Livres
523 579
Membres
541 324

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par cyn21 2015-01-13T03:54:28+01:00

Heureusement, Ren et Kishan s'agitèrent et se levèrent, mais les seigneurs du feu les ignorèrent totalement.

— Votre façon d'arriver ici n'a aucune importance, dit Wyea.

— Et vous êtes encore vierge. Sinon, vous n'auriez pas pu pénétrer dans la chambre intérieure du temple, dit Shala. Ceci veut dire que vous pouvez subir l'épreuve.

Je rougis furieusement, et je jetai un rapide coup d'œil à Ren et Kishan pour voir s'ils avaient entendu. Bien sûr qu'ils ont entendu. Ren et Kishan sourirent tous les deux avant d'apercevoir leurs sourires mutuels.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MissRoman 2015-01-22T03:13:31+01:00

– Où allons-nous? demanda-t-il.

– Je veux faire exploser quelque chose.

Kishan se mit à rire.

– Tu es vraiment la fille qu'il me faut.

Afficher en entier
Extrait ajouté par cyn21 2015-01-14T03:44:39+01:00

J'entendis un sanglot de protestation derrière moi. Ren était tombé à genoux. Il referma ses bras autour de ma taille et pressa sa joue contre mon ventre.

— S'il te plaît, ne le fais pas, Kelsey. Je t'en supplie, plaida Ren.

— Il faut que je le fasse.

Je lui carressai les cheveux, et je donnai un baiser sur sa tête.

— Je t'aime, murmura-t-il.

— Je sais, répondis-je simplement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LaBookyneuse 2015-06-21T22:40:04+02:00

Kelsey à Ren

- Mon cœur t'appartient, Alagan Dihren. Je serais honorée d'être ton épouse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Juxxx 2015-10-09T23:51:37+02:00

Ren, je t'aime plus que tout au monde et je ne sais pas comment je pourrais vivre sans toi!

-Tu n'auras jamais à le faire iadala.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LaBookyneuse 2015-06-21T22:09:21+02:00

La fin du tome 4:☺

-Tu ne peux pas échapper à mes griffes, Mme Rajaram, dit-il brusquement.

J'enroulai mes bras autour de son cou et l'attirai plus près de moi, ses lèvres tout près des miennes.

-Et je ne voudrai jamais t'échapper, murmurai-je, certaine de mon choix.

je savais que mon avenir avait toujours été Ren.

Le destin m'avait choisie...

Pour devenir son amie..

Pour le sauver...

Pour l'aimer...

Et c`'était exactement ce que je voulais faire pour le reste de ma vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MissRoman 2015-01-22T04:12:02+01:00

Ren sourit et me lança un oreiller nouvellement confectionné à la tête.

– Allez, piquez un roupillon, soldat Hayes.

Je frappai l'oreiller à quelques reprises, et je m'étendis

– Où diable as-tu appris l'expression «piquer un roupillon»?

Ren se mit à rire.

– Bonne nuit, Kells

Afficher en entier
Extrait ajouté par Insideyourdream 2015-06-21T03:30:17+02:00

-S'il te plait, ne meurs pas, murmurai-je.

Il gémit et changea de position.

-Chh.Essaie de ne pas bouger.

J’utilisai le collier pour lui préparer une tasse d'eau,et je l'appuyai sur le bord de ses lèvres. Il bu mais sa poitrine saignait encore. Je touchai son front avec mes lèvres.

-Il a tellement de chose que je dois te dire. S'il te plait, ne me quitte pas.

Il marmonna quelque chose, que je ne compris pas. Il murmura à nouveau le mot.

-Asambhava.

La traduction me vint rapidement à l'esprit- Impossible.

Je ris en même temps que je pleurais.

-Parfait, car j'ai l'intention de te garder près de moi un bon moment.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Insideyourdream 2015-06-21T03:28:00+02:00

Shala cracha.

-Vous avez eu un second souffle, n'est-ce-pas?

Ren et Kishan reprirent leurs forme humaine. Je laissai échapper un soupir refoulé, voyant qu'ils étaient complétement guéris.

Kishan sourit d'un air menaçant.

-Il faudra un homme bien plus fort que l'un ou l'autre d'entre vous pour nous défaire.

-Kesley ne vous appartiendras jamais. Ça, je le promet, menaça Ren.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MissRoman 2015-01-22T04:24:45+01:00

Quelqu'un me secoua l'épaule, et je gémis.

– Allez, Mlle Kelsey. S'il vous plaît.

– Écoutez, Barbie guerrière autoritaire, laissez-moi dormir, rouspétai-je, et je me roulai sur les carreaux lisses et froids.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode