Livres
515 732
Membres
529 508

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Argent

Un grand classique de la Science Fiction, que je connaissais de nom et de réputation bien avant de lire.

Je n'ai pas été déçue, le monde imaginé par Asimov est passionnant et riche.

Le style est fluide et la lecture facile.

Afficher en entier
Lu aussi

Plus complexe à appréhender que mes deux précédentes lectures, j’adore toujours les rapports que l’auteur donne à ses personnages avec la technologie. Ici Fondation, « un projet chargé de rassembler toutes les connaissances humaines », ce que l’on pourrait nommer internet de nos jours.

L’écriture est toujours bonne, mais comme je le disais plus haut, il m’a paru plus difficile d’accès, plus technique avec un univers beaucoup plus étendu que Les robots par exemples. Ca me plaît moins, trop de personnages et noms de lieux à retenir, du coup je m’y perds un peu. J’ai quand même fini le roman avec joie.

Je laisse l’analyse à meilleurs que moi, ce grand classique en a déjà eu moult, mon seul conseil serait de le lire avant d’en apprendre un peu plus sur ce cycle.

Afficher en entier
Argent

Que dire sur ce classique de la SF qui n’ait pas été déjà dit mille fois ? Tant pis, ce sera sans doute la mille-et-unième…

C’est un roman extrêmement intelligent et original, qui à travers l’ascension de la Fondation au fil des ans apporte sa vision pointue sur le rôle de la science, la religion (j’ai beaucoup apprécié le coup de la science transformée en religion), le commerce…

On saute souvent quelques décennies d’un chapitre à l’autre, mais le changement fréquent d’époques ne m’a pas dérangée. Il y a peu d’action, tout se joue sur des stratégies politiques et autres machinations (« La violence est le dernier refuge de l'incompétence », dixit l’un des personnages).

Par contre, le traitement de l’histoire est très global, on suit la marche de la Fondation plutôt que ses rouages de chair et de sang, et il m’a manqué un aspect plus intimiste, plus humain. Les quelques personnages principaux que l’on suit partagent tous la même qualité d’être visionnaires et d’avoir un coup d’avance sur tout le monde, mais ils ne sont pas développés en tant que personnages, ils ont très peu de caractéristiques qui feraient qu’on les apprécie ou qu’on les déteste. Comme j’aime m’attacher aux personnages d’un roman, j’ai trouvé le récit très froid et je me suis sentie moins impliquée dans les complots.

Il n’y a quasiment aucune femme dans l’histoire (la première à être mentionnée n’apparaît pas avant 300 pages !), et toujours en personnage extrêmement secondaire. Là-dessus, c’est un roman qui accuse son âge et qui se prend quelques rides quand même…

L’écriture est simple et fluide, les pages se tournent sans qu’on ne s’en rende compte. Le propos étant assez complexe, une plume tarabiscotée n’aurait fait que rendre l’ouvrage indigeste.

Bref, je comprends en quoi c’est un classique, mais il m’a manqué un quelque chose pour être embarquée, j’ai toujours ressenti une certaine distance lors de ma lecture.

Afficher en entier
Diamant

https://evasionimaginaire.wordpress.com/2020/02/10/le-cycle-de-fondation-tome-1-fondation-isaac-asimov-le-must-have-de-la-sf-moderne/?fbclid=IwAR1RLLOFAq1yN6vcT4wv2xWQ23c6lr7Jr5Hcjlr8p1UORq14Mo3ikb-Da94

Monument de la SF moderne, ce premier tome du célèbre cycle de Fondation ne m’aura pas déçu. On attend toujours au tournant un livre auréolé du titre de chef-d’oeuvre et qui traverse les âges avec toujours autant de passion. Et bien m’en a pris, car moi qui suis toujours réticent à tenter les livres « qu’il faut absolument lire une fois dans sa vie », je me suis laissé tenter et j’ai enfin rebouché un gouffre d’ignorance dans ma culture littéraire SF. Texte composé de 5 nouvelles, de prime abord simple mais incroyablement bien traité, l’intelligence d’Asimov transpire véritablement de toute l’oeuvre. Personnages forts, concepts solides, visions futuristes (le texte a tout de même été publié début des années 50), Asimov était clairement en avance sur son temps et propose de véritables thématiques (la fin d’un Empire, la puissance du peuple, la science comme religion, la guerre par le pacifisme,…) et il aurait été intéressant de relire ce texte avec les avancées technologiques que nous connaissons aujourd’hui. La mention à une deuxième Fondation est une porte ouverte vers d’innombrables questions sur le futur du cycle. Quelques bémols comme l’absence totale de femmes (surement lié au contexte de l’époque), le manque de diversité de race alien (il n’y n’a tout simplement pas) ou encore l’anticipation de chaque nouvelle, mais rien qui ne pèse bien lourd lorsque l’on referme le livre. L’auteur, qui aurait eu 100 ans cette année, ne verra pas son cher Fondation adapté en série télévisée (en espérant que les réalisateurs rendent hommage à l’auteur en ne sabotant pas son oeuvre). Si vous devez démarrer un texte de SF, allez-y les yeux fermés sur celui-ci. Fluide, rapide, tout à fait compréhensible, je suis certain que Fondation ne vous laissera pas indifférent !

Afficher en entier
Or

Pour les amateurs du genre. Très politique. J'attends avec impatience la série télé qui sortira en fin d'année je crois !

Afficher en entier
Argent

Le roman date un peu et il a plutôt mal vieilli. Les personnages sont sans relief et l’histoire finalement assez puérile. Les enjeux sont éculés, les dialogues simplets. Une note positive, des idées intéressantes dans la création de l’univers.un tout petit peu déçu... mais peut être en attendais-je tout simplement trop. Asimov est tellement présenté comme le dieu de la SF...

Peut être est-ce l'entrée en matière somme toute un peu brutale qui m'a un peu dérangée (aurait-il fallu commencer par "prélude" et "aube à fondation"?), peut être (sans doute) le fait d'avoir des histoires séparées déroute-t-elle elle aussi.

Afficher en entier
Argent

Le talent d’Azimov ne se dément pas, mais j’ai préféré les livres des robots et Prélude à la fondation. Dans ce tome 1 de la Fondation, l’histoire m’apparaît un peu plus décousue et captive plus difficilement mon attention. Peut-être que ce tome prendra son sens lorsque je lirai les suivants.

Afficher en entier
Or

L'auteur plonge dans le futur des millénaires après notre temps alors que le premier empire galactique humain s'effondre. L'auteur explore la nature humaine, la politique et le fonctionnement de la société à travers à la reconstruction planifié d'un empire galactique basé sur des prédictions faites à partir des mathématiques et de la psychologie les personnages ne servent que de prétexte à l'auteur qui met en place un roman intéressant mais ayant une base au fond assez conceptuelle. Un roman construit avec beaucoup d'intelligence et qui se révèlent assez captivant

Afficher en entier

J'aimerai beaucoup commenter cette oeuvre magistrale, mais je ne suis pas encore digne!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode