Livres
477 884
Membres
458 960

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MaevaCerise 2019-11-23T14:21:01+01:00

Blue a invité Ginger au bal et elle a accepté, sachant déjà qu’il était gay. À cette époque-là, Ginger et moi étions les seuls à savoir que Blue l’était. Un soir, au dîner, Blue informe maman et papa qu’il irait au bal avec Ginger. Ce n’était pas une annonce, il informait juste tout le monde de ce qu’il faisait. Et toute la famille est restée choquée. Quand Blue les a enfin regardés, il a remarqué que tout le monde avait pâli et avait l’air mal à l’aise. C’est là que Simone, qui venait d’avoir dix ans, s’en est mêlée.

À ce moment-là, Jude commença à glousser de manière incontrôlable, ce qui déclencha les rires de tante Tilly. Je ne pus m’empêcher de rire avec eux et nous nous esclaffâmes si fort que Jude ne put plus raconter son histoire.

Il renifla.

— Et alors… oh mon Dieu, et alors…

D’autres gloussements. Je remarquai que son garde du corps l’observait et riait lui aussi.

Je tentai de finir à leur place.

— Simone a dit…

Les rires reprirent. Tristan cria :

— Hé, Simone ! On a besoin de ton aide, ici.

Quand Simone arriva, il lui expliqua où nous en étions restés et elle se mit à pouffer elle aussi.

— Je m’en souviens encore comme si c’était hier.

Jude intervint.

— Non, c’est bon. J’y suis. Alors Simone s’est levée, avec cette expression complètement perplexe sur son adorable visage, elle a posé les mains sur la table et a crié : « Tu es hétéro ?! » et toute la famille a éclaté de rire. Ils avaient déjà tous deviné qu’il était gay, alors quand il a répondu « Euh… non » à sa sœur, ça a plutôt été un non-évènement. Il n’est pas sorti du placard, il s’y est plutôt remis accidentellement. On en parle encore comme de son histoire de « coming in » et non de « coming out ».

Simone regarda Tristan.

— T’a-t-il raconté la fois où il a cru que papa était gay ?

Tante Tilly faillit en recracher son vin.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2019-08-04T11:22:46+02:00

Je posai les lèvres contre son oreille et en suçai le lobe, avant de le mordiller pour lui souffler d’une voix basse et désespérée :

- Laisse-toi aller, mon ange.

Son corps enserra mon sexe comme un étau, me faisant hurler et rejeter la tête en arrière, tandis qu’il criait mon nom et se déversait dans ma main. C’était la chose la plus excitante que je n’avais jamais vue et mon orgasme me frappa avec la violence d’un joueur de football américain de ligue nationale plaquant un joueur amateur dans une pauvre ville de campagne. Des étoiles explosèrent dans mon crâne et ma vision s’obscurcit. J’avais eu mon compte, et honnêtement, si j’avais été le genre d’homme à mourir d’une crise cardiaque pendant une partie de jambes en l’air, celle-là en aurait carrément valu la peine.

Après m’être débarrassé du préservatif et l’avoir fourré dans un mouchoir en boule pris sur ma table de nuit, je retournai m’affaler sur Blue.

Il m’entoura de ses bras et de ses jambes. Allongé sur son torse, je fis une piètre tentative pour lui soustraire une partie de mon poids en me redressant sur mes coudes. Il y avait un mélange collant de sueur, de semence et de poils entre nous, mais je m’en fichais royalement.

Blue posa doucement les lèvres sur ma tête.

- Je crois que je me suis fait avoir, déclara-t-il calmement.

Perplexe, je relevai la tête pour le dévisager.

- Comment ça ?

- Tu as menti sur tes capacités. Tu as sans doute un uniforme de boy-scout rempli de badges de réussites dans le sexe gay. Tu prétends ne pas savoir jouer au billard et pourtant, tu as gagné haut la main. Où est la caméra cachée ? Ne te méprends pas, hein. Ça en vaut carrément la peine quand même.

Je ris et reposai le front contre son torse.

- Non, j’ai juste vingt ans de fantasmes sexuels réprimés qui ont décidé de sortir tous au même moment. En plus, j’ai une imagination très vivace. Et je voulais tester tous les équipements en une seule fois.

Il rit à son tour et me repoussa légèrement afin que nous soyons allongés face à face.

- Quels équipements ?

- En cours de route, j’ai compris que ton corps était comme une aire de jeux. Et, je te jure que si un autre enfant se pointe, je lui explose le crâne, grondai-je.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2019-04-28T17:07:31+02:00

Il n’est cependant pas impossible que je me sois un peu étouffé en voyant Mamie pincer les fesses d’Irene. Tristan, qui avait remarqué mon désarroi, se pencha vers moi et ses lèvres sur mon oreille me provoquèrent des frissons.

— Et ça, ce n’est rien. Attends qu’elles enlèvent leurs dentiers et commencent à s’embrasser. J’appelle ça se genciver.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2019-04-28T15:29:06+02:00

Il me regarda droit dans les yeux, totalement sincère.

— Alors, comment était-ce ?

J’aurais voulu répondre que son discours m’avait coupé le souffle. Que lui m’avait coupé le souffle. Mais tout ce que je dis fut :

— Ngh.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2019-04-22T15:12:12+02:00

Chapitre 10 :

TRISTAN

«…

— Que je me détende ? Tue s en train de me dire que j’ai sucé mon futur beau-frère, mon futur beau-frère hétéro et je suis censé me relaxer ? Gronda-t-il d’une voix basse qui montait en puissance.

Il parla bien plus fort quand il laissa échapper enfin sa colère.

— J’ai couché avec toi, bordel, cria-t-il à l’instant même où je hurlai :

— Manifestement, je ne suis pas hétéro.

Des exclamations stupéfaites retentirent derrière nous et nous tournâmes vivement l tête. Une bonne poignée de sexagénaires étaient aux côtés de Simone près de l’entrée et nous dévisageaient, bouche bée. John avait dû rentrer.

Je faillis exploser de rire devant l’absurdité du moment. Bizarrement, je pensais que Blue allait perdre les pédales, mais il me surprit. Il haussa les épaules et se pencha pour me murmurer à l’oreille.

— Veux-tu toujours jouer les faux petits amis ? Parce que là tout de suite, ça me dirait bien de bousculer un peu certaines volontés. S’ils croient qu’ils vont passer la semaine à me caser avec des inconnus, ils se trompent lourdement.

— Ça marche pour moi, répondis-je avec un clin d’œil.

— Au passage, tu portes le tee-shirt spécial réunion de famille. Bienvenue dans la famille Marian. Il faut toujours se méfier de ce qu’on souhaite.

...»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2019-04-22T14:57:03+02:00

Chapitre 2 :

TRISTAN

«…

— Tu sais, déclarai-je soudain, on devrait se venger pour toi.

C’était peut-être l’alcool qui parlait, mais cette idée me semblait encore meilleure formulée à voix haute.

— Ah oui ? C’est aussi ce que je me disais. Vas-y. As-tu des idées ?

Blue posa son coude sur le bar et son menton sur sa main, face à moi. Son sourire sournois était hypnotisant.

— Je pourrais faire semblant d’âtre ton copain, suggérai-je moi-même surpris par cette idée.

Bon sang, ça vient d’où, ça ?

Blue rit.

— Oui, c’est ça.

— Quoi ? Que veux-tu dire ? Pourquoi pas ? Demandai-je. Je ne suis pas assez bien pour toi ?

Je feignis une profonde indignation en portant une main à ma poitrine. Blue sourit.

— Ne te trompe pas, Tristan. Tu es chaud comme la braise. Mais tu sembles avoir oublié que tu es hétéro. Pas sûr que tu puisses convaincre les gens que tu es gay et encore moins attiré par moi.

— Mec, je peux être gay. Je peux être TELLEMENT gay, expliquai-je.

— Non, rit-il. Tu ne peux TELLEMENT pas. Ce n’est pas grave, mon ange. Sucer des queues, ce n’est pas donné à tout le monde. Ne te sens pas mal pour ça.

Je ne pus que rire à sa remarque.

— Bon, d’accord, j’avais peut-être en tête quelque chose de plus léger que sucer des queues, mais ça ne veut pas dire pour autant que je ne peux pas être convaincant dans le rôle de ton copain. Ce n’est pas comme si j’étais vierge.

Blue n’eut pas l’air convaincu, il haussa un sourcil dans ma direction comme pour demander : «Mais tu l’es, non?».

Je n’avais qu’une seule envie : trouver un mayen d’effacer ce sourire suffisant de son visage et lui prouver qu’il avait tord.»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode