Livres
565 518
Membres
618 796

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Bleu ne va pas à tous les garçons



Description ajoutée par Stephanie-126 2021-05-14T20:36:13+02:00

Résumé

Dans une série d’essais personnels, George M. Johnson, journaliste et militant LGBTQIAP+, raconte de manière douce-amère son enfance, son adolescence et ses années universitaires dans le New Jersey et en Virginie.

Du souvenir de se faire casser les dents par des brutes à l’âge de cinq ans, de chiner avec sa grand-mère bienveillante, à ses premières relations sexuelles, cette autobiographie raconte sans détour les épreuves et les triomphes auxquels sont confrontés les jeunes queers noirs.

On rit, on pleure, mais plus que tout, on est touchés par la grâce et le courage qui se dégagent de cette œuvre. Véritable compagnon pour les jeunes queers qui se cherchent, “Le bleu ne va pas à tous les garçons” va au-delà de son public en s’interrogeant sur l’identité de genre, la masculinité toxique ou encore la famille.

Un témoignage brut, bouleversant et indispensable. Un véritable message d’espoir.

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs

extrait

Parfois, il croyait pouvoir prendre des décisions à ma place depuis quatre cent quatre-vingt kilomètres plus loin, ce que je détestais. J'appelais ma mère pour râler. Parfois, pour pleurer. Elle m'assurait toujours qu'il m'aimait. Elle m'a expliqué qu'il avait du mal à accepter que je sois ma propre personne et qu'il ne puisse plus prendre mes décisions à ma place maintenant que j'étais adulte.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un ouvrage qui détonne un peu, parce qu'il se veut sans fausse pudeur et que l'auteur s'y livre pleinement. Pas seulement dans l'optique de témoigner, mais avec une volonté d'aider, comme lui aurait voulu l'être.

J'ai aimé la manière dont l'auteur développe ses réflexions, sans chercher à les imposer mais de manière à ce qu'elle puisse trouver un écho en chacun des lecteurs.

Afficher en entier
Diamant

Cet ouvrage est la toute première autobiographie qui m’a été donnée de lire et wow quelle belle lecture et surtout quelle claque je tiens à remercie encore une fois De Saxus pour l'envoi de ce roman et pour leur confiance ! Cette lecture transmet un message si fort est si beau, c’est une véritable ode à la bienveillance à la tolérance et surtout cette lecture prône une égalité pour toutes et tous, des valeurs que tout le monde devrait prôner !

Ce livre est beau et fort et dégage une certaine sensibilité. La plume de George M.Johnson est tellement belle et immersive que l’on a l'impression qu’iel se trouve dans la même pièce que nous et qu’il nous raconte son histoire. C’est vraiment un récit criant de vérité, qui transmet un message beau et fort, qui vous fera ouvrir les yeux sur les nombreuses thématiques qui se trouvent dans cet autobiographie et cela peu importe que vous soyez concernés ou pas par ces dernières. Je pense sincèrement que c’est vraiment un livre qu’il faut lire au moins une fois dans sa vie. 

L’auteur.e nous raconte son histoire d’une manière assez douce et sincère, iel nous raconte les moments marquants de son existence, les moments de doutes, de peur, de tristesse, des événements terrible (d’où la présence de TW au début du roman car certains passages sont assez durs) mais aussi de beaux moments, c’est un ouvrage rempli d’espoir. Je vous avoue avoir versé quelques petites larmes durant ma lecture face à certains passages qui sont juste magnifiques et face à d’autres qui sont terribles. 

Le bleu ne va pas à tous les garçon est un roman rempli d’espoir pour les jeunes comme les moins jeune, ce livre est une invitation, une invitation à s’émanciper du regard/jugement des autres, une invitation à s’affirmer tel que l’on est peu importe notre genre, nos origines mais aussi notre sexualité. Pour finir, à travers cette autobiographie George M.Johnson nous invite à accepter les autres tels qu’ils sont.Je trouve ce livre d’autant plus beau, car il n’est pas moralisateur et il ne cherche pas à faire culpabiliser les personnes/comportements qui y sont dénoncés à l’intérieur, au contraire ce roman pousse à la réflexion et à la remise en question à travers des explications toutes plus pertinentes les unes que les autres et je trouve ça vraiment bien.   

Autre point que j’ai trouvé particulièrement pertinent, c’est la chronologie du récit qui est un peu décousue, mais c’est un point que j’ai trouvé très intéressant du fait que l’on suit le fil de pensés de l’auteur.e à travers les moments marquants de son existence, comment ils ont impacté sa vie et ses réflexions, sa façon d’être. 

En bref, le bleu ne va pas à tous les garçons est un roman que je ne peux que vous recommander, un roman qui porte un message d’espoir, mais aussi un roman qui vous fera grandir !

Afficher en entier
Bronze

Cette lecture est la toute première autobiographie young adult que je le lis et j’ai adoré. C’est un livre qui tente de combler les doutes et l’inconnu des jeunes queer par le témoignage, et ça c’est vraiment chouette.

Les points positifs :

-L’Histoire avec un grand H de Georges est confiée avec beaucoup de tendresse, de sincérité et de formes,

-La chronologie est un peu sens dessus dessous ainsi que la personne à laquelle iel s’adresse mais franchement ça ne m’a pas du tout dérangée,

-J’ai été touchée, les larmes le venant parfois face à la surprise comme face à la beauté de certaines parties. Certaines sont horribles, d’autres sont magnifiques.

Les points négatifs :

-J’aurais aimé peut-être un peu plus d’explications ou de pédagogies pour ceux qui découvrent notamment au niveau des terminologies,

-J’ai trouvé pas mal de coquilles avec des mots manquants. C’est assez dommage sur un si petit bouquin.

Afficher en entier
Lu aussi

Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2021/07/12/le-bleu-ne-va-pas-a-tous-les-garcons-georges-m-johnson/

Je vais commencer en disant qu’il est toujours intéressant de connaitre le parcours des gens qui sont très différents de nous pour appréhender notre société. Nous avons tous des cultures, des cultes, des sensibilités et des expériences qui nous rendent unique même si l’on fait tous en sorte de rentrer dans « les normes » de notre époque.

J’étais extrêmement curieuse de découvrir le parcours de Georges M. Johnson. Je suis assez ignorante de la culture LGBTQIA+, le fait qu’iel se livre est à la fois touchant, poignant, par moment terrible mais ce qu’il en ressort pour moi c’est tout de même beaucoup de tristesse.

J’avoue que certains épisodes m’ont profondément marquée voire même dérangée car je n’ai pas compris et j’ai entamé une réflexion sur ces moments, cependant ça m’a donné l’occasion de réaliser la chance que j’avais eu dans ma jeunesse et ma construction d’avoir une famille et un entourage ouvert d’esprit,. Pas de charge mentale juste la liberté de se construire et d’apprendre sans pression.

Cette autobiographie est faite pour réagir, sur le positif ou le négatif mais clairement on s’interroge très souvent et même si je ne suis pas d’accord avec certains des propos qu’iel tient, je peux tout à fait l’entendre et même comprendre le cheminement qu’iel a fait pour aujourd’hui s’assumer et vivre pleinement le fait d’être noir et queer.

Les anecdotes de vie avec sa Nanny sont celles que j’ai le plus aimées, j’ai trouvé ces passages doux, emprunts de bonté et de bienveillance et j’imagine que c’est ainsi que GMJ a voulu nous les transcrire. Ceux concernant la communauté noire m’ont parfois fait mal, et j’avoue qu’en tant que blanche dans un pays européen, je n’avais pas la possibilité de tout comprendre mais ici, j’ai été choquée, surprise et parfois révoltée. Les États Unis d’Amérique c’est le pays de l’ambiguïté qui est à la fois très fière de sa jeune construction mais où les clivages entre communautés sont effrayants. La violence, le fait de ne faire étalage que des beaux moments de l’histoire, la discrimination raciale entre autre chose laisse vraiment le lecteur s’interroger et se remettre en question.

J’espère juste que le chemin de l’acceptation est plus simple pour d’autres, que les mentalités évolueront bien plus vite dans les années à venir et que l’humain sera enfin capable de voir dans les différences de chaque être, mixité raciale, culte … une force et non un sujet à peur et persécution.

J’ai terminé ma lecture ne sachant pas si j’aimais ou pas ce que j’avais lu, je pense d’ailleurs que la balance penche plus vers le moins que le plus. Mais je suis heureuse d’avoir pu apprendre de ses expériences et très honorée qu’iel est décidée de nous livrer des souvenirs aussi personnels que ceux-là. N’hésitez pas à découvrir son parcours, ses convictions c’est bien de sortir de sa zone de confort et de se remettre en question.

Afficher en entier
Or

C’est un livre difficile à commenter, puisqu’il est assez unique en son genre. George M. Johnson nous livre un témoignage de sa vie passée en abordant sans fard des thématiques peu abordées en littérature (ou peut-être pas avec autant de force) : l’homosexualité, le racisme, la question du genre, pour ne citer que ces trois-là. Les TW présent en début d’ouvrage ne sont pas là pour faire joli, il y a effectivement des passages assez difficiles puisque, comme je l’ai écrit juste au-dessus, l’auteur n’a pas choisi d’édulcorer son vécu. J’ai néanmoins apprécié la dimension réflective qui entoure chaque thème abordé et qui occupe une place peut-être encore plus importante que les anecdotes rapportées par George Johnson. Il le dit lui-même à la fin, ce livre est aussi là pour aider qui en a besoin. Même si vous vous sentez intéressé plutôt que concerné par tous ces sujets, je pense donc que ce témoignage pourra vous être utile : les réflexions de l’auteur m’ont souvent paru pertinentes, je ne doute pas qu’il saura toucher plus d’une personne.

Afficher en entier
Or

https://lislysworld.fr/le-bleu-ne-va-pas-a-tous-les-garcons-de-george-m-johnson/

Merci aux éditions DesSaxus pour l’envoi de ce roman.

Je m’attendais à un livre coup de poing et touchant, mais pas à ce point. George M Johnson sait trouver les mots, il n’y a aucun doute là-dessus. Entre violence et désespoir, joie et amour, iel livre sa vérité sur sa propre histoire dans un récit qui ne pourra pas vous laisser insensible.

Attention cependant, c’est une histoire difficile et je vous remets les Trigger Warning de De Saxus que je trouve très appropriés :

TW : Langage grossier (par là on parle du N-word et d’insultes homophobes), racisme, homophobie, violence, humiliation, maladie chronique, drogue, sexe, inceste, agression sexuelle, perte d’un proche

Un livre pour tous

Si George M Johnson écrit sur sa propre identité, queer et noire, son récit s’adresse à tous. Je pense sincèrement que Le bleu ne va pas à tous les garçons est important pour tous : pour ceux qui pourront s’identifier à ellui comme pour ceux qui ne le pourront pas mais qui apprendront beaucoup à travers ce texte.

Si quand je dis « pour tous » je sous-entends que vous devriez le lire quelle que soit votre ethnie ou votre genre, votre sexualité, je me permets d’insister à nouveau sur le fait que le contenu de cette autobiographie peut être parfois violent, tant de façon verbale que à travers les agressions qu’a subies George, et qu’il doit être lu en en étant conscient(e) et préparé(e).

L’importance de la famille

Le bleu ne vas pas à tous les garçons, c’est aussi une immense dédicace à sa famille que réalise l’auteur.e puisqu’à travers les différents chapitre, iel nous présente toutes ces personnes qui ont été importantes pour ellui et l’ont aidé.e à grandir, accompagné.e dans la découverte de son identité.

Le livre est rempli de messages forts et de constatations dans lesquelles vous pourrez facilement vous retrouver, ou qui en tout cas vous évoqueront quelque chose.

Coming out et identités

Le thème principal de Le bleu ne va pas à tous les garçons, c’est l’identité de l’auteur.e. Son identité noire et son identité queer, qui sont indissociables.

Je ne prétends pas pouvoir écrire sur la première, mais je trouve vraiment intéressant de lire des livres ownvoice comme celui-ci sur les communautés auxquelles on n’appartient pas car à défaut de les comprendre, ce qui est impossible car on ne vivra jamais ce qu’ils vivent, on peut les entendre et apprendre.

Quant à la seconde, j’ai adoré la façon dont George M Johnson nous narre sa découverte, et je pense que n’importe quel adolescent queer se reconnaîtra dans au moins un passage.

En conclusion

Le bleu ne va pas à tous les garçons est une autobiographie crue mais nécessaire. Oui, il y a des passages très durs et la vérité parfois sans fard, mais il y a aussi l’amitié, le soutien des proches et beaucoup de belles choses qui caractérisent ces communautés. Mais ce n’est pas à moi de vous le raconter, et je vous laisse donc lire à votre tour ce merveilleux livre que je vous recommande, pour peu que les trigger warnings ne vous posent pas de problème !

Afficher en entier
Argent

Un ouvrage dont j'ai attendu la sortie vf avec une grande impatience ! C'est un livre indispensable sur notre société actuelle. Dans cet essai Georges M. Johnson raconte différentes trames de sa vie qui l'ont construit. De son enfance douce-amère aux années universitaires dans le New Jersey et en Virginie. Cette autobiographie raconte sans détours les épreuves auxquelles sont confronté·e·s les jeunes queers noir·e·s. La plume de George M Johnson va droit au coeur et rend ce témoignage encore plus bouleversant. Une lecture qui va aussi bien nous faire sourire que nous faire monter les larmes. Je suis d'ailleurs très contente d'avoir vu une liste de TW en début de l'ouvrage afin de prévenir lae lecteur.rice.

Le bleu ne va pas à tous les garçons aborde un large champs de sujet et s'interroge sur l'identité de genre, l'éducation scolaire, la masculinité toxique ou encore la famille.

Un message d'espoir pour les générations présentes et futures.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le Bleu ne va pas à tous les garçons" est sorti 2021-06-10T01:29:41+02:00
background Layer 1 10 Juin

Date de sortie

Le Bleu ne va pas à tous les garçons

  • France : 2021-06-10 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • All boys aren't blue - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 22
Commentaires 7
extraits 3
Evaluations 15
Note globale 8.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode