Livres
463 919
Membres
423 680

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Milka2B 2017-04-21T06:26:45+02:00

Je me rappelle la petite phrase d'un vieil homme accoudé au comptoir d'un estaminet : « Ici, si t'attends le soleil, tu prends racine. » Le tout avec un accent que je crains de ne pas savoir reproduire. On dit des gens du Nord qu'ils ont dans le cœur le soleil qu'ils n'ont pas dehors, et c'est vrai.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilourose440 2017-03-19T13:02:35+01:00

« Elle relève la tête et me cherche du regard. Un regard ! C’est quoi ? Trois secondes. Même pas. C’est le temps d’un éclair, d’un électrochoc, d’un flash, d’un truc de fou.

C’est cette vision surréaliste et brutale de ce que pourrait être l’avenir. Pas seulement ce soir, ou demain, ou le mois prochain.

Je me vois là, au même endroit, dans dix ans, dans vingt ans, avec elle, à partager ce moment de complicité, à échanger des milliers de choses par le biais d’un simple regard. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Milka2B 2017-04-21T06:27:31+02:00

La relation très planifiée que je vis actuellement m'a presque fait oublier le plaisir d'une érection spontanée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Milka2B 2017-04-21T06:27:02+02:00

Je reprends place derrière ma table de travail immédiatement après avoir raccroché, mais je ne peux me départir de cette bonne humeur qu’Alexandra a insufflée dans mon esprit. J'aime l’espèce d'urgence qu'elle donne à mon quotidien. De spectateur de mon existence, j'en deviens vraiment acteur. Comme Pinocchio, je prends vie et me délivre des ficelles qui m'animaient jusque-là.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilourose440 2017-03-19T14:22:09+01:00

Alexandra provoque une véritable métamorphose. Il ne suffit pas de porter des vêtements de marque, de conduire une voiture de luxe, d’occuper un appartement très chic pour être heureux. J’ai tout remisé, les fringues au placard, la voiture au garage, je me suis collé sur le dos un supplément de loyer qui réduit considérablement ma marge financière. Et pourtant, je ne regrette rien. C’est grâce à elle, ou à cause d’elle peut-être, à cause de ses rêves écrits sur un clavier, de sa façon agaçante de mordiller ses lèvres, de son bordel méthodique, à cause de ses yeux verts qui guettent chacun de mes gestes. Elle suscite en moi un élan que je peine à maîtriser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilourose440 2017-03-19T13:01:25+01:00

Elle s’appuie contre la porte. Dans son regard passe la même lueur étrange. Mais cette fois, elle consent à me livrer le fond de sa pensée.

— Merci d’être resté avec moi. J’appréhendais d’être seule, ce soir.

Les mots sont inutiles. Je lui souris avec tendresse, puis je m’enferme dans la cabine d’ascenseur. Elle m’adresse un petit signe de la main avant que je la perde de vue. Dans ma poche, sa clé pèse soudain plus lourd, comme pour me rappeler à la réalité. En même temps que je descends dans les étages, je dégringole du nuage sur lequel Alexandra m’a entraîné. Je passe discrètement devant la loge du gardien. En sortant sur le trottoir, je lève les yeux vers le troisième. À présent, je sais parfaitement situer ses fenêtres. Je ne distingue rien d’autre qu’une lumière tamisée.

J’ignore encore complètement comment je vais me tirer de cette histoire de fou dans laquelle je me suis embarqué. La seule chose dont je suis certain, c’est qu’aucune fille n’a produit sur moi un tel effet. Plus qu’un simple désir, Alexandra éveille en moi l’envie d’être à ses côtés, de veiller sur elle, de la protéger de tout, d’elle-même, s’il le faut. Sous ses dehors bravaches, elle cache une personnalité sensible et émouvante. Je sais désormais à quoi m’en tenir. Pour l’avoir lu dans les pages de son roman, je comprends que son héroïne est identique à ce qu’elle est. Je plonge la main dans ma poche et j’en tire la fameuse clé.

Et puisque son héros est à l’image de celui qu’elle espère…

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilourose440 2017-03-19T04:18:55+01:00

« Elle relève la tête et me cherche du regard. Un regard ! C’est quoi ? Trois secondes. Même pas. C’est le temps d’un éclair, d’un électrochoc, d’un flash, d’un truc de fou.

C’est cette vision surréaliste et brutale de ce que pourrait être l’avenir. Pas seulement ce soir, ou demain, ou le mois prochain.

Je me vois là, au même endroit, dans dix ans, dans vingt ans, avec elle, à partager ce moment de complicité, à échanger des milliers de choses par le biais d’un simple regard. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilourose440 2017-03-19T04:12:07+01:00

Je n’ai pas cherché à la chasser de mon esprit, je crois qu’elle n’en serait pas partie, de toute façon. Elle est restée là, près de moi, comme elle l’a été deux heures durant sur le siège d’en face. J’ai ressenti l’envie furieuse de détacher la grosse pince noire qui retenait ses cheveux, d’empêcher ses dents d’entamer ses lèvres et d’y poser les miennes pour l’embrasser à lui en faire perdre haleine. Et, ce maudit réveil a sonné.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lilik22 2016-10-14T09:48:30+02:00

nous pourrons ensuite reprendre l'histoire au début, revoir sans doute notre copie et corriger quelques fautes que nous avons commises tous les deux, ce qui nous permettra d'écrire ensemble de nombreux chapitres supplémentaires

Afficher en entier
Extrait ajouté par MelissaMacy 2016-09-20T16:35:34+02:00

De tout ce que je viens de lui dire, elle a retenu le reproche et pas le compliment. Elle est désarmante.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode