Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 774
Membres
1 064 262

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cycle de McGowein, Tome 4 : La Druidesse de Lörn



Description ajoutée par Fenkys 2021-01-30T08:22:19+01:00

Résumé

Léraline, Méruline, Leiria et Cormag McGowein débarquent à Lapis-Alguli, sur le Vieux Continent.

L'odeur de la guerre est présente jusque dans les rues de la capitale, alors que le royaume agricole voisin de Paars est sur le point de s'effondrer sous les assauts des troupes et des créatures démoniaques du tyran Aydan.

Très vite, le guerrier noir et ses amis comprennent que s'ils veulent avoir une chance d'atteindre Orgondie en vie, il leur faudra traverser l'ancienne et vaste forêt de Lörn...

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

extrait

_ Quoi ? Y a la guerre ?! bondit soudain le paysan,alors que sa femme renversait la farine qu'elle était en train de vider dans un grand plat.

_ Vous n'êtes pas au courant que Panulquèdes est tombée ?

_ Panulquèdes ? Qui qu'c'est çui là encore ?

_ La capitale de Paars.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Préparant leur nouvelle étape, Léraline et Cormag découvrent l'agitation des habitants et surtout la présence de l'armée. Tout ceci ne dit rien qui vaille et en même temps, ces informations sont capitales pour la suite du voyage et surtout pour comprendre l'ampleur de la menace. Les pièces du puzzle commencent à s'assembler, pour les personnages certes, mais davantage pour le lecteur dont la narration offre plusieurs points de vue et nous permet des incursions dans le camp adverse. Cependant, si le danger est confirmé et l'ambition de l'imposteur irrépressible, ses raisons et ses manières restent un mystère. Sa soif de pouvoir risque bien de lui échapper.

Malgré la distance parcourue depuis le premier tome, les obstacles ne cessent de se dresser devant eux et le plus dur reste à faire. Ils apprendront à leurs dépens que les bruits étaient fondés. Conscients de la menace lointaine, la bande doit d'abord affronter la légende bien vivante de la forêt de Lörn, prête à tout pour protéger son territoire. La majeure partie du récit de ce tome se déroule dans ses bois. Les descriptions sont vraiment bien faites, on sent l'ombre des arbres pesée sur les humains (et Méruline), la faune est à l'affût.

L'intrigue m'a légèrement moins emportée que les tomes précédents, quelques longueurs nous retiennent dans les serres de l'impressionnante créature. Cependant, l'ensemble est toujours bien construit et les nouveaux éléments solidifient la ligne conductrice de la saga. Mon avis a évolué concernant Leiria, mes réserves se sont évanouies, mais comme la gardienne, son comportement me paraît à double tranchant : la jeune fille est agaçante mais justifie sa présence par son habileté au combat et autres talents utiles. Les discussions quant aux décisions s'accordent au rythme de leur marche, coupées par une bonne dose d'action. Le dénouement était très attendue pour ma part, bien que dans les faits, cela ressemble plus à un nouveau nœud à démêler qu'une bonne nouvelle.

Les péripéties s'enchaînent avec leur lot de révélations, la fin abrupte ne donne qu'une envie : connaître le fin mot de l'histoire !

Afficher en entier
Diamant

Avec « La druidesse de Lörn » nous voici déjà arrivés au quatrième tome du Cycle de McGowein. Et dans cette partie, Yannick Fradin n’a pas ménagé sa peine pour notre plus grand plaisir. Tout y est personnages, combats, humour, réflexions et surprises : les choses ne sont pas toujours ce que nous croyons.

Le roi guerrier, la jeune tueuse, la gardienne de Danarith et les deux fées Cécilith et Méruline débarquent du Vassalith. Direction le royaume d’Orgondie après avoir obtenu quelques informations. La guerre est imminente sur le vieux continent. La route est empruntée par les armées d’Aydan, le roi sorcier, ses généraux et ses démons. Il reste la grande forêt de Lörn et ses monstres, sa réputation n’est plus à faire. C’est pourtant ce chemin que nos amis vont prendre et tout va très vite se compliquer car la druidesse de Lörn les a repérés.

Les relations et les dialogues sont explosifs entre Leiria et Léraline . Cormag se donne beaucoup de mal pour maintenir de bonnes relations au sein de l’équipe par contre Méruline s’amuse beaucoup de la situation et rit dans ses moustaches, Leiria est une sacrée peste et Léraline part au quart de tour.

Ensuite nous allons découvrir l’univers de la forêt de Lörn, avec la druidesse Ryalla et ses hyborées : loup-rocher, taon épineux de la taille d’une vache, tout intrus est un ennemi car les troupes d’Aydan détruisent la forêt. Si les débuts entre Ryalla et nos amis sont plutôt houleux. Leur désir de porter assistance à la druidesse va donner naissance à ce que j’appelle un morceau d’anthologie avec la bataille de la grande forêt de Lörn et son combat à couper le souffle.

Par-dessus tout, je tiens à remercier Yannick Fradin pour le plaisir ressenti avec cette lecture. L’auteur s’est amusé avec différentes façon de parler que ce soit Leiria, Cormag , le paysan.

Ensuite il contiue à nous offrir des citations à la manière de… dont je raffole.

Puis viennent de belles réflexions qui donnent à réfléchir et cerise sur le gâteau, il nous montre des personnages hors normes avec des points de vue différents et de drôles de motivivations (Leiria et le très étonnant Khléross).

Le tout est écrit dans un style accessible à tous et de façon convenable pour les plus jeunes, tout est savamment dosé.

Il ne me reste plus qu’à espérer que l’auteur me pardonnera mon retard et ne me privera pas de la suite que j’attends avec impatience. Merci pour ce SP

Afficher en entier
Diamant

La druidesse de Lörn, de Yannick A.R. Fradin, est le quatrième tome de la saga de fantasy « Le cycle de McGowen ». Elle raconte les aventures de Cormac McGowen et de son amie Léraline pour retourner en Orgondie et combattre les démons qui se sont emparés du pays.

Dans les trois épisodes précédents, nous avions suivi les personnages depuis Danarith du royaume insulaire de Dygallie ou les deux principaux protagonistes se sont rencontrés, aux rivages du vieux continent. Leur périple les a fait passer par Dynterith, capitale de Dygallie puis à travers l’océan de Rhyn. Ils abordent la phase finale de leur voyage, traverser le continent jusqu’en Orgondie.

Les personnages.

À l’origine, le groupe de McGowein était un trio composé de Cormac McGowen, Léraline et la petite fée Méruline. Lors de la traversée de l’océan de Rhyn, une jeune femme, Leiria, les a rejoints. C’est donc maintenant à quatre que nos héros continuent leurs aventures.

Cormac McGowen, Léraline, Méruline : Au cours des précédents tomes, nous avions fait connaissance de ces trois premiers personnages. Je n’y reviendrais pas.

Leiria : surnommée l’Ombre Blanche est une adolescente originaire de l’île de Cornithor où elle exerçait le métier d’assassin. Beaucoup plus jeune que Léraline, elle ne manque pas de rappeler leur différence d’âge à la jeune femme, la traitant fréquemment de vieille. Très efficace et très habile, elle est capable de se tirer de toutes les situations et de se procurer tout ce dont elle a besoin.

Ryalla : la druidesse qui donne son titre au livre.

L’histoire.

Notre quatuor vient de débarquer à Lapis Alguli, la capitale du royaume de Bellecrue. Ils découvrent un pays sur le pied de guerre, se préparant à se défendre contre l’agression des hordes en provenance d’Orgondie. McGowen décide de traverser les zones en guerre et les régions déjà vaincus pour rejoindre ses terres. Les armées d’invasion perturbent ses plans, l’obligeant à passer par la forêt de Lörn pour atteindre sa destination. Mais la forêt se trouve sous la protection d’une druidesse qui voit d’un mauvais œil toutes ces personnes pénétrer sur son domaine et tout ravager.

Mon avis.

Après une introduction qui a présenté les personnages, les enjeux et les premières batailles dans les tomes 2 et 3, on aborde le vif du sujet. McGowein et son équipe vont être confrontés aux démons. Alors qu’en Dygallie, ils n’avaient rencontré que quelques ennemis loin de leur base et insuffisamment préparés, ils ont maintenant affaire aux hordes infernales dans ce qui constitue le cœur de leur pouvoir. Les Dygalliens n’ont aucune idée de ce qui se trame ; sur le vieux continent, tous les souverains et tous les habitants sont ancrés au cœur des événements et sont parfaitement conscients de ce qui les attend en cas d’échec. Même si les précédents tomes n’étaient pas dépourvus d’action, c’est dans celui-là qu’elle commence réellement. Toutefois, le dénouement est en vue. Nul doute qu’il sera épique.

Du point de vue des personnages, les interactions ajoutent une touche de légèreté fort bienvenue. Nous avons d’un côté Leiria qui n’arrête pas de houspiller Léraline, de l’autre la gardienne constamment sur le point de craquer, Méruline qui s’en amuse et enfin McGowen qui a choisi diplomatiquement (lâchement ?) de ne pas s’en mêler. La druidesse

Comme dans les volumes précédents, la plume de l’auteur est efficace. Et ayant gagné en expérience, les petits défauts que j’avais repérés dans le au début de la saga ont maintenant totalement disparu. Le cycle complet doit compter cinq tomes. J’ai hâte de recevoir le dernier.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Cycle de McGowein, Tome 4 : La Druidesse de Lörn

  • France : 2020-09-21 (Français)

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 5
Commentaires 3
extraits 2
Evaluations 0
Note globale 0 / 10