire que j'ai particulièrement apprécié les passages avec Elisabeth. Elle nous dévoile tout un pan de l'intrigue qu'on ne connaissait pas et nous fait vivre de belles aventures. J'ai trouvé qu'elle apportait un coté frai et surtout plus d'action dans la partie du descendant.

Le fait de ne pas savoir ce qu'il arrive à Kergael durant tout le tome donne vraiment un coup de boost car du coup le récit de cette époque parait plus rythmé et est moins dans la réflexion. Les révélations sont plus nombreuses et peut être un peu plus marquantes.

Du coté du Bâtard aussi ce tome nous apporte son lot de surprises. Je n'aurais jamais imaginé un déroulement de ce genre, ça c'est sur. Le personnage est fidèle à lui même, il joue sur tout les fronts, tentant de maintenir la main mise sur l'ensemble de la situation en répondant à tout les différents camps sans jamais vraiment prendre parti (mais faisant semblant pour son propre bien à de nombreuses reprises)

C'est toujours un manipulateur de génie, il sait retourner une situation difficile à son avantage même si l'exercice n'est vraiment aisé dans ce tome car les autres protagonistes aussi savent se protéger et se méfient de lui autant qu'il se méfie d'eux.

L'intrigue du descendant prend sa vrai fin. Une fin sous forme de grosse révélation qui nous fait abandonner le format épistolaire pour passer à une narration directe bien plus normale.

J'ai adoré cette façon de traiter l'uchronie, renversant le principe pour changer à nouveau la donne dans le futur. C'était bien trouvé !

C'est aussi dans ce passage qu'on en apprend plus sur la suite de la vie du Bâtard, rassemblant en fait en une fin les deux intrigues. Car si l'histoire du descendant montra sa vrai fin, du moins pour ce qui est de l'intrigue concernant les sociétés secrètes, il est clair que l'histoire du Bâtard que l'on suis ici n'est pas du tout la fin du personnage.

D'ailleurs je dirais que c'est la partie du roman dont je suis sortie la plus mitigée.

D'un coté c'était une bonne idée parce que ça nous prouve qu'il y a encore pas mal de chose à découvrir, l'auteur laisse vraiment encore le suspense et nous fait attendre le second cycle avec impatience. Mais d'un autre coté on a d'un coup une telle somme de révélations en si peu de temps que ça fait un peu peur sur le coup. Limite j'ai eu l'impression d'en apprendre trop.

Surtout qu'on n'en demandait pas forcement tant. Et que j'ai peur que ça nuise à la suite, le fait de savoir déjà dans quelle direction tout va partir, que ça gâche un peu le plaisir.

Bon, pour être franche je pense aussi que c'est totalement fait exprès. Ça cache surement pas mal de surprises pour la suite.

Au final malgré mon hésitation sur la forme qu'a pris la fin de ce tome, je l'ai bien apprécié. On peut dire que niveau révélations on est au sommet de la série et j'attendais la suite avec impatience.

16,5/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/04/le-batard-de-kosigan-tome-4-le.html

Afficher en entier
Or

Ce dernier tome est une suite immédiate au Marteau des sorcières contrairement aux deux premiers volumes qui avaient chacun une intrigue plus ou moins distincte :

L’intrigue du XIVè siècle :

On poursuit donc notre périple dans Saint empire romain germanique en 1341 aux côtés de la Compagnie des loups. Pierre Cordwain de Kosigan, notre bâtard, a réussi sa mission de délivrer Yannia Königin des griffes de l’Inquisition et l’a remise aux sorcières qui le mène seul dans une cité souterraine. Le testament d’involution est une prophétie (ben oui on est dans un roman de fantasy ^^) et tout est quasiment prêt sauf que le cénacle du Mondkreises n’est pas le seul à convoiter les pouvoirs quasi divins promis et il va y avoir du grabuge.

En parallèle, on suit les aventures du chevalier Gunthar von Weisshaupt, l’homme-lion qui surveille les mercenaires en pays de Saxe décimant les convoyeurs de métaux et détournant la marchandise, il va mettre au jour la trahison de plusieurs hauts personnages contre la famille régnante de Köln (Cologne), il faut réussir à les arrêter…plus ou moins légalement.

L’intrigue du XIXè siècle :

Bon en fait on est passé au tout début du XXè par ici (mars 1900) en suivant une toute nouvelle protagoniste parmi les membres les plus éminents de la société secrète amie, l’Arche en pleine infiltration de l’ennemie, les Antagonistes, à l’intérieur de la Tour de Londres, on a la surprise de revoir un pouvoir magique utilisé par un des personnages du XIVè siècle. C’est l’occasion d’en apprendre beaucoup plus sur les deux sectes car tout le long de cet ouvrage elles auront tour à tour la parole. Je ne dévoile aucun nom pour laisser la surprise à ceux qui ne sont pas encore rendu à la fin de cette série (ou qui ne l’ont toujours pas commencé !!! N’est-ce pas Lutin ^^).

Après la disparition de Kergaël, on suit ses amis qui s’interrogent, notamment son légataire Charles Chevais Deighton qui se rend compte qu’il manque une énorme somme d’argent, et ils vont chercher à dénicher qu’elle est cette société qui en est bénéficiaire.

Dans la dernière partie, les deux intrigues vont enfin se télescoper pour se joindre et nous offrir une version historique que j’affectionne tout particulièrement, je veux y croire. Il est également à signaler un soupçon de science-fiction venant saupoudrer la fantasy de cette saga et relève le tout ^^

Adieu Bâtard et à bientôt :

Ah ça, on peut dire qu’il le mérite son surnom hein, déjà dans le tome 2 face à ses machinations je m’amusais comme une petite folle en rigolant (oh oh oh le bâtard) mais là, dans ce dernier tome, quand j’ai appris pour qui il roulait en réalité mais mais MAIS le Bâtaaaaaaaard quoi, punaise je ne l’avais pas vu venir celle-là, une lecture qui me retourne comme une crêpe j’adore et on voit que l’auteur s’est bien amélioré pour nous mener par le bout du nez dans ce tome alors que dans les autres je déplorais tout de même quelques facilités scénaristiques pour sortir le héros de son merdier même si je l’aimais beaucoup ce Pierre ^^

Je lui dis à bientôt car il n’est un secret pour personne désormais que l’auteur travaille à un prochain cycle, il a également réalisé quelques nouvelles dans ce monde et envisage un jeu RPG pour continuer de l’exploiter, je me demande si c’est un jeu vidéo qui est prévu ou un jeu sur table, sûrement une bonne raison de s’y mettre moi qui ne connais pas grand chose à tout ça.

En bref, un dernier tome signifie également des réponses à nos questions et mon coeur accro au merveilleux se plait à imaginer que notre Histoire pourrait être cette piste ouverte par l’auteur. J’ai énormément apprécié ce Bâtard, mes voisins ardennais auraient été des elfes ? Mais j’achète direct cette vision du Moyen-Âge voyons ^^ j’ai hâte d’y replonger.

Afficher en entier
Diamant

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/10/15/le-batard-de-kosigan-4-le-testament-dinvolution-fabien-cerutti/

En bref, que retenir de cette chronique et de la première partie des aventures du Bâtard de Kosigan? Déjà, que Fabien Cerutti appartient à la crème de la littérature fantasy médiévale francophone. Incontournable pour tous les adeptes du genre ! Que cet auteur est extrêmement soigneux avec tous les aspects de son univers, depuis l’intrigue aux personnages en passant par son langage et les détails historiques. Qu’il a réussi à proposer quatre tomes addictifs en posant les bases d’une saga qui mériterait de rester dans les annales. Et s’il y a un peu de justice dans ce monde, elle y restera.

Qu’il faut lire, donc, le Bâtard de Kosigan.

Et que je recommande cette saga coup de cœur depuis 2015 ♥

Afficher en entier
Diamant

J'ose à peine écrire un commentaire car je sais qu'il ne pourra pas décrire à sa juste valeur ce livre.il mêle avec délicatesse le personnage de kosigan ainsi qu' ses mystères.

Dans ce tome, l'enquête du XIX ème est plus présenté mais ne prends pas le pas sur notre personnage préféré.

J'espère vivement qu'il y aura une suite, c'est toujours un plaisir de dévorer cette histoire. L'auteur arrive avec brio nous décrire l'atmosphère medievalefantasy !

Afficher en entier

Date de sortie

Le Bâtard de Kosigan, Tome 4 : Le Testament d'Involution

  • France : 2018-06-07 (Français)

Activité récente

miriam4 l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-26T20:26:19+02:00
stcl l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-15T20:16:43+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 50
Commentaires 13
extraits 5
Evaluations 17
Note globale 8.75 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode