Livres
546 626
Membres
582 988

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Déchronologue



Description ajoutée par x-Key 2016-08-05T12:39:46+02:00

Résumé

« Je suis le capitaine Henri Villon, et je mourrai bientôt. Non, ne ricanez pas en lisant cette sentencieuse présentation. N’est-ce pas l’ultime privilège d’un condamné d’annoncer son trépas comme il l’entend ? C’est mon droit. Et si vous ne me l’accordez pas, alors disons que je le prends ».

Ainsi débute le récit du capitaine Villon. Il lutte avec son équipage de pirates pour préserver sa liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Son arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.

(Source : Gallimard)

Afficher en entier

Classement en biblio - 222 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Caroline 2013-02-06T14:08:03+01:00

"Les trônes ont ceci de commun avec les baquets d'aisance que leurs usagers les souillent dès qu'ils s'y posent".

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Lorsque je vois le succès qu’a eu ce livre, Grand Prix de l’Imaginaire en 2010, Prix Bob Morane en 2010, Prix Européen utopiale en 2009, Prix du Lundi en 2009 et les nombreuses critiques positives des lecteurs, je suis ravie. En effet, ce roman est plutôt compliqué à lire dans ses allers-retours dans le temps et je suis donc plus que contente de voir qu’il y a encore des lecteurs qui apprécient une littérature plus travaillée !

Le déchronologue raconte l’aventure extraordinaire du capitaine Henry Villon pirate français dans les eaux des caraïbes au XVIIème siècle. Il est fasciné par les maravilas, des trésors qu’il pourchasse par delà les océans. Lui-même est pourchassé par ses souvenirs, souvent douloureux, qu’il tente de noyer dans le tafia. Mais le siècle est incertain, des failles temporelles apparaissent. Des bateaux d’autres époques frayent dans les eaux tropicales. Alors que le vaisseau du capitaine est abîmé, il est réparé par un peuple étrange qui confie au capitaine une nouvelle mission. En effet, le bateau peut maintenant canonner secondes, minutes et heures afin de confronter les différentes versions temporelles de leurs ennemis afin de les détruire.

Le récit est fragmenté comme le temps. C’est-à-dire qu’il est au début très difficile de suivre l’histoire puisque la chronologie fait sans arrêt des bonds temporelles en avant, en arrière sans ordre ni logique apparente. Certains personnages apparaissent, disparaissent, le bateau change de nom, le héros n’est jamais deux fois au même endroit d’un chapitre sur l’autre. Et pourtant, ça fonctionne ! Même si on perdu au début, on se prend d’affection pour les personnages, on veut comprendre, résoudre les mystères qui entourent les maravilas, cet étrange bateau, le passé du capitaine, etc.

L’écriture est fluide, bien menée, mais avec un vocabulaire très précis. Pour toutes ces raisons, ce n’est pas un roman à proposer à tout le monde, il faut déjà un lecteur qui soit intéressé par le sujet, autant les pirates que la fantasy, le travail sur le temps, et un bon lecteur !

En tout cas, ça a été pour ma part une belle découverte et il faudrait sûrement que je le relise pour cette fois comprendre l’histoire dans l’ordre chronologique !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par _Cendre_ 2021-03-19T15:31:14+01:00
Diamant

Yo ho, yo oh, a pirate's life for me !

Ambiance Caraïbes et piraterie, dans ses aspects les plus alléchants comme les plus repoussants, ce livre est une aventure à ne pas manquer dans le genre. Je déplore d'ailleurs le peu de romans sur le thème car c'est un univers qui me plait énormément.

Tortuga, iles désertes, villes maritimes de débauches, course-poursuite sur les mers, abordages, canonnades, trafics crapuleux entre contrebandiers, langage châtié et fleuri, mise aux fers dans les cales et visite des pires jôles sont quelque unes de aventures au menu. J'ai adoré cet univers et ça m'a franchement donné envie de revoir le film Pirate des Caraïbes 1 (sisi je vous jure), en plus de découvrir d'autres livres traitant de cette époque.

« Nananananana, les méchants pirates » comme chantonnait Jack Sparrow. Il n'a pas tout à fait tort, ce sont des durs à cuire qui n'ont pas froid aux yeux mais qui ont tout de même un code de conduite, non mais oh ! Notre capitaine, Henri Villon en est d'ailleurs un bel exemple. Je me suis d'ailleurs attaché à ce personnage déterminé, au verbe fleuri et débrouillard sans être pour autant un malotru.

Le style de l'auteur est magnifique. Il a très bien su reproduire le parler de l'époque (enfin on imagine) ainsi que les jeux de pouvoir qui se trainaient en ces temps-là sur les mers Caraïbes entre la France, L'Espagne et un peu l'Angleterre. C'est très bien documenté et l'écriture est vraiment belle et recherchée.

De plus l'auteur s'est amusé à mélanger l'ordre chronologique des chapitres, afin que nous autres lecteurs soyons aussi déroutés que les personnages par les sautes temporelles dont ils sont victimes. Car en effet, c'est l'originalité du roman : l'auteur y a astucieusement glissé un zeste de science-fiction. le principe est étonnant mais fonctionne à merveille. Il faut tout de même rester concentré pour ne pas perdre de nord lors de la lecture car ce n'est pas toujours facile de replacer sur la ligne de temps chaque chapitre. Heureusement l'auteur a eu la bonne idée de garder la numérotation de ceux-ci dans l'ordre ainsi que l'indication de la date. On commence donc avec le chapitre 1, puis on enchaine avec le 16, 17, le 6, le 2… et après j'ai perdu le compte.

Au début assez simple à suivre, ça devient vite plus complexe. En même temps c'est ce qui fait le charme du roman car on sait que des choses importantes et étonnantes vont se passer, mais le voile ne se lève qu'à la toute fin, nous donnant les réponses que l'on attendait avec impatience(en tout cas pour moi) sur une intrigue qui s'était tissée au fil des pages. Ce coquin de Stéphane Beauverger a gardé le meilleur pour la fin, vous vous en doutez bien !

Côté histoire, nous naviguons aux côtés du Capitaine Villon. Comme beaucoup d'autres pirates et flibustiers est un contrebandiers mais pas d'or, non, de maravillas. Ces objets viennent en fait du futur (même si pour ma part, j'ai été un peu lente à la détente et il m'a fallu pas mal de temps pour capter ^^) et par des perturbations temporelles se retrouvent sur les rivages des Caraïbes… et tout le monde se les arrache ! La passion de Villon pour ces Maravillas va être le départ d'une grande aventure à travers les mers Caraïbes avec son équipage de fidèle matelots, bosco et autres, à leurs risques et périls vous vous en doutez. L'action est très bien menée et nous retourne les méninges pour que tout s'emboite l'un dans l'autre.

En conclusion, un très bon roman d'aventures de pirates, à la croisée avec le SF. Une écriture sublime et un style très particulier. Préparez-vous à être déroutés par ce roman de qualité qui se plait à aiguiser notre curiosité et à brouiller les pistes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na_nou 2020-06-10T10:04:13+02:00
Argent

Ce roman est un peu déroutant dans sa structure, mais une fois que je suis rentrée dans l'histoire, j'ai beaucoup apprécié.

J'ai bien l'intention de suivre cet auteur dans ses autres écrits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-05T19:44:08+01:00
Or

Chef d’œuvre ? Non ! Mais une histoire solide et passionnante, pour ce roman français de qualité. Grand prix de l'imaginaire et prix bob Morane 2010.

La mer des caraïbes et ses nombreuse îles, XVIIième siècle, accompagné de son lot de pirates, et autres factions comme les indiens, qui contestent la précaire suprématie des Spaniards sur les lieux. Le Capitaine Henri Villon "honnête" commerçant de maravillas, d'étranges et mystérieux objets (que l'on sait, nous, venir du futur) est embauché par de non moins mystérieux Targuis qui ont équipé sa frégate d'armes temporelles redoutables pour aider à la normalisation de la zone devenue folle de ses nexus temporels qui amènent maravillas, destructions en tout genre et navires d'autres temps passés et futurs.

Le déchronologue est une frégate équipée de batteries secondaires et de canons minutieux qui feront leur œuvre sur des adversaires bien plus puissants mais impuissants. Est-ce un roman de science-fiction militaire ? Non, c'est un roman d'aventures maritimes, un roman de pirates où au final le côté uchronie et dommages liés aux folies du temps ne sont que secondaires. On se rapproche plus d'un « Bolitho » de Kent à la sauce « Black Sails » (l'excellente série TV) ( je ne parle que de ce que je connais) que d'un « sanctuaire » de Weber ou un « croisés du cosmos » d'Anderson.

Henri Villon a l'alcoolisme et le désespoir existentiel chronique chevillé au corps. Son passage en prison, digne de celui de Benvenuto dans « Gagner la guerre » de Jaworski n'a pas arrangé le personnage. L’atmosphère est sombre mais chamarrée. On s'y croirait et on patauge dans les relents moisis des vomissures de tafia avec notre héros, on se bat avec lui et on souffre avec lui.

Indéniablement une histoire qui nous fait voyager et participer à la piraterie, mais à la sauce réaliste et non pétrie de romantisme. Mort de moi et Christ mort, le style et le vocabulaire hauts en couleur de certains personnages y aident beaucoup.

Maintenant il y a le problème de la déconstruction du roman. Cela en sera un pour certains et pour d'autres non. Au lieu d'être linéaire, les chapitres ne se suivent et ne se ressemblent pas. Un gigantesque et aléatoire flash back sur toute l'aventure du Capitaine Villon. Cette façon de déstructurer le roman et se lier aux aléas et soubresauts du temps peut se voir de deux façons : un manque de gradation et de suspense dans l'histoire, puisqu'on connait presque tout des grandes lignes des aventures du héros dès le départ, ou bien, cette façon de faire, qui participe à la confusion du personnage, nous fait nous languir des détails et du pourquoi et du comment de cette histoire.

Une chose est sûre, il faut bien lire les dates en début de chapitre pour éviter de s'embrouiller, mais une fois cette petite gymnastique mentale effectuée, on est happé dans les aventures et on ne s'ennuie pas une seule seconde à bord du déchronologue.

Plus pour les fans d'aventures maritimes et de pirates que les fans de SF. Un trésor et Yoh ho ho, une bouteille de rhum.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2020-02-02T10:15:34+01:00
Argent

Le succès du roman repose entièrement sur l'originalité de l'écriture. En effet, les chapitres ne s'enchaînent pas dans un ordre chronologique: on commence par le premier (jusqu'ici tout va bien) puis on continue avec le 17, le 6, le 3, etc. La lecture demande un certain effort de mémoire pour raccorder tous les petits bouts dans le bon ordre mais ça se fait. Le problème c'est que, du coup, j'ai eu tendance à lire les chapitres comme des sortes d'épisodes qui se suivent sans vraiment être liés entre eux. Bien sûr certains d'entre eux forment des unités narratives mais dans l'absolu, le déroulement des événements est plutôt décousu. On voit de bonnes idées se mettre en place, semées par ci par là au gré des pérégrinations du personnage principal mais il manque indéniablement de lien entre tout ça. La trame de l'intrigue principale s'efface pour laisser place au jeu de la fragmentation du temps et reste donc inachevée. J'ai passé toute ma lecture à me dire "ça a du être étudié pour que LE chapitre décisif soit placé en dernier et que tout s'éclaire au dernier moment". Que nenni ! La fin est décevante puisque c'est bel et bien le dernier chapitre et qu'il ne répond pas à toutes les questions posées par le reste du roman. Je trouve que c'est dommage d'avoir autant privilégié l'originalité de la forme au détriment de la qualité de l'histoire. Si les deux avait été associées, ça aurait vraiment pu être ouf.

Une conclusion un peu mitigée, je reste sur ma faim en ayant l'impression d'avoir à peine effleuré le haut de l'iceberg.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laflut 2019-12-01T21:10:23+01:00
Pas apprécié

Trop compliqué à lire pour quelqu'un dont la mémoire n'est pas le fort. J'ai du tenir une frise chronologique avec un résumé de chaque chapitre pour pouvoir m'y retrouver.

Au final, on ne connaît finalement que peu les motivations de Henri Villon dans sa bataille et les relations humaines sont très succinctes. Pas de quoi nous faire porter intérêt aux personnages secondaires.

Quant à l'épilogue, il ne permettra pas de répondre aux trop nombreuses questions restées en suspens.

Si le livre avait été narré dans l'ordre chronologique, je pense que ce serait l'un des pires que j'ai lus. Les personnages et les relations sont beaucoup trop superficiels. Au final, la complexité de la lecture sauve ce livre d'une histoire et de personnages creux.

Je repense à des commentaires que j'ai lus disant que le personnage du grand Féfé de Dieppe vaut vraiment son pesant d'or. Heu ??? Vous êtes sérieux là ??? Hormis parler dans un patois à couper au couteau, il ne se passe rien avec Féfé.

Bref, l'histoire déconstruite sauve les meubles car pour être capable de lire une telle complexité de narration, c'est peut être une obligation de l'auteur que de ne pas complexifier la lecture avec du vrai contenu dans l'histoire. La forme à pris le pas sur le fond dans ce livre. Dommage...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par triskeliga 2019-10-23T11:33:21+02:00
Argent

Imaginez vous l'auteur après son lourd labeur, poser sa plume, attraper les chapitres et d'une main énergique les mélanger comme un jeu de carte, puis faire la reliure et vous le tendre avec un sourire en coin et vous sommez de le lire. ?..

Conclusion il va falloir un peu de concentration car vous allez commencer par un des derniers chapitre et reprendre par un des premiers puis au milieu ect.....

Le héros est le sympathique Henrie Villon, capitaine libre des mers et îles paradisiaques qui ne l'étaient pas à cette époque, de 1640 à 1653.

La course aux Maravillas est intense, objets modernes qui arrivent on ne sait comment dans cette époque reculée, des sortes de montgolfières inconnues au bataillon se balade dans le ciel, des bâtiments fantômes de guerre apparaissent sur les mers avec des canons qui détruisent tout, des Itza qui se soulèvent contre l'envahisseur espagnol, des Clampins qui font du commerce et dans tout ce remue ménage notre capitaine au bon coeur se retrouve ballotté sévèrement dans tous les sens, vous allez sentir le désespoir de ceux qui sont trop faibles pour se défendre ou même pour survivre dans une geôle ou au fond d'une cale allongés dans les excréments tout en léchant les murs et mâchouillant leurs vêtements en lambeaux par la faim et la soif.

Ce bouquin est vraiment bien écrit et d'une belle originalité et si je n'ai pas réussi à m'attacher aux persos j'ai souffert avec eux, il m'a manqué aussi certaines infos sur les Targuis et Clampins car même si on comprend le fond il n'en reste pas moins que j'aurai apprécié plus de révélations sur eux pour mieux comprendre les enjeux de ces parties qui se combattent

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Silent_Echoes 2019-09-30T16:25:34+02:00
Pas apprécié

Alors, j'ai dû passer à côté hein. Mais je n'ai vraiment pas apprécié ce livre. Je n'ai rien compris à comment il se lisait, j'ai essayé dans un sens, dans l'autre, c'est intordable. Je n'ai ni accroché au style ni à l'histoire, je l'ai terminé en me disant que j'allais finir par comprendre, et finalement rien.

À réserver à ceux qui sont curieux de nouvelles façons d'écrire. Les traditionalistes comme moi, fuyez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pennyworth 2019-06-15T09:19:58+02:00
Bronze

Bon.... alors euh... d'accord. J'ai vraiment eu du mal à entrer dans l'histoire. Pourtant, les pirates, la SF, sur le papier ça devait être fantastique mais j'ai eu du mal.

D'abord parce que l'écriture est très très difficile à lire, elle est inutilement alourdie et je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de roman. certes, on comprend bien que l'auteur a voulu faire genre le langage de l'époque mais ce n'est pas ça du tout... parce que les mots qu'ils utilisent sont parfois soient terriblement argotiques et parfois inutilement savants (ce qui fait que le capitaine Villon ne les aurait probablement pas connus... ne pas oublier qu'il n'était pas franchement lettré). Du coup, ça alourdit le style sans lui donner le caractère authentique recherché initialement (et pour avoir lu les lettres et rapports des gouverneurs des Caraïbes de cette époque, je suis bien placée pour dire qu'ils vont à l'essentiel et ne tourne pas autant en rond.. enfin bref).

L'écriture fut donc la première difficulté.

Ensuite, vient l'histoire en elle-même. trois chapitres avant de comprendre le but du personnage principal parce que l'auteur a mis les chapitres dans le désordre. Je comprends évidemment, vu l'histoire qu'il y avait un but dans cette méthode de lecture. J'aurais pu lire les chapitres dans l'ordre en sautant les pages puis en revenant mais j'ai voulu respecter l'auteur... sauf que j'ai une mémoire de poisson rouge et que donc je ne me souvenais plus de ce faisait le personnage dans le chapitre chronologiquement précédent... du coup, je n'ai pas compris grand chose à l'histoire (l'essentiel je suppose) mais je suis passée clairement à côté de l'intérêt du récit.

Pourtant, l'histoire était intéressant, intrigante et assez entraînante. Les personnages sont attachants, hauts en couleur et j'aurais aimé pouvoir me plonger un peu plus dans les aventures. Mais ces deux points m'ont clairement empêché de profiter de ma lecture.

C'est dommage... ça n'enlève rien aux qualités de l'auteur évidemment mais c'est juste pas une lecture pour moi ^^"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chloe56 2019-03-31T15:13:36+02:00
Diamant

Un livre que j'ai adoré lire ! Le style d'écriture est génial et vous emporte, les évènements bien qu'écrits dans le désordre vous laissent en haleine, curieux de savoir comment le personnage principal se retrouve dans cette position, et même si la fin est connue dès la première ligne on se retrouve emporté dans la lecture.

Le personnage principal est un pirate, le Capitaine Villon, et un sacré alcoolique ! Mais on se retrouve en totale empathie avec lui, car il est vraiment touchant.

Un livre qui restera dans ma pile à relire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nath-14 2019-02-16T13:46:20+01:00
Diamant

Un livre que j'ai découvert et lu il y a des années, mais qui reste encore aujourd'hui l'un de mes préférés, tant il m'a marqué ! Un héros absolument captivant et touchant (aaaah ce Capitaine Henri Villon... Dès la première ligne, on l'adore et on a de l'empathie pour lui : il est toujours digne, malgré tout ce qui peut lui arriver ! Une merveille !). La trame tient en haleine, les personnages secondaires sont riches, le décorum est extrêmement réussi... Bref, je le recommande chaleureusement !

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Déchronologue

  • France : 2009-03-12 (Français)
  • France : 2011-03-03 - Poche (Français)

Activité récente

Wampiir l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-22T13:34:56+01:00
Luc8 le place en liste or
2021-01-26T03:40:42+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 222
Commentaires 54
extraits 25
Evaluations 70
Note globale 7.79 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode