Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 331
Membres
1 062 614

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Destin d'Orïsha, Tome 1 : De sang et de rage



Description ajoutée par louji 2019-03-23T13:54:57+01:00

Résumé

Ils ont tué ma mère.

Ils ont pris notre magie.

Ils ont voulu nous éliminer.

À présent, dressons-nous.

Il fut un temps où la terre d'Orïsha était baignée de magie. Mais une nuit, tout a basculé, le roi l'a fait disparaître et a asservi le peuple des majis. Zélie Adebola n'était alors qu'une enfant. Aujourd'hui, elle a le moyen de ramener la magie et de rendre la liberté à son peuple - même si face à elle se dresse le prince héritier du trône, prêt à tout pour la traquer.

Dans une Afrique imaginaire où rôdent les léopardaires blancs et où les esprits ont soif de vengeance, Zélie s'élance dans une quête périlleuse...

(Source : Nathan)

Afficher en entier

Classement en biblio - 389 lecteurs

extrait

“You have your duty and your heart. To chose one means the other must suffer.”

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

De manière générale, pour qu’un livre me plaise, il faut qu’il réponde au minimum à l’une de ces trois conditions : il lui faut :

- une bonne intrigue (bien menée, avec des plot twists intéressants)

- de bons personnages (attachants ou qui me font au moins réagir et qui connaissent une évolution (en bien ou en mal, peu importe))

- un univers bien développé (si c’est un roman imaginaire, je veux voyager, découvrir de nouveaux endroits qui ne sont pas sur Terre)

Et malheureusement… Ce roman n’a répondu à aucune de ces attentes.

Pourtant, l’intention est là. Les thèmes sont clairs, intéressants, engagés : le cercle vicieux de la haine, la violence d’un système et de générations sacrifiées. Et c’est justement parce que ces thèmes sont aussi importants (autant pour moi que pour l’autrice visiblement) et actuels que j’en ressors aussi frustrée. Car même si les thèmes abordés sont excellents et importants, si l’histoire ne suit pas, ça ne marche (selon moi), tout simplement pas.

Commençons par l’intrigue. J’ai déjà lu ce livre. Tu as déjà lu ce livre. En fait, si tu as déjà lu un livre imaginaire adolescent, tu as probablement déjà lu ce livre. L’intrigue est malheureusement vraiment convenue : dès qu’un élément était posé, je savais tout de suite où cela allait nous mener. Le voyage du héros (ou monomythe) est suivi à la lettre et pas de la bonne façon : “l’appel à l’aventure”, par exemple, est artificiel à souhait. De plus, il y a vraiment des grosses facilités scénaristiques : les personnages ne cherchent pas des moyens pour atteindre leurs objectifs, tout leur tombe tout cuit dans la bouche en permanence.

L’univers, quant à lui… C’était, encore une fois prometteur : un univers d’inspiration africaine, mais bien sûr que je veux le découvrir ! Je veux découvrir des mythes que je ne connais pas, des cultures que je ne connais pas, des traditions que je ne connais pas ! Je veux qu’on me fasse découvrir un univers, avec son architecture, sa faune, sa flore, son climat… Et…

Bah y a des forêts. Et des déserts. Et des félins avec des cornes qui leur servent en gros de chevaux. Quand il y a des éléments qu’on ne connait pas, soit ce n’est pas expliqué (je pars donc du principe que l’agbön est un sport à balle, mais comme je n’ai absolument aucune idée de leur façon de jouer, je décide de penser que joueurs doivent l’attraper entre les dents), soit c’est expliqué de façon très artificiel. On a donc le droit à un chapitre entier où un personnage explique aux autres personnages les dieux et leur histoire (alors qu’ils devraient à priori le savoir) comme s’il leur lisait le scénario.

Les personnages… J’avoue ne pas avoir grand chose à dire sur eux. Ils sont caricaturaux, je n’ai pas du tout eu la moindre empathie pour eux (il y a une scène (pas ultra décrite je précise) où un personnage se fait concrètement torturer et j’étais juste là en mode : “ah… ok”.

Leur évolution est… quasiment inexistante, sauf peut-être pour Amari qui évolue un peu. Quant à Inan, qui était peut-être le personnage le plus intéressant selon moi, il m’a juste SOULÉE à la fin. Rajoutons qu’ils ne sont franchement pas très malins (”oh nous sommes poursuivis par l’armée du roi mais faisons une fête et embrassons-nous dans les bois”) et assez peu réalistes dans l’univers (Amari qui est une princesse et qui utilise parfois des expressions familières et Zélie qui est fille de pêcheur et qui utilise des expressions super complexes que je ne connaissais même pas ??). Vraiment, j’ai eu du mal avec eux et à part pour leur caractéristiques caricaturales (Zélie la meuf toujours en colère et Amari qui se laisse tout le temps faire et les garçons qui sont… là ?) je ne peux juste pas les décrire. A aucun moment j’ai ressens de la compassion, de l’empathie, de la colère en les accompagnant dans leurs aventures.

De façon plus random :

les descriptions sont assez pauvres : autant dans l’univers (les animaux ? Les villes ? Les paysages ? **🤷‍♀️**, que dans les émotions qui sont toutes aussi plates que les personnages. Et certes, c’est SUPER important de préciser que les personnages sont noirs, mais au bout d’un moment, on a compris qu’ils sont noirs, ça serait intéressant de les décrire par autre chose que leur peau (la forme de leur visage, leurs mains, leur taille, la longueur de leurs cheveux, …) car en soit, même sur les personnages principaux, je ne sais pas grand chose, physiquement ou psychologiquement.

le rythme est assez mal géré : les scènes d’action, qui devraient pourtant être les moments où ne peut pas lâcher le livre m’ont paru lentes et avec très peu d’intérêt (vraiment à la fin c’est limite si je ne les survolais pas) et au contraire les scènes de développement de l’univers et des personnages et leurs relations sont vraiment expédiées (*tousse* deux personnages qui se connaissent dans les faits depuis 3 jours et c’est limite pas si déjà ils se promettent un amour éternel *tousse*) les histoires sont vraiment osef.Genre vraiment. J'ai failli oublier d'en parler.

ok c’est un passage random du livre mais à un moment Amari (qui est princesse) dit qu’elle est la future reine du royaume alors que c’est son frère qui est l’héritier ? Genre elle compte le détrôner ? Le tuer ? L’épouser ? Vraiment à aucun moment ce “plan” est discuté et ça m’a frustré de fou.

Et enfin, je me dois de parler de quelque chose qui m’a convaincu dans mon intention d’acheter dès à présent en anglais : la traduction. Que ce soient des fautes de grammaires ou des syntaxes bizarres, le livre est bourré de fautes et c’est juste pas normal que ça passe aussi facilement. Je ne sais pas pourquoi, mais on part vraiment du principe que la littérature adolescente et young-adult ne doit pas être qualitative et ça me rend folle. Alors peut-être que la couverture est jolie et qu’il y a des jolis dessins à l’intérieur mais de base moi je paie un livre pour ce qu’il y a écrit dedans (et en plus ils n’ont pas changé la couverture de la VO).

Bon, en vrai, j’aurais encore des choses à dire mais c’est plus précis et ça impliquerait de spoiler le livre. Donc je vais quand même dire des choses positives :

encore une fois, les thèmes abordés sont très bons et l’intention est vraiment louable. On sent que ça tenait à coeur à l’autrice.

Je rappelle aussi que je suis une adulte qui lit de la littérature jeunesse et qui a lu beaucoup de fantasy. Je pense honnêtement que ce livre peut plaire (et a plu) à des jeunes de 15/16 ans qui n’ont pas encore lu beaucoup de fantasy.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Ce livre est une merveille, un véritable chef d’œuvre.

J’ai eu un peu de mal avec l’écriture. MAIS tout le reste est grandiose !

Tout du long, on sent que l’histoire est vraiment imprégnée dans la réalité, les souffrances, les combats sont bien réels.

L’autrice le confirme d’une note à la fin du livre.

Il ne peut pas y avoir de paix sans justice.

Spoiler(cliquez pour révéler) Au début, j’avais beaucoup de mal avec le point de vue d’Inan.

Puis je l’ai trouvé très pertinent. Il est utile de rajouter que certains oppresseurs le sont parce qu’ils ont peur. Bien que cette peur soit totalement disproportionnée vis à vis de ce que vivent les opprimés. Pour convaincre certaines personnes, il faut les comprendre.

Afficher en entier
Diamant

Un premier tome plein de description, de rebondissement, de complot et j'en passe. J'ai beaucoup adoré suivre nos héros et surtout avoir le point de vue de tous. Ce mélange entre la magie et la royauté est très fluide. Après avoir fini ce tome 1, j'avais juste envie c'est de lire le tome 2

Afficher en entier
Or

Ça faisait tellement longtemps qu’il était dans ma PAL qu’il ne me faisait presque plus envie.

Mais j’ai bien fait de le lire quand même car c’était une superbe découverte. Les personnages sont super bien travaillés et ont une belle évolution. Les rebondissements sont incroyables et l’univers top.

Afficher en entier
Bronze

Un premier tome vraiment passionnant.

On plonge très rapidement dans l'intrigue avec un peuple en danger, une mission à accomplir et un compte à rebours très court.

On jongle entre trois personnages avec une histoire et un objectif différent mais qui se rejoignent. Ils ont tous un petit truc de vraiment fascinant.

On n'a pas le temps de s'ennuyer dans ce premier tome et le world building est vraiment super bien et bon.

La "romance" qui nait au cours de ce tome est à la fois logique et belle.

La fin est annonciatrice d'une suite très intéressante.

Afficher en entier
Argent

J'ai trouvé l'idée de base super. J'ai pas lu beaucoup de young adult, surtout en fantasy je suis partie très vite sur de la fantasy plus adulte ( les personnages sont en générale plus vieux, beaucoup plus vieux) et le début m'a vraiment attiré, j'avais du mal à arrêter !

Mais peut-être vers la moitié du livre, les défauts ont commencé à apparaître et j'ai eu du mal à le finir.

Niveau langue, je l'ai lu en anglais et rien ne m'a paru sortir de l'ordinaire,sauf certains termes que je ne savais pas si je comprenais pas à cause de la langue ou s'ils étaient inventés, alors que le niveau de langue est très simple à comprendre je trouve. Il n'y a pas de glossaire, dommage.

Afficher en entier
Diamant

Si vous avez oublié la fin : https://monresumespoilant.blogspot.com/2023/07/resume-spoilant-de-sang-et-de-rage.html

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai abandonné ce livre. Il y avait du potentiel mais bon... dommage.

Afficher en entier
Lu aussi

De manière générale, pour qu’un livre me plaise, il faut qu’il réponde au minimum à l’une de ces trois conditions : il lui faut :

- une bonne intrigue (bien menée, avec des plot twists intéressants)

- de bons personnages (attachants ou qui me font au moins réagir et qui connaissent une évolution (en bien ou en mal, peu importe))

- un univers bien développé (si c’est un roman imaginaire, je veux voyager, découvrir de nouveaux endroits qui ne sont pas sur Terre)

Et malheureusement… Ce roman n’a répondu à aucune de ces attentes.

Pourtant, l’intention est là. Les thèmes sont clairs, intéressants, engagés : le cercle vicieux de la haine, la violence d’un système et de générations sacrifiées. Et c’est justement parce que ces thèmes sont aussi importants (autant pour moi que pour l’autrice visiblement) et actuels que j’en ressors aussi frustrée. Car même si les thèmes abordés sont excellents et importants, si l’histoire ne suit pas, ça ne marche (selon moi), tout simplement pas.

Commençons par l’intrigue. J’ai déjà lu ce livre. Tu as déjà lu ce livre. En fait, si tu as déjà lu un livre imaginaire adolescent, tu as probablement déjà lu ce livre. L’intrigue est malheureusement vraiment convenue : dès qu’un élément était posé, je savais tout de suite où cela allait nous mener. Le voyage du héros (ou monomythe) est suivi à la lettre et pas de la bonne façon : “l’appel à l’aventure”, par exemple, est artificiel à souhait. De plus, il y a vraiment des grosses facilités scénaristiques : les personnages ne cherchent pas des moyens pour atteindre leurs objectifs, tout leur tombe tout cuit dans la bouche en permanence.

L’univers, quant à lui… C’était, encore une fois prometteur : un univers d’inspiration africaine, mais bien sûr que je veux le découvrir ! Je veux découvrir des mythes que je ne connais pas, des cultures que je ne connais pas, des traditions que je ne connais pas ! Je veux qu’on me fasse découvrir un univers, avec son architecture, sa faune, sa flore, son climat… Et…

Bah y a des forêts. Et des déserts. Et des félins avec des cornes qui leur servent en gros de chevaux. Quand il y a des éléments qu’on ne connait pas, soit ce n’est pas expliqué (je pars donc du principe que l’agbön est un sport à balle, mais comme je n’ai absolument aucune idée de leur façon de jouer, je décide de penser que joueurs doivent l’attraper entre les dents), soit c’est expliqué de façon très artificiel. On a donc le droit à un chapitre entier où un personnage explique aux autres personnages les dieux et leur histoire (alors qu’ils devraient à priori le savoir) comme s’il leur lisait le scénario.

Les personnages… J’avoue ne pas avoir grand chose à dire sur eux. Ils sont caricaturaux, je n’ai pas du tout eu la moindre empathie pour eux (il y a une scène (pas ultra décrite je précise) où un personnage se fait concrètement torturer et j’étais juste là en mode : “ah… ok”.

Leur évolution est… quasiment inexistante, sauf peut-être pour Amari qui évolue un peu. Quant à Inan, qui était peut-être le personnage le plus intéressant selon moi, il m’a juste SOULÉE à la fin. Rajoutons qu’ils ne sont franchement pas très malins (”oh nous sommes poursuivis par l’armée du roi mais faisons une fête et embrassons-nous dans les bois”) et assez peu réalistes dans l’univers (Amari qui est une princesse et qui utilise parfois des expressions familières et Zélie qui est fille de pêcheur et qui utilise des expressions super complexes que je ne connaissais même pas ??). Vraiment, j’ai eu du mal avec eux et à part pour leur caractéristiques caricaturales (Zélie la meuf toujours en colère et Amari qui se laisse tout le temps faire et les garçons qui sont… là ?) je ne peux juste pas les décrire. A aucun moment j’ai ressens de la compassion, de l’empathie, de la colère en les accompagnant dans leurs aventures.

De façon plus random :

les descriptions sont assez pauvres : autant dans l’univers (les animaux ? Les villes ? Les paysages ? **🤷‍♀️**, que dans les émotions qui sont toutes aussi plates que les personnages. Et certes, c’est SUPER important de préciser que les personnages sont noirs, mais au bout d’un moment, on a compris qu’ils sont noirs, ça serait intéressant de les décrire par autre chose que leur peau (la forme de leur visage, leurs mains, leur taille, la longueur de leurs cheveux, …) car en soit, même sur les personnages principaux, je ne sais pas grand chose, physiquement ou psychologiquement.

le rythme est assez mal géré : les scènes d’action, qui devraient pourtant être les moments où ne peut pas lâcher le livre m’ont paru lentes et avec très peu d’intérêt (vraiment à la fin c’est limite si je ne les survolais pas) et au contraire les scènes de développement de l’univers et des personnages et leurs relations sont vraiment expédiées (*tousse* deux personnages qui se connaissent dans les faits depuis 3 jours et c’est limite pas si déjà ils se promettent un amour éternel *tousse*) les histoires sont vraiment osef.Genre vraiment. J'ai failli oublier d'en parler.

ok c’est un passage random du livre mais à un moment Amari (qui est princesse) dit qu’elle est la future reine du royaume alors que c’est son frère qui est l’héritier ? Genre elle compte le détrôner ? Le tuer ? L’épouser ? Vraiment à aucun moment ce “plan” est discuté et ça m’a frustré de fou.

Et enfin, je me dois de parler de quelque chose qui m’a convaincu dans mon intention d’acheter dès à présent en anglais : la traduction. Que ce soient des fautes de grammaires ou des syntaxes bizarres, le livre est bourré de fautes et c’est juste pas normal que ça passe aussi facilement. Je ne sais pas pourquoi, mais on part vraiment du principe que la littérature adolescente et young-adult ne doit pas être qualitative et ça me rend folle. Alors peut-être que la couverture est jolie et qu’il y a des jolis dessins à l’intérieur mais de base moi je paie un livre pour ce qu’il y a écrit dedans (et en plus ils n’ont pas changé la couverture de la VO).

Bon, en vrai, j’aurais encore des choses à dire mais c’est plus précis et ça impliquerait de spoiler le livre. Donc je vais quand même dire des choses positives :

encore une fois, les thèmes abordés sont très bons et l’intention est vraiment louable. On sent que ça tenait à coeur à l’autrice.

Je rappelle aussi que je suis une adulte qui lit de la littérature jeunesse et qui a lu beaucoup de fantasy. Je pense honnêtement que ce livre peut plaire (et a plu) à des jeunes de 15/16 ans qui n’ont pas encore lu beaucoup de fantasy.

Afficher en entier
Argent

✨J'ai trouvé dans ce roman tout un univers qui m'a fascinée. J'étais plongée dedans des les premiers chapitres, même si au début tous les termes techniques sont un peu déroutant. Mais, une fois qu'on a compris à quoi ils correspondaient, on peut entrer dans ce monde à la fois merveilleux et effrayant. La magie présente est très bien décrite, c'est ce qu'il m'a le plus plu au cours de ma lecture.

🔥Zélie est l'incarnation du personnage badass dans toute sa splendeur. C'est une héroïne intègre, qui nous montre des fragilités qui ont su devenir une force avec le temps. Un esprit de famille très développé, des dons magiques qu'elle apprend à manier, et une rage qui brûle en elle. Zélie n'est pas parfaite, mais on peut parfois s'identifier à elle, ce qui la rend encore plus attachante à mes yeux.

🩸La violence est omniprésente dans ce roman. Je ne me suis pas sentie choquée par celle-ci, car elle est totalement justifiée dans le récit, et j'ai appris à l'apprécier aussi. Bien qu' étant un roman jeunesse, il y est dépeint des scènes de combat ou de brutalité avec beaucoup de détails, ce qui peux éventuellement déstabiliser une personne qui n'en aurai pas l'habitude. Cela tranche avec d'autres livres YA, et c'est ce qui m'a agréablement surprise.

Afficher en entier
Argent

Une très bonne lecture. J ai beaucoup aimé l'univers et les personnage et le récit est rempli d'action.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Destin d'Orïsha, Tome 1 : De sang et de rage

  • France : 2019-05-02 (Français)
  • USA : 2018-03-08 (English)

Activité récente

ami_05 l'ajoute dans sa biblio or
2024-02-25T22:14:19+01:00

Titres alternatifs

  • Le Destin Orïsha, Tome 1: De Sang Et De Rage - Français
  • Children of Blood and Bone (Legacy of Orïsha #1) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 389
Commentaires 77
extraits 23
Evaluations 170
Note globale 8.09 / 10