Livres
433 530
Membres
355 561

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Le Chuchoteur ajouté par x-Key 2010-12-11T00:54:11+01:00

L'instinct de tuer est en chacun de nous. Mais grâce au ciel, nous sommes aussi dotés d'un dispositif qui nous permet de le garder sous contrôle, de l'inhiber. Cependant, il existe toujours un point de rupture.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par Charlie18 2012-02-28T19:01:59+01:00

Il y a une raison pour laquelle les poneys plaisent tant aux enfants. Parce qu'ils ne grandissent jamais, ils sont figés dans l'enfance. Une condition enviable.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par Birginie 2011-11-26T19:10:20+01:00

"La mort, surtout si elle est violente, exerce une drôle de fascination sur les vivants. Devant un cadavre, nous sommes tous curieux. La mort est une dame très séduisante."

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par x-Key 2010-12-11T00:54:11+01:00

Les enfants ne voient pas la mort. Parce que leur vie dure une journée, du réveil au coucher.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par x-Key 2010-12-11T00:54:11+01:00

Nous fréquentons des gens dont nous pensons tout connaître, mais en fait nous ne savons rien d'eux...

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par Charlie18 2012-02-28T19:04:13+01:00

Mila savait à quoi le médecin faisait référence, parce qu’il était fréquent que ces cas de disparitions se résolvent par la découverte d’un cadavre. Il fallait souvent procéder non seulement au rite pieux de l’identification, mais aussi à celui plus prosaïque, de la datation des restes. Différents insectes participent aux phases qui suivent la mort, surtout quand les dépouilles sont exposées. Ce qu’on appelle « faune cadavérique » se divise en huit équipes. Chacune se manifeste à une étape différente de la modification que subit la substance organique après le décès. Ainsi selon l’espèce qui est à l’œuvre, il est possible de remonter au moment de la mort.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par x-Key 2010-12-11T00:54:11+01:00

Nous les appelons "monstres" parce que nous les sentons loin de nous, et donc nous les voulons "différents", disait Goran dans ses séminaires. Au contraire, ils nous ressemblent en tout et pour tout. Mais nous préférons balayer l'idée qu'un de nos semblables est capable de telles atrocités. En partie pour absoudre notre nature. Les anthropologues appellent ça la "dépersonnalisation du coupable", et cela constitue souvent le principal obstacle à l'identification d'un tueur en série. Car un homme a des points faibles et peut être capturé. Pas un monstre.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par Charlie18 2012-02-28T19:09:06+01:00

En revenant, Rosa fit exprès de précéder Mila de quelques pas, histoire de bien marquer la distance qu'il y avait entre elles. A un autre moment, Mila aurait réagi à la provocation. Mais là elle faisait partie d'une équipe, et elle devait en respecter les règles, si elle voulait mener son travail à bien.

Elle se promit de lui régler son compte plus tard.

Cependant, tout en formulant cette pensée, elle se rendit compte qu'elle tenait pour sûr qu'il y aurait une fin. Que, d'une manière ou d'une autre, cette horreur ferait un jour partie du passé.

C'est inhérent à la nature humaine, pensa-t-elle. La vie continue. Les morts osnt enterrés, et avec le temps tout est métabolisé. Il ne resterait qu'un vague mémento dans leur âme, relique d'un inévitable processus d'autoconservation.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par Charlie18 2012-02-28T19:08:33+01:00

Pendant des années, elle avait été en analyse, sans résultat. Elle avait changé plusieurs fois de thérapeute et elle aurait continué à l'infini si l'un deux - le plus cynique, et elle lui en serait éternellement reconnaissante - ne lui avait pas dit clairement : "La douleur n'existe pas. Comme toute la gamme des émotions humaines, du reste. C'est juste une question de chimie. L'amour n'est qu'une question d'endorphines. Avec une piqûre de Pentothal, je peux vous débarrasser de toute exigence affective. Nous ne sommes que de la chair."

Elle s'était enfin sentie soulagée. Satisfaite, non, mais soulagée, oui ! Elle ne pouvait rien y faire : son corps était entré en "protection", comme cela arrive à certains appareils électroniques quand il y a surcharge et qu'ils doivent protéger leurs propres circuits. Ce psy lui avait également dit que, à un moment de leur existence, certaines personnes ressentent beaucoup de douleur, trop, beaucoup plus que ce qu'un être humain peut tolérer sur l'ensemble de sa vie. Alors, soit ils cessent de vivre, soit ils s'habituent.

Mila ne savait pas si elle pouvait considérer qu'elle s'était habituée, mais en tout cas elle était devenue ce qu'elle était. Une chasseuse d'enfants disparus. Trouver un remède à la souffrance des autres compensait ce qu'elle n'avait jamais vécu. Sa malédiction était devenue son talent.

Afficher en entier
Extrait de Le Chuchoteur ajouté par Charlie18 2012-02-28T19:07:00+01:00

Ils s'étaient ensuite dépêchés de rentrer chez eux, pour retrouver leurs bonnes vieilles habitudes et le confort d'un lieu qui, pourtant, ne serait plus jamais le même. Les domestiques ne devaient rentrer que le lendemain, aussi avait-il été le premier à franchir le seuil.

L'odeur infectait l’air.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode