Livres
515 348
Membres
528 793

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Chant du bourreau



Description ajoutée par Nezus 2009-07-22T10:50:31+02:00

Résumé

Gary Gilmore vient d une famille de mormons et, à trente-cinq ans, il a passé plus de temps en prison qu en liberté. En juillet 1976, alors qu il est en conditionnelle, il attaque une station-service et un motel pour quelques dollars dans la caisse. Chaque fois, il abat un homme. Arrêté, il est jugé et condamné à la peine de mort. La singularité du cas Gilmore : il refuse tout recours en grâce. Après son procès, il aurait pu faire appel et la peine aurait été aisément commuée en prison à vie mais Gilmore refuse. Pire, il se bat même pour son exécution, qui aura lieu le 17 janvier 1977 au pénitencier de l Utah.

En refusant l appel, Gilmore choisit la gloire. Comme le reste de l Amérique, qui affectionne les anti-héros du gabarit de Gilmore, Norman Mailer se passionne pour son histoire d une banalité extraordinaire et l immortalise dans son livre, l un des plus grands romans du nouveau journalisme.

Le Chant du bourreau a nécessité à Norman Mailer trois ans d enquête. Il s appuie sur les témoignages de la famille de Gilmore, de ses amis, d avocats, de gardiens de prison et de sa maîtresse, Nicole, une jeune femme confrontée à un monde impitoyable : tous mêlés d une façon ou d une autre à cette aventure hors du commun. Décrivant une Amérique que l on voit rarement, celle des gens pauvres et déshérités de l Ouest, Mailer fait de cette histoire pleine de bruit et de fureur une histoire d amour brûlante qui, même dans la mort, reste encore un défi.

Afficher en entier

Classement en biblio - 34 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Phiphi73 2020-06-01T12:56:34+02:00

Tous les suicides ne sont pas des manifestations pathologiques ni une indication d'incapacité mentale.

La relation empirique entre la maladie mentale et le suicide est incertaine et une tentative de suicide n'est pas toujours nécessairement le signe d'une incapacité à percevoir convenablement la réalité.

M. Gilmore a eu une expérience suffisante de la vie carcérale pour estimer... ce que ce serait pour lui que de languir en prison."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Phiphi73 2020-06-02T01:26:53+02:00
Bronze

Le débat sur la peine de mort et la folie criminelle est le corps de ce récit, où un homme qui a le diable au corps depuis son enfance a fini par commettre l'irréparable. On se rend compte qu'il n'a jamais été capable de se maîtriser, ni de profiter du bonheur quand il le pourrait. Si certains trouvent que la peine capitale est inhumaine, Gary accepte la sentence avec un empressement inhabituel plutôt que de passer le reste de sa vie dans un milieu qu'il déteste plus que tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellen-Vaillancourt 2017-06-06T19:19:33+02:00

1312 pages pour raconter l’histoire véridique et émouvante d’un homme qui voulait mourir : Gary Gilmore.

On nous raconte ses 9 derniers mois, sa vie, son procès, son verdict, son refus de faire appel et enfin son exécution. On apprend à connaitre tous ceux qui ont été mêlés à sa vie de près ou de loin, famille, amis, avocats, juges, gardes, prêtres… Une recherche immense a été faite pour écrire un tel ouvrage, on le ressent. Malgré son crime atroce et son emprisonnement mérité, l’auteur nous fait comprendre avec brio comment est l’homme derrière le tueur, comment il pense et surtout pourquoi il refuse de faire appel de sa sentence et exige que l’exécution soit faite dans les temps prescrits.

Libéré de prison après une peine de plusieurs années, Gary tente sa chance avec la liberté. Difficile à accomplir quand tu as passé plus de la moitié de ta vie enfermée. Il rencontre Nicole et enfin file le parfait bonheur. Plus la routine s’installe dans sa nouvelle vie et plus les vieilles habitudes de voler et de boire reprennent le dessus… jusqu’à ce que Nicole prenne ses distances et que Gary, perde le contrôle de lui-même et assassine froidement deux hommes. La machine juridique s’enclenche et les bas instincts de l’homme également. Tout le monde veut faire de l’argent sur le dos du condamné. Des revirements qui vous surprendront, d’un côté ceux qui veulent le voir mourir et de l’autre ceux qui ne veulent pas… J’ai passé d’un camp à l’autre et je vous mets au défi de ne pas le faire également!

Je ressors ébranlée de ma lecture, j’aurais préféré qu’il vive moi aussi. De l’autre côté, j’ai été convaincue qu’il voulait vraiment mourir et ça aurait été de le brimer de sa volonté de faire autrement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par djebari 2016-07-19T22:04:42+02:00
Or

Les sirènes de la mort entonnent un bien étrange chant.

Elles captent les âmes perdues qui errent dans nos rues... et habillent de lumière ce qui est et restera, en définitive, qu'un acte sordide.

Norman Mailer fait, avec un talent certain, ce qui aurait pu paraître intolérable sous une toute autre plume : dévoiler une humanité certaine là où nous aurions refusé d'aller la chercher.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Chant du bourreau

  • France : 2008-02-28 - Poche (Français)

Activité récente

djebari l'ajoute dans sa biblio or
2016-07-13T22:15:45+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 34
Commentaires 3
Extraits 6
Evaluations 5
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode