Livres
461 264
Membres
417 385

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par darkness 2017-07-26T12:05:57+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)- Mais quelle pensée peut tuer un homme de peur ?

L’ancien directeur eut un sourire ironique.

- La vie nous tuerait tous si nous n’avions pas l’oubli, madame Geringën. Cet oubli qui fait que nous ne pensons pas chaque seconde à l’absurdité de notre existence. Nous vivons sans savoir d’où nous venons et nous mourrons sans savoir où nous allons. Comment vivre entre les deux ? Comment ne pas être paralysé par cette absence de sens ? C’est logiquement impossible. Et pourtant, la majorité y parvient et fait un peu comme si de rien n’était. Mais imaginez que vous soyez forcée de penser cet absurde sans rien pouvoir faire d’autre, pas sûr que vous survivriez. C’est le genre d’état qui peut nous traverser lorsque nous sommes confrontés de près à la mort d’un proche. Mais…

Afficher en entier
Extrait ajouté par darkness 2017-07-26T11:58:01+02:00

- […] Ça pouvait tout au plus faire tousser. En revanche, les résultats de la prise de sang m’ont intrigué sur deux points : la victime avait dans le corps une forte quantité d’une molécule que je n’ai identifiée que grâce à mon ancienneté dans le métier. Comme quoi, vous avez eu du bol de tomber sur un vieux croûton comme moi. Ça vous change des quarantenaires qui passent leurs temps à se demander comment vous décrocher un sourire pour espérer passer la nuit avec vous !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2019-04-20T10:37:04+02:00

Une voix intérieure lui disait de briser cette abnégation imbécile, qu'une femme préférait toujours l'amour à la révérence. Qu'il devait avoir le courage de lui dire qu'il était amoureux. Mais ne risquait-il pas au contraire de la braquer et de la faire fuir définitivement en lui parlant trop franchement ? Il n'avait plus qu'une poignée de minutes pour se décider.

Sarah acheta un billet pour le premier vol au comptoir de la Norwegian et quand ils furent devant le passage des douanes, elle ralentit le pas.

Christopher sentait son coeur battre si fort dans sa poitrine. Des mots confus faisant trembler ses lèvres. Comment lui dire tout ce qu'il lui devait ? Comment lui dire qu'il avait découvert la femme à la fois la plus impressionnante et la plus généreuse de sa vie ? Comment lui faire comprendre qu'il n'avait jamais ressenti cela pour personne et qu'il ne voulait plus la quitter de toute sa vie ?

Elle le regarda, comme si elle entendait chacune de ses pensées.

Elle s'approcha de Christopher et lui prit une main.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2019-04-17T22:44:48+02:00

Cet homme a donc par le passé vu ou entendu quelque chose de si terrible que son seul souvenir l'aurait tué...

Olink opina du chef.

- Mais quelle pensée peut tuer un homme de peur ?

L'ancien directeur eut un sourire ironique.

- La vie nous tuerait tous si nous n'avions pas l'oubli, madame Geringën. Cet oubli qui fait que nous ne pensons pas chaque seconde à l'absurdité de notre existence. Nous vivons sans savoir d'où nous venons et nous mourons sans savoir où nous allons. Comment vivre entre les deux ? Comment ne pas être paralysé par cette absence de sens ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2019-04-17T22:37:03+02:00

Face à Christopher, Sarah venait de comprendre que c'était à cet engagement qu'elle évaluait finalement le véritable courage d'un homme. Non pas à sa capacité à prendre des risques ou affronter des dangers extrêmes. Mais à la force inouïe dont il devait faire preuve pour trouver un jour la force de devenir le veilleur d'une famille.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2019-04-10T15:07:05+02:00

- Vous êtes croyante, inspectrice ?

- Je pense qu'il est dangereux de préférer croire plutôt que d'avoir envie d'être libre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sasa3695 2019-03-18T16:38:22+01:00

Trente minutes plus tard, assis sur de hauts tabourets de la cuisine, ils mâchaient en silence. Christopher avala sa bouchée de purée mal écrasée en se disant qu'il devait définitivement arrêter de faire la cuisine avec de vrais aliments.

-Pourquoi t'as pas d'amoureuse? demanda Simon en faisant des cercles sur sa purée du bout de sa fourchette.

-Je ne sais pas, je n'en ai pas trouvé une qui me convenait, répondit Christopher avant de boire une gorgée d'eau pour ne pas s'étouffer.

-Oui mais tu commences à être vieux, alors après les femmes ne vont plus te trouver beau.

-Je te remercie, Simon, ça m'aide à me sentir bien dans ma peau, ce que tu me dis.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lelette1610 2018-03-16T19:53:16+01:00

L'immortalité de l'âme est une garantie de l'humain, qu'il soit croyant ou incroyant ! C'est là la cruelle vérité que j'aurais dû révéler au monde. Vous imaginez le désastre ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par darkness 2017-07-26T12:12:25+02:00

- Oui. Ecoutez, ce serait trop long de vous expliquer, mais pour faire bref, comme on le pensait, cette affaire nous emmène bien plus loin que prévu.

- D’accord et, si j’ai bien compris, vous avez besoin de moi. On part quand ?

- Désolée, j’ai seulement besoin de vos connaissances.

- Oui, oui, je m’en doutais, mais que voulez-vous, quand on a mon âge et une si belle femme qui vous parle, on tente le tout pour le tout.

- Thobias, c’est urgent.

- Dites-moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par darkness 2017-07-26T11:52:01+02:00

Le groupe passa devant une chambre depuis laquelle on entendait un patient chanter une mélodie douce puis se termina par une insulte d’une grossièreté inédite. Thobias répéta l’injure à mi-voix, comme intimidé par la qualité du propos. Mais Sarah remarqua que le directeur ne souriait pas. Pire, il sembla contrarié par ce qu’il venait d’entendre. Il tira un carnet de sa poche intérieure, nota l’heure et inscrivit quelques mots avant de ranger son pense-bête.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode