Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par Stephanelefort le 24-12-2016 Editer
Le choix vous appartient
Une heure plus tard, à 17 heures, arriva Shirley Trueblood, la seconde serveuse, qui venait en renfort pour le service du soir. Âgée de cinquante-six ans, bien en chair, parfumée au jasmin, Shirley avait elle aussi sa propre cour. Certains hommes dans les bars aiment être maternés. Certaines femmes aussi.

Le cuisinier de jour, Ben Vernon, quitta ses fourneaux pour rentrer chez lui.

Celui du soir, Ramon Padillo, prit la relève. Au menu, des plats simples, typiques des bars : cheeseburgers, frites, ailes de poulet, quesadillas, nachos, etc.

Ramon avait remarqué que les soirs où Ivy était présente, les plats épicés se vendaient mieux. Les types commandaient de préférence des plats à base de sauce tomate pimentée, vidaient des bouteilles de Tabasco, et réclamaient des hamburgers relevés avec des morceaux de jalapeños.

—Mon idée, avait-il confié un soir à Billy, est qu’ inconsciemment ils se remplissent les testicules de stimulants, au cas où ils auraient une aventure avec elle.

—Avec Ivy, ils n’ont aucune chance.

—Sait-on jamais ? avait répondu Ramon d’une voix timide.

—Ne me dis pas que tu marches aussi aux piments ?

—J’en mange tellement que, certains soirs, j’ai l’estomac en feu. Mais je suis prêt.

Steve Zillis, le barman du soir, arrivait en même temps que Ramon. Ses horaires et ceux de Billy se chevauchaient pendant une heure. Steve était âgé de vingt-quatre ans ; sur le papier, il était de dix ans son cadet, mais en âge mental, il avait bien vingt ans de moins.

L’humour de Steve se limitait à raconter des blagues obscènes à faire piquer un fard à un bidasse en rut.

Il savait faire un nœud dans une queue de cerise rien qu’avec la langue, introduire des cacahuètes dans sa narine et les projeter en rafales dans un verre, ou bien encore faire sortir de la fumée de cigarette par ses oreilles.

Comme d’habitude, Steve fit son entrée en bondissant pardessus la porte du bar, au lieu de la pousser tout simplement.

—Quoi de neuf, docteur ?

—Encore une heure à tirer, déclara Billy. Et la vraie vie reprendra son cours.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.