Livres
504 661
Membres
511 902

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Dernier Magicien, Tome 2 : Les Cinq Artéfacts



Description ajoutée par Panthera 2019-10-09T14:04:26+02:00

Résumé

Trouver les pierres. Semer ses ennemis. Réécrire l’histoire.

Le pouvoir du Livre vit en Harte désormais. Non contrôlé, il risque d’entraîner le monde vers une terrible destruction. Seules quatre pierres ancestrales peuvent domestiquer cette incroyable force. Esta et Harte partent alors à leur recherche. Mais il faudra voyager dans le passé pour les retrouver intactes. Sans compter que les pierres attisent non seulement la convoitise de l’Ordre mais aussi l’intérêt de nouveaux ennemis comme les Antistasi et JackGrew… Malgré ses immenses pouvoirs, Esta parviendra-t-elle à sauver Harte et à protéger l’humanité ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 101 lecteurs

Extrait

“True power was the ability to bend others to your will while they thought the bending was their own idea.”

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Comme pour le premier tome, j’ai mis du temps à le lire, en se moment avec le confinement je lisais généralement 1 livre en deux jours voir moins mais avec celui la j’ai passé plus de deux semaine à le lire. L’écriture est tellement petite que je lisais environ 50pages par jour alors que habituellement je lis environ 100 pages par jour.

Sinon l’histoire en elle même est vraiment intéressante on retrouve toute la bande entre Harte, Esta, Viola, Célia et d’autres.

Au début, l’histoire se déroule en 1902 mais un accident survient et l’histoire se déroule en 1902 et en 1904 ce qui est d’ailleurs un peu perturbant comme dans certains passages il y’a des similitudes.

Tout s’enchaîne facilement dans le roman, je n’ai pas trouver qu’il y avait de longueur même si à la fin tout s’enchaîne et que évidemment on a envie de savoir la suite.

Afficher en entier
Or

http://www.my-bo0ks.com/2020/04/le-dernier-magicien-tome-2-les-cinq-artefacts.html

En 2018, je découvrais Le dernier magicien. Un roman fantasy digne des plus grands dans lequel magie, aventure, suspense et amour se mélangeaient. J'avais vraiment hâte de découvrir la suite qui était dans ma PAL depuis un bon moment maintenant, je l'avoue. Malgré cette envie de me jeter dessus dès son arrivée, j'ai eu cette hésitation comme bien souvent pour les suites de séries. Il est vrai qu'avec moi, ça passe ou ça casse. Bien souvent, je reste sur ma faim.

Avec Le dernier magicien, autant vous dire que ça s'annonçait un peu compliqué. Car si je me rappelais les grandes lignes de l'histoire, Esta, Harte, le reste était vraiment flou. Tords à moitié partagés car j'ai attendu longtemps avant de le découvrir enfin.

Les premiers chapitres sont compliqués si toi aussi, tu n'as pas toute l'histoire en place. Je ne te cacherai pas que les multiples points de vues de l'histoires ont de quoi dérouté. Mais, car il y a un mais, accroche-toi, car cela en vaut la peine. Une fois de nouveau dans cette course poursuite contre la montre, l'histoire nous accapare totalement.

J'ai été ravie de retrouver Esta. Cette héroine sur laquelle repose la magie toute entière ne va pas avoir la vie simple. Elle va devoir redoubler d'efforts pour aider ceux qui en ont besoin, fuir, à peu près tout le monde et faire confiance à d'autres. Autant vous dire qu'elle n'est pas au bout de ses peines. Heureusement, elle pourra compter sur Harte.

Harte, ce magicien à l'attitude totalement nonchalante, voir même irréfléchie. Dans ce second tome du dernier magicien, on le découvre véritablement. Lui qui donne l'impression de faire les choses à la va-vite, est tout le contraire. J'ai aimé en apprendre plus sur lui, son parcours et son passé.

Il est compliqué de vous parler de ce second tome sans vous en dévoiler trop. Honnêtement, c'est même quasiment impossible. Du coup, je préfère vous parler de mon ressenti au cours de ma lecture pour que vous gardiez un maximum de surprise par la suite.

Ce second tome nous plonge dans une course poursuite. Esta et Harte vont devoir fuir tout du long et en même temps chercher les artéfacts. Car si elle possède toujours son bracelet, d'autres sont encore éparpillés au quatre coin du monde et pas toujours entre de bonnes mains. Et qui sait ce que le livre pourrait bien causé. Car la magie réserve elle aussi son lot de surprise.

Ce second tome du dernier magicien nous plonge dans une suite à la fois haletante et pleines de rebondissements. Honnêtement, on a pas le temps de s'ennuyer une seconde, ni même de reprendre son souffle. Les révélations sont de la partie et je dois dire que je ne m'attendais pas à ça.

Vous l'aurez compris, ce second tome réussi à surprendre son lecteur tout en le tenant en haleine. Le début est compliqué,et trop peu de rappels permettent aux lecteurs de se replonger aisément dans l'histoire, il faut donc s'accrocher coûte que coûte pour pour être entraîner et vraiment dedans. Les personnages ont tous leur importance et leur intérêt. Cependant, certains m'ont paru moins intéressants et j'aurais bien fait l'impasse sur les chapitres en question.

En conclusion, une très bonne suite ! J'ai passé un super moment en compagnie d'Esta, Harte et les autres. J'aime toujours autant ce duo de personnages qui au fil des pages s'attachent véritablement l'un à l'autre. J'ai hâte de les retrouver pour le tome 3 du dernier magicien !

Afficher en entier
Diamant

J'ai été très déçu par ce tome 2, dans le 1 on découvre la magie, les personnages et tout ce qui va avec, mais dans celui-là on perd toute cette magie.

On découvre un autre univers, d'autres personnages, mais je n'ai pas du tout pu m'accrocher à eux. Il n'y avait que poursuite, bagarre et aucun amour, émotions.

Je suis vraiment dégoutté, j'ai hâte de lire le tome 3. Pour ce qui est de l'écriture, l'auteur nous fait quand même voyager. Elle écrit très bien et ne nous laisse jamais sans réponse. Elle donne toujours de super bonne description et arrive à nous transmettre des émotions, même si je ne les ai pas trouvées dans ce tome-ci

Afficher en entier
Or

Un bon 2ième tome. On y retrouve Esta et Harte . Un beau suspense et de l’action.

Afficher en entier
Or

Il parait qu'il ne faut pas juger un livre à sa couverture mais reconnaissez que la couverture de ce second tome est juste sublime ! Encore une fois, le choix de l'Ouroboros incarne parfaitement la teneur de cette histoire qui joue avec la magie et les voyages temporels.

On retrouve ce qui a fait la richesse du premier tome, une narration du point de vue de plusieurs personnages même si l'autrice passe au niveau supérieur en augmentant considérablement le nombre de personnages concernés. S'il n'est pas toujours simple de s'y retrouver au début, il faut reconnaitre que Lisa Maxwell a un incroyable talent pour dérouler son intrigue selon ces multiples points de vue, parfois antagonistes, tout en maniant les différentes temporalités. Esta et Harte restent les personnages principaux mais on suit également le devenir de plusieurs de leurs anciens associés ainsi que de plusieurs de leurs ennemis. L'Ars Arcana, ce livre que tout le monde convoite, devenant lui-même un nouveau personnage au fil des pages.

Le cadre de l'histoire est toujours très soigné et l'autrice introduit une dimension historique réelle pour tisser le fil de son imaginaire. Lisa Maxwell nous emmène sur les traces de l'exposition universelle de Saint Louis, nous dévoilant en arrière-plan la grandeur d'un tel évènement mais également le sort des minorités dont les droits sont niés pour le divertissement des riches.

L'action ne tarit pas tout au long des 700 pages, nous plongeant dans l'ambiance des guerres de gang, des manœuvres politiques et des mouvements activistes. Il souffle toujours un vent de féminisme sur cette aventure où, même si les femmes commettent des erreurs (au même titre que les hommes ?), elles demeurent libres, s'affranchissant de la tutelle des hommes à une époque où c'est encore bien difficile.

Afficher en entier
Or

Par rapport au premier tome qui a ete une véritable révélation pour moi, celui-ci est beaucoup moins bien.

La grande diversité des points de vue fait quon sy perd parfois, le scénario n'avance pas beaucoup malheureusement...

Par contre, j'adore toujours autant les personnages et leur caractère et l'écriture de l'auteur.

Bref vivement le 3eme tome pour conclure cette belle saga !

Afficher en entier
Argent

Je suppose qu'on peut dire que j'ai été très déçu de ce tome. Le premier avait frôlé le coup de cœur ! Celui-ci est un peu trop long pour moi malgré l'action présente. Il m'a fallu attendre la moitié avant de réellement entrer dans l'histoire et d'avoir envie de le finir. 

On retrouve tous les personnages en commençant par mes chouchous Esta et Harte. Leur relation m'a souvent agacée et pourtant j'aime leur évolution à chacun. Me tarde de les retrouver dans le prochain tome. Concernant les autres personnages j'ai été heureuse d'en retrouver certain et d'en découvrir d'autres. Mais le trop grand nombre de personnages m'a parfois empêcher de profiter pleinement de cette lecture. Et pourtant chacun est important, ils apportent leur pièce du puzzle. 

Je dirai que les maîtres mots de ce roman sont : mystère, doute et confiance.

Chronique complète : https://boookaholicsisters.wordpress.com/

Afficher en entier
Diamant

Ma chronique à retrouver sur mon blog avec des extras :

http://lemondeenchantdesespritsdulivre.com/2020/02/12/le-dernier-magicien-tome-2-les-cinq-artefacts-de-lisa-maxwell/

Points positifs

> Le récit

Je suis totalement séduite par la plume de Lisa Maxwell et cette atmosphère particulière. L’écriture est toujours autant additive et captivante. Elle continue à révéler son lot de suspens. Nous sommes tenus en haleine jusqu’à la dernière page. Nous ne nous ennuyons pas et tournons les pages avidement. L’action est un peu plus prédominante, tandis que le côté psychologique l’est moins.

Ce livre représente tous les thèmes que j’affectionne. Elle mêle partie historique, alchimie, magie, histoire d’amour et mythologie égyptienne avec brio. Chaque élément s’imbrique parfaitement afin de créer cet univers original. Elle a su parfaitement employer des éléments véridiques, je pense notamment au Prophète Sans Visage, l’Exposition Universelle... et y placer la fiction. Cela donne de la crédibilité au texte. Derrière les Mages et l’Exposition, elles continuent à parler indirectement des discriminations vécus par les immigrants à l’époque et la différence.

Du début jusqu’à la fin, j’ai eu l’impression que les événements vécus par Esta et Harte n’étaient pas le fruit du hasard. Il m’a semblé que l’Ars Arcana en était la cause, cherchant à les faire dévier de leur route et accomplir ses propres volontés.

Malgré la complexité du récit, nous comprenons parfaitement les enjeux et les différents bouleversements. L’auteure ne s’égare pas. Tous ont un seul but mais à l’instar du précédent roman, dans des objectifs divergents.

À l’instar de la précédente chronique, je maintiens le fait que cette série pourrait être adaptée en film. L’écriture de Lisa Maxwell a toutes les caractéristiques pour l’univers de la cinématographie. Utilisations de différents points de vues, descriptions parfaitement dosées et les thèmes rentrent dans les mœurs d’aujourd’hui.

La fin n’est pas aussi spectaculaire que pour le premier volume mais elle m’a séduite. J’ai été attristée des chemins pris. Très vite nous comprenons le pourquoi de ce choix mais une fois la dernière ligne du roman lue nous nous posons cette question : est-ce si positif ? Seul le tome 3 nous le dira. Personnellement, j’ai peur que cette proposition brise le charme, j’ai hâte d’en savoir davantage.

> Les personnages

À mon sens, les personnages sont à nouveau le gros point fort de cette série.

Le livre présente une grande diversité aussi bien au niveau des nationalités, des couleurs de peaux, que des orientations sexuelles, des genres... Il est rare qu’une histoire mette en avant autant de différences. Par conséquent, il rend le récit riche et séduira en fonction du vécu de chacun. De plus, il ne symbolise pas qu’une partie de la société mais le monde entier avec succès.

Harte... Je suis littéralement tombée amoureuse de lui ! Trêve de plaisanterie, ce personnage est à nouveau un énorme coup de cœur. Il évoque tout ce que j’aime chez un protagoniste masculin dans ce genre de livre. Il est à la fois viril, élégant, chic avec un aspect un peu félin et charismatique. Dans ce second volume, toutes ses barrières se brisent révélant une âme sensible prêt à tout pour protéger ceux qu’il aime. Il m’a paru davantage sincère vis-à-vis d’Esta. Ce qu’il porte en lui le change petit à petit. Obligé de contrôler ce pouvoir infernal, son côté arrogant et fier à disparu, il ne peut plus se cacher complètement. Lui qui rêvait de liberté, il est encore plus prisonnier qu’au départ. Nous ressentons toute sa souffrance de ne pas pouvoir aimer Esta comme il le voudrait et de devoir refouler au plus profond de lui ses sentiments. Il est touchant et perdu.

Comme écrit dans ma précédente chronique, Harte est avant-gardiste par rapport aux mœurs de son époque, il dégage une certaine modernité, comparé à Jack. Néanmoins, par l’intégration d’idées aujourd’hui révolues, Lisa Maxwell n’oublie pas que notre personnage ne vit pas au XXIe siècle.

L’écrivain a très bien su adapté le tempérament d’Esta après les trahisons qu’elle a subit. Il était inévitable qu’elles la rendent plus dure et différente. Le premier chapitre laisse sous-entendre qu’elle ne sera plus la même. Elle a acquis un esprit vengeur qu’elle ne possédait pas avant et elle est désormais éprise de liberté. Elle a tellement dû refouler ses véritables envies qu’elle oublie le véritable but de la mission et n’écoute pas son compagnon à leurs risques et périls. Sa colère croit au fil des pages, altérant son jugement. Nous nous rendons compte dans ce deuxième volume qu’Esta et Harte sont deux individus, certes, têtus, mais la jeune femme l’est encore plus.

J’ai adhéré suivre le couple Esta et Harte, ce fut mes chapitres préférés. Mes attentes ont été comblées. Ils apprennent à se faire confiance et à survivre à un amour compliqué. Appréciant les histoires d’amour impossibles, je suis ravie. Toutefois, il existe un profond manque de communication entre eux deux. Esta interprète mal certains comportements de son partenaire et ses raisonnements, en particulier vers la fin, m’ont laissé perplexe.

Un autre protagoniste que j’ai apprécié bien que son rôle soit effacé est Theo. Il est tellement doux avec Ruby, il l’aime énormément et est prêt à tout pour la protéger. D’ailleurs, son amour est tellement grand, qu’il n’arrive jamais à lui dire non...

Esta, Ruby et Viola sont trois héroïnes fortes aux tempéraments acérés. Par leurs révoltes et leurs volontés de changer leurs conditions, elles révèlent la place précaire de la femme au XIXe siècle. Lieux ou métiers interdits, difficultés à avoir du poids dans la société, d’être prises en considération ou d’être tout simplement vu comme un être humain et non un objet.

Les autres personnages sont intéressants à suivre, ils apportent une autre dimension au récit.

Points négatifs

> Le récit

Bien que cet aspect ne m’ait pas du tout déranger par rapport à d’autres lecteurs, il faut tout de même reconnaître que nous n’avons pas particulièrement avancé par rapport à certains éléments. Pour ma part, j’ai ressenti que la volonté de l’auteure était de nous en apprendre davantage sur l’Ars Arcana, ses origines, sur les artéfacts. L’objectif est selon moi réussi, j’ai totalement adhéré à ce choix. Le livre peut être vu comme une transition permettant, je pense, un troisième volume épique.

> Les personnages

À mon avis, le véritable point négatif de ce roman est le nombre considérable de personnages à suivre. Nous en comptons pas moins une dizaine. Nous suivons également un protagoniste durant deux époques. Si je n’ai pas eu de difficultés à me repérer, il en sera peut être tout autre pour certains lecteurs. De plus, quelques chapitres m’ont paru un peu lents. Cependant, je ne dirai pas que ces passages sont inutiles car nous voyons très vite l’intérêt et le rendu final est excellent.

Le sujet abordé juste après n’est pas un point négatif mais repose uniquement sur un ressenti personnel.

Durant le précédent volume, j’avais eu un énorme coup de cœur pour notre héroïne Esta. Dans cette suite, je n’ai pas été autant séduite. À partir d’une certaine situation, elle m’a paru un peu froide et distante vis-à-vis de Harte. Je peux comprendre le pourquoi mais elle m’a semblé avoir bien du mal à faire la différence entre Harte et le pouvoir en lui. Je ne nie pas qu’elle l’aime et elle est prête à se sacrifier pour lui mais, à mon sens, leurs sentiments ne sont pas partagés de la même manière. D’ailleurs, nous ne connaissons pas les véritables raisons de son affection à son sujet.

Conclusion

Un deuxième volume frôlant le gros coup de cœur. Un livre additif, captivant et impossible à lâcher. Un très bon roman à ne manquer sous aucun prétexte ! Un récit dévoilant une diversité de personnages et un récit complexe parfaitement mené, cohérent et très bien construit. Une fois en sa possession, nous sommes suspendus à chaque mot avide de connaître l’aboutissement de l’histoire.

Afficher en entier
Bronze

Je ne mets pas de note négative, mais c'est une grosse déception pour moi ! J'avais vraiment bien aimé le premier tome sans que ce soit un coup de cœur, mais j'avais quand même passé un bon moment. Et malheureusement cette suite n'a pas pris avec moi.

On retrouve Esta et Harte là où on les avait laissés à la fin du premier tome. Ils vont dans ce roman tenter de récupérer les Cinq Artefacts, en parcourant temps et espace. Seulement, étant en cavale, ils sont rapidement repérés et sous la menace de leurs ennemis.

Alors attention ça va faire mal : je me suis ennuyée durant TOUT le long de ce livre. Certes au début c'est intriguant et addictif, mais au bout de 300 pages quand tu te rends compte qu'il n'y a toujours pas de réelle intrigue ni d'avancée dans l'histoire... ben ça fait mal.

Honnêtement, je ne vois pas trop ce que ce tome apporte à la saga. Il aurait pu être tellement mieux exploité, si seulement l'auteure avait moins joué sur la longueur du récit et l'espèce de "suspense" (qui ne m'a même pas captivée).

Les différents points de vue ne m'ont pas trop dérangée pour ma part, du moins jusqu'à un certain point. C'est sûr qu'au début c'est sympa et ça pose un rythme super intéressant au récit, mais quand au bout de 400 pages tu te retrouves avec des points de vue qui font seulement une page et qui n'apportent rien à l'histoire, eh bien moi j'étais lassée !

Les personnages ne m'ont absolument rien fait ressentir et c'est bien dommage. Etant donné qu'on ne suit plus vraiment les mêmes et qu'ils sont tous séparés, j'étais moins enjouée. Je ne me suis attachée à aucun d'entre eux et tous les jeux du chat et de la souris auxquels on assiste commençaient clairement à m'énerver.

A part Viola que j'ai globalement bien aimé suivre, j'étais indifférente à tous les personnages.

Pendant que j'y pense, dans ce tome on ne voit quasi pas le "méchant" de toute cette histoire... pourquoi en avoir fait autant des tonnes autour de lui si on ne le voit que trois secondes dans cette suite ? Franchement il y a clairement un manque de complexité à l'histoire, et même de logique...

La fin ne m'a fait ni chaud ni froid. J'ai apprécié que l'auteure face redécoller le récit dans les cent dernières pages, mais... voilà, c'était trop tard pour moi. J'en avais juste MARRE de cette lecture et de l'ennui qu'elle m'inspirait, alors j'ai un peu survolé la fin (j'ai tout lu mais sans vraiment être concentrée). C'était laborieux et au final je ne vois toujours pas ce que ce deuxième tome apporte à l'histoire. C'est un tome de transition à mon avis, mais j'ai été très déçue. J'aurais préféré n'avoir que deux tomes dans cette série.

Vous l'aurez compris c'est pas l'amour fou avec cette saga, mais je ne perds pas espoir d'apprécier son dénouement.

Bonne lecture !

Sacha

Afficher en entier
Argent

Dans ce second opus du Le dernier Magicien : Les cinq artefacts de Lisa Maxwell nous retrouvons Harte et Esta qui ont traversé la barrière. Le pouvoir du Livre vit en Harte, sauf que celui-ci est puissant et que non contrôlé il pourrait faire des dégâts considérables. Pour éviter cela, nos héros vont devoir retrouver les cinq artefacts.C’est sans compter qu’ils ne sont pas les seuls à vouloirs les récupérer. De nouvelles alliances vont se créer. Nibsy leur ancien allié devient plus dangereux que jamais et à toujours un coup d’avance. On en apprend plus sur Jack, sur l’ordre, sur la magie elle-même. La mythologie prend une part importante du récit avec le dieu Toth et Seshat.

Déjà dans le premier tome, Harte était un personnage que j’appréciais énormément. Il va lutter contre lui-même tout au long du livre, et contre ses sentiments envers Esta afin de la protéger.

Esta est une survivante, rien ne peux l’arrêter. Tout ce qu’elle croyait savoir a été remis en question mais jamais la jeune femme ne se laisse abattre. Son affinité est mise à rude épreuve, elle va devoir jouer de multiples subterfuges pour se sortir de quelques situations difficiles.

Nos protagonistes sont confrontés au problème de la chronologie, ils n’ont pas le droit à l’erreur ou passé, présent et futur seront altérés au point que cela risque d’affecter leur existence même. Ils vont faire face à un nombre incalculable de difficultés. Cette histoire va de rebondissements en rebondissement on a pas le temps de s’ennuyer même si on a l’impression que les personnages stagnent dans leurs missions.

A New York les mages se retrouvent en mauvaises postures depuis la disparition de Dolph. Jianuy et Viola prennent plus d’importance dans ce tome et auront droit à leur propre chapitre. Beaucoup de nouveaux personnages font leurs apparitions et rendent la lecture plus difficile à suivre. Certains sont intéressants mais d’autres n’apportent rien pour le moment à l’histoire. Je vous conseille de bien faire attention aux dates à chaque début de chapitres pour ne pas vous y perdre, nous faisons énormément d’allers retour entre 1902 et 1904. Les descriptions permettent de nous immerger dans le décor et notamment dans l’exposition universelle de Saint louis qui est très documentée par l’auteur.

Ce second tome du dernier magicien m’a beaucoup plus, j’ai retrouvé des personnages comme Harte et Esta pour qui j’ai eu un réel coup de cœur, on en apprend beaucoup sur le passé d’autres personnages secondaires importants. L’histoire avance peut être trop doucement à mon goût, et comme nous sommes face à une trilogie j’ai un peu peur que le troisième tome avance au contraire beaucoup trop vite.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Dernier Magicien, Tome 2 : Les Cinq Artéfacts

  • France : 2019-11-06 (Français)
  • USA : 2018-10-09 (English)

Activité récente

Nova9 le place en liste or
2020-04-16T08:54:48+02:00

Titres alternatifs

  • The Devil's Thief (The Last Magician #2) - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 101
Commentaires 22
Extraits 9
Evaluations 43
Note globale 7.88 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode