Livres
486 633
Membres
476 798

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le copain de la fille du tueur



Description ajoutée par bebi 2016-06-25T13:17:32+02:00

Résumé

Charles vient d'intégrer un internat pour "gosses de riches" perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E. son coloc, ils font les quatres cents coups pour tuer le temps... Jusqu'à l'arrivée de Selma. Cette fille mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un célèbre trafiquant de drogue.

L'ÉDITEUR

Afficher en entier

Classement en biblio - 90 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par letides 2017-11-27T14:59:54+01:00

page 174 - 175

"...Est-ce que je l'entends malgré la cascade, Est-ce que je l'imagine ? Je secoue de nouveau la tête. Je ferme les yeux.

Spoiler(cliquez pour révéler)

Non, Selma. Non.

Je ne viens pas.

parce que si je viens, si je te frôle, à moitié nue, je ne pourrais pas m'empêcher d'avoir envie de...

Et ensuite, quand ça se terminera, je mourrai d'avoir commencé. Parce qu'on n'a pas une chance... Alors, autant se taire. Faisons comme si tu n'avais pas entendu, pas su toutes mes pensées. Elles ne valent rien, elles n'existent pas, puisque je n'ai rien dit.

Mais maintenant, si je m'approche, si on s'élance, on ne pourra pas s'empêcher de... Je ferme les yeux, à blesser mes paupières, à faire jaillir des larmes.

Je ne veux pas, Selma. Pour moi, pour toi -pour qu'on ne laisse pas une crevasse, un vide béant, une blessure impossible à guérir jamais, quand tout aura foiré. En moi. En toi peut-être aussi.

Je ne te regarde pas.

Tes yeux... Même s'ils sont déçus, tout à l'heure, même si tu m'en veux de ne pas avoir saisi ta main, a dernière branche avant la chute finale, c'est préférable, Selma.

Ce n'était pas une chance. Juste un sursaut. Mieux vaut savoir. Renoncer, avant de...

Si on saute dans le vide, on ne planera pas - si peu de temps..."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

lecture rapide et décevante

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre m'a pas mal déçu, oui je sais que je commence avec une once de négativité mais on va pas se le cacher, ce livre ne relève t'il pas ne serait-ce qu'un peu de positivité ? Ma réponse est non, je n'irais pas jusqu'à dire que celui-ci est un désastre car je respecte l'auteur, mais il s'en rapproche fortement. L'histoire est plate, sans de "mouvements" ni de péripéties (on se croirait dans un cours de français). A vrai dire, je laisse un commentaire sous ce livre après l'avoir lu, il y a environ 2 ans, et je ne m'en rappelle plus vraiment en détails (preuve qu'il ne m'a pas du tout marqué).

Vous vous demandez certainement pourquoi je ne l'ai pas mis dans la catégorie "Je n'ai pas apprécié" ? That's the question..

Afficher en entier
Diamant

La volonté de Vincent Villeminot sur ce roman était vraiment d'écrire une histoire d'amour et de laisser de coté l'aspect thriller contrairement à ce qu'il avait écrit avant.

La première fois que j'ai lu le titre, j'ai tout de suite été intrigué. De plus, j'apprécie énormément le travail de Monsieur Villeminot. Malgré tout, je ne l'ai lu que très récemment et j'ai adoré !

Comme souvent, les personnages y sont pour beaucoup notamment celui de Touk-E. C'est un personnage qui se moque des conventions, du jugement que l'on peut porter sur lui et ça fait un bien fou de le voir évoluer comme il l'entend dans le monde. Même (et heureusement d'ailleurs) avec ses amis il est direct et égal à lui-même. De plus, son imprévisibilité (Est-il en train de rire, d'être sérieux ? Mais qu'est-ce qu'il fait ? Je n'ai pas arrêté de me poser ces questions) est un élément essentiel à l'histoire. Détail non négligeable, il fait souvent des références à Pulp Fiction.

Le rythme aussi est très agréable et pour moi en harmonie avec l'action. Certains passages se vivent à cent à l'heure tandis que l'on prend son temps pour en savourer d'autres.

Enfin, ma dernière grosse surprise c'est la manière dont l'auteur a abordé l'histoire d'amour. Je ne suis pas vraiment une habituée du genre donc j'ai peu d'éléments de comparaison mais j'ai ressorti la tête de mon bouquin avec le sentiment d'avoir lu quelque chose de différent des autres histoires d'amour que j'ai lu (et qui ne m'avait pas passionnée, ni émue comme celle ci) et d'en être ravie.

Afficher en entier
Lu aussi

Un peu déçue par ce livre qui en lisant le résumé avait l'air plein de suspense, d'intrigues...Et en fait pas du tout. C'est une histoire d'amour un peu spéciale d'accord mais qui n'a eu pas grand intérêt à mes yeux. Le décor est mystérieux, les personnages intéressants, je pense qu'il aurait pu se passer plus de choses. Après je ne peux pas nier que c'est assez addictif et que je l'ai lu d'une traite...Un avis mitigé.

Afficher en entier
Bronze

J'ai commencé ce roman sans savoir à quoi m'attendre et j'ai fini par le lire d'une seule traite. L'histoire était sympa, le rang social des personnages principaux change un peu mais sinon on est simplement sur une belle romance d'adolescents. J'ai donc passé un bon moment de lecture, et j'ai surtout bien apprécié le style d'écriture que j'ai trouvé très fluide.

Afficher en entier
Argent

J'ai beaucoup apprécié ce livre mais il y a un point qui m'a dérangé et c'est Selma, un personnage très énervant et ce petit "don" qu'elle a gache un peu l'histoire entre Charles et Elle.

Sinon Touk m'a enormement plu !

La fin est très jolie mais elle arrive trop vite d'un coup comme ça, je garde un bon souvenir de ce livre.

Afficher en entier
Pas apprécié

Et bien, je ne peux pas dire que je suis déçue car je n'en attendais rien mais personnellement, je trouve ce roman sans intérêt. Même en prenant en compte que je ne suis pas la cible, je trouve bien trop de défauts.

Tout d'abord, l'écriture manque de fluidité, de clarté et de style. Quand un roman est aussi court, il faut aller à l'essentiel et être percutant. Je considère que l'intrigue débute réellement 50 pages environ avant la fin ce qui au final a été une bonne surprise dans la mesure où je pensais qu'il n'y aurait pas d'histoire. Oui, parce que franchement la pseudo histoire d'amour entre les protagonistes, je n'y croit pas 2 minutes. C'est plat, rien ne se passe. Les personnages ne sont pas attachants ni intéressants. Presque tout du long, je me demande quel est le but de ce roman. Et pourtant, l'action n'est pas nécessaire pour rendre un livre captivant, l'évolution des relations peut suffire mais ici c'est trop superficiel. L'élément un peu fantastique pourrait apporter une plus-value mais ça tombe également à l'eau.

Concernant la fin, je ne la comprends pas. Il y a le moment où ça bouge un peu mais ça se règle en 2 minutes. S'il aurait commencé par ça en le développant, ça aurait pu donner quelque chose de sympathique, un petit thriller mais là en 20 pages tout est fait ou rien est fait, je ne sais pas. Et puis ça finit comme ça...

Si je dois trouver un point positif, je dirais que ça se lit très facilement.

Bref, je n'ai clairement pas adhéré à cette oeuvre qui ne présente aucun intérêt selon moi même si je respecte le travail de l'auteur et le divertissement qu'il peut procurer aux autres lecteurs.

Afficher en entier
Or

Wow ! Une lecture rapide mais intense.

Au début on suit le quotidien de Charles, un étudiant dans un Institut pour gosse de riche, étant lui -même le fils d'un célèbre poète Suisse.

Il rencontre Touk-E, un jeune homme qui n'a pas la langue dans sa poche et qui est bien décidé à tout chambouler dans l'Institut. Les deux deviennent très rapidement les meilleurs amis du monde et pour Charles, Touk-E devient comme un frère, puisqu'il n'a jamais connu une famille heureuse et aimante puisque sa mère est morte quand il était petit et que son père s'est retrouvé détruit après sa perte.

Il a appris à s'occuper de lui-même et de rien attendre du futur, mais Touk-E lui redonne de l'espoir et plus tard, Selma.

L'auteur prend le temps, au début, de poser les bases de l'intrigue. Il présente l'Institut, les cours, les révisions de Charles pour le Bac, ces délires avec Touk-E. Tout se passe le plus normalement du monde jusqu'à l'arrivée d'une jeune fille bien mystérieuse : Selma.

Elle apparaît comme une fille renfermée et brutale, puis petit à petit, à force de traîner avec Charles et Touk-E elle se révèle comme étant une jeune femme forte, courageuse mais qui cache un secret.

L'histoire d'amour commence quasiment au moment où Charles aperçoit Selma pour la première fois. Il va mettre plus d'un mois il me semble à lui adresser la parole et lui demander son nom, elle le chamboule complètement et il perd tous ses repères dès qu'elle est près de lui. Il l'observe et essaye de se renseigner au maximum sur elle, car elle semble si secrète. Pendant un moment, les deux se tournent autour, on voit qu'ils se plaisent (tout le monde dans le roman le voit aussi d'ailleurs) mais aucun des deux ne fait le premier pas.

Donc voilà, c'est l'histoire de deux adolescents qui découvrent l'amour, le vrai. Quoi de plus simple et de plus beau comme histoire ?

Et puis tout d'un coup, boum badaboum, tout part en vrille. Mais alors en VRAI vrille. J'étais en train de grignoter et plusieurs fois je me suis retrouvée avec la bouche béante tellement j'étais choquée par ce qui se passait. Comment on a pu passer de l'histoire simple du début à ça ??

Vincent Villeminot a réussit à nous offrir un roman qui mêle à la fois amour, amitié, joie, pleurs, terreurs, courses poursuites, maladie et finalement la mort.

Je suis vraiment restée sur le cul de cette fin. Je n'y croyais pas. On est tellement pris dans le déroulé des événements qu'on ne se rend pas compte que les pages se tournent et que l'on arrive à la fin.

Et quelle fin. Je suis à la fois, choquée et dégoûtée. Mais surtout choquée. Je ne m'y attendais pas et je remercie vraiment l'auteur pour un roman aussi passionnant et déroutant. "Le copain de la fille du tueur" est absolument bouleversant car il aborde beaucoup de thématique, c'est comme si on passait par énormément d'émotions en l'espace d'une seule histoire. Et c'est aussi une très belle représentation de la vie car tout peut basculer en un instant et après il ne reste plus qu'à prier pour que la situation s'arrange.

J'ai beaucoup aimé les moments où Charles pense à des vers lorsqu'il est avec Selma, c'était original et ça collait bien avec ce qu'il se passait, c'était très touchant.

Bref, une très bonne lecture qui nous emporte très rapidement dans un tourbillon d'émotions et qui nous laisse sur les fesses à la dernière page. Mais qui arrive quand même à nous faire rire grâce à la dernière phrase. (Chapeau à l'auteur pour avoir réussit à terminer son roman sur une note d'humour qui passe très très bien et qui détend, un chouille, l'atmosphère qui pèse sur nous en lisant le dernier chapitre).

Spoiler(cliquez pour révéler)Je reste quand même très attristée par la mort de Touk-E qui était un personnage absolument formidable et qui permet au roman, qui parfois tourne dans le mélodramatique, d'avoir des touches d'humour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2018-02-11T18:35:51+01:00
Or

Quelques semaines à peine après avoir gagné Les pluies de Vincent Villeminot, voilà que je remporte les épreuves non-corrigées du Copain de la fille du tueur, qui sortira le 25 aout prochain. Vous n’imaginez pas ma joie lorsque, après plusieurs échecs consécutifs, j’ai enfin réussir à fournir la bonne réponse avant les autres participants au petit concours organisé par cet auteur vraiment sympathique ! J’avais le cœur battant (l’adrénaline) et j’ai effectué une petite danse de la joie dans l’escalier (et j’ai failli tomber). Et quand j’ai reçu le livre en question de la part des éditions Nathan, il m’a fallu toute la patience du monde pour terminer en bonnes et dues formes ma lecture en cours avant de me plonger dans ce livre qui, admettons-le, possède un titre particulièrement intriguant !

Nous suivons donc les tribulations de Charles, fils unique d’un poète suisse mondialement connu qui a pour source exclusive d’inspiration l’amour qui l’unissait à sa défunte femme et que le cancer affaibli un peu plus chaque jour. Charles prépare son diplôme dans un internat privé fréquenté exclusivement par les rejetons des familles fortunées du monde entier. Charles est passionné d’économie, pas particulièrement sportif mais surtout très remonté contre l’opulence et l’arrogante sottise des grands de ce monde. Charles a un colocataire totalement givré mais bien plus perspicace qu’il ne veut bien le laisser montrer, Touk-E, fils d’un chef d’état africain qui espère bien hériter du poste en bossant le moins possible. Ensemble, ils vont mettre le domaine sens dessus-dessous et vont devenir le pire cauchemar des enseignants. Mais tout bascule lorsque Selma fait son apparition dans la classe. Selma la mystérieuse, Selma la sportive matinale, Selma la fille d'un célèbre trafiquant de drogues mexicain. Malheureusement pour Charles, s'enticher de la belle blonde, c'est ouvrir la porte au danger et à la peur ...

Je vais annoncer tout de suite la couleur : ce livre est un OVNI, ou plutôt un OLGNI (comprendre « objet littéraire au genre non-identifié »). Ce qui au départ s’apparente à un roman jeunesse totalement déjanté se transforme ensuite en une romance compliquée puis passionnée, pour se poursuivre en récit initiatique et fantastique avant de laisser place à un thriller palpitant doublé d’une véritable réflexion sur le monde, l’amour et les relations familiales avec un soupçon de western. Vous l’aurez compris, l’auteur joue avec les genres et les nerfs du lecteur, déjoue les normes littéraires et les attentes du public. Plus d’une fois, j’ai été complétement soufflée et vaguement effarée par l’audace de Villeminot qui mélange habilement les genres sans se préoccuper des codes et des modèles standards. Et le plus impressionnant, c’est que j’ai adoré ! C’est tellement innovant et inattendu, tellement inédit et original : je dis oui, vingt-mille fois oui !

Ce que j’ai trouvé merveilleux dans ce roman, c’est la profondeur des relations entre les personnages. Si on se concentre sur le duo principal, Charles et Selma, on a quelque chose de très long à se mettre en place, entre les hésitations maladroites de Charles et la retenue solitaire de Selma, mais cette lenteur n’a rien de rébarbatif, bien au contraire. Nos deux protagonistes apprennent à se connaitre et à s’aimer, on est loin du traditionnel cliché du couple fusionnel dès le premier regard. Ici, la profondeur de leur amour est le résultat d’une idylle pas si évidente que cela, le produit de plusieurs mois de réflexion commune et de tension partagée. Si je devais résumer cette histoire d’amour en deux mots, ce serait sans aucun doute « épique » et « poétique ». En parallèle de cette romance atypique, il y a aussi une belle histoire d’amitié entre Charles et Touk-E. Leurs caractères sont radicalement opposés mais ce sont ces différences qui les rendent si complémentaires. Leur amitié est faite de complicité, mais aussi d’une certaine gravité quand vint le temps d’évoquer des sujets moins légers. Leur amitié a beau être excentrique, elle est solide et ne se délite pas au premier désaccord ou à la première difficulté.

L’histoire en elle-même est captivante, palpitante, haletante. La tension monte crescendo, rythmée par des révélations pleines de surprises et des rebondissements pleins d’imprévisibilité. Il n’y a aucun temps mort, aucune longueur superflue, le rythme est en somme parfaitement maitrisé. Ce livre se lit d’une traite, j’étais littéralement happée et captivée par l’histoire qui m’a fait passer par énormément d’émotions parfois contradictoires. J’ai apprécié la narration, très fluide mais aussi très saccadée : nous suivons les pensées de Charles dans toute leur spontanéité, sans reformulation. Les chapitres ne sont pas trop longs, sans être trop courts, un juste milieu qui colle parfaitement à l’histoire. Je n’ai qu’un regret : le roman est bien trop court à mes yeux, le final aurait pu être un peu plus étoffé afin d’être encore plus poignant et plus marquant. En tournant la dernière page, je reste légèrement sur ma faim, j’ai comme un arrière-gout de pas assez.

En bref, je suis très heureuse de ma lecture malgré le fait qu’elle ait été bien trop courte. Nous avons ici un récit captivant qui tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page, des personnages atypiques et attachants, une narration très fluide et spontanée qui invite le lecteur à plonger dans les pensées du personnage principal. Nous avons surtout un véritable patchwork de genres, avec un roman en apparence très léger qui se teinte d’une romance bien compliquée, un récit réaliste qui flirte avec le fantastique et une histoire digne d’un thriller qui amène avec délicatesse de nombreuses réflexions sur des thèmes aussi variés que l’argent, l’amour et les relations familiales. Ce roman a toutes les cartes en main pour captiver, émouvoir, faire trembler le lecteur. A lire sans hésitation !

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2016/09/le-copain-de-la-fille-du-tueur-vincent.html

Afficher en entier
Pas apprécié

Avec un titre intriguant et un résumé alléchant, je m'attendais à passer un très bon moment de lecture. Malheureusement, j'ai bien failli, à plusieurs reprises, avorter ma lecture…

Je ne vais pas y aller par quatre chemins et j'avoue que pour trouver des points positifs à cette lecture, j'ai eu énormément de mal. Ce n'est pas le premier roman que je lis de cet auteur et pour la deuxième fois consécutive, il s'agit d'une déception.

Le problème ne vient pas de sa plume, j'en suis persuadée. J'aime beaucoup son style et c'est l'un de ses points forts. Je crois que ses œuvres contemporaines ne sont tout simplement pas faites pour moi. Et c'est bien dommage, parce qu'elles ont souvent beaucoup de potentielles à mes yeux.

J'ai constaté que les romans contemporains de Vincent Villeminot visent surtout des thèmes d'actualité et qui nous parle à tous. Malheureusement, pour cette histoire, l'auteur essaie de faire passer trop de messages poignants et forts et à trop vouloir en faire, il perd presque toute crédibilité.

Par ailleurs, hors cette thématique, on a un vrai suspens qui se met en place, notamment vers la fin et qui à su, je l'avoue, me tenir en haleine. Je dirais que les cinquante dernières pages étaient haletantes. Mais pour le reste, j'ai eu le sentiment qu'il souhaitait juste que ce soit ''époustouflant'' et tant pis si l'histoire est dénuée de toute logique et devient à la limite de l'improbable.

Ensuite, il y a cet immense point d'interrogation qui persiste, cette petite touche de paranormal qui sort de nulle part et qui, à mon sens, n'apporte rien de bon à l’œuvre.

Les actions, le récit, tout se déroule trop vite. Il faut dire que l'auteur cible un public jeune et a préféré favoriser un roman court. Le problème, c'est qu'on n'a que très peu d temps pour apprécier les personnages ou même la romance naissante entre le héros et Selma, la nouvelle.

Nous suivons des adolescents dans un internat en Suisse et que dire… J'ai retrouvé une ribambelle de clichés sur les jeunes. Je ne pourrais pas vous les citer, mais ce sont les mêmes qu'habituellement, rien de bien nouveau. De ce fait, les personnages ne m'ont pas touché et m'ont même agacés. Impossible de me retrouver en eux et pourtant, un jour, j'ai eu le même âge !

Pour conclure, Le copain de la fille du tueur fut une lecture laborieuse et qui malgré son potentiel énorme est parsemée de trop gros défauts ; récit qui manque de crédibilité, qui va trop vite, personnages clichés, etc.

Après deux déceptions dans le registre contemporain avec cet auteur, je ne pense pas que je renouvellerai l'aventure. En revanche, j'en attends beaucoup de ses autres romans.

Afficher en entier

Date de sortie

Le copain de la fille du tueur

  • France : 2016-09-08 (Français)

Activité récente

Delex le place en liste or
2019-06-19T15:26:12+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 90
Commentaires 23
Extraits 4
Evaluations 30
Note globale 7.13 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode