Livres
388 200
Comms
1 360 929
Membres
276 597

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le cosmos est mon campement



Description ajoutée par Laurien 2017-06-25T08:35:03+02:00

Résumé

Le plus grand roman contemporain de science-fiction, la Horde de Contrevent d'Alain Damasio est enfin adapté en bande dessinée. Avec ce premier volume, Éric Henninot nous propose une adaptation magistrale de ce livre univers.

Après une formation impitoyable, et alors qu’ils étaient encore enfants, ils ont quitté Aberlaas, la cité des confins. Leur mission : marcher d’ouest en est jusqu’à atteindre l’Extrême-Amont, source mythique du vent qui balaye leur monde jour et nuit, sans trêve ni répit. Ils sont la 34e Horde du Contrevent. Golgoth ouvre la marche ; derrière lui, Sov, le scribe, sur les épaules duquel l’avenir de la Horde tout entière va bientôt reposer…

Source : Delcourt

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par Laurien 2017-10-17T12:18:07+02:00

Sov : "La horde vit au rythme de ses fractures et de ses fusions, se recomposant sans cesse. Je le sens désormais, non plus paresseusement blotti au sein de la pelote de nos fils, mais tresseur de nos liens. Quant à moi, je tente péniblement d'être à la hauteur de la charge énorme que m'a léguée notre prince : tenir ensemble ce petit tas de chair frêle en mouvement. Désunis, presque rien. Unis, un bloc.".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Wyllialeviosa 2017-10-18T08:32:48+02:00
Diamant

Vivante… c’est le premier mot qui me vient à l’esprit : V I V A N T E, tel est la Horde d’Eric Henninot. L'histoire est prenante et vous plonge dans le monde du vent. Cette lecture m’a retournée, brisée, elle s’est jouée de moi, le vent m’a emporté dans un univers complètement improbable et cohérent à la fois. A la lecture de ce premier tome on pourrait croire que l’histoire n’a fait que stagner, mais bien au contraire les relations évoluent et le lecteur est pris dans ces émotions si changeantes et fortes.

J’avais envie de rentrer dans le livre, d’en tuer certains, d’en secouer d’autres, d’en aimer aussi, bref c’est un bijou riche en émotions diverses, qui m’a fait passer par toutes les phases d’amour (livresque). Pourquoi bijou ? Sérieusement… avez-vous vu ces dessins ! Le vent pris au piège sur une page blanche.

Ce livre a réussi le pari de, part le biais d’un roman visuel, nous transporter dans les émotions et non dans les faits. On pourrait croire, dans une bande dessinée, que la matière première est le dessin et bien pas du tout, oubliez tout ce que vous pensiez savoir. Personnellement, j’ai vraiment eu cette sensation de plonger au cœur d’un livre, de jouer avec les mots... Le point fort de cette bande dessinée est qu'elle reproduit le même ressenti qu’un roman, mais interprète de façon propre le roman original, de telle sorte que c’est un nouvel ouvrage que nous avons entre les mains.

Chronique : https://blogospheres.wixsite.com/wyllialeviosa/single-post/La-Horde-du-Contrevent

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2017-10-17T12:23:03+02:00
Argent

Un défi fou : adapter la Horde de Contrevent, un roman devenu culte et exceptionnel, en fixant ce qui est par essence fluide et instable, le vent. Cette partie est réussie, les images sont très belles, ce mouvement est bien retranscrit. Comme l'écrit Alain Damasio dans la préface, il s'agit de "la Horde d'Eric Henniot", avec son interprétation des personnages et des décors. Il approfondit certains personnages, leur tisse une vie d'avant comme Coriolis et Sov. Caracole a autant de charme qu'il devrait en être. Un peu déçue que Pietro soit effacé, son rôle étant endossé par Sov.

Un sentiment de frustration à la fin, d'être déjà au bout et que ce premier tome ne raconte pas tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Linkward 2017-10-02T13:53:47+02:00
Lu aussi

https://braindegeek.com/critique-bd-horde-contrevent-delcourt/

Ne connaissant pas l'oeuvre originale, j'ai eu envie de découvrir cette BD gentiment offerte par Delcourt. Malheureusement, je n'ai pas été conquise par le scénario ou les personnages. En revanche, le style graphique se révèle agréable, bien que le choix de la police d'écriture reste discutable notamment lorsque les monologues (qui sont nombrex) entrent en jeu.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le cosmos est mon campement" est sorti 2017-10-18T00:00:00+02:00
background Layer 1 18 Octobre

Date de sortie

Le cosmos est mon campement

  • France : 2017-10-18 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 7.33 / 10

Évaluations