Livres
540 811
Membres
571 695

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cimetière des livres oubliés, tome 4 : Le Labyrinthe des esprits



Résumé

Présentation de l'éditeur (Actes Sud) :

Dans la Barcelone franquiste des années de plomb, la disparition d'un ministre déchaîne une cascade d'assassinats, de représailles et de mystères.

Mais pour contre la censure, la propagande et la terreur, la jeune Alicia Gris, tout droit sortie des entrailles de ce régime nauséabond, est habile à se jouer des miroirs et des masques.

Son enquête l'amène à croiser la route du libraire Daniel Sempere.

Il n'est plus ce petit garçon qui trouva un jour dans les travées du Cimetière des Livres oubliés l'ouvrage qui allait changer sa vie, mais un adulte au cœur empli de tristesse et de colère.

Le silence qui entoure la mort de sa mère a ouvert dans son âme un abîme dont ni son épouse Bea, ni son jeune fils Julián, ni son fidèle compagnon Fermín ne parviennent à le tirer.

En compagnie d'Alicia, tous les membres du clan Sempere affrontent la vérité sur l'histoire secrète de leur famille et, quel qu'en soit le prix à payer, voguent vers l'accomplissement de leur destin.

Érudition, maîtrise et profondeur sont la marque de ce roman qui gronde de passions, d'intrigues et d'aventures.

Un formidable hommage à la littérature.

Afficher en entier

Classement en biblio - 117 lecteurs

extrait

Parfois, quand les dieux regardent ailleurs et que le destin se perd en chemin, même les bonnes gens ont un peu de chance dans la vie.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Je n'ai jamais été déçu par cet écrivain et celui ci est au sommet. Il m'a fait relire les autres livres car c'est la "clé" des autres récits . Il n'est pas forcément facile à lire, mais il me doit beaucoup d'heure de sommeil, ne pouvant le lâcher....je me suis jeté sur la suite de cette merveilleuse saga. Ce livre est aussi beau que les précédents. La magie opère dès les 1ères pages. J'arrive à la fin avec le même pincement au coeur à l'idée que c'est la fin. A lire absolument pour les amateurs de Carlos Ruiz Zafon !

Afficher en entier
Bronze

Le dernier tome d'une saga magistrale. L'écriture de Carlos Ruis Zafon est encore une fois un vrai bonheur, et le roman se lit très bien. Le lecteur s'immerge une fois de plus avec la famille Sempere et ses mystères, avec une nouvelle : Alicia Gris. Une femme aussi magnifique que ténébreuse et qui découvre un scandale de l'Espagne de Franco.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de Carlos Ruiz Zafon et son Barcelone fantasmagorique. Les presque mille pages se dévorent sans forcer.

L’enquête est le gros point fort du volume : complexe, entraînante, elle plonge dans le passé torturé de l’Espagne pour y déterrer des fantômes oubliés et il est impossible d’en prévoir toutes les ramifications. Cet ultime tome dévoile la clé des trois opus qui le précèdent.

Malheureusement, ma lecture des tomes précédents datait bien trop pour me souvenir des détails. Ça m’a un peu gênée dans ma lecture, parce que certaines choses qui auraient dû avoir un gros impact m’ont à peine fait lever un sourcil. J’ai été moins absorbée dans ma lecture que je l’aurais été si j’avais le reste de la série bien en tête.

Je conseille donc aux futurs lecteurs de se rafraîchir la mémoire avant d’entamer le pavé. ^^

J’ai apprécié retrouver les personnages connus, même s’ils étaient relégués au second plan.

Par contre, je n’ai pas du tout accroché à Alicia, l’héroïne de ce tome. Elle a beau avoir un caractère complexe, son côté femme fatal beaucoup trop appuyé m’a paru lourdingue. C’est rabâché sans arrêt, elle n’a pas une interaction avec un autre personnage sans que ça soit mentionné. Dans son enquête, la moitié voire plus des renseignements qu’elle récolte le sont parce que l’homme en face est à la fois subjugué et terrifié par sa beauté. Même son handicap, qui lui rend la vie bien difficile, est magnifié (elle est souvent comparée à une poupée brisée avec son attelle).

Je sais que l’exagération, le symbolisme ajoute à l’atmosphère gothique et ténébreuse de l’œuvre, mais dans le cas d’Alicia, ça m’a paru trop forcé.

Une bonne lecture, mais pas le feu d’artifice que j’espérais.

Afficher en entier
Diamant

Enfin un livre à la hauteur de l’Ombre du vent !

Il y a plus de 6 ans de cela, je découvrais la saga du Cimetière des livres oubliés. A l’époque, le premier tome avait été un coup de cœur, mais je n’avais pas voulu lire la suite de la série tout de suite, allez savoir pourquoi. Il y a quelques mois, j’ai décidé de la lire en entier, et bien que j’ai beaucoup apprécié les tomes 2 et 3, je les trouvais toujours en-dessous du premier. Mais ce dernier tome m’a par contre transporté comme seul l’Ombre du vent était parvenu à le faire avant lui.

Dans ce tome, on retrouve tous les personnages des tomes précédents. Leurs histoires s’entremêlent et, grâce à de nouveaux personnages, on va enfin pouvoir percer certains mystères qui nous intriguent depuis un moment.

J’avais un peu peur de commencer ce tome étant donné sa taille (plus de 1000 pages en format poche, ce n’est pas rien !). Mais très vite, je me suis laissée happer par l’histoire. Dans ce tome, un personnage déjà développé dans les tomes précédent, Mauricio Valls, disparaît. Pour enquêter sur sa disparition, un policier à la retraite, Vargas, et une enquêtrice aux méthodes un peu douteuse et à la personnalité sombre, Alicia, vont devoir faire équipe. Mais ce qu’ils vont découvrir dépasse tout ce qu’ils s’imaginaient...

Au niveau des personnages, j’ai été très heureuse de retrouver la famille Sempere, Fermin et les autres, qui m’avaient profondément marqué dans les tomes précédents. J’ai également beaucoup aimé le personnage d’Alicia, qui est certes très complexe, mais profondément bien écrit. Spoiler(cliquez pour révéler)J’ai également beaucoup apprécié qu’on revienne sur l’histoire de David Martin et d’Isabella, puisque certains points me semblaient encore devoir être éclaircis à leur sujet.

Au niveau de l’ambiance, on retrouve parfaitement le cachet que Zafon parvient à donner à chacun de ses livres. Toujours assez angoissante mais à la fois pleine de magie, l’Espagne dépeinte par l’auteur ne cessera jamais de me fasciner.

Vous l’aurez compris, ce livre a été un énorme coup de cœur pour moi. Et même si je suis triste de savoir que je n’aurai plus jamais la chance de découvrir un nouvel ouvrage de cet auteur, je suis heureuse que ce chef-d’œuvre ait pu être achevé avant son décès.

Afficher en entier
Or

Le plus sombre et nostalgique de la série. J'ai l'habitude des personnages cruels dans les livres de Carlos Ruiz Zafon mais dans celui-ci je trouve qu'on tombe vraiment dans la noirceur.

Les personnages principaux sont moins innocents que dans les précédents tomes, ils sont rattrapés par la vie et la perte de certains rêves. Ils vieillissent, ils doutent. Et les nouveaux personnages n'apportent pas franchement une joie de vivre à toute épreuve. J'avoue avoir eu du mal à apprécier Alicia, même si son personnage est tout autant nuancé que les autres. Mais sa personnalité est difficile. On commence à ressentir de la pitié pour elle puis elle agit de manière à nous décevoir. Mais c'est là toute la magie de cet auteur = dépeindre des personnages d'une richesse stupéfiante. On retrouve également son talent pour décrire des lieux et des ambiances sombres et angoissants.

Bref, une profonde mélancolie m'a suivie tout au long de ma lecture même si ce livre est une pépite.

Afficher en entier
Or

Ayant moyennement apprécié "Le Jeu de l'ange", j'ai craint que cela en fut de même avec ce dernier tome (je n'ai pas lu les tomes dans l'ordre). Mais surprise, j'ai trouvé le récit tout aussi captivant que "L'Ombre du vent" et "Le Prisonnier du ciel".

J'ai retrouvé avec plaisir la plume et le style de l'auteur qui mélange poésie, historique, drame dans une ambiance sombre, mystérieuse, avec sa petite touche de fantastique.

J'ai été littéralement happé par ses 800 pages.

Dans ce 4ème et dernier volume, nous y découvrons la clé de tous les mystères et questions des tomes précédents sur la lignée des écrivains maudits. Nous retrouvons la famille Sempere, Fermine, … ainsi que des nouveaux personnages comme Alice et Vargas.

Contrairement aux autres tomes, celui-ci tend plus vers du policier avec l'enquête D'Alice. D'ailleurs, j'ai dû fouiller dans ma mémoire pour certaines personnes et aspects des découvertes car cela fait longtemps que j'ai lu "L'Ombre du vent" et "Le Prisonnier du ciel". Chaque avancé dans le récit est comme un labyrinthe. Le passé et le présent se croisent, se mélangent.

Une lecture passionnante et très agréable qui donne envie de tout relire afin de retrouver tous ces personnages ainsi que l'atmosphère mythique de Barcelone.

Afficher en entier
Or

Dans ce dernier tome, nous suivons une enquête menée parallèlement aux investigations officielles. La ténébreuse Alicia Gris et le capitaine Vargas cherchent à éclaircir la disparition du ministre Mauricio Valls. Evidemment, leur chemin mènera tôt ou tard à la librairie Sempere, réveillant de vieux secrets d'encre et de papier. Encore une fois, nous suivrons Daniel Sempere et Fermín Romero de Torres à travers les entrailles de Barcelone. Et encore une fois, les personnages seront hantés par les fantômes d'écrivains maudits, disparus depuis longtemps. Au bout de ce tunnel de souffrances et de rancœurs, la vérité !

Il m'a fallu un peu de temps pour m'habituer aux nouveaux personnages, mais quel plaisir de retrouver les joutes verbales de Fermín et la plume de Carlos Ruiz Zafón ! Cette atmosphère mystérieuse de la Barcelone franquiste me happe toujours autant. Ce quatrième volume est véritablement la clé du "Cimetière des livres oubliés", c'est l'occasion de se remémorer les 3 précédents tomes et d'obtenir les réponses aux questions laissées en suspens. Je n'ai maintenant qu'une seule envie : relire la tétralogie pour découvrir les détails passés inaperçus lors de mes précédentes (re)lectures ! "Le labyrinthe des esprits" me semble plus orienté "policier" que les autres, j'ai suivi l'enquête d'Alicia avec le plus vif intérêt. Mais, par rapport aux deux premiers opus, il manque le petit quelque chose qui ferait de ce tome un livre exceptionnel, comme la touche de fantastique dans "Le jeu de l'ange" ou le côté roman d'apprentissage de "L'ombre du vent". Cela reste cependant une très belle conclusion à cette incroyable aventure, rendant hommage aux écrivains et aux livres.

Me voici maintenant condamnée à relire toute l’œuvre de Carlos Ruiz Zafón, en ayant conscience qu'il n'y aura plus de nouvelle brique ajoutée à l'édifice...

Afficher en entier
Diamant

"Une histoire n'a pas de début ni de fin, mais seulement des portes d'entrée."

Je suis tombée sous le charme de cet auteur, enfin de sa plume et de ses histoires, avec L'ombre du vent il y a une douzaine d'années. ll y a des livres qui vous marquent pour plein de raisons, celui-ci est arrivé dans ma vie un peu par hasard mais au moment propice et j'y attache une tendresse particulière. C'est un de mes livres préférés. J'ai adoré tout le cycle du Cimetière des livres oubliés. Ce quatrième volet ne fait pas exception. Il termine en apothéose cette exceptionnelle saga.

Nous retrouvons la famille Sempere, Fermín et ses répliques cinglantes, des protagonistes des précédents tomes, mais également de nouveaux personnages : Alicia, tantôt femme fatale, tantôt petite fille fragile; le capitaine Vargas, et des personnages sans scrupules, des policiers véreux et des tortionnaires de la pire espèce.

Et puis il y a Barcelone, encore et toujours un personnage à part entière. La ville de l'après-guerre, mystérieuse, envoûtante, fascinante, "une Barcelone qui ne reviendra jamais".

L'écriture de Ruiz Zafón est juste sublime, poétique, onirique, tellement belle. Je le lis en VO et c'est absolument divin.

Il mélange agréablement les genres, un peu gothique, saga romanesque, roman noir, policier. Ce dernier tome tend beaucoup vers le policier avec une enquête qui couvre une bonne partie de l'intrigue. C'est également le volet le plus noir de la série. Il aborde des thèmes délicats et durs : l'horreur de la guerre, magouilles politiques, disparitions, propagande, trahisons, les exactions commises sous le régime de Franco, particulièrement un pan très sombre de l'histoire d'Espagne qui s'est déroulé pendant le franquisime et au-delà.

L'auteur va nous entraîner dans un vrai labyrinthe, fait d'aventures, d'enquêtes et de secrets. Et il rend une fois encore un hommage aux libraires, aux bibliothèques, aux livres, à la littérature.

J'ai pris mon temps pour lire ce livre, pour en savourer chaque page parce que je savais que ce serait le dernier de la saga. En pleine lecture, j'ai appris avec tristesse le décès de l'auteur. IL n'y en aura définitivement plus. Heureusement, il me reste encore ses autres livres que je lirai jusqu'au dernier.

Une histoire labyrintique qui conclue de façon magistrale cette merveilleuse tétralogie. Tout s'emboîte à la perfection. Les questions en suspens ont trouvé leur réponse, la boucle est bouclée. Je referme mon livre avec un petit pincement au coeur mais je me promets de replonger dans cet extraordinaire univers un jour.

Un livre, ainsi que le cycle tout entier, que je vous recommande vivement.

"Chaque livre, chaque tome que tu vois a une âme. L'âme de celui qui l'a écrit et l'âme de ceux qui l'on lu, ont vécu et ont rêvé avec lui. Toutes les fois qu'un livre change de main, toutes les fois que quelqu'un parcourt ses pages, son esprit grandit et devient plus fort."

Gracias Don Ruiz Zafón por todos esos deliciosos momentos de evasión.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Or

Fin de la saga . Peut être un peu plus dure à lire ! mais très bonne !Un talent magique pour une écriture que bien des auteurs Français devraient prendre en exemple . Tous les livres de Zafon m'ont transportée vers des mondes merveilleux . Le dernier volet du cimetière des livres oubliés n'a pas échappé a la règle . Nous sommes piqués au vif avec la magie des mots et les tournures des phrases bien propres a l'auteur . Encore bravo et a bientôt pour découvrir d'autres aventures littéraires .

Afficher en entier
Diamant

C'est un très bon Zafon.

Il résume bien l'histoire commence dans les précédents. Et les personnages sont très bien décrit, on se croirait vraiment dans l'histoire.

Afficher en entier
Or

Quel sentiment étrange mêlé d’envie et de tristesse de voir se finir une saga romanesque qui m’a enchantée pendant quelques années. Dans ce 4ème tome de la série barcelonaise le Cimetière des Livres oubliés s’insère un thriller haletant dans l’histoire de la famille Sempere sur plus de 30 ans. Ce grand roman est un bijou pour tous les amoureux des livres. Il ne me reste plus qu’à découvrir d’autres ouvrages de Carlos Ruiz Zafón.

Dans la Barcelone franquiste, la disparition d’un ministre déchaine une cascade d’assassinats et de mystères. A Madrid, la jeune Alicia Gris et l’inspecteur Vargas enquêtent au cœur de ce système politique nauséabond et totalitaire. Les pistes conduisent à Barcelone, la ville de tous les fantômes, dans laquelle Alicia va s’immiscer dans la vie des libraires et des écrivains.

Pure coïncidence, j’étais à Barcelone en août 1992 à la fin du livre, pourtant je veux y voir un signe. Celui d’une passion pour les livres et d’une attirance pour cette belle ville. Dans les 4 tomes du Cimetières des Livres oubliés, Carlos Ruiz Zafón, nous mène de livres disparus en auteurs victimes du totalitarisme, en passant par des lieux secrets et quasi magiques. Impossible de lâcher les volumes.

Afficher en entier
Argent

Je n'ai jamais été déçu par cet écrivain et celui ci est au sommet. Il m'a fait relire les autres livres car c'est la "clé" des autres récits . Il n'est pas forcément facile à lire, mais il me doit beaucoup d'heure de sommeil, ne pouvant le lâcher....je me suis jeté sur la suite de cette merveilleuse saga. Ce livre est aussi beau que les précédents. La magie opère dès les 1ères pages. J'arrive à la fin avec le même pincement au coeur à l'idée que c'est la fin. A lire absolument pour les amateurs de Carlos Ruiz Zafon !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le Cimetière des livres oubliés, tome 4 : Le Labyrinthe des esprits" est sorti 2020-11-04T09:28:02+01:00 en version poche
background Layer 1 04 Novembre

Dates de sortie

Le Cimetière des livres oubliés, tome 4 : Le Labyrinthe des esprits

  • France : 2018-05-02 (Français)
  • France : 2020-11-04 - Poche (Français)

Activité récente

Whale le place en liste or
2020-11-28T16:30:29+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 117
Commentaires 23
extraits 24
Evaluations 53
Note globale 8.54 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode