Livres
483 452
Membres
470 870

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

On ne contrôle pas les gens par la crainte. On les contrôle en leur faisant croire que c'est eux qui ont décidé d'obéir.

Afficher en entier

Est-ce que vous essayez de me faire du chantage?

«Ne pas essayer, non. Pas encore, du moins. »

Il sourit aimablement, car il avait le sentiment que cela l'irriterait encore plus.

"Mais donnez-moi du temps, et je pourrais trouver quelque chose que je veux de vous."

Elle laissa échapper un rire moqueur. "Dans tes rêves."

Il a fait un clin d'œil. «Chaque nuit, mon coeur.»

Afficher en entier

– On a toujours le choix, fit remarquer Dolph. La question, c'est de savoir lequel tu seras capable d'assumer.

– Toi ou Kelly, hein ? La peste ou le choléra ?

– Ça reste un choix.

Afficher en entier

– Des affaires ? Je n'en doute pas railla-t-elle.

– Qu'est-ce que tu insinues ?

– Rien. Mais ce n'est pas toi qui passes tes soirées à repousser les sales pattes de Jack. Par moments, je me demande s'il n'est pas à moitié pieuvre.

Afficher en entier

Les gens font toutes sortes de choses quand ils se laissent guider par leurs craintes.

Afficher en entier

Harte secoua la tête.

-je ne devrais pas être surpris : tu n’est qu’une ordure.

-Une ordure et un bâtard : nous formons un joli duo, rétorqua Dolph avec un sourire amusé.

Afficher en entier

Oui, les voyages dans le temps comportaient des risques mais le professeur Lachlan lui avait appris que le temps était un peu comme un livre : on pouvait arracher une page, barrer un mot çà et là, le récit resterait le même, en dépit de quelques trous. Il avait toujours dit qu'il faudrait quelque chose de monumental pour modifier la fin.

Comme révéler ses pouvoirs à des membres de l'Ordre, apparemment.

Afficher en entier

"La vie et la mort", lui avait expliqué Dolph un jour, à l'époque où ils étaient encore amis. Survivre était une question d'équilibre : la crainte de la mort était ce qui nous poussait à bâtir une vie digne d'être vécue.

Afficher en entier

“Are you trying to blackmail me?” she asked.

“Not trying, no. Not yet, at least.” He smiled pleasantly, because he had the sense it would irritate her even more. “But give me time, and I might find something I want from you.”

She let out a derisive laugh. “In your dreams.”

He winked. “Every night, sweetheart.”

Afficher en entier

“Esta rolled down the window, letting the hot breath of summer rustle across her face. With it came the familiar smells of the city, stale and heavy with the metallic choke of exhaust and the ripeness of too many people sharing one tiny piece of land. But it was also enticing—the scent of danger and possibility that lived and breathed in the crowded streets. Dirty and frantic though it was, the city—this city—was home. She’d never wanted to be anywhere else.”

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode