Livres
454 662
Membres
403 094

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Destin des coeurs perdus, Tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark



Résumé

Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Extrait

Si nous estimions un être humain selon la beauté de son âme, Arthur ramperait tel un vil insecte et beaucoup de serfs deviendraient des ducs. Je pense aussi que sous vos airs d'homme brutal, je vous fais peur, car l'affection vous fait peur !

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Jc-2 2018-12-28T21:37:12+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

https://bymelimelobook.blogspot.com/2019/04/le-destin-des-coeurs-perdus-1-les.html

L’auteure nous emmène au cœur de la campagne anglaise et nous fait rencontrer la famille du comte de Clayton de Percival de Castel Dark.

Il a ordre du roi de confier ses trois filles ainées aux deux chevaliers qui viennent d'arriver !

Cette famille n'est pas tout à fait comme les autres !

Mary et Jane sont les plus dociles, elles écoutent les directives. Ilyana rêve de prince charmant et elle est la plus douce des quatre quant à Aelis qui est la rebelle de la famille : un esprit masculin emprisonné malgré lui dans un corps de fillette !

Anton et Thomas, les deux frères, sont les seuls garçons de cette douce fratrie !

Le destin des enfants de cette famille va nous être dévoilé plus particulièrement les destins des filles Mary, Jane, Ilyana et Aélis !

Au fil des pages l’auteure nous dévoile leurs vies qui s’écoulent dans un siècle où les complots, les trahisons sont monnaie courante !

Ensemble, ils ont grandi et mènent une vie plutôt douce jusqu'à l'arrivée de deux chevaliers qui ont ordre de ramener les filles ainées pour que l'une d'entre elles devienne l'épouse du duc.

Mais si Mary et Jane acceptent docilement la situation, Ilyana, quant à elle panique.

Elle va rencontrer un certain Sir Emmet Kane, un chevalier aux manières peu gentleman, qui lui servira d’escorte pendant le voyage ce qui ne lui plait pas du tout ! Mais sous ses airs d'ours mal lèche Emmet cache un lourd passé qu'elle va vouloir découvrir ! Quitte à recevoir la colère de son nouveau protecteur !

L’auteure nous dévoile 4 destins liés au fil des mois et des années !

Une romance historique magnifique, une histoire palpitante, remplie d'amour, de complots, d'ennemis aussi terrifiants que répugnants qu'on ne peut que détester !

Une histoire qui va vous prendre aux tripes, j'ai eu le cœur serré à plusieurs reprises !

Cette famille va vous captiver mais les destins peuvent parfois être beaux comme ils peuvent aussi être d'une cruauté sans fin !

J’ai souffert avec eux l'auteure ne nous épargne rien ! J’ai adoré Aelis et sa langue bien pendue !

Mais j'ai aussi adoré cette jolie romance que l'auteure nous dévoile, elle est passionnante !

Et que dire de cette fin, je l’ai détestée la première fois et la déteste toujours autant !

Je n'ai qu'une hâte me plonger dans le tome 2 !

Ce livre est un énorme coup de cœur, une pépite ! L'auteure maitrise à la perfection la romance historique : chaque détail est parfaitement à sa place !

La plume de JC Staignier est juste bluffante ! L’histoire est captivante, intense avec plusieurs personnages tous aussi attachants les uns comme les autres, certains sont quant à eux horribles et l'auteure arrive avec brio à nous compresser le cœur !

Les lieux différents, plusieurs événements marquants, la plume de JC Staignier m'a envoutée une première fois en temps que bêta-lectrice et elle renouvelle la chose avec cette relecture, j'ai souri, aimé et souffert avec eux une deuxième fois !

Sa plume n'est que finesse, sans chichis, elle nous dévoile tellement de choses que vous ne ressortirez pas indemne de cette histoire ! Elle m'a hantée et me hantera encore bien des mois après avoir tourner la dernière page !

À tous les fans de romance historique foncez ! La famille de Castle Dark va vous envouter !

Entre passion, romance, complots, tout se mêle à la perfection pour notre plus grand plaisir !

Afficher en entier
Diamant

???AVIS???

Un texte dont l’auteure a pris soin, une plume affutée qui avant même de plonger le lecteur dans le récit, avise du fait de prendre quelques libertés historiques au point de vue des certaines coutumes. LilLyUnLivre n’étant pas une experte dans ce domaine et sachant pertinemment qu’elle lit une fiction, elle pardonne ces écarts à JC Staignier.

Quelle histoire !

C’est le cœur encore chamboulé que les mots défilent sur le clavier. Bouleversant est le mot approprié, à tel point qu’avant la fin, une pause dans la lecture s’est imposée pour reposer le cœur malmené.

Dans cette histoire le lecteur s’immisce aux côtés de quatre sœurs principalement.

Tout d’abord Ilyana, rousse au caractère doux, elle est une des préférés de la maisonnée. Bien entendu ses parents aiment du même amour chacun de leurs enfants, leur inculquant le respect de chacun, même des domestiques et paysans sous leur fief. Ilyanna fait la fierté de sa mère, douce et généreuse, elle protège et aime ses sœurs et ses frères d’une tendresse sans pareille.

Rose et Jane sont inséparables, alors que Rose est une jeune femme discrète, Jane aura un caractère un peu plus affirmé.

Puis vint Aelys, la petite rebelle qui aime jurer et agacer sa mère et sa nourrice.

C’est autour de ces quatre sœurs que tout va se jouer.

Leur vie était un bonheur sans nom, la joie régnait au sein de Castle Dark.

C’est alors que le comte de Percival reçoit une missive du roi lui ordonnant d’envoyer à Hill House ses trois filles ainées, afin que le Duc de Templeton choisisse parmi les trois sœurs une épouse. Malheureusement, cela sonna le début d’une descente aux enfers pour cette famille à laquelle le lecteur s’attache sans difficulté.

Déjà le trajet en compagnie de Sir Emmet Kane et Sir Jonas Elder n’est pas de tout repos pour le cœur d’Ilyanna qui déteste Sir Emmet Kane. Rustre et grossier, il semble prendre un malin plaisir à la déstabiliser pour mieux la rabrouer.

Pour lui, elle n’est qu’une petite sotte à l’esprit trop pur pour la vie qui l’attend à Hill House, surtout avec sa langue trop pendue en ce qui concerne les injustices envers les petites gens dans cette société.

Une fois arrivé à Hill House, Ilyanna va tout faire pour que Richard de Templeton ne pose pas les yeux sur elle. Il choisit une de ses sœurs, Rose, ravie et amoureuse de ce dernier.

Bien entendu, rien n’est tout rose à Hill House, le duc cache de sombres secrets ainsi que des goûts très particuliers qui vont briser la jeune femme, tout autant qu’ils vont bouleverser le lecteur.

Pendant ce temps, le cœur de pierre d’Emmet va se fissurer, si ce n’était déjà fait…

Tout se précipitera et lui et Ilyanna devront fuir pour sauver leurs vies, pendant qu’à Castle Dark le destin s’acharnera sur la famille Percival, pour la frapper encore et encore d’un destin funeste.

Vous l’aurez compris, l’auteure est une sadique et joue avec les sentiments du lecteur.

Tantôt les menant brûlant de désir pour de jeunes tourtereaux, tantôt les écrasant d’une pluie de glace et de sang.

C’est vraiment une histoire éprouvante à lire, non pas dans un sens péjoratif, mais plutôt éprouvant pour notre esprit.

Plonger au cœur de l’action, s’attacher à des personnages, pour mieux nous briser en les tourmentant.

S’il y a bien un défaut à cette histoire, ce sont les passages un peu précipités, résumés entre deux périodes. Les années défilent à une vitesse folle et les aventures s’enchainent laissant peu de repos aux héros et au lecteur.

???LA CONCLUSION???

Ne pas passer à côté de cette magnifique histoire qui saura vous emporter au fil de ces mots et aussi vous brisera le cœur à plus d’une reprise.

LilLyUnLivre

Afficher en entier
Or

Tout d'abord Je remercie Jc Staignier pour la confiance qu'elle m'a accordée en me confiant son bébé. Le destin des cœurs perdus est le premier tomes sur les 5 de la saga Les damoiselles de Castel Dark. Une romance qui relate des événements historiques survenus à la fin du 14e siècle en Angleterre. Une période agitée pour la dynastie en déclin des Plantagenêt.

Je vous dirai le moins possible sur cette superbe histoire toute en rebondissements et en suspense pour vous laisser le plaisir de la découvrir et l'apprécier à sa juste valeur.

C'est l'histoire de la famille De Percival qui a basculé à 180°. Une famille qui vivait en retrait, loin de la cour du roi et des magouilles de ses courtisans. Heureuse et soudée jusqu'à ce qu'un grain de sel la fera éclatée en mille morceaux.

L'axe de ce récit, se sont les membres féminins de la fratrie. Mary et Jane qui sont la frivolité même. N'aspirant qu'à baigner dans l'eau trouble de la cour, de bals dansants, et d'un mari fortuné. La douce Ilyana, rêveuse, sensée et de nature généreuse. Et la petite dernière, Aelis, la chipie, la rebelle qui est née hors de son temps. Elle est le tourment de sa mère et la petite princesse de son père qui n'a de cesse de tolérer ses extravagances qui ne sont pas en accord avec la bienséance d'époque. Une battante avide de liberté, son univers tourne autour de ses chevaux et d’épées. Son rêve est qu'un jour, elle pourrait guerroyer à côté de son père.

Quand Mary, Jane et Ilyana ont été mandées par le roi pour que l'une d'elles épouse le duc De Templeton, les filles du Comte De Percival, ont vu dans cette opportunité, l'occasion de se mouvoir enfin dans ce beau monde dont elles rêvent. Surtout pour Mary et Jane. La douce Ilyana quant à elle, aurait aimé rester auprès des siens. Car le clinquant de la haute société ne l'attirait point. Et se marier à un inconnu ne fait pas partie de ses rêves de conte de fée.

Et c'est ainsi que les trois jeunes prétendantes sont allées à la rencontre de leurs désastreuses destinées. Escortées par l'énigmatique Emmet Kane. Ce brute au décoffrage, ne s'avère pas le preux chevalier que Ilyana attendait mais n'empêche être le seul à susciter ses premiers émois amoureux. Malgré son envie de le trucider à maintes reprises, cette dernière est irrésistiblement attirée par sa belle prestance bien qu'il soit doté d'un caractère ombrageux. Et l'attirance bien que mutuelle, Emmet s'en cache sous des airs de malotru s'attirant le courroux de la belle. En dépit de son inexpérience, Ilyana l'a bien décelée dans son regard lourd de désir. Mais comment le faire succomber à ses charmes lui le réfractaire au mariage et à l'attachement ?

Mais un malheureux incident pendant cette chevauchée vers l'avenir va faire écrouler ce château de sable comme dans un effet papillon. Ce qui attend la fratrie De Percival changera leurs destinées et à jamais. Et rien ne sortira de bon de ce séjour à haut risque à Hill House, lieu de perversité et de déchéance. Leurs déboires s'étendront bien au-delà de ses funestes murs.

Ce premier tome de la saga Les damoiselles de Castel Dark porte bien son nom. Car si l'histoire a débuté sur un ton léger, la suite s'est avérée tumultueuse. Et si hier, la maisonnée De Persival était remplie de vie, de bonheur, de rire et d'amour, aujourd'hui, le mauvais sort s'acharne sur eux  pour tout leur voler ! Tout leur a été donné pour tout leur reprendre en un clin d’œil.

Une magnifique romance historique qui parle d'amour et d'Histoire avec un fond dramatique. Jc Staignier a fait sa sadique et n'a rien épargné à ses personnages et de la pire des façons. Un récit écrit à une cadence effrénée ne laissant aucune place à l'ennui mettant mes nerfs et mon coeur à de terribles épreuves. Et je ne vous parlerai pas du final. Jc, je n'ai pas encore renoncé à te tordre le cou. Mon coeur réclame réparation quand ma raison ne peut qu'applaudir ton ingéniosité. Car cette fin marque le début d'un nouveau chapitre de l'histoire que j'ai hâte de découvrir.

Une approche intéressante et prenante de l'Histoire. L'auteur s'est servi de faits réels pour donner à son récit plus de véracité. Telles les attaques des paysans contre leurs seigneurs qui étaient de monnaie courante à cette époque. Mais ce n'est qu'un exemple pour vous donner une idée du cocktail Molotov totalement réussi. Réalité et fiction étaient les mot d'ordre de ce premier volet !

Le récit n'était point dénué d'émotions, de suspense ni de rebondissements. La romance n'en est point le moteur mais l'auteur a créé un tableau épique et cinglant, peint de sentiments et de sang. Une relation d'amour inventée à juste dose pour ne pas envahir le côté historique. Le tout écrit avec une plume passionnée et maîtrisée. Chapeau à l'auteur qui pour un premier roman, elle s'en est sortie comme un chef.

Si vous aimez la romance historique, je vous convie à cette épopée historique qui vous embarquera au coeur de l'action comme si vous y étiez !

Mya

Afficher en entier

Je n’avais pas lu de romance historique depuis un bout de temps et j’ai été agréablement surprise.

D’abord la plume de l’autrice est agréable, fluide. Même si elle utilise beaucoup le langage d’époque, avec des expressions disparues. C’est très intéressant sur ce plan. Si les personnages peuvent paraître un peu bisounours dans le premier chapitre, cela change vite. Parce qu’en réalité ce roman n’a rien d’une romance historique basique. D’abord parce qu’il nous raconte la vie de plusieurs membres de la famille de Percival, même si les femmes restent clairement à l’honneur. Ensuite parce que l’autrice a su respecter l’époque en mêlant des faits historiques et en nous présentant les us et coutumes sans arrondir les angles et, surtout, parce qu’elle nous propose des scènes très glauques (sans tomber dans l’excès) avec des personnages perfides, dont un qui n’est pas sans rappeler Joffrey de Games of thrones ou William Hamleigh dans Les Piliers de la Terre. D’ailleurs si vous avez apprécié ces épopées, vous aimerez très certainement lire JC Staignier.

La vie du clan de Dark Castel se passe sur de nombreuses années, permettant ainsi aux personnages d’évoluer. Ce tome est peut être un peu plus axé sur la flamboyante Ilyana au cœur pur et le chevalier Emmet Kane dont le rapprochement se fera peu à peu, et avec des scènes érotiques qui font monter la température ^^ Ce sont en quelques sortes les personnages centraux de cette première partie mais les autres ont leur importance également. Et les amatrice(eur)s de femmes fortes seront servies parce que, sous des aspects très différents, toutes les femmes de ce roman sont des battantes !

Je me suis laissée porter par l’histoire avec des surprises régulières. Jusqu’à la fin ! Ô J-C je t’ai détestée ahah Mais je te remercie quand même pour me l’avoir fait découvrir. Je lirais la suite avec plaisir car j’ai très envie de savoir ce qu’il va advenir des survivant(e)s !!!

Sachez que vous pourrez retrouver l’autrice samedi 16 mars à Livre Paris.

Bisous https://lireoudormir.wordpress.com/2019/03/07/le-destin-des-coeurs-perdus-1-les-demoiselles-de-castel-dark/

Afficher en entier
Diamant

Je découvre avec ce roman la plume de Jc Staignier et je peux vous dire tout de suite d'entrée de jeu que je ne suis pas déçue du tout. Elle a su m'embarquer dès les premiers chapitres avec ses personnages, les descriptions ne sont pas lourdes et bien dosées, le vocabulaire de l'époque est présent sans alourdir le texte. Elle a su avec tout ça m'emmener dès le départ dans cette Angleterre de la fin du 14ème siècle.

J'ai ainsi pu y rencontrer Clayton et Alix de Percival. Ils ont six enfants, Anton, Thomas, Mary, Jane, Ilyana et Aelis. Les garçons sont déjà de jeunes hommes de presque 20 ans, Anton profite de sa jeunesse et court après les filles, Thomas est plus réservé et timide. Dans les filles, les plus coquettes et féminines sont Mary et Jane, il en faut beaucoup pour impressionner Ilyana. Quant à Aelis, c'est la rebelle de la famille. Elle n'a pas sa langue dans sa poche, n'hésite pas à donner son avis sans qu'on lui ait demandé. Une fête est donnée pour son anniversaire. Les jeunes filles rivalisent de beauté. Des gentilshommes arrivent à cette réception, ils viennent sur ordre du roi Richard II qui veut trouver une épouse à son cousin Arthur de Templeton. Il a pensé aux jeunes filles de Percival qui doivent aller toutes trois chez ce Templeton qui choisira l'une des trois. Elles ne savent pas en quittant leur foyer que leurs vies vont être pour toujours chamboulées. Seule Aelis, la plus jeune, restera à Castel Dark avec ses parents.

J'ai beaucoup aimé suivre le destin de cette famille. J'aime déjà, à la base, les romans historiques, et là, j'ai carrément adoré. L'auteure a très bien su retranscrire l'ambiance du Moyen-Âge, les femmes sont mal considérées, ne doivent pas dire un mot de trop sous peine de recevoir des coups. Les hommes sont de véritables rustres, avec toutes les considérations les plus basses qu'ils peuvent avoir pour les femmes, comme vous vous doutez bien. Tous les personnages qui peuplent cette histoire sont très bien travaillés. J'ai aimé les gentils et j'ai détesté les méchants...surtout ce Arthur de Templeton...j'ai eu plus d'une fois l'envie de l'étriper...Un homme va sortir un peu du lot, Emmet Kane. Bien que rustre et au fort caractère, il va changer petit à petit et montrer sa véritable personnalité au contact d'une des jeunes filles. Des histoires d'amour vont voir le jour, des drames vont éclater, des morts seront à déplorer.

Toutes ces personnes sont vraiment très attachantes. J'ai apprécié que la romance ne prenne pas le pas sur tout le reste des événements, elle est présente mais pas prépondérante. Mais surtout, ce qui m'a marquée le plus, c'est le final...j'ai d'ailleurs envoyé un message à l'auteure pour lui demander pour quand était prévue la suite, car c'était inimaginable pour moi qu'elle me laisse en plan comme ça...Je vous avoue que je me suis exclamée au moment d'un certain événement, et que j'en ai même détesté Jc Staignier....Mais, je comprends ses choix, même s'ils sont terribles pour la lectrice que je suis et j'ai maintenant hâte de lire le second tome, je crois que je vais la harceler jusqu'à sa sortie !

Vous l'aurez compris, Jc Staignier a concocté un roman haletant, très prenant, de par tout ce qu'il s'y passe et de par sa construction. Les chapitres ne sont pas trop longs, le rapport entre les dialogues et les descriptions est bon, ce qui donne du rythme à la lecture. L'ensemble de l'histoire est cohérent. L'auteure a très bien reconstituée l'ambiance de cette époque là, leurs façons de vivre, leurs coutumes, leurs mœurs.

Ce roman est pour moi un gros coup de cœur et une totale réussite. J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture et l'auteure a su me surprendre plus d'une fois par la qualité de son récit et de son contenu. Et la fin...je n'en reviens toujours pas, je suis marquée par les derniers faits...

Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce roman et de partir en Angleterre au sein de cette famille et de tout ce qu'elle va vivre. Je peux vous garantir que vous allez traverser plein de sensations et d'émotions diverses et variées. J'ai ri, souri, et j'ai aussi versé quelques larmes...difficile de rester insensible à tout cela...

Les damoiselles de Castel Dark est un très bon roman historique. Et même si vous n'êtes pas fan de ce genre, je vous invite à tout de même tenter de le lire, car c'est aussi et surtout une belle histoire mêlant famille et amour. Et relevé d'une dose de suspense dans les faits qui fait que l'on reste éveillé pour lire et savoir...

Un grand merci à Jc Staignier que je félicite pour la qualité de ce roman que j'ai beaucoup aimé. Je suis impatiente de lire le second tome...

Afficher en entier
Or

Comme vous le savez, je lis très peu de la romance pure. Je n'y trouve pas mon compte, c'est ainsi. Je préfère les romans féminins, particulièrement les historiques comme vous le savez déjà aussi, ceux qui relatent toujours des histoires d'amour dans des styles différents tels que évasion, aventure, secrets de famille etc... Alors, je remercie tout spécialement Jc Steignier sachant cela pour la confiance qu'elle m'a accordé pour le Service Presse de son roman Les demoiselles de Castel Dark.

Il s'agit du premier tome d'une série intitulée Le destin des cœurs perdus. Et... surprise... ! Je ne m'attendais pas à une telle qualité de romance historique, d'autant plus qu'il s'agit de son premier roman. Le récit est très bien maîtrisé avec pourtant une histoire dense et une belle diversité de personnages très bien travaillés qui évoluent dans des lieux différents et vivent des situations et des événements variés. L'écriture est fluide et très agréable passant du récit aux dialogues ou aux descriptions dans un équilibre très appréciable.

Ce premier tome nous présente la famille du comte de Clayton de Percival de Castel Dark en 1390 en Angleterre. Celui-ci reçoit la sommation du roi d'envoyer ses trois filles aînées séjourner à Hill House afin d'y être présentées à son cousin le duc Arthur de Templeton dans le but de choisir pour épouse l'une d'entre elles. Alors que Jane et Mary se réjouissent de ce voyage plein de promesses et d'espoir d'être l'élue du duc, Ilyana, la plus jeune du haut de ses quinze ans, curieuse du monde, au bon cœur et éprise de liberté, désire y échapper et rester au château. Elle rêve d'un amour de conte de fée, de tomber amoureuse et certainement pas d'un mariage arrangé. Sa mère s'inquiétant de son caractère naïf et farouche, elle affecte à sa garde Emmet Kane, un très bel homme de vingt-cinq ans, un rustre sans compassion bien que loyal. En effet, Ilyana a la fâcheuse manie de se mettre en mauvaise posture et même en danger de mort par son caractère ingénu.

Ce que les jeunes filles ignorent c'est que ce départ marquera la fin à tout jamais de leur enfance et de leur ignorance car leur destin déjà en marche les mènera vers des chemins bien différents de ceux auxquels elles avaient songé.

J'ai beaucoup aimé l'aspect chevaleresque de l'histoire. Les preux chevaliers me renvoient aux contes et ça me plaît beaucoup. Il y a d'ailleurs une légèreté bienvenue dans le couple de héros que forment Ilyana et Emmet, qui sont de très beaux personnages dont j'ai beaucoup apprécié l'humour. Il y a une réelle progression de leur caractère respectif au fil du récit, leur personnage étant travaillé en profondeur. Ceci dit, tous les personnages ont une personnalité bien marquée et donnent chacun à leur façon une réelle dimension à l'intrigue

.Entre aventure, esprit chevaleresque, passion mais aussi haine, vengeance, abus de pouvoir et perversion, ce premier tome du Destin des cœurs perdus est un roman réalisé avec beaucoup de sérieux quant au réalisme historique avec un vocabulaire, ainsi que les usages et coutumes de l'époque. Certains passages sont très difficiles mais ils correspondent tout à fait à la mentalité moyenâgeuse où la femme n'était guère respectée, les hommes ayant souvent tous les droits. Riche en divers personnages de qualité, cette romance historique très divertissante et efficace permet de suivre de nombreuses situations et péripéties inédites qui raviront les amatrices du genre.

Afficher en entier
Or

- Sir Emmet, avant mon mariage, je n'étais qu'un rebelle épris de liberté, de bagarres et de donzelles. Cependant, la véritable richesse se gagne dans l'amour que nous portons à notre famille.

- Tout dépend de l'homme, sir.

- Vous vous trompez, tout dépend de la femme ! Ni votre armure ni votre épée ne vous protègerons de ses charnelles attaques.

Afficher en entier
Or

Je ne sais pas s'il faut remercier ou non l'auteur, parce qu'en fait, même après avoir pris mon temps pour écrire ma chronique, j'ai toujours autant envie de la tuer. Belle entrée en matière n'est-ce-pas ? Je la remercie tout de même pour l'envoi de son livre, après, advienne que pourra ! J'aime beaucoup la couverture et le résumé, forcément je ne pouvais pas ne pas aller la voir et lui faire une proposition des plus honnêtes pour découvrir ce premier tome : 3 kg de charbons, des faux billets, une licorne et mon éternelle insatisfaction. Proposition acceptée, lecture du livre et là... c'est le drame de ma vie !

Juin 1390, Eastbourne, deux chevaliers arrivent à Castel Dark afin d'emmener les trois filles les plus âgées du bon roi Clayton (non Dagobert et sa culotte, on s'en tape !). Un honneur pour lui et sa famille, même si la plus jeune du lot, Ilyana, 15 ans, préférerait rester auprès de ses parents. Par chance, une seule d'entre elles sera l'élue ! Ce qui fait qu'il y a une chance sur 3 pour qu'elle ne soit pas choisi. avec tellement d'effort pour paraître quelconque elle y arrive et c'est la douce Mary qui deviendra l'épouse du duc de Templeton. Tout aurait été dans le meilleur des mondes (rappelez-vous, l'offrande de la licorne juste au-dessus) si et seulement si avant de partir notre Ilyana n'avait pas failli avoir un léger désagrément, si une mort n'avait pas été causé suite à ce qui aurait pu se produire. La vengeance est un plat qui se mange froid, glacial même. Tout aurait été parfait sans des regards échangés, des envies perverses, des besoins d'accéder au pouvoir absolu...

Voilà, c'est parfaitement résumé. CE N'EST PAS POSSIBLE !!!!!!! Forcément je ne vais pas m'arrêter à cette phrase, cela donnerai la chronique la plus courte de ma carrière xD. J'aime beaucoup l'historique et avec le petit mot de l'auteur en début du livre pour certains mots de vocabulaire, non je ne t'en veux pas pour cela.

Concernant l'histoire, Le domaine de Castel Dark, nous découvrons une famille royale unie. Clayton et sa femme Alix ont 6 enfants, deux garçons et 4 filles. Anton et Thomas sont les plus vieux, puis vont Mary, Jane, Ilyana et Aelis. Ils sont loin de la cour et peuvent avoir plus de liberté, même si Alix, la mère est un un plus réfractaire sur certains points. Ils m'ont fait penser aux parents de Rebelle, surtout avec Aelis. La petite dernière est pleine de vie, adore embêter les garçons et prête à apprendre à se battre comme un garçon. Anton est le bourreau des cœurs de ses dames, Thomas éperdument amoureux de sa Caroline, Mary et Jane attendent le prince charmant loin de ce domaine et Ilyana plus en retrait, rêvant d'un beau blond qui viendrait l'emporter sur son cheval blanc. De beaux rêves plein les yeux et la tête pour tous. Une vie douce et calme, entourée de villageois qui aiment la famille royale pour ce qu'ils leur apporte et inversement.

Dès que les deux chevaliers arrivent, nous sentons que des bouleversements arrivent. Déjà les trois plus grandes filles conviées à aller se montrer (tels des chevaux) pour un futur mariage. Sir Jonas Elder et sir Emmet Kane, deux hommes sombres mais pas dans le même sens du terme. Si le premier est un sadique dans son style, le second l'est tout autant mais pour de bonnes raisons, ou du moins pour des raisons qui lui sont propres. Des regards échangés (oui, il y en a plusieurs), des joutes verbales entre Ilyana et Emmet qui mettent de l'ambiance. Une Aelis adorable et casse-pieds à la fois qui fait sourire. Un crime, un départ, de nouveaux personnages, de nouveaux terrains de jeux et beaucoup de complications. Il faut réfléchir avant d'agir et surtout éviter les ennuis. Car pour UN événement, une multitude de dangers se profilent à l'horizon. C'est l'effet papillon.

Des enjeux, du pouvoir, de la vengeance, traitrise, perversité, tout va y passer, jusqu'à écraser le peu de sentiments qu'il peut y avoir. Par chance, il y a de l'espoir...

Oui, de l'espoir, par moment. J'ai adoré essentiellement Ilyana, Emmet, Aelis, Jonas, Arthur (je sais pour ceux qui ont lu se demande pourquoi, mais justement, sans son côté dérangé et malsain, il n'y aurait pas autant de bouleversements), Clayton, Anton, Edmond... et quelques autres encore. L'auteur nous décrit les lieux comme si nous y étions, les visages fatiguées, les joies et les peines.Sa plume est fluide, très agréable à suivre. Ce premier tome a été lu en une fois, une seule traite. Je m'étais dis allée, je vais le commencer, mais non, je l'ai terminé à plus de deux heures du matin. Difficile de le lâcher. J'ai même relu des passages pour me dire que j'avais mal lu, ce n'était pas possible. Mais si, malheureusement. La famille de Castel Dark va subir bon nombre d'affronts, de pertes, de malheurs, à se demander s'il n'y a pas une malédiction dans tout cela.

Le côté écriture de l'historique me plaît énormément dans cette histoire. On sent que l'auteur a fait des recherches de vocabulaire, d'us et coutumes. Ce n'est pas évident d'entrer dans cette période sans un minimum. Le langage aussi est important et elle s'en sort très bien à mes yeux. Je ne suis pas une pro de l'historique, mais j'ai repéré pas mal de petites choses qui collent parfaitement au temps des rois. Les guerres ne sont pas terminées et participent au récit.

L'auteur fait défiler les années, ce qui a provoqué quelques sauts dans le temps. J'avoue que par moment j'avais envie de rester un peu plus longtemps auprès de certains personnages pour en savoir plus, surtout avec Ilyana qui a une avancée considérable par rapport à ses deux sœurs plus âgées. Aelis a aussi sa place dans mon cœur, même si sur la fin elle m'a déçue sur une réaction, mais passons ce détail. Les enjeux politiques sont importants, il s'agit de réussir à rester dans les petits papiers du roi en place et ne pas faire de vagues. Enfin, ne pas se faire repérer et pour cela, certains sont capable de mettre à feu et à sang tout un village pour étouffer les preuves de leur culpabilité. J'ai frémis en même temps que les personnages, j'ai eu mal pour eux dans les pertes humaines, dans les choix qu'ils sont obligés de faire. Le tempérament de chacun est très bien développé (donc je ne ferais pas de topo sur chacun, juste le strict minimum au début de mon avis).

Il y a du piquant dans les gestes, dans les regards, dans les paroles, de la perversité (oui, encore ce mot, mais il est important). La beauté ne reflète pas l'intérieur d'une personne et ici, l'auteur nous démontre par a + b que cela se vérifie une fois de plus. Il ne s'agit pas de plaire à tout le monde pour ne pas être sombre dans l'intimité. Et lorsque j'indique sombre, c'est vraiment bien noir. Le fait de parler de toute la famille, de voir leur évolution est intéressante et surtout montre que même loin des siens, ils pensent tous à eux, en parlent, les protègent comme ils le peuvent. Nous les voyons tous dans des cercles différents. Obligés de s'enfuir pour sauver leur vie, caressant le doux espoir d'avoir une vie meilleure ou moins pire qu'avant. L'avenir... Le courage d'affronter leur avenir, c'est tout à fait cela. Une question de courage qui est ancrée en chacun d'eux, du plus jeune au plus âgé.

En écrivant ma chronique, je me rends compte que je suis encore dans tous mes états. Il n'y a qu'un point qui m'a ennuyé : la fin !!!!!!! Je ne la digère pas. Je sais que c'est un choix de l'auteur, mais autant tout au long du livre, ce n'était pas trop grave, mais là, lààààààààààà, non sérieux, par ta faute miss, je ne suis pas dans l'écriture d'une chronique traditionnelle, mais bourrée d'envie de torturer l'auteur ! Avec tout cela, j'ai très envie de découvrir la suite de ce premier tome, tout en sachant que certains ne seront pas présents et cela me fait mal au cœur. Snif ! et Re-Snif !

Superstitions, jeux de pouvoir, historique réaliste, personnages complexes, descriptions des lieux qui donnent envie de retourner dans ce siècle, même si vu leur façon de vivre et de penser fait froid dans le dos, je ne peux que conseiller ce premier tome. Préparez les mouchoirs et une nuit blanche, parce que c'est ce qui risque de vous arriver.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-destin-des-coeurs-perdus-tome-1-les-damoiselles-de-castel-dark-j-c--a158551746

Afficher en entier
Or

https://lapommequirougit.wordpress.com/2019/02/01/les-damoiselles-de-castel-dark-le-destin-des-coeurs-perdus-1/

Je me suis fait happer par cette histoire ! Un contexte captivant, une époque historique intéressante et des personnages qui m’ont beaucoup plu !

BIENVENUE A CASTEL DARK !

Castel Dark est une région dite campagnarde. Le comte Clayton de Percival y vit avec ses filles et ses fils, ainsi que sa femme. Sur cette histoire nous allons nous concentrer sur les filles de ce dernier.

Ces quatre filles vont vivent diverses aventures, qui seront encore plus difficiles à vivre pour elle, dans une époque où les femmes n’ont pas leur mot à dire ! Quelqu’un est envoyé de Hill House pour faire parvenir un message. Le duc souhaite se marier et pour cela il exige de voir les trois ainées de Clayton, l’une d’elles aura l’honneur de devenir sa femme.

C’est alors qu’elles embarquent toutes les trois, Jade, Mary et Ilyanas pour Hill House, sans savoir que tout cela n’est que le début des soucis.

HILL HOUSE, UN ENDROIT MAUDIT DE TOUTES !

Le duc finira par choisir sa femme, mais progressivement la désillusion va venir. Pendant qu’Aelis, la benjamine, un la fille un peu masculine du lot, essaye avec difficulté de s’imposer à Castel Dark, les trois ainées ne vont avoir de cesse d’être déçu.

Elles vont vite se rendre compte du haut de leur jeune âge, que le monde est plus cruel qu’elles peuvent le penser. Et que c’est bien difficile d’être une femme dans ce monde-là !

ILYANA, OH MA BELLE ILYANA !

Même si nous allons entrevoir quelques bribes d’histoire concernant les autres filles, j’ai l’impression que ce tome-là est assez concentré autour d’Ilyana. C’est une jeune fille de quinze ans qui rêve au grand amour et au prince charmant, comme elle peut le lire dans ses romans.

Elle voudra avoir une place dans cette société, tout en se heurtant au machiste. Elle rencontrera l’amour, mais il sera loin d’être comme elle toujours imaginer. Elle ira de déception en déception, mais finalement, sera-t-elle heureuse ?

EN CONCLUSION :

Le temps passe vite dans ce roman. Ce sont plusieurs années qui s’écoulent à travers ces quelques pages, et pourtant, on est captivé tout le long ! J’aime le contexte, j’aime les personnages et l’intrigue ! Une romance historique forte en émotion, avec fin qui nous donne envie de découvrir la suite !

Afficher en entier
Diamant

Que dire ?

Je vais commencer par dire merci à l’auteur qui nous offre une narration avec le point de vue de plusieurs personnages, c’est tout simplement parfait j’adore et je lui dis aussi bravo car faire interagir autant de personnages à la fois dans un même tome c’est tout simplement grandiose. L’auteur ne nous embrouille pas une seule fois, c’est clair bien organisé et c’est un pur plaisir de découvrir chaque personnage mais il n’y a pas que ça oh non.Cette histoire waouh c’était sensationnelle.

Une romance historique de folie. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j’ai éprouvé tout un tas d’émotions. Même après voir fini ma lecture j’en suis encore retournée, sérieux ça m’a pris aux tripes et les dernières pages aaah, crise cardiaque livresque, ça existe ?

Je n’aurai jamais pensé à ça quand je me suis lancée dans cette lecture. Les personnages, elle ne leur fait pas de cadeaux et merdouillette jusqu’au bout on en prend plein la tronche.

Mes émotions pfff que dire j’ai aimé, j’ai souffert, j’ai eu envie de pleurer , envie de tuer, envie de changer le cours de l’histoire. Je n’ai pas lu mais vécu avec les personnages. Merci à l’auteur pour m’avoir fait ressentir autant de choses mais si je lui en veux aussi. Bin oui hein mon ptit coeur chamallow saigne. Certains événements sont dur à encaisser je pourrais même en chialer en écrivant mon ressenti, je suis encore toute chamboulée mais j’ai tellement kiffé que j’en redemande encore. Alors hop hop hop il me faut la suite.

Bref un pur kiffe livresque. Un coup de cœur pour moi.

Verdict : à lire absolument

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le Destin des coeurs perdus, Tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark" est sorti 2018-12-27T00:00:00+01:00
background Layer 1 27 Décembre

Date de sortie

Le Destin des coeurs perdus, Tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark

  • France : 2018-12-27 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 15
Extraits 5
Evaluations 9
Note globale 9.33 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode