Livres
469 969
Membres
437 971

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le coupeur de roseaux



Description ajoutée par x-Key 2010-12-09T22:52:37+01:00

Résumé

Lors d'une promenade autour d'un ancien palais impérial, le sanctuaire de Minase, le narrateur rencontre un homme étrange. Est-ce un fantôme, un esprit qui hante les lieux ? Celui-ci lui offre du saké et lui raconte l'histoire de la belle O-Yû, perverse et inaccessible..

Afficher en entier

Classement en biblio - 38 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Croquignolle 2017-01-23T22:51:07+01:00

Pour le dire en un mot, la personne d'O-Yû respirait le genre d'atmosphère que l'on trouve dans l'aspect des anciennes poupées de Cour, un mélange d'éclat rayonnant et de grâce classique, évoquant les figures presque inaccessibles de quelques grandes dames du palais.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Croquignolle 2017-01-24T09:45:18+01:00
Argent

Ce livre est un joli voyage émouvant et dépaysant au bord d'un petit étang près du sanctuaire de Minase. Bercée par la mélodieuse musique de la voix de cet ami rencontré en chemin, je suis émerveillée de notre complicité naissante. Sa confiance en moi me touche. Il me révèle sans pudeur ce qui le fascine en ce lieu à la beauté privilégiée : une femme inaccessible, O-Yû, qui hante ce sanctuaire et qui laisse une trace mystérieuse et délicieuse dans sa vie d'homme.

Et voilà que je me prends pour le narrateur...

Si je classe dans "argent" seulement ce récit, c'est parce qu'il m'a fallu un temps fou pour entrer au coeur de l'histoire. Dans la première partie, j'avais l'impression d'assister à un cours de géographie, tentant de situer Minase sur la carte d'un Japon aux mille vies.

Petit à petit pourtant, la magie de la plume de Junichirô Tanizaki a opéré et j'ai été séduite...

Mais certainement trop tard pour faire de cette lecture un vrai coup de coeur.

L''intensité, la force, les trésors de ce roman se cachent certainement lors de la première lecture. Je ne vais donc pas hésiter à le relire pour en goûter chaque mot, chaque émotion, chaque merveille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Spika 2016-12-05T06:57:11+01:00
Lu aussi

J'ai trouvé ce livre un peu long à démarrer au vu de sa longueur (près de la moitié du livre !), mais une fois dedans, on est happé par le récit de l'inconnu aux roseaux. Très poétique, parsemés d'Haikus (poèmes japonais), le récit avance doucement au fil des histoires que le narrateur et son coupeur de roseaux se racontent mutuellement autour d'un sake.

J'ai personnellement bien aimé, mais beaucoup de mots gardés en japonais auraient mérités une note du traducteur en bas de page pour expliquer mieux les choses, et certaines références culturelles ne sont pas aisées à comprendre si on ne connait pas un peu le Japon. Ce point peut cependant être dépassé par quelqu'un pour qui faire une petite recherche rapide en même temps que sa lecture ne dérange pas (personnellement, étant dans un train en le lisant, je n'ai pas pu, mais je me suis notés les points à revoir par la suite).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Raphaellakay 2015-08-24T10:40:34+02:00
Lu aussi

Beaucoup plus digeste que "Le pont flottant des songes", même si on retrouve certaines bizarreries (il a un sacré rapport avec les femmes, il faut bien le dire). Le style y est très agréable et poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par spider 2013-05-21T16:05:08+02:00
Bronze

petit livre agréable à lire, je l'ai toutefois trouvé un peu lent à démarrer proportionnellement à longueur du texte...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Diego_1301 2012-02-11T17:26:44+01:00

Un court roman, librement inspiré d'un vieux conte, pour découvrir un immense écrivain japonais

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Letha 2011-02-18T16:35:45+01:00
Argent

Un livre fort calme et reposant. On me l'avait conseiller sur un site de critique et je n'ai pas regretter mon achat (Surtout pour le prix qu'il coute). On pourrait découper le livre en deux partie, la première étant la ballade du personnage en elle-même et la seconde étant l'histoie de l'homme qu'il rencontre.

Même si ce livre n'est pas le roman du siècle, Tanizaki nous immerge dans une sorte de vieux conte asiatique qui nous transporte dans un pays qui a ses propres moeurs.

Afficher en entier

Date de sortie

Le coupeur de roseaux

  • France : 2004-01-01 - Poche (Français)

Activité récente

Erika74 l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-10T12:59:43+01:00

Les chiffres

Lecteurs 38
Commentaires 6
Extraits 13
Evaluations 8
Note globale 7.75 / 10

Évaluations

On en parle ici

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode