Livres
515 377
Membres
528 825

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par tekyla 2020-08-05T21:27:59+02:00

— Accepte ma semence, Oméga.

L’haleine qui souffla contre sa joue était rance, mais c’était bien la dernière chose que Wren enregistrait tandis que cette chose fendait son bassin en deux. Elle avait fait ce qu’on lui avait demandé. Elle était restée docile quand l’homme avait écarté grand ses jambes de manière à les poser sur ses cuisses. Elle avait même ignoré la tignasse poivre et sel épaisse et drue sur son torse, qui l’avait grattée lorsqu’il l’avait soulevée.

Il avait grogné, comme sa mère l’avait prévenue, et il avait déchiré son hymen d’un seul coup de reins impatient. Incapable de crier, Wren s’était contentée de se cambrer et de renverser la tête en arrière. L’Alpha, soit inconscient soit insensible à son inconfort, avait empoigné ses hanches et l’avait fait rebondir sur sa queue veinée trois fois. S’empalant en elle une quatrième fois, violemment, il avait enfoncé ses griffes dans ses chairs douces et l’avait rabaissée jusqu’à ce que ses fesses claquent sur son bassin. Immédiatement, quelque chose s’était mis à grossir dans ses entrailles endolories. La chose appuya tellement sur sa vessie que Wren fut certaine d’avoir fait plus qu’un peu pipi sur son acheteur. La grosseur se dilata jusqu’à ce que ses intestins écrasés, ses organes et ses nerfs, prient pour être libérés.

— Maudite sois-tu, Oméga ! Aspire ma semence !

Aspirer quoi ? Où ? Elle ne comprenait pas ce qu’elle était censée faire, à présent.

Dans son dos, l’inconnu haleta et trémoussa son bassin comme si lui aussi était extrêmement mal à l’aise. Quand elle manqua d’obéir, son agacement se mua rapidement en colère. L’odeur de son hostilité envahit les narines de Wren et fit fourmiller sa peau.

Les Alphas en colère tuaient.

Les Alphas en colère devaient toujours être apaisés.

Regardant droit devant elle l’espace mal éclairé mais bien agencé, Wren inspira et expira à trois. Elle ne pouvait pas échapper à l’odeur nauséabonde alors que ses jambes entouraient les cuisses écartées de l’homme. Il n’avait pas proposé de l’installer dans un lit, ni même qu’elle construise un nid. Non, le canapé dans la salle d’accueil de sa belle maison conviendrait très bien à la tâche :

Examiner et tester la marchandise, puis baiser la vierge pendant que son père attendait de l’autre côté de la porte entrouverte.

L’homme qui était venu la vendre écoutait tout. Les halètements, les grognements et la respiration sifflante de l’Alpha.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode