Livres
464 046
Membres
424 139

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cycle d'Elric, Tome 5 : La sorcière dormante



Description ajoutée par Aude 2010-07-09T13:56:41+02:00

Résumé

Les regards rouges du prince albinos percent l'apocalypse et défient l'entropie, les monstres assoiffés de sang, les tourbillons furieux des barbares en sueur quêtant n'importe quoi!

Mais son plus mortel ennemi, c'est peut-être sa propre épée, Stormbringer, au pouvoir maléfique, buvant les âmes de ses victimes et communiquant leur force à l'homme qui la porte...

Est-il son maître ou son esclave ? A-t-elle partie liée avec Arioch des Sept Ténèbres, seigneur du Chaos, qu'il s'épuise à combattre ?

Faible et sarcastique, maladif et sans scrupules, fataliste à ses heures, poète et désespéré, Elric doute. Il dit : " La justice n'existe pas. Il faut l'inventer. "

Afficher en entier

Classement en biblio - 132 lecteurs

Extrait

— Lormyr en a fini avec ses années de turbulence lorsqu’elle s’est libérée des liens de Melniboné pour devenir la première une nation indépendante. J’ai de l’affection pour ce paysage. Il calme mon esprit. Nous avons donc maintenant une nouvelle raison de retrouver ce sorcier avant qu’il ne mijote quelque nouveau brouet de corruption.

Tristelune eut un sourire tranquille.

— Soyez prudent, Mon Seigneur, car l’on dirait bien que vous succombez à nouveau à ces émotions tendres que vous méprisez tant…

Elric se raidit.

— Allons. Hâtons-nous vers Iosaz.

— Plus vite nous atteindrons une cité avec une auberge décente et un bon feu, mieux cela vaudra, admit Tristelune en se drapant un peu plus dans sa cape.

— Alors, prie pour que l’âme du sorcier retourne dans les Limbes, Maître Tristelune, car alors je pourrai m’asseoir avec toi devant l’âtre durant tout l’hiver si tu le veux.

Et Elric lança soudain son coursier au galop tandis que le soir tombait sur les collines tranquilles.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

Ce tome était plus agréable que le précédent. Il suit directement la fin d'Elric le Nécromancien ; Elric y part à la poursuite, toujours, du sorcier qui lui a porté préjudice. Il va alors retrouver l'Impératrice de l'Aube, Myshella, la Dame Sombre, qu'on a connu dans le Songe du Comte Aubec.

Le récit est plus cohérent, et l'histoire se tient tout au long du tome. Des ponts aussi sont faits avec Le Navigateur Sur Les Mers Du Destin et La Forteresse de La Perle (bien qu'elle ait été écrite plus tard), où on comprend l'ampleur de l'univers créé par Moorcock. L'écriture est toujours aussi belle, et Elric toujours aussi de mauvaise humeur. Bref, un bon moment pour ce tome-ci.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Les mots me manquent pour décrire le vide intersidéral de ce tome. Sincèrement, il fait directement suite à la fin du tome 3 (et je ne comprendrais probablement jamais pourquoi le tome 4 a été publié entre les deux), et j’espérais un regain d'intérêt avec lui, car Elric poursuit son périple de vengeance contre Theleb K’aarna.

Mais non, c'était trop beau. J'ai l'impression de relire exactement le même livre à chaque fois: Elric règle tous les problèmes d'une invocation (qu'il met toujours 30 plombes à se rappeler pour prolonger un vague suspense) ou d'un grand coup d'épée de bourrin de base. J'y ai cru à un moment pourtant, au tout début, il a beau invoquer (pour la énième fois) Arioch, celui-ci, capricieux, ne l'aide pas. Mais non, il réussit à trouver un autre élémentaire pour venir à son secours, puis pouf, coup de baguette magique, et lui et Tristelune sont sortis d'affaire. C'est comme ça tout du long, et ça continue à fortement m'agacer.

Afficher en entier
Or

Dans cet épisode de la saga d’Elric, le melnibonéen poursuit le sorcier de Pan Tang pour qui il a une haine féroce. Plusieurs fois, il se retrouve confronté au sorcier, tantôt à Kaneloon, tantôt à Tanelorn, qui sont pour l’une le château de la sorcière dormante, pour l’autre la cité qui se retrouve sur tous les plans d’existence.

Dans ce roman, Elric est une nouvelle fois confronté à ses sentiments ambigus et contradictoires, mais finalement, un trait de caractère ressort plus fort que tous les autres, c’est un personnage loyal envers les gens qu’il aime, même si à chaque fois, ces personnes décèdent dans des conditions tragiques.

Nous avons aussi la sensation d’une adaptation du conte de la Belle au Bois dormant version fantasy avec cette sorcière endormie que seule une personne peut réveiller.

Nous le retrouvons donc aux prises à des sentiments mitigés mais Elric est un personnage qui va toujours de l’avant. Ce roman reprend malheureusement trop d’idées déjà romancées dans des romans précédents de cette même saga.

Ce n’est pas le meilleur de la saga et encore moins du fait de se retrouver avec des thèmes déjà utilisés.

Afficher en entier
Pas apprécié

Le problème avec les longues séries, c'est que la plupart des gens qui dépassent le début aiment bien, ce qui engendre un biais positif sur les commentaires.

Pour ma part, j'ai trouvé ce roman de Moorcock assez mauvais: des personnages creux et manichéens, relèvent une série d'épreuves sans véritables liens entre elles.

La plupart du temps, l'auteur se contente d'un 'C'est magique et c'est tout', d'une coïncidence ou de gros coups d'épées magiques pour vite passer à la suite.

Le monde d'Elric, lui aussi est très lacunaire. Il n' a aucun cohérence globale.

Si vous cherchez des histoires plus travaillées et plus subtiles, je vous déconseille ce livre, comme les autres de la série Elric.

Afficher en entier
Bronze

j'ai aimé mais sans vouloir me répeter (cf comm des utres tomes) je trouve que l'écriture est un peu lourde

Afficher en entier
Argent

Ce tome était plus agréable que le précédent. Il suit directement la fin d'Elric le Nécromancien ; Elric y part à la poursuite, toujours, du sorcier qui lui a porté préjudice. Il va alors retrouver l'Impératrice de l'Aube, Myshella, la Dame Sombre, qu'on a connu dans le Songe du Comte Aubec.

Le récit est plus cohérent, et l'histoire se tient tout au long du tome. Des ponts aussi sont faits avec Le Navigateur Sur Les Mers Du Destin et La Forteresse de La Perle (bien qu'elle ait été écrite plus tard), où on comprend l'ampleur de l'univers créé par Moorcock. L'écriture est toujours aussi belle, et Elric toujours aussi de mauvaise humeur. Bref, un bon moment pour ce tome-ci.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Cycle d'Elric, Tome 5 : La sorcière dormante

  • France : 2006-02-27 - Poche (Français)

Activité récente

Kam-1 l'ajoute dans sa biblio or
2017-10-06T18:04:59+02:00

Les chiffres

Lecteurs 132
Commentaires 5
Extraits 6
Evaluations 18
Note globale 6.94 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode