Livres
458 786
Membres
412 559

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Club des punks contre l'apocalypse zombie



Description ajoutée par anonyme 2016-04-24T15:06:05+02:00

Résumé

Paris n’est plus que ruines.

Et le prix de la cervelle fraîche s’envole.

Heureusement, il reste des punks.

Et des bières.

Et des acides.

Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.

Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse.

Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie...

Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos !

Politiquement incorrect, taché de bière et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 61 lecteurs

Extrait

-Putain, y a pas une autre manière de faire. on est obligé de les aplatir ?

-On n'est obligé de rien du tout. Mais là, j'ai pas d'autre solution. T'as qu'à te dire que c'est tous des enculés du MEDEF.

Eva réfléchit un moment puis hausse les épaules.

-On a qu'à dire ça...Ça sera un peu moins horrible.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2017/08/01/le-club-des-punks-contre-lapocalypse-zombie-karim-berrouka/

En clair, ce roman est juste brillant. On ne peut pas réduire ce récit à un bouquin délirant pendant lequel on rigole bien, avec des personnages qui sortent de l’ordinaire. J’ai décelé une forme d’engagement à travers ce texte, une critique de la société d’hyper-consommation qui devrait être remplacée par une idéologie du vivre ensemble et du respect mutuel. Ainsi qu’une ode à la musique, évidemment. A mes yeux, le club des punks contre l’apocalypse zombie a plusieurs niveaux de lecture. On peut choisir d’y trouver un simple divertissement mais on peut aussi réfléchir sur le message qu’il tente de transmettre malgré l’ambiance extrême et hallucinante du récit. C’est un roman vraiment bien pensé, travaillé, proposé par un auteur bourré de talent.

Afficher en entier
Diamant

Attention bombe atomique littéraire !!

Oui vous avez bien lu, j'ai utilisé le mot littéraire pour une histoire de zombies. Ne vous inquiétez pas si vous êtes fans du genre on est en plein dedans, ça mord, ça griffe, ça dépece, ça rend tout plein d'hémoglobine, de poursuites remplies d'action. Seulement j'utilise ce mot "littéraire" car c'est véritablement bien écrit, Karim Berrouka, chanteur du groupe punk Ludwig Von 88, à une imagination débordante, une culture générale étoffée et un sens de la répartie fulgurant.

En parlant de cette écriture, je la qualifierai de subtilement hilarante au service d'une histoire absurde et indispensable pour les amoureux de Romero et de musique électrisante, car oui c'est du zombie mais c'est aussi et avant tout du Punk, la musique a un rôle énorme, c'est un personnage à part entière qui donne tout le sens à cette histoire rocambolesque ou "Kropotkine" rêve du drapeau noir de l'Anarchie flottant en haut des monuments, que "Deuspi et Fonsdé" ont bien le temps d'une bière et d'un acide même si les zombies frappent à la porte, ou "Mange-Poubelle" l'allergique au savon devient roi de la furtivité en milieu hostile, ou "Eva" rêve d'un renouveau écolo-punk. Tous sont potes de galères et vivent dans un squat qui va rapidement devenir leur QG, mais attention vont-ils tous s'en sortir ? Je vous laisse le découvrir.

C'est une lecture électrique, aucune place pour l'ennui, une fois commencé on ne pose plus le livre ou alors avec regret et envie de le reprendre.

Les lecteurs connaissants Paris pourront retrouver des lieux bien connus car le principal de l'histoire s'y déroule, de plus cette dernière, en plus d'avoir l'énorme qualité de nous arracher un sourire toutes les 3 minutes, se permet des échappées scénaristiques complètement barges. En plus des zombies et de la musique, on explore des thèmes variés tels que la drogue, l'anarchie, le consumérisme, la religion, la politique, l'écologie, la liberté et l'entraide.

Pour conclure je vous confie que cette lecture est un coup de cœur et qu'au final on peut véritablement la qualifier de complètement PUNK !

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/05/le-club-des-punks-contre-l-zombie-karim.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un roman absurde et drôle, incroyablement original qui nous propose une vision dédramatisée des zombies ! On adore se promener dans un Paris post-apocalyptique, peuplés de zombies et de punks qui doivent combattre le méchant patronat ! Vraiment, c'est un roman à lire si on veut passer un bon moment !

Afficher en entier
Pas apprécié

Bon ce livre je ne l'ai pas aimé globalement. Il a des points positifs, l'écriture,l'originalité, certains dialogues bien écrit... Mais ils ne font pas le poids face à tout les points négatifs.

J'ai saturé du zombie, des visions, des miracles et de l'absurde.

Le titre aurait dû me mettre dans le bain, cette histoire c'est le groupe de punk à l'écart des autres , qui va faire face à l'évolution zombie. Mais je ne m'attendais pas à trouver l'histoire si lourde.

Il y a quand même des passages pleins d'humour, comme le jeu de zombie musical avec la BAC, mais pas sure que ce soit du goût de tout le monde.

Afficher en entier
Or

Le titre est une bonne indication de ce qui nous attend, un bon résumé, même. On suit donc un groupe de punks en pleine apocalypse zombie. L'idée semble saugrenue, elle l'est certainement, mais aussi très intéressante, car ça fait beaucoup de bien de s'éloigner du cliché du héros de films à l'américaine, courageux et fort. Ici, ils font comme avant l'apocalypse, c'est-à-dire ce qu'ils peuvent, en gardant leurs valeurs, leur fonctionnement décalé, leur sincérité, leur goût pour la musique et les drogues en tout genre. Pourquoi survivent-ils ? Parce que survivre, ils le faisaient déjà avant. Pourquoi ne deviennent-ils pas des zombies? Parce qu'avant, ils n'en étaient déjà pas. L'humour est omniprésent, la critique aussi, et il fait beaucoup de bien.

Afficher en entier
Argent

Après la fumette dans Fées, weed et guillotine, Karim Berrouka se fait un trip aux acides avec Le club des punks contre l'apocalypse zombie !

Le titre annonce tout de suite la couleur. L'idée paraît décalée au début, saugrenue, mais au fil des pages, on finit par trouver que c'est parfaitement logique. À sa façon. No future, Punk's not dead, anarchie, destroy, fuck la société de consommation et l'ordre établi... Qui de mieux qu'une bande de punks complètement défoncés pour faire face à la fin du monde option bouffeurs de cervelles ?

La critique de la société actuelle ne se cache pas, peu subtile, mais aussi mordante qu'un mort-vivant.

La musique prend également une grande place dans le roman sous diverses formes.

L'intrigue est assez chaotique, c'est déjanté à souhait, on a notre dose d'hémoglobine et ça part dans tous les sens (le contraire aurait été décevant), même si tout finit par se recouper. Ce côté barré et l'écriture de l'auteur très rythmée font qu'il n'y a pas de temps mort et que l'idée de base ne s'essouffle jamais.

Concernant les personnages, ils sont hauts en couleur, à l'instar de leurs blazes. Mais je ne les ai pas trouvés assez approfondis pour être réellement attachants.

Afficher en entier
Or

Critique avec beaucoup de recul :

Énorme surprise, l'un des meilleurs livres de zombies que j'ai lu.

Irrévérencieux, barré, parodique, critique du capitaliste, intelligent.

La forme du récit donne de la folie, de l'énergie (punk) à cet ouvrage, le rendant également ultra addictif.

La psychologie des personnages est vraiment approfondie, chaque personnage est unique.

La géographie de Paris est très bien exploité également.

Une véritable réussite.

Afficher en entier
Diamant

Attention bombe atomique littéraire !!

Oui vous avez bien lu, j'ai utilisé le mot littéraire pour une histoire de zombies. Ne vous inquiétez pas si vous êtes fans du genre on est en plein dedans, ça mord, ça griffe, ça dépece, ça rend tout plein d'hémoglobine, de poursuites remplies d'action. Seulement j'utilise ce mot "littéraire" car c'est véritablement bien écrit, Karim Berrouka, chanteur du groupe punk Ludwig Von 88, à une imagination débordante, une culture générale étoffée et un sens de la répartie fulgurant.

En parlant de cette écriture, je la qualifierai de subtilement hilarante au service d'une histoire absurde et indispensable pour les amoureux de Romero et de musique électrisante, car oui c'est du zombie mais c'est aussi et avant tout du Punk, la musique a un rôle énorme, c'est un personnage à part entière qui donne tout le sens à cette histoire rocambolesque ou "Kropotkine" rêve du drapeau noir de l'Anarchie flottant en haut des monuments, que "Deuspi et Fonsdé" ont bien le temps d'une bière et d'un acide même si les zombies frappent à la porte, ou "Mange-Poubelle" l'allergique au savon devient roi de la furtivité en milieu hostile, ou "Eva" rêve d'un renouveau écolo-punk. Tous sont potes de galères et vivent dans un squat qui va rapidement devenir leur QG, mais attention vont-ils tous s'en sortir ? Je vous laisse le découvrir.

C'est une lecture électrique, aucune place pour l'ennui, une fois commencé on ne pose plus le livre ou alors avec regret et envie de le reprendre.

Les lecteurs connaissants Paris pourront retrouver des lieux bien connus car le principal de l'histoire s'y déroule, de plus cette dernière, en plus d'avoir l'énorme qualité de nous arracher un sourire toutes les 3 minutes, se permet des échappées scénaristiques complètement barges. En plus des zombies et de la musique, on explore des thèmes variés tels que la drogue, l'anarchie, le consumérisme, la religion, la politique, l'écologie, la liberté et l'entraide.

Pour conclure je vous confie que cette lecture est un coup de cœur et qu'au final on peut véritablement la qualifier de complètement PUNK !

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/05/le-club-des-punks-contre-l-zombie-karim.html

Afficher en entier
Bronze

Il peut être difficile de ce lancer dans ce roman pour un lecteur non initié. Il contient beaucoup de références et de stéréotypes sur le monde des punks, tellement cliché qu'il est compliqué de savoir à quel point ce que l'auteur nous présente est réaliste.

J'ai eu l'impression de lire un roman écrit sous stupéfiant. Ca part un peu dans tous les sens, je n'ai pas tout de suite compris où l'auteur voulait aller. J'ai fini par accrocher grâce à l'originalité de la forme : des retours en arrière sur chacun des personnages notamment. Il y a beaucoup d'humour, à prendre au trente-troisième degrés : les clichés sur les punks font bien rire, leur logique de drogué aussi. En revanche, la peinture du MEDEF et des autorités sont beaucoup moins humoristiques, dommage.

Le dernier chapitre m'a profondément déçu : tout l'intérêt que j'avais trouvé dans les visions des personnages et leurs actions a disparu d'un coup. Donc une déception à cause de la fin.

Afficher en entier
Or

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2017/08/01/le-club-des-punks-contre-lapocalypse-zombie-karim-berrouka/

En clair, ce roman est juste brillant. On ne peut pas réduire ce récit à un bouquin délirant pendant lequel on rigole bien, avec des personnages qui sortent de l’ordinaire. J’ai décelé une forme d’engagement à travers ce texte, une critique de la société d’hyper-consommation qui devrait être remplacée par une idéologie du vivre ensemble et du respect mutuel. Ainsi qu’une ode à la musique, évidemment. A mes yeux, le club des punks contre l’apocalypse zombie a plusieurs niveaux de lecture. On peut choisir d’y trouver un simple divertissement mais on peut aussi réfléchir sur le message qu’il tente de transmettre malgré l’ambiance extrême et hallucinante du récit. C’est un roman vraiment bien pensé, travaillé, proposé par un auteur bourré de talent.

Afficher en entier
Or

Une histoire complètement déjantée que j'ai adorée ! Enfin un peu de nouveauté dans les histoires de zombies, c'est frais, c'est très drôle, les personnages sont tous plus déjantés les uns que les autres et les références sont savoureuses ! Un livre à dévorer !

Afficher en entier
Bronze

Les zombies sont de sorties et commencent à manger à la cervelle de tout le monde. Le Collectif du 25, un squat de punks, tente de se protéger de cette invasion en jouant les standards des groupes mythiques de la scène punk. En effet, ils ont comprit que les zombies réagissaient à la musique. Mais, hélas, ils ne sont pas les seuls … En utilisant la musique, chaque groupe opposés vont essayer de créer une armée de zombie pour imposer une nouvelle politique dans cette nouvelle société où tout est à reconstruire.

Nous suivons ce groupe de punk qui, malgré la prise abusive d’alcool et de drogue, ont peur mais qui sont en même temps motivés à survivre et à recréer une société anarchiste où tout le monde aurait son mot à dire. Bien sur, ce n’est pas au goût de tout le monde et leurs opposants vont aussi essayer de s’emparer de Paris.

On s’attache à chaque personnage du Collectif du 25 : des deux potes branchés sous acides au mec politiquement engagé, en passant par l’écolo qui défend la cause animale. Ils ont chacun leurs positions et leurs caractères et on les voit évoluer au milieu de ce qu’il reste de Paris.

C’est en jouant sur les stéréotypes des punks et d’autres partis que Karim Berrouka nous offre sa vision de l’apocalypse. Ce que j’ai particulièrement adoré c’est cette utilisation non abusive d’humour noir à la limite du politiquement incorrecte.

Si je peux vous donner un petit conseil en lisant ce livre c’est d’aller écouter les groupes qui sont cités. Ma lecture a été bercée par ces guitares saturées et j’ai pu découvrir de super groupes !

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Club des punks contre l'apocalypse zombie

  • France : 2016-05-04 (Français)
  • France : 2017-08-23 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 61
Commentaires 15
Extraits 19
Evaluations 27
Note globale 8.26 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode