Livres
477 489
Membres
458 077

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cycle de Drenaï : Le Roi sur le Seuil



Description ajoutée par Marion 2011-02-22T13:45:48+01:00

Résumé

Un siècle s'est écoulé depuis l'incroyable résistance de la forteresse de Dros Delnoch. Mais aujourd'hui, le tyrannique empereur Ceska a pris le contrôle du territoire drenaï. Dans sa quête de pouvoir, il a trahi ses plus fidèles soldats, le corps d'armée du Dragon. Le massacre fut terrible et Tenaka Khan est le seul survivant. Il n'est pas près d'oublier la trahison de son maître. Dans ses veines coule le sang d'ancêtres mythiques : Regnak et Ulric, qui guerroyèrent l'un contre l'autre au temps de Druss la Légende. Avec un tel héritage, la glace et le feu fusionnent pour forger un chef à la volonté trempée comme l'acier. Dans le regard violet du Khan brillent les flammes de la haine. Sa mâchoire et ses poings sont serrés. Et aujourd'hui, son coeur crie vengeance !

Afficher en entier

Classement en biblio - 493 lecteurs

Extrait

Un léger bruit de froissement le fit sortir de ses pensés et il retourna à la fenêtre pour scruter l’obscurité. À cinq mètres sur sa droite, un homme était en train d’escalader le mur – c’était Scaler.

— Qu’est-ce que tu fais ? lui demanda Païen à voix basse.

—Je plante du maïs, siffla Scaler. D’après toi, qu’est-ce que je fais ? Païen leva les yeux vers la fenêtre sombre au-dessus.

— Pourquoi n’as-tu pas pris les escaliers ?

— On m’a demandé de passer par là. C’est pour un rendez-vous galant.

— Oh, je vois. Bien, bonne nuit !

— À toi aussi.

Païen baissa la tête et se retira de la fenêtre. C’est curieux comme les hommes sont capables de faire des efforts pour se mettre dans le pétrin.

— Qu’est-ce qui se passe ? demanda la voix de Tenaka Khan.

— Moins fort ! lâcha Scaler. Païen retourna à la fenêtre et se pencha pour voir Tenaka qui regardait vers le haut.

— Il a un rendez-vous galant… ou quelque chose dans le genre, annonça Païen.

— S’il tombe, il va se briser le cou.

— Il ne tombe jamais, déclara Belder d’une fenêtre sur la gauche. Il est doué naturellement pour ne pas tomber.

— Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi il y a un homme en train d’escalader le mur ? cria Rayvan.

— Il a un rendez-vous galant ! hurla Païen.

— Pourquoi est-ce qu’il ne passe pas par les escaliers ? répondit-elle.

— On a déjà posé cette question. En fait, on lui a demandé de venir par ce chemin !

— Oh. Alors, c’est qu’il a rendez-vous avec Ravenna, dit-elle.

Scaler s’accrochait fermement au mur, en pleine discussion intérieure avec les Éternels Séniles. Pendant ce temps, dans la chambre sombre au-dessus, Ravenna mordait l’oreiller pour ne pas rire. Mais elle n’y parvint pas.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Si Légende est un Fort Alamo à la sauce héroic-fantasy, le Roi sur le Seuil c'est Les sept samouraïs (Tenaka Khan,Ananaïs, Decado, Païen, Renya, Scaler. Comment ça, y'en a que six ?)

Les personnages très travaillés ont tous un passé assez tragique et un destin immuable.

Tenaka Khan, mi Nadir, mi Drenaï, n'est vraiment accepté nul part et tente de racheter son exil volontaire loin des combats en tentant de mettre un terme au règne d'un tyran, même au terme de sa vie.

Decado, ancien tueur impitoyable, se repend dans un monastère des Trente, à l'abri de la guerre afin de ne pas céder à la folie.

Les autres n'ont pas un passé plus enviable : Renya, mi femme, mi panthère, Ananaïs, le géant blond dont la beauté légendaire s'est envolée quand un Uni lui arracha le visage, Scaler qui ne produit aucun acte évoquant courage et force malgré sa parenté avec Tenaka et Païen, roi venu d'une lointaine contrée et désireux de venger son peuple afin tuer ses propres démons.

Beaucoup d'action, de guerre et de sièges, un solitaire dont la rencontre avec une femme changera le destin et celui du royaume, l'histoire est complexe et les relations amoureuses entre les personnages sont bien orchestrées.

Un Must

Par contre, Le roi sur le seuil, ne cherche pas à donner un bon rôle, ni même un coté un peu honorable, aux "méchants" : ils sont juste une nécessité.

Les hommes étaient vraiment stupides; ils ne comprenaient rien à la réalité de la vie.[...]

Il y aurait toujours des tyrans. Les hommes semblaient incapables de vivre sans. Parce que sans tyran, il ne pouvait pas y avoir de héros. Et un homme avait besoin de héros pour vivre.

Afficher en entier
Diamant

Un bon livre, qui traine toutefois en longueur dans certains passages et manque d'originalité dans les grandes lignes, mais avec une vision réaliste, brutale et effrayante de la guerre avec, toute fois, ce côté héroïque de gens ordinaires. Ce que j'aime surtout dans ce livre, c'est de voir des héros puissants, avec des buts bien précis, mourir en se sacrifiant dans des actes héroïques simples comme sauver des enfants pour Païen ou les 30 faces aux unis. Alors que, Scaler, un personnage secondaire loin d'être un guerrier, gagne en présence et en importance et survie grâce à sa ruse, son intelligence, son charisme et son passé pour devenir enfin quelqu'un. Pour Tanaka Khan, il n'est pas pour moi le plus important personnage, je lui préfère Ananaïs qui est plus tourmenté, désabusé et pourtant toujours aussi solide, une sorte de Druss mais plus réaliste, sombre et implacable. La fin est convenable mais sans plus mais ce livre ne déçois pas trop. Cependant, il n'est en rien à la hauteur de certains autres romans. Je dis donc pour ce livre : Pouce en l'air ! Même si il n'est pas le meilleur Gemmell que j'ai lu jusque ici, il reste intéressant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

N'étant pas un fan du cycle "Drenaï", c'est avec une légère appréhension que je me suis lancé dans la lecture de cet épisode.

L'histoire est tout aussi simple que les autres, le scénario ne s'embarrassant pas de détails considérés comme inutiles par l'auteur. Les personnages revêtent des profils sans grand relief, seuls les plus forts, et surtout les plus sanguinaires, survivent (et encore cela ne dure guère) dans ces contrées sauvages, où les guerres semblent occuper des hommes par ailleurs morts d'ennui sans ce loisir qui consiste à massacrer son prochain.

Ce cycle n'est d'ailleurs dédié qu'à cela : guerres, massacres, bastons sanglantes et disputes incessantes.

Concernant les dialogues, par ailleurs nombreux, ils représentent le point faible de ce roman tant ils sont répétitifs et trop souvent ennuyeux et donc pénibles. Défaut déjà présent dans la plupart des autres tomes du cycle.

Étonnamment, parmi ce cycle, cette œuvre apparait comme l'une de mes préférées. Certes elle n'atteint pas les sommets, comme le cycle de "Troie" ou encore "Le lion de Macédoine", mais elle se lit gentiment pour sans doute se faire oublier rapidement.

Afficher en entier
Or

Quel plaisir de retrouver l’univers de Gemmell! Les héros rencontrés dans Légende ne sont plus que des légendes dont les exploits ont survécu au temps qui passe et leur sang coule encore dans les veines d’autres héros en devenir que nous suivons ici. Bien que l’on retrouve un certain schéma, à savoir un conflit et une position à tenir coûte que coûte, l’ennemi dans ce récit ne vient pas de l’extérieur. Ceska est drenaï, mais sa manière de gouverner, par la terreur, pousse le peuple à tenter de le renverser, de l’éliminer. Mais c’est une entreprise difficile à mettre en oeuvre sans réelle discipline et sans leader pour prendre les bonnes décisions. Alors quand Tenaka Khan, ancien du corps d’armée du Dragon, retrouve des anciens compagnons, les choses semblent possibles, l’espoir renaît et un plan est décidé pour faire cesser le règne de Ceska. La situation semble désespérée, mais Tenaka, moitié drenaï, moitié nadir, est prêt à tout pour réussir, et par la même occasion à parvenir à se venger de ces peuples auprès desquels il n’a pu trouver sa place, repoussé par chacun d’eux.

On retrouve une ambiance saturée de testostérone, c’est peut-être le seul défaut de Gemmell, les femmes étant assez peu présentes, des combats, du sang, une sorte de magie aussi avec le retour des Trente menés par Decado, le Tueur Glacé, ancien du Dragon. On aborde aussi le thème de l’eugénisme avec la présence d’Unis, ces créatures mi-hommes mi-bêtes. Mais comme pour Légende, ce que j’ai préféré, c’est la psychologie des personnages, connaître leurs souffrances, leurs tourments, leurs faiblesses et voir comment ils parviennent à en faire une force, un carburant pour tenir face à l’ennemi, une source de motivation. Gemmell décrit tout cela avec une grande justesse, les réactions de ses personnages sont toujours en harmonie avec leurs pensées, leur ressenti. Cela les rend particulièrement crédibles, presque réels. J’ai aimé suivre le cheminement de leurs pensées, suivre l’évolution de leurs desseins. Un conflit, une guerre, peuvent faire ressortir le pire comme le meilleur de chacun, et David Gemmell l’a bien compris en nous livrant une nouvelle fois un large éventail de ce que peuvent être les hommes.

Un roman un peu en deça du niveau de Légende, dont les héros étaient vraiment charismatiques, mais qui reste addictif et bien mené. Je n’ai qu’une hâte: prolonger ma découverte des textes de David Gemmell

Afficher en entier
Or

L’intrigue est simple et dans la lignée des autres livres de l’auteur mais qui n’en reste pas moins efficace, un tyran avec une armée réputée invincible tentant de soumettre le monde et une série de personnages ni bon ni mauvais, très humain, pour l’affronter faisant d’eux le temps de la bataille des légendes et des héros. Comme toujours le récit entraine le lecteur dans des batailles épiques vibrante de réalisme Mais l’auteur oriente la fin de façon légèrement différente à ce a quoi on pourrait s’attendre, offrant une agréable surprise

Afficher en entier
Argent

Après avoir été imprégnée par Légende, j'ai moins accroché à ce tome. Dans Légende, on adhère à tous les personnages et à leur personnalité alors qu'ici certaines réactions (de Valtaya, Renya, Tenaka) m'ont un peu contrariées ou déçues.

J'ai également été surprise par certaines redondances par rapport à Légende, par la rapidité de certains événements et par des enchainements trop faciles. Le récit m'a surprise tant on s'éloigne de l'objectif principal.

Mais, j'ai beaucoup aimé Ananaïs et le retour des Trente.

Afficher en entier
Bronze

Un peu déçue par Waylander 3, c'est hésitante que je me lançais sur ce tome, pour finalement accrocher facilement. Depuis les évènements de Waylender 2, je voulais le lire. On adhère facilement au personnage Tenaka Khan, comme on a pu accrocher à celui de Waylander même s'ils sont différents. Le récit est entrecoupé de souvenir de Tenaka, et des autres personnages par la suite, ce qui nous apprend plus sur eux.

La patte de Gemmell est là. Et on retrouve une part du conflit Nadires et Drenaïs. Petit bémol, je n'ai lu ni Légende ni Druss La légende, et quand ils en parlent ça me manque un peu. Mais le livre est tout à fait compréhensible indépendamment, selon moi. Ayant déjà lu Waylander 1, 2, et 3, je connais l'univers de Gemmell et ça comble peut-être quelques lacunes. Je confirmerais ça une fois Légende lu!

Quand à la fin, j'étais un peu surprise. D'autant que l'épilogue nous laisse présager d'autres évènements.

Peut-être, lirais-je le tome sur le fils de Tenaka. Mais pas pour le moment. J'ai trouvé quelques longueurs dans l'attente de la bataille contre Ceska par rapport à la facilité avec laquelle il se fait tuer.

Afficher en entier
Diamant

Ce livre ne fait pas offense aux autres titres du cycle Drenaï. On ne trouve pas le temps de s'ennuyer, à chaque chapitre il se passe toujours quelque chose de fantastique.

Les héros, Tenaka, Ananais, Decado et les autres, se retrouvent dans une nouvelle guerre. Les personnages ont tous un passé, des blessures, des envies, des secrets, des rêves, parfois des regrets. Ils sont tous différents mais ont la particularité d'être droits dans leurs bottes et de rester fidèle à certains principes malgré les sentiments ou les mauvais sorts de la vie.

Cela en fait des personnages profonds et attachants.

Afficher en entier
Or

Un tome dans la lignée des précédents.

Bon apparemment, l'auteur est friand du même genre de scénario. Au vu du début de ce tome-ci, je ne pensais pas que ça évoluerait dans le même sens que les autres... Et pourtant si.

On retrouve le mode "siège", perdu d'avance, les relations amoureuses qui enchaîne amour-haine particulièrement rapidement... Et les fins un peu faciles.

On pourrait croire que c'est lassant.

Mais étonnamment, malgré la grosse répétition des schémas, ça ne m'a pas déranger plus que ça. Peut être grâce au format du livre audio (très agréable, encore une fois), mais les "redondances" m'ont plus fait dire "Tiens, c'est comme dans les précédents" que "Oh non, encore ?!".

J'ai apprécié à leur juste valeur les différences, et les évolution de l'univers, que j'ai trouvé vraiment très intéressant - probablement un des grands intérêts de cette série. Et les différents personnages et points de vue sont bien complémentaires et tous intéressants à suivre. J'ai particulièrement aimé Tenaka Khan, qui présente une dualité intéressante.

Je pense que je ne lirai pas d'autre livre de l'auteur tout de suite, de peur de finir par me lasser vraiment... Mais j'y retournerai définitivement quand j'aurais envie de fantasy épique avec des grandes batailles et un univers riche qui évolue constamment.

Afficher en entier
Or

Un bon livre de David Gemmell bien que cela ne soit pas mon préféré (de tout façon aucun ne pourras égaler Légende).

Les personnages sont tous très bien écrit et on tous un passé développé. Tenaka Khan est un de mes préféré et j'espère le revoir dans d'autres livres !

L'histoire reste relativement classique et ceux ayant déjà lu un (ou plusieurs) livres du cycle de Drenaï pourront facilement prévoir le dénouement. Mais cela n'empêche en rien le livre d'être très bon et de nous aspirer dans l'univers.

Afficher en entier
Diamant

On retrouve bien des héros torturés plongés dans un univers sombre et violent qui sont commun à l'univers de Gemell. Les passages sur les batailles sont très bien décrites.

Afficher en entier
Argent

On retrouve les ingrédients habituels de Gemmell dans ce livre, lutte désespérée contre un adversaire beaucoup plus fort, des personnages aux capacités hors du commun ( qui n'arrive quand même pas aux chevilles de mon chouchou Druss), peu de manichéisme, un univers dur et plutôt sombre. Comme d'habitude c'est plaisant à lire et on ne s'ennuie pas.Spoiler(cliquez pour révéler)je ne sais pas si le tome suivant du cycle parle de l'attaque de Tenaka sur drenai mais si c'est le cas j'ai hâte de voir son évolution

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Cycle de Drenaï : Le Roi sur le Seuil

  • France : 2014-10-24 - Poche (Français)
  • France : 2016-10-19 (Français)

Activité récente

Shamzil l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-30T13:26:16+01:00
gus71 l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-20T13:43:28+02:00
user1 l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-01T18:23:36+02:00
Renee-9 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-15T23:54:15+02:00
Bruno02 l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-01T08:28:31+02:00
setup le place en liste or
2019-05-21T05:45:16+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 493
Commentaires 43
Extraits 21
Evaluations 89
Note globale 7.99 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode