Livres
458 637
Membres
412 299

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par ilovelire 2016-09-22T17:12:51+02:00

He said, “I did not think—” And stopped. There was nothing in the world I wanted more than to hear what he had not said.

“What?” I asked him. If it is bad, let it be over quickly. “I did not think that we would ever—” He was hesitating over every word, and I could not blame him.

“I did not think so either,” I said.

“Are you sorry?” The words were quickly out of him, a single breath.

“I am not,” I said.

“I am not either.”

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-05-01T23:32:39+02:00

"Plus tard , Achille dort à côté de moi. L'orage annoncé par Ulysse est arrivé, et le tissu rugueux de la tente tremble sous sa force. j'entends les vagues cinglantes gifler la grève , comme un reproche. Achille remue, et l'air remue avec lui, répandant la douce odeur musquée de son corps. Je pense que c'est ce qui va me manquer. Je pense que je me tuerai plutôt que de vivre ce manque et je me demande combien de temps il nous reste."

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-04-12T21:52:32+02:00

His eyes opened. “Name one hero who was happy.”

I considered. Heracles went mad and killed his family; Theseus lost his bride and father; Jason’s children and new wife were murdered by his old; Bellerophon killed the Chimera but was crippled by the fall from Pegasus’ back.

“You can’t.” He was sitting up now, leaning forward.

“I can’t.”

“I know. They never let you be famous and happy.” He lifted an eyebrow. “I’ll tell you a secret.”

“Tell me.” I loved it when he was like this.

“I’m going to be the first.” He took my palm and held it to his. “Swear it.”

“Why me?”

“Because you’re the reason. Swear it.”

“I swear it,” I said, lost in the high color of his cheeks, the flame in his eyes.

“I swear it,” he echoed.

We sat like that a moment, hands touching. He grinned.

“I feel like I could eat the world raw.”

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-05-01T23:35:08+02:00

Pour la première fois depuis ma mort, il sombre dans un sommeil agité.

Achille. Je ne peux pas supporter de voir que tu as autant de peine.

Ses membres tressaillent, il frissonne.

Accorde-nous la paix à tout les deux. Brule-moi et enterre-moi. Je t'attendrai dans l'ombre. Je...

Mais il se réveille déjà.

- Patrocle ! Attends ! Je suis là.

Il secoue le corps à coté de lui. Lorsqu'il constate que je ne réponds pas, les larmes reviennent en force.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-05-01T23:34:13+02:00

Il rouvrit les yeux.

— Trouve-moi un héros qui ait été heureux.

Je réfléchis. Héraclès était devenu fou avant de tuer sa famille ; Thésée avait perdu son épouse et son père ; les enfants de Jason et sa nouvelle femme avaient été assassinés par la précédente ; et si Bellérophon avait tué la Chimère, il était resté estropié après être tombé du dos de Pégase.

— Tu vois, tu ne peux pas.

Il s'était rassis, penché en avant.

— C'est vrai.

— Je sais. On ne te laisse jamais être à la fois célèbre et heureux, constata-t-il en arquant un sourcil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lauryne12 2017-07-23T17:09:01+02:00

Je le reconnaîtrais rien qu'au toucher, ou à son odeur, je le reconnaîtrais si j'étais aveugle, aux seuls bruits de sa respiration et de ses pas martelant le sol. Je le reconnaîtrais dans la mort, à la fin du monde.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lauryne12 2017-07-23T17:06:37+02:00

Chicon nous avait appris un jour que les nations étaient la plus stupide et la plus mortelle des inventions. " Aucun homme ne vaut plus qu'un autre, d'où qu'il vienne."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lauryne12 2017-07-23T17:04:38+02:00

Aucune loi n'oblige les dieux à être justes, Achille, reprit Chiron. Et après tout, peut-être que l'ultime chagrin consiste à se retrouver seul sur terre une fois que l'autre est parti.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-05-01T23:39:15+02:00

Lorsque je vins au monde, aussitôt qu’il connut mon sexe, mon père m’arracha aux bras de ma mère pour me tendre à la nourrice. Prise de pitié, la sage-femme donna à la jeune accouchée un oreiller à étreindre à la place de son enfant. Elle le serra fort sans paraître remarquer le changement.

Très vite, je devins pour mon père une source de déception : trop petit, trop malingre. Je n’étais pas robuste. Ni rapide. Je chantais mal. Je ne me distinguais que par ma bonne santé. Les rhumes et les coliques, fréquents chez les enfants de mon âge, n’avaient pas prise sur moi. Mon père n’en était que plus méfiant à mon égard. Il m’observait d’un air contrarié. Étais-je une créature monstrueuse échangée au berceau ? Lorsqu’il me regardait, mes mains tremblaient. Et pendant ce temps-là, ma mère bavait, incapable de boire son vin proprement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-04-15T11:41:32+02:00

THE LAST BIT OF SUN WAS FLARING ON THE WESTERN horizon as we passed the boundary stone that marked the palace grounds. We heard the cry go up from the guards, and an answering trumpet. We crested the hill, and the palace lay before us; behind it brooded the sea.

And there on the house’s threshold, sudden as lightning-strike, stood Thetis. Her hair shone black against the white marble of the palace. Her dress was dark, the color of an uneasy ocean, bruising purples mixed with churning grays. Somewhere beside her there were guards, and Peleus, too, but I did not look at them. I saw only her, and the curved knife’s blade of her jaw.

“Your mother,” I whispered to Achilles. I could have sworn her eyes flashed over me as if she had heard. I swallowed and forced myself onward. She will not hurt me; Chiron has said she will not.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode