Livres
394 678
Comms
1 386 283
Membres
289 103

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Horde du Contrevent, tome 1 : Le cosmos est mon campement



Description ajoutée par Laurien 2017-06-25T08:35:03+02:00

Résumé

Le plus grand roman contemporain de science-fiction, la Horde de Contrevent d'Alain Damasio est enfin adapté en bande dessinée. Avec ce premier volume, Éric Henninot nous propose une adaptation magistrale de ce livre univers.

Après une formation impitoyable, et alors qu’ils étaient encore enfants, ils ont quitté Aberlaas, la cité des confins. Leur mission : marcher d’ouest en est jusqu’à atteindre l’Extrême-Amont, source mythique du vent qui balaye leur monde jour et nuit, sans trêve ni répit. Ils sont la 34e Horde du Contrevent. Golgoth ouvre la marche ; derrière lui, Sov, le scribe, sur les épaules duquel l’avenir de la Horde tout entière va bientôt reposer…

Source : Delcourt

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Or
8 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Laurien 2017-10-17T12:18:07+02:00

Sov : "La horde vit au rythme de ses fractures et de ses fusions, se recomposant sans cesse. Je le sens désormais, non plus paresseusement blotti au sein de la pelote de nos fils, mais tresseur de nos liens. Quant à moi, je tente péniblement d'être à la hauteur de la charge énorme que m'a léguée notre prince : tenir ensemble ce petit tas de chair frêle en mouvement. Désunis, presque rien. Unis, un bloc.".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par cg1607 2017-11-21T13:05:22+01:00
Or

https://lirophiledespagesblog.blogspot.fr/2017/11/la-horde-du-contrevent-t1-le-cosmos-est.html

C'est la première fois que je chronique une bande dessinée sur le blog, et je suis très heureuse que ce soit avec la Horde du Contrevent.

La Horde du Contrevent de Alain Damasio est un de mes livres préférés, j'ai mis très longtemps à le lire car je pense que c'est une lecture qui se savoure. J'avais besoin de décortiquer le livre petit à petit. Chaque particule de cet ouvrage m'a transcendé.

Découvrir alors une mise en image de cet univers est un pari risqué.

J'ai beaucoup aimé la note de l'auteur dans le préquel de la bande dessiné, elle est très intéressante à lire et permet d'aborder cette BD avec indulgence. Je me suis donc lancée dans cette aventure avec un regard plus large et moins borné.

Ici on retrouve la Horde de Eric Henninot. Je trépignais d'impatience à chaque fois que je tournais une page. Beaucoup de questions me venaient à l'esprit : " Comment a-t-il représenté Caracole ? Les chrones? Et plus encore... Si j'avais la chance d'avoir une discussion avec lui, je lui ferais part de mes questionnements.

L'univers est vraisemblable au livre, des tons chauds avec de grandes plaines comme je les imaginais. Les décors sont sublimes et retranscrivent à merveille l'ambiance que Damasio a mis en place. J'ai senti de la force et de l'implication dans chaque trait, chaque coup de crayon.

J'ai été surprise lorsque j'ai découvert le physique des personnages ! Je les imaginais presque tous de la même façon surtout Golgoth, Pietro ou encore Sov.

Rien n'est laissé au hasard et je pense que je vais éplucher cette BD en long et en large pour m’imprégner des détails élaborés.

Chaque protagoniste dégage une énergie qui lui est propre, que ce soit dans ses caractéristiques ou bien dans ses expressions ( la démarche, la gestuelle...). Ils ont alors une identité particulière qui font d'eux des éléments uniques dans la Horde.

La mise en page est très équilibrée, les dialogues n’empiètent pas sur les dessins et vice versa.

Les plans sont très intéressants et accrocheurs.Quant aux vents, sous ses diverses formes, il prend vie à travers les pages.

Au niveau de l'intrigue, je suis contente d’apercevoir la Horde sous un nouvel angle, la vision de l'auteur/ Illustrateur est intéressante. J'aime le fait qu'il s'approprie l'histoire afin de nous la partager sous une forme plus personnelle, la sienne.

Pour moi c'est une réussite ! J'ai compris que je ne devais pas attendre un copié/collé du livre et heureusement d'ailleurs. Chacun à sa propre perception de la Horde, c'est ce qui est précieux. La Horde fait partie de nous, des lecteurs et chaque personne comprendra un message différent.

Voici celui de Eric Hanninot que je trouve beau à souhait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dark-vince 2017-11-06T11:56:19+01:00
Or

Bon, La Horde du Contrevent est sans doute mon livre préféré, aussi j'ai été assez curieux pour aller voir ce que ça donne ici.

Et... franchement...

C'est une bonne adaptation !

Ce n'est pas un décalque du livre, le dessinateur a vraiment fait des choix d'adaptations parfois fort. Au niveau du design premièrement, il a choisi des look marqués (on retrouve une touche Moebius qui me fait plaisir) mais aussi au niveau du scénario qui prend les libertés qu'il faut

Spoiler(cliquez pour révéler)
(la mort de Pietro permet de donner du sens au choix d'avoir Sov en protagoniste, il n'est plus seulement celui qui note mais celui qui soude le groupe : le dessinateur le rend actif dans le récit là où il était plutôt passif dans le livre. Pour avoir un vrai héro, il faut qu'il ait des initiative, qu'il ne subisse pas seulement l'action : c'est pour ça que c'est lui qui prend sous son aile la nouvelle croc aussi. La suite devrait être du même acabit : en faire l'élément le plus important de la horde. Certes, ce n'est pas l'esprit du bouquin, mais ça a du sens dans une adaptation)
.

Les dessins collent très bien à l'idée du monde et le choix des passages adaptés et la façon dont ils le sont est pertinent.

En clair : que du bon pour l'instant, hâte de lire la suite !

ps : le texte de Damasio en début de BD est vraiment très sympa

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wyllialeviosa 2017-10-18T08:32:48+02:00
Diamant

Vivante… c’est le premier mot qui me vient à l’esprit : V I V A N T E, tel est la Horde d’Eric Henninot. L'histoire est prenante et vous plonge dans le monde du vent. Cette lecture m’a retournée, brisée, elle s’est jouée de moi, le vent m’a emporté dans un univers complètement improbable et cohérent à la fois. A la lecture de ce premier tome on pourrait croire que l’histoire n’a fait que stagner, mais bien au contraire les relations évoluent et le lecteur est pris dans ces émotions si changeantes et fortes.

J’avais envie de rentrer dans le livre, d’en tuer certains, d’en secouer d’autres, d’en aimer aussi, bref c’est un bijou riche en émotions diverses, qui m’a fait passer par toutes les phases d’amour (livresque). Pourquoi bijou ? Sérieusement… avez-vous vu ces dessins ! Le vent pris au piège sur une page blanche.

Ce livre a réussi le pari de, part le biais d’un roman visuel, nous transporter dans les émotions et non dans les faits. On pourrait croire, dans une bande dessinée, que la matière première est le dessin et bien pas du tout, oubliez tout ce que vous pensiez savoir. Personnellement, j’ai vraiment eu cette sensation de plonger au cœur d’un livre, de jouer avec les mots... Le point fort de cette bande dessinée est qu'elle reproduit le même ressenti qu’un roman, mais interprète de façon propre le roman original, de telle sorte que c’est un nouvel ouvrage que nous avons entre les mains.

Chronique : https://blogospheres.wixsite.com/wyllialeviosa/single-post/La-Horde-du-Contrevent

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2017-10-17T12:23:03+02:00
Argent

Un défi fou : adapter la Horde de Contrevent, un roman devenu culte et exceptionnel, en fixant ce qui est par essence fluide et instable, le vent. Cette partie est réussie, les images sont très belles, ce mouvement est bien retranscrit. Comme l'écrit Alain Damasio dans la préface, il s'agit de "la Horde d'Eric Henniot", avec son interprétation des personnages et des décors. Il approfondit certains personnages, leur tisse une vie d'avant comme Coriolis et Sov. Caracole a autant de charme qu'il devrait en être. Un peu déçue que Pietro soit effacé, son rôle étant endossé par Sov.

Un sentiment de frustration à la fin, d'être déjà au bout et que ce premier tome ne raconte pas tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Linkward 2017-10-02T13:53:47+02:00
Lu aussi

https://braindegeek.com/critique-bd-horde-contrevent-delcourt/

Ne connaissant pas l'oeuvre originale, j'ai eu envie de découvrir cette BD gentiment offerte par Delcourt. Malheureusement, je n'ai pas été conquise par le scénario ou les personnages. En revanche, le style graphique se révèle agréable, bien que le choix de la police d'écriture reste discutable notamment lorsque les monologues (qui sont nombrex) entrent en jeu.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Horde du Contrevent, tome 1 : Le cosmos est mon campement" est sorti 2017-10-18T00:00:00+02:00
background Layer 1 18 Octobre

Date de sortie

La Horde du Contrevent, tome 1 : Le cosmos est mon campement

  • France : 2017-10-18 (Français)

Activité récente

cg1607 le place en liste or
2017-11-21T12:38:54+01:00
Elodia le place en liste or
2017-11-07T12:38:03+01:00
Ennayro l'ajoute dans sa biblio or
2017-10-21T03:28:51+02:00

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 7
Note globale 7.43 / 10

Évaluations