Livres
540 005
Membres
570 013

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par BillyMay 2017-05-12T19:51:04+02:00

- Tu es la personne la plus incroyable que j’aie connue, ma grande sœur. N’oublie jamais à quel point tu es unique, ni combien nous t’aimons. Nous serons toujours ensemble.

(…)

- Tout ce qui arrive était prévu et devait arriver. Un jour, tout cela finira. Il n’y aura plus d’heures, plus de soldats, plus de pays. Les pires douleurs aussi bien que les plus grands bonheurs seront réduits à néant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mickaeline 2016-02-10T11:40:35+01:00

Quand on nous ferma le ciel, la terre et la mer, nous nous réfugiâmes sous terre, tels des rongeurs, pour éviter la mort.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mickaeline 2016-02-10T11:40:22+01:00

Plus tard ce soir-là, alors que Nazmiyé se préparait à se coucher, elle dit à sa fille :

_ Je suis trop fatiguée pour le moment, mais demain nous parlerons de certains détails privés du mariage, dans leur aspect pratique. Je te raconterai tout ce que j'ai appris avec ton père.

_ Yemma, non ! la suplia Alwan, outrée.

_ Tu changeras d'avis quand tu seras dans les bras d'Abdelkader et que tu te diras : bon sang, mais qu'est-ce que je dois faire maintenant ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par mickaeline 2016-02-10T11:39:53+01:00

Les tunnels contrecarrant les plans d'Israël de nous mettre au régime, ils les bombardèrent, et de nombreuses personnes furent tuées. Nous en creusâmes d'autres, plus grands, plus profonds et plus longs. Et de nouveau, ils nous bombardèrent, et encore plus de personnes furent tuées. Mais les tunnels demeurèrent, tel un système vasculaire vivant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mickaeline 2016-02-10T11:39:32+01:00

De tout ce qui a disparu, les œufs kinder sont ce qui me manquent le plus. Quand les murs se sont refermés sur Gaza, et que les conversations des adultes sont devenues plus passionnées et plus tristes, j'ai mesuré la sévérité de notre siège au nombre décroissant de ces fragiles œufs en chocolat, enveloppés dans une fine feuille d’aluminium colorée, et à l'intérieur desquels incubaient de magnifiques jouets surprises. Quand finalement ils ont disparu sur les rayonnages rouillés des boutiques, qui ont renvoyé l'image de leur nudité, j'ai compris que les oeufs Kinder avaient apporté de la couleur en ce monde. En leur absence, nos vies ont pris une teinte sépia métallique, avant de virer au noir et blanc, tel que nous apparaissait le monde dans les vieux films égyptiens, à l'époque où ma téta Nazmiyé était la fille la plus rebelle de Beit Daras.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode