Livres
461 256
Membres
417 357

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2017-04-08T11:25:11+02:00

— La mort, c’est pas un problème pour moi. J’me suis fait à l’idée. Mais mourir… mourir, c’est autre chose. J’ai peur de mourir, Mo. J’ai peur de pas être assez fort pour les gens qui m’aiment. J’ai peur du mal que je vais leur faire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2017-04-08T11:13:33+02:00

— Je t’aime, Millie. Et j’ai jamais rien ressenti d’aussi dingue. J’ai jamais ressenti un truc aussi incroyable. J’arrive pas à garder ça à l’intérieur, cette émotion. Mon cœur est pas assez gros. Alors, à chaque fois que t’es dans les parages, ça déborde. Ça me sort par la bouche, par les yeux, par les oreilles. Ça me sort par le bout des doigts. Ça me fait marcher plus vite, parler plus fort, me sentir plus vivant. Toi aussi, tu ressens ça, Millie ? Est-ce qu’avec moi tu te sens plus vivante ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2017-04-13T20:46:16+02:00

Millie m’a appelé hier matin : Tag était parti. Tag était parti et Millie n’avait pas la moindre idée de l’endroit où le chercher. En admettant qu’elle puisse le faire. Tag savait très bien qu’elle ne pouvait pas le suivre, et ça ne lui ressemblait pas. Tag n’est pas cruel. Il ne l’a jamais été.

[…]

Mais Tag est différent. Tag est, tout simplement. C’est un tourbillon, une tornade : un truc incontrôlable. Il t’entraîne, t’aspire et, contrairement à une catastrophe naturelle, il ne se calme jamais. Il ne te lâche jamais. Pourtant, comme ça, d’un coup, sans prévenir, c’est ce qu’il venait de faire. Il nous lâchait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par hortensia 2017-04-17T16:43:30+02:00

La vie n'est pas parfaite. Les gens ne sont pas parfaits.

Mais il y a des petits moments dans la vie qui le sont. Ce moment là, c'était un gros ballon rouge vif gonflé de toute cette hâte qu'on avait de voir ce que l'avenir nous réservait, Millie et moi ; de visions de nous deux, amoureux, et de millions de lendemains heureux. Et puis, paf, terminé. Il y a eu un claquement sec et les lambeaux de caoutchouc sont tombés à mes pieds. Mon moment parfait venait d'exploser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SileaMyrme 2017-05-30T19:47:56+02:00

Chaque fois que tu te sens pris au piège ou vulnérable, tu n'as qu'à fermer les yeux et tu auras de l'espace à ne plus savoir qu'en faire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par hortensia 2017-04-17T16:53:20+02:00

" Il est les yeux, je suis le coeur. Il est les mains, je suis la tête." Ces mots résonnaient à mes oreilles. Millie aurait tout aussi bien pu nous décrire Tag et moi. J'étais les yeux et les mains, l'artiste qui pouvait voir ce que les autres ne voyaient pas, ce que Tag ne voyait pas. De nous deux c'était lui le leader : la tête et le coeur. Et sa tête et son coeur avaient plus d'une foi assuré pour mes yeux et mes mains - financièrement déjà.Chez Tag, tout partait du coeur et, parfais, ça lui causait des ennuis. ça nous causait des ennuis - et encore, je suis poli. Mais, le plus souvent, ça nous mettait - et remettait- sur les rails.Tag s'était occupé de moi. En revanche, je ne sais pas si moi je m'étais occupé de lui. Je n'avais jamais pensé qu'il en avait besoin.

( Moïse )

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2017-04-08T11:13:23+02:00

— Amélie ! T’as de la visite !

En passant devant elle pour descendre les marches que je venais de remonter, je lui ai fait un clin d’œil.

— Ne va pas tout bousiller, Tag Taggert, a-t-elle sifflé entre ses dents. Elle a déjà eu assez d’emmerdes comme ça dans la vie. Il s’agirait de pas en rajouter, OK ? Alors, soleil radieux, roses, baisers, adoration, voilà le programme. À toi de jouer ! Et pas d’entourloupe !

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2017-04-08T11:13:12+02:00

— Henry, les filles de la salle et les filles du bar ne sont pas mes copines.

Enfin si, c’étaient mes copines, mais pas comme tout le monde l’imaginait. J’aimais bien les filles, les filles m’aimaient bien, mais il n’y avait rien de sérieux là-dessous. Ces filles étaient des copines, pas mes petites copines.

— Et Amélie ? m’a-t-il lancé, tout en continuant à marcher.

— Millie n’est pas ma copine non plus.

— Va te faire foutre, Tag !

Afficher en entier
Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2017-04-08T11:12:47+02:00

— Henry ? À qui je dois botter le cul ?

— Tu peux pas.

— Je peux pas quoi ? Botter le cul d’un géant ?

Je repensais à cette drôle d’histoire de géants qu’il nous avait sortie on ne sait d’où.

— Pas d’un géant. D’une fille, a-t-il chuchoté.

— Une fille !

Je n’aurais pas été plus surpris s’il m’avait dit que c’était Millie qui lui avait collé son poing dans la figure.

— Ma copine.

J’ai secoué la tête.

— Moi, j’appelle pas ça « une copine », Henry ! Les copains s’amusent pas à te tabasser.

Il a tourné les yeux vers moi et haussé les sourcils d’un air incertain. Touché !

— Enfin, ils s’amusent pas à te tabasser, sauf si c’est toi qui le leur demandes, forcément. (Je m’étais repris en pensant à tous les potes qui s’amusaient à me taper dessus à la salle quasi tous les jours.) Qu’est-ce que tu lui as fait ? Tu lui as dit quelque chose qui lui a pas plu ? Ou c’est elle qu’est assez tordue pour prendre plaisir à faire du mal aux autres ?

— Je lui ai dit qu’elle ressemblait à un lutteur de sumo, a avoué Henry à voix basse.

— Tu lui as dit QUOI ? (Je m’en étranglais.) Sérieux, Henry, me dis pas que tu lui as balancé ça !

Afficher en entier
Extrait ajouté par SileaMyrme 2017-06-11T10:19:28+02:00

Je ne regarde pas un film, je l'écoute. J'aime les beaux dialogues et les super BO. Et les histoires d'amour bien sûr. C'est un must.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode