Livres
541 670
Membres
573 209

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

“True power was the ability to bend others to your will while they thought the bending was their own idea.”

Afficher en entier

« Quand les gens parlaient d’amour, il s’agissait en réalité d’une dépendance. D’une obsession. D’une faiblesse. Donc non, il n’aurait pas dit qu’il aimait Esta, même s’il reconnaissait qu’il éprouvait du désir pour elle. Il aurait même pu reconnaître qu’il avait besoin d’elle. Mais il ne l’aurait jamais fait à voix haute. »

Afficher en entier

“They didn’t realize that peasants start every revolution, and when the peasants rise up, royal heads are the first to roll.”

Afficher en entier

Harte verrouilla la porte derrière lui.

- Qu'est-ce qu'on va faire de lui ? demanda-t-il.

- Mets-le dans la salle de bain, répondit Esta en posant un pied sur le lit pour relever ses jupes au-dessus de son genou.

Harte ne remua pas : estomaqué, il avait les yeux braqué sur la jambe d'Esta. Celle-ci s'efforça d'ignorer son regard brûlant (et le petit bond que fit son estomac en réaction) et détacha son bas de soie pour le retirer prestement, avant de répéter l'opération se l'autre jambe.

- Oh, ressaisis-toi ! siffla-t-elle en lui lançant les deux bouts de tissu. Tiens ! Tu n'as qu'à le ligoter avec ça.

Harte les attrapa au vol, encore interloqué. Si la situation n'avait pas été aussi critique, Esta aurait presque trouvé adorable de voir rosir les oreilles de son compagnon.

[...]

Esta se débarrassa de sa robe et la regarda tomber par terre en une petite mare de soie couleur mercure. La couleur des yeux de Harte...

- Mais qu'est-ce que tu fais ?

Esta se retourna. Derrière elle, un Harte cramoisi la contemplait, abasourdi.

À son époque, Esta croisait régulièrement des filles encore plus court vêtues dans la rue, mais cela Harte ne pouvait le savoir. Elle avait tendance à oublier à quel point ils étaient différents...

Les mentalités avaient évolué, en un siècle. Eh bien, tant pis pour lui. Il allait sans remettre.

Afficher en entier

« Il aurait dû la retenir. Il aurait dû mieux s’y prendre pour la persuader de renoncer à ce plan absurde. Elle s’était laissé séduire par Ruth et ses Antistasi, par leurs idées utopiques d’un nouveau monde, mais Harte n’était pas dupe. Lui ne voyait pas de liberté dans ce nouveau monde, car la voix ne lui promettait que mort et destruction.

La magie n’était qu’un piège. Une illusion. »

Afficher en entier

Elle s’interrompit. Harte voulait lui prendre les bras, mais elle se leva soudain et recula d’un pas.

- Non. Je ne peux pas te forcer à m’aider, mais je ne te laisserais pas m’empêcher d’aller au bout de ma décision. Soit tu es avec moi, soit je me débrouille seule.

Il poussa un soupir de lassitude.

- Tu sais bien que je suis avec toi.

Ces paroles semblèrent la radoucir. Elle lui adressa un bref sourire, hocha la tête et s’en alla annoncer la nouvelle à Ruth. Harte la regarda s’éloigner, le dos droit, ses bras balançant au rythme de ses pas. Forte. Assurée. Tellement... Esta.

- Jusqu’au bout, murmura-t-il.

Mais il ne savait pas à qui il parlait, et le vent emporta ses mots au loin.

Afficher en entier

Mais les rêves étaient pour les naïfs, et Esta ne comptait plus faire preuve de naïveté. Plus jamais. En particulier pour ce qui touchait à Harte Darrigan.

Afficher en entier

- Lâche moi !

- Je ne te laisserai pas repartir. Ce bracelet ne vaut pas la peine que tu meures pour lui !

Afficher en entier

- Parfois les liens du sang ne suffisent pas, Maggie.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode