Livres
511 240
Membres
521 813

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le cri du Yéti



Description ajoutée par Poopz 2012-11-21T13:17:42+01:00

Résumé

Clémence est en couple, subit la vie urbaine trépidante mais se sent seule, pas comprise, pas reconnue, pas vivante. Elle prend la décision de la séparation et pour se ressourcer, part travailler dans une chèvrerie en se disant que la vie naturelle est la seule enviable. Elle va faire la connaissance d un couple surprenant et découvrir une autre forme de solitude. Ne trouvant pas de réponse à ses questions, elle quitte l Europe et séjourne en Amérique Latine où, lors d un déplacement dans des quartiers isolés, elle va être interpellée par une jeune femme qui subit la solitude extrême : celle de l isolement et de l asservissement. Cette femme appelle au secours, Clémence va faire le choix de lui tendre la main. Sur le chemin de la liberté, c est d abord elle qu elle va trouver. C est dans un véritable thriller d amour que nous embarque ce roman vif, corrosif et généreux où la part abjecte de l homme côtoie la tendre et tenace humanité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Marmima 2015-03-12T14:01:55+01:00
Diamant

"Le Cri du Yéti" dans quelle catégorie pouvoir le classer aucune idée. Pourquoi ? Me direz-vous, bonne question.

Tout simplement parce qu'il nous plonge dans la réflexion, au questionnement avec des situations de la vie , une vie de couple qui ne nous correspond plus, la recherche de soi, des situations cocaces, de l'humour, tristesse.

Dans le Cri du yéti, Clémence est arrivée à ce tournant de sa vie, elle nous emporte dans sa cherche de vraies valeurs avec beaucoup d'humour, d'émotions, c'est un mélange de toutes ces sensations tout au long du récit, vous pouvez passer de la tristesse à l'éclat de rire.

Sa première tentative est un échec apparemment, mais la seconde sera la bonne.

Et son bonheur de rencontrer de "vraies" personnes qui l'aideront à accomplir la tâche qu'elle s'est promise lors d'une rencontre assez insolite avec une jeune fille qui lui demande de l'aide.

je l'ai adoré.

Et j'ai le sentiment que l'auteur nous laisse la possibilité de trouver une autre fin malgré tout. Selon que l'on soit Pessimiste ou optimiste.

Brigitte Guilbau a une écriture fluide, qui vous emmène au fil de ces mots sans jamais vous lasser.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par monyclaire 2012-07-24T10:37:51+02:00
Diamant

Ce livre est sublime... Un concentré d'émotions, des mots qui vous vrillent le coeur.

L'histoire se lit facilement, parsemée d'humour, de remarques pertinentes sur la vie de couple et la vie, en général. Et on plonge soudain...

« Il faut se poser les bonnes questions ». Dans cette vie où, justement, trop souvent on avance sans même se poser de questions. Clémence, un jour comme un autre, décide de quitter cette vie qui ne lui ressemble pas. Elle se cherche, ose regarder sa solitude, la vivre et mettre à l'épreuve cette nouvelle liberté. Elle rencontrera d'autres solitudes, celles que l'on vit à deux, les plus terribles peut être. Elle repart pour un autre ailleurs, là où brille le soleil, là où l'on se doit de s'amuser et de faire au moins semblant d'être heureux.

La deuxième partie de ce livre m'a fait sombrer dans un tourbillon de sentiments forts, profonds, une envie d'en finir vite, de ne pas laisser les personnages souffrir plus longtemps. Envie aussi de croire à la réussite de leur plan.

Une histoire très forte, mêlant amour, don de soi, courage et ténacité...Tout cela sera nécessaire pour réussir un pari impossible et gagner face à une réalité sordide.

Je n'ai pas de suite saisi le sens du titre choisi. Ce cri du yéti...Pourtant, tout est dit, en raccourci, dans ce titre. De tous les maux, seule la mort est définitive. Espérer et faire encore un pas en avant pour prouver qu'on est encore vivant...Ce pas qui permettra à cette mère de sauver un bien, plus précieux que sa propre vie.

Il s'agit d'un roman et on aimerait tant qu'il ne s'agisse que de cela : un roman. Mais Brigitte nous parle là d'un sujet grave et bien réel. Un sujet dont on parle peu. La faim dans le monde, ça oui, on peut en parler, car, après tout, nous ne sommes pas responsables des caprices de la météo ou des injustices géographiques de certaines parties du monde. On peut faire preuve de bonté en donnant, un peu...Mais parler de la traite des êtres humains, de l'esclavage, du tourisme sexuel, là, on n'est plus dans le même créneau. Cela existe et perdure car il y a des êtres humains qui sont à l'autre bout de la chaîne pour « profiter »...

Je terminerais par la dédicace de Brigitte :« N'oublions jamais que même au creux de la nuit la plus noire, la lutte est encore un espoir. »

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 2
Extraits 0
Evaluations 2
Note globale 10 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode