Livres
455 000
Membres
404 061

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Collaboration à risques par Debra Webb et Regan Black :

Rebecca ouvrit la porte sans regarder avant par le judas… et se trouva nez à nez avec l’homme auquel elle pensait un instant plus tôt : Parker Lawton, voleur présumé…

Dans un premier temps, elle resta comme hypnotisée tant la version vivante de la photo surpassait cette dernière en pouvoir de séduction. Même vêtu comme maintenant d’un pantalon de toile kaki, d’un haut de survêtement bleu un peu défraîchi et d’une casquette noire, il possédait un magnétisme impossible à ignorer. Les talons hauts de Rebecca mettaient leurs visages presque à la même hauteur, et l’intensité de ses prunelles noires lui causa un trouble profond et immédiat.

— Excusez-moi…, commença-t-il.

Elle voulut refermer la porte, mais il l’en empêcha en mettant son pied dans l’ouverture.

— Vous n’avez rien à faire ici, grommela Rebecca en poussant de toutes ses forces sur le vantail pour que la douleur oblige Lawton à retirer son pied.

— Mes boots ont un bout ferré, dit-il calmement. Je ne sens rien… Et je veux juste vous parler.

— Pas ce soir. Je vous appellerai demain.

— Permettez-moi d’en douter !

— Pourquoi ?

— Parce que vous n’avez répondu à aucun de mes messages, qu’ils soient téléphoniques ou électroniques… C’est même la raison de ma visite… Vous pouvez m’accorder cinq minutes ?

— Non. J’attends quelqu’un, qui va arriver d’une seconde à l’autre.

— Ça m’étonnerait… Il s’agit bien de cet homme ?

Un téléphone portable surgit à la hauteur des yeux de Rebecca, et elle vit sur l’écran un cliché de son cavalier devant l’ascenseur de l’immeuble.

— Qu’est-ce que vous avez fait ? s’exclama-t-elle.

Afficher en entier

Le danger sans visage par C.J Miller :

Marissa aurait aimé que sa sœur fasse moins de mystères avec elle. Elles n’avaient pas toujours été proches, mais elles l’étaient devenues ces dernières années. Et bientôt, Marissa aurait enfin du temps à consacrer à sa famille.

— Jack te protégera, déclara Kit, sans répondre à sa question.

— J’ai déjà des gardes du corps.

Deux d’entre eux attendaient son appel pour venir la chercher. Marissa s’était figuré qu’elle n’aurait pas besoin de protection dans les locaux de la police.

— Jack n’est pas à proprement parler un garde du corps, observa Kit.

— Ancien soldat des forces spéciales, précisa l’intéressé.

— Un ranger ?

Marissa n’avait pas besoin d’un militaire surentraîné pour la protéger. Le physique de ses gardes du corps suffisait à intimider ses agresseurs potentiels. Les fans et les photographes s’approchaient rarement d’elle, et quand cela arrivait, les agents n’avaient aucun mal à les repousser.

— Je sais que tu as un système d’alarme chez toi et une bonne équipe de gardes du corps, mais Jack restera avec toi vingt-quatre heures sur vingt-quatre, pas seulement lors de tes apparitions publiques, expliqua Kit.

Marissa se mordit la joue. Comment parviendrait-elle à maintenir des relations strictement professionnelles avec un homme aussi séduisant, s’il s’installait chez elle ? En outre, elle aimait préserver son espace vital. Ce n’était pas pour rien qu’elle vivait seule… Même pendant les périodes où elle avait été en couple, elle avait apprécié d’être séparée de temps en temps de son compagnon. La solitude lui permettait de mettre de l’ordre dans ses pensées.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode