Livres
380 748
Comms
1 331 533
Membres
265 579

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

«  Mais puisque je te dis qu’il va mettre du chocolat à la strychnine dans mon bol ! »

Zarek prit le bol destiné à l’eau, le lava sous le robinet puis le remplit d’eau claire et le remit par terre.

Astrid se demanda qui, de Sasha ou d’elle, était le plus étonné par ce geste de gentillesse.

Le loup s’approcha lentement et renifla avec suspicion le contenu du bol. Pendant ce temps, Zarek vida la casserole de chocolat dans une tasse qu’il apporta à Astrid. Doucement, il lui mit les mains autour du récipient.

— Voilà, madame.

— Que… qu’est-ce que c’est ?

— De l’arsenic dans de l’eau de vaisselle, bien sûr.

— Oh ! Je n’en ai jamais bu. Merci de m’en faire goûter. »

Afficher en entier

« — J’ai trouvé mon étoile. Elle n’est que grâce et beauté, élégance et bonté. Elle est courageuse et forte. Et infiniment séduisante. Pourtant, je ne la touche pas. Je n’essaie même pas. Elle s’appelle Astrid, mon étoile. Le mot grec pour ces merveilles scintillantes. »

Afficher en entier

Zarek était perplexe. En dépit de ce qu’elle était, Simi était indéniablement dotée de charisme, mais il y avait quelque chose en elle qui ne tournait vraiment pas rond.

— Elle va bien ? souffla-t-il à Astrid. Parce que, sans vouloir la vexer, je dirais qu’elle me paraît encore plus allumée que moi.

Astrid éclata de rire.

Afficher en entier

Zarek éjecta les douilles, rechargea son arme et tira de nouveau.

— Tu ne peux pas me tuer avec un flingue ! s’exclama Thanatos avec une jubilation évidente.

— Je sais, mais c’est marrant comme tout de te canarder.

Afficher en entier

« — Je ne vous parle plus, monsieur Zarek.

— Moi aussi, je vous aime… »

Afficher en entier

Acheron Parthenopaeus était un être secret et infiniment puissant. Premier Chasseur de la Nuit créé par Artemis des milliers d’années auparavant, il était tout naturellement devenu le chef de la petite armée de Chasseurs

Afficher en entier

Il fit courir ses doigts sur la frise si délicatement peinte. Pourquoi la jeune femme lui avait-elle fait cadeau de cette coupe ? Elle n’imaginait certainement pas à quel point cela le touchait. — Pauvre imbécile… Tu es ridicule ! Tu me fais pitié ! se dit-il à haute voix. Te filer ce truc de glaise qu’elle a fabriqué sur son tour de potier sans y penser ne signifiait rien pour elle ! Ça ne lui a pas coûté cher, de jouer les généreuses

Afficher en entier

Mais à La Nouvelle-Orléans, il avait essayé de faire le bien. Incroyable, songea-t-il en baissant les yeux vers le sac posé à ses pieds. Il en sortit la coupe ornée d’une frise grecque que Sunshine avait confectionnée et lui avait offerte. Jamais on ne lui a rien donné sans exiger quelque chose en retour. Jamais

Afficher en entier

Non qu’il s’en souciât vraiment. En fait, il n’y avait rien dont Zarek se souciât. Vivre, mourir, il s’en fichait. Il ne comprenait donc toujours pas ce qui l’avait poussé à se mêler du sort de Talon et Sunshine. Pour eux, il s’était vraiment mouillé, s’était senti concerné. Une grande première. D’ordinaire, il ne s’intéressait aux gens que pour leur créer des ennuis. Il adorait enquiquiner les autres

Afficher en entier

Zarek se cala dans son siège lorsque l’hélicoptère décolla. Il rentrait en Alaska. Pour y mourir : si Artemis ne le faisait pas tuer, Dionysos s’en chargerait. Le dieu considérait que le Chasseur l’avait trahi, et il le lui ferait payer de sa vie. Pour le bonheur de Sunshine Runningwolf, Zarek avait dupé un dieu qui allait lui infliger des souffrances pires encore que celles qu’il avait connues étant humain

Afficher en entier