Livres
462 309
Membres
419 544

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Complexe d'Eden Bellwether



Description ajoutée par x-Key 2014-09-20T16:39:46+02:00

Résumé

Benjamin Wood signe un premier roman magistral sur les frontières entre génie et folie, la manipulation et ses jeux pervers – qui peuvent conduire aux plus extravagantes affabulations, à la démence ou au meurtre.

Cambridge, de nos jours. Au détour d’une allée de l’imposant campus, Oscar est irrésistiblement attiré par la puissance de l’orgue et des chants provenant d’une chapelle. Subjugué malgré lui, Oscar ne peut maîtriser un sentiment d’extase. Premier rouage de l’engrenage. Dans l’assemblée, une jeune femme attire son attention. Iris n’est autre que la sœur de l’organiste virtuose, Eden Bellwether, dont la passion exclusive pour la musique baroque s’accompagne d’étranges conceptions sur son usage hypnotique…

Bientôt intégré au petit groupe qui gravite autour d’Eden et Iris, mais de plus en plus perturbé par ce qui se trame dans la chapelle des Bellwether, Oscar en appelle à Herbert Crest, spécialiste incontesté des troubles de la personnalité. De manière inexorable, le célèbre professeur et l’étudiant manipulateur vont s’affronter dans une partie d’échecs en forme de duel, où chaque pièce avancée met en jeu l’équilibre mental de l’un et l’espérance de survie de l’autre.

L’auteur du Complexe d’Eden Bellwether manifeste un don de conteur machiavélique qui suspend longtemps en nous tout jugement au bénéfice d’une intrigue à rebonds tenue de main de maître.

“D'autres auteurs avant lui ont exploré la proximité entre génie et folie, mais Wood traite cette thématique familière avec une fraîcheur et une intelligence qui laissent présager de grandes choses à venir.”

TIMES LITERARY SUPPLEMENT

Afficher en entier

Classement en biblio - 105 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Luciole40 2015-01-13T10:36:36+01:00

Tout commença par le tic-tac du métronome qui, tel un jouet mécanique, égrenait un rythme régulier. Eden retroussa les manches de sa chemise, les yeux fermés, écoutant la délicate pulsation pendant plusieurs mesures, puis il s’assit à l’orgue et joua d’abord une salve de notes, sur un rythme lent mais complexe. Les sons se superposaient, la main droite ouvrant la voie avec une mélodie légère et fleurie, la main gauche déposant dans son sillage de gros blocs d’accords. Pourtant, bien que la musique soit languissante, elle n’était pas vraiment douce. Elle était sous-tendue par une énergie électrique qui augmentait à chaque mouvement des doigts d’Eden.

(…)

C’est alors que les tuyaux de l’orgue firent brusquement éclater un rugissement formidable et discordant. La musique s’emballa. Le volume augmenta. Le timbre de l’instrument changea, de grinçant il devint retentissant.

Eden se balançait, tapait du pied, griffait la console. Finie la légèreté. Fini le relâchement des épaules. Cette musique-là était pleine d’énergie, furieuse et contagieuse, fiévreuse et tranchante. Elle évoquait un jaillissement d’eau, un troupeau d’animaux affolés, un formidable tumulte, un océan qui se déchire, deux grandes armées marchant l’une vers l’autre."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

J'ai lu ce livre d'une traite en étant incapable de le lâcher. Le personnage d'Eden Bellwether est très déroutant et c'est sûrement ce qui le rend aussi captivant. Comme dans l'intrigue, il eclipse complètement tous les autres personnages et monopolise toute l'attention du lecteur. C'est à la fois très bien documenté avec des termes médicaux qui me sont totalement hors de portés mais expliqué très simplement de sorte qu'il est facile de saisir pleinement l'histoire.

A la fin, j'ai poussé un grand soupire comme ci j'avais retenu ma respiration pendant toute la lecture...

En gros, c'est une pure merveille. À lire absolument!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Leona-1 2018-07-01T11:22:15+02:00
Diamant

Benjamin Wood m’a entraîné sans difficulté dans son univers poétique teinté d’architecture gothique à l’atmosphère ésotérique. Le sujet, sérieux, technique et très bien documenté, ne souffre d’aucune lourdeur. Les variations rythmiques dynamisent la narration et donnent une réelle envie de poursuivre.

La note de l’auteur et les remerciements apportent de précieuses informations dévoilant, en filigrane, les coulisses de la réalisation du best-seller. Ceci est à mes yeux, un grand point fort, puisque j’étais tentée de vérifier certaines informations, présentées comme des faits réels. L’auteur dresse lui-même la liste des ouvrages et articles dont il s’est servi, quitte à les modifier pour « répondre aux exigences du roman ». Ce souci du détail confère une crédibilité supplémentaire.

Ici, à travers le motif de la spirale infernale, nous vivons un véritable choc des cultures doublé qu’un combat idéologique où l’important n’est pas tant qui remporte la victoire que l’espoir qu’il nous inspire.

Pour information, les droits du livre ont été vendus à NOHO films qui collaborera avec BBC Films sur une adaptation signée David Eldridge.

Le seul bémol concerne les nombreuses coquilles graves. Ainsi, « derrière moi » s’est transformé en « dernière moi », une interrogation a débuté par « comme » au lieu de « comment » et à un moment, des mots se sont volatilisés. Gênant la lecture par moments, une réédition serait la bienvenue, histoire de supprimer ces désagréments.

Allez, on se console en attendant avec le site de l’auteur : http://www.benjamin-wood.com/

Chronique complète :

https://biblideleona.wordpress.com/2017/10/09/thriller-psychologique-le-complexe-deden-bellwether-par-benjamin-wood/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2018-06-12T17:40:51+02:00
Bronze

Contrairement à ce qui a été annoncé je n'ai pas trouvé ce livre aussi magistral qu'annoncé.Des longueurs, une ou deux séances de d'hypnose, A chaque rencontre la toilette d'Iris, des histoires sans queues ni tête. C'est bien désagréable de perdre son temps alors qu'il y a tant de bons bouquins que t'apprennent quelques chose. Désolée !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pujols 2018-04-07T20:40:15+02:00
Argent

C'est édité par Zulma, donc c'est forcément bien. Comment être envouté au point de croire en des pouvoirs tels que celui de la musique, et encore au-delà du raisonnable ? L'ambiance anglaise contribue à apporter une goutte de gothique dans cette histoire, et bien sûr à augmenter l'intérêt de cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Con-fused 2017-11-15T17:44:00+01:00
Argent

J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Je ne pense pas que je m'attendais à ça en ouvrant ce livre, mais j'ai été agréablement surprise. L'auteur a une plume fluide et il aborde des thèmes très intéressants, comme la différence entre les classes sociales, la psychologie, la folie, les notions musicales... Il met en place une ambiance assez pesante tout au long du roman, puisqu'il commence son histoire par la fin. Cette fin reste en mémoire tout au long de la lecture, et on a envie de savoir le cheminement des événements qui on conduit à ce moment précis. Les personnages sont tous attachants à leur manière et la petite bande d'Eden et Iris va me manquer. J'ai toutefois noté quelques longueurs ce qui est dommage, et quelques questions sont restées sans réponse pour moi. C'est tout de même une bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheilap15 2017-09-24T10:04:15+02:00
Diamant

Bluffant ! Oui c'est le mot. Ce livre est tout simplement bluffant, plein d'ambiguïté. Il nous donne envie de croire à l'impossible et en même on ne peut pas s'empêcher d'avoir des doutes. Oui c'est le cas de le dire dans ce livre, on balance entre l'émerveillement et le doute et ceux jusqu'à la fin.

Je vous avoue qu'au début, j'avais peur d'être perdue dans les termes musicaux (honte à moi mais je n'y connais pas grand chose) ou encore médicaux. Mais l'auteur a su comment dire me garder sur le chemin, et avec brio.

J'ai vraiment adoré la plume de l'auteur et je lui tire mon chapeau pour ce premier livre. Je lirai sans doute son prochain livre.

Bon si vous n'aviez pas compris, je vous le recommande vivement.

J'espère vous avoir donné envie de lire ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Onee-chan 2017-02-26T14:25:01+01:00
Argent

Ce livre m’a plus dans la généralité. Les personnages étaient plutôt réalistes et finalement, Oscar, le héros Spoiler(cliquez pour révéler)– qui commençait à m’agacer dans ses élans d’amour envers Iris – est devenu plus agréable. Il m’agaçait à cause d’un snobisme que je pensais percevoir en lui, mais non, j’ai vu (lu) qu’il trouvait sa place dans ce monde de culture, et que peu à peu, il ne méprisait plus ce qu’on appellerait communément la « masse ».

Sinon, l’intrigue autour d'Eden était passionnante. Spoiler(cliquez pour révéler)La folie d’Eden est réellement perçue de façon crescendo, à la fin, et encore, il me semble qu’il y ait un accent particulier, quand Eden est enfin rentré et qu’on découvre malheureusement qu’il a tenté de ressusciter sa soeur, la pauvre Iris, tendre aimée d’Oscar, et sa mère. Il les a donc bel et bien tué. Et je me rappelle de la scène du début, le prologue, qui décrit d’un point de vue externe une scène de crime, où des jeunes adultes sont décontenancés, accablés, perdus, égarés.

La lecture, son histoire m’a fait oublier le drame certain annoncé au début, et pourtant j’ai senti venir un assombrissement, avec la jambe d’Iris qui s’est a nouveau cassé, la mort du psy. Mais j’ai été surprise par les morts finales, je ne le cache pas.

Cette histoire était vraiment prenante au bout d'un moment,Spoiler(cliquez pour révéler) on finissait presque par croire aux dons d’Eden, mais plus on avançait avec Oscar, et plus on sentait la folie suintante de sa personnalité. Et j’ai pu découvrir (de façon fictive) la personnalité narcissique, mêlé à un complexe de Dieu, sous la personne d’Eden, celui qui pensait pouvoir soigner n’importe qui, n’importe quoi, grâce à la musique.

Je ne regrette vraiment pas de l'avoir lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vanessa-6 2017-02-25T20:42:36+01:00
Pas apprécié

Je n'ai pas aimé ce livre. je me suis tellement ennuyé que j' ai abandonné.

Afficher en entier
Or

Ce livre n'est pas du tout le genre de livre que je lis habituellement, bien au contraire, et pourtant j'ai réellement adoré! Ma libraire me l'a conseillé et je me suis laissé tenté, après tout si c'est un de ses coups de coeur pourquoi pas un des miens? Bon ok pas de coup de coeur pour moi mais un très bonne lecture. Le livre va crescendo et on ne t'attend à rien de ce qui peut se passer, c'est impressionnant. Spoiler(cliquez pour révéler)La folie d'Eden serait presque contagieuse! Je pense relire ce livre un jour avec grand plaisir!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiska 2017-01-27T19:20:10+01:00
Argent

Même si quelques scènes ressemblent à du réchauffé, le roman fait preuve d’une agréable originalité, se promenant avec aisance dans les sentiers de la musicologie, de la psychologie, de la philosophie. Son intrigue tient autant le lecteur en haleine que les thrillers des plus grands maîtres, et ses rebondissements ne sont jamais aisément discernables, le tout en évitant les incohérences. À l’exception des amis de la fratrie Bellweather, que j’ai trouvé un peu plus fades, tous les personnages sont travaillés, dotés d’une personnalité forte et cohérente, très attachants.

Le complexe d’Eden Bellweather est un premier roman, mais il est de cette espèce rare de premiers romans si aboutis, si maîtrisés, qu’ils ressemblent à l’œuvre d’un auteur accompli. Si Benjamin Wood continue d’écrire avec tant de brio, il faut absolument guetter la sortie de ses prochains romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2016-12-05T15:37:26+01:00
Lu aussi

Le début m'a fait penser au livre "Le Maître des illusions", puisqu'on retrouve un groupe élitiste très fermé qui intègre quelqu'un d'étranger ne possèdant pas les mêmes moyens.

Je n'ai pas été emballée par le livre, en fait, je n'ai absolument pas adhéré aux personnages, je les ai trouvé étrangement creux. Même Oscar paraissait flou, vague silhouette qui traverse la vie, et c'est la première fois qu'une romance me paraît aussi fade, tout comme la profondeur de leurs sentiments. C'est sans doute ce qui m'a le plus dérangé dans ce roman, ces personnages peu travaillés, à l'exception d'Eden et d’Herbert.

Je suis restée détachée tout du long de la lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Complexe d'Eden Bellwether

  • France : 2016-08-24 (Français)

Activité récente

Myha le place en liste or
2018-03-24T09:16:03+01:00

Les chiffres

Lecteurs 105
Commentaires 25
Extraits 17
Evaluations 32
Note globale 7.69 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode