Livres
558 129
Membres
606 219

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Diable s'habille en Prada



Description ajoutée par anonyme 2013-11-26T18:19:56+01:00

Résumé

Andrea, journaliste débutante fraîchement débarquée de province, est engagée comme assistante personnelle de la rédactrice en chef de Runway, un grand magazine de mode new-yorkais. Un job prestigieux que tout le monde lui envie… Sauf que le rêve se transforme vite en cauchemar… Andrea se retrouve propulsée du jour au lendemain dans un univers hostile, peuplé de créatures aux langues fourchues et aux silhouettes acérées. Une drôle de secte dont les dieux ont pour noms Prada, Armani ou Versace…

Miranda, sa patronne, tyrannique et narcissique, la traite comme bonne à tout faire, corvéable à merci et Andrea se retrouve chargée des « missions » les plus improbables : affréter un jet privé pour expédier le dernier Harry Potter aux enfants de Miranda qui vivent en Europe, localiser LA boutique dont Miranda a oublié le nom, mais où elle a repéré le meuble de ses rêves, faire en sorte que les repas de la diva soient toujours servis à l’exacte température… Alors que la poudre aux yeux se dissipe, Andrea commence à comprendre que « le job pour lequel des millions de filles seraient prêtes à mourir » pourrait bien la tuer, elle

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 906 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Aventurine20 2014-02-27T13:17:24+01:00

La nuit, certains cauchemars continuaient à me hanter : l'un avait comporté un épisode particulièrement atroce, où mes parents se faisaient fusiller par la police parisienne de la mode pour avoir osé porter des shorts en ville, et Miranda s'était ensuite débrouillé pour m'adopter légalement.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

La mode et la presse féminine racontée avec un humour aiguisé comme des talons Louboutin... Une petite merveille^^.

Afficher en entier
Or

Nous voilà plonger dans le monde impitoyable de la mode, des strass,et de Miranda Priestly. Quel plaisirs de se plonger dans cet univers, Lauren W. nous le décrit avec humour. Je le conseille vivement. Le film est génial, mais attendez d'avoir lu le livre, il le surpasse...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Un grand plaisir de lire ce livre. J'ai un peu de temps à me plonger dedans mais une fois fait, je me suis donnée à cœur joie. Ç'a été une épreuve de quitter ces personnages, cet univers. Je le recommande !

Afficher en entier
Diamant

Le monde des strass et des paillettes perchée sur des Louboutin aux fameuses semelles rouges !

Lauren Weisberger nous embarque dans le monde cruel et superficiel de la mode et du journalisme donnant sur une merveilleuse comédie à lire et voir à tout prix !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anaya85 2021-04-02T20:01:00+02:00
Bronze

Ayant déjà vu le film, que j'avais adoré, j'ai toujours eu envie de lire le livre. C'est chose faite maintenant !

Malheureusement, je m'attendais quand même à un petit quelque chose en plus. Et je n'ai pas eu le véritable coup de foudre auquel je m'attendais. Alors comme très souvent, il est sûrement préférable de ne pas regarder l'adaptation cinématographique d'un roman avant d'avoir lu ce dernier.

Afficher en entier
Bronze

Andrea devient assistante de la rédactrice en chef d'un grand magazine de mode, Miranda Priestly. Elle croit avoir décroché le boulot qui lui permettra de devenir une grande journaliste, mais, au fil du temps, elle se rend compte que son travail consiste surtout à satisfaire tous les désirs de la tyrannique Miranda.

Grand classique de la chick-lit, "Le Diable s'habille en Prada" n'en possède pas moins une morale intéressante. Selon moi, ce livre vaut surtout pour l'image qu'il donne de l'univers de la mode: creux, cruel et superficiel. Comment certaines personnes peuvent réaliser les moindres caprices d'une garce dont le seul talent est de savoir mettre en scène des mannequins probablement anorexiques (puisque Andrea est regardée de travers quand son repas dépasse 300 calories) vêtues de vêtements hors de prix? Cela reste pour moi un mystère!

Espérons juste que ça ne se déroule pas de cette façon dans la vraie vie. Toutefois, étant donnée l'expérience de l'auteur dans le milieu new-yorkais de la mode (Lauren Weisberger a été l'assistante personnelle d'Anna Wintour, rédactrice en chef du Vogue américain), on peut raisonnablement penser que la plupart des anecdotes de son roman sont inspirées de sa propre vie.

Le film tire du "Diable s'habille en Prada" est également très bon, même si l'on peut regretter le fait que Miranda n'y soit pas aussi méchante que dans le roman. J'ai l'impression qu'elle devient un peu "gentillette" vers la fin, ce qui ne correspons pas du tout au personnage du roman, odieux du début à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Roxy67 2020-11-29T17:29:02+01:00
Bronze

Je crois bien que j'ai vu le film avant de lire le livre. Ils se complètent je trouve. On se retrouve plongé dans l'univers de la mode avec un côté humoristique et ... diabolique !

Afficher en entier
Argent

Lu quand j’étais adolescente. Pas le livre le plus transcendant de l'univers mais j'avais passé un excellent moment avec Andy et j'avais beaucoup rit.

Afficher en entier
Argent

Comme pas mal de gens probablement, j’ai du voir le film avant de lire le livre. Et franchement, même s’il y a pas mal de différences, je ne dirais pas que le film est mauvais. Il rend un peu plus glamour et pailleté le monde sauvage d’Andy, il raccourcit pas mal d’évolution de personnages, mais il n’est pas mauvais en soi.

Maintenant, avant même de parler du livre... mince, la fin m’a presque rendue triste. J’en ressors déçue par Andy... elle y était presque ! Elle avait presque fini son esclavage, elle était presque libre, presque rentrée dans le moule. Mais elle a soudain sorti sa trump card du « je suis individuelle et je VAUX quelque chose » et a tout fichu en l’air. Franchement, vu tout ce qu’elle avait sacrifié déjà... je trouve ça dommage.

Miranda a été avec Andy un monstre. Involontairement, certes, mais un monstre quand même, un démon d’exigences tirées par les cheveux et totalement absconses. Travailler pour Miranda, c’était renoncer à des horaires de sommeil décents, renoncer à sa famille, sa vie de couple, ses amis... renoncer à tout en fait, avec un objectif bien défini : une année. Une année à tout sacrifier, contre une un tapis rouge pour le rôle de rédactrice dans le NY Times. Et au fur et à mesure, Andy donne vraiment tout. Des soirées qu’elle était censée passer avec son copain, un week-end qu’elle était censée passer avec ses amis de promo, sa vie familiale, son estime de soi… Ça devient normal que le mot « Miranda » justifie tout… et tout le monde la comprend, sauf sa famille et ses amis.

Au début, ils la soutiennent, ils essaient de faire au mieux pour elle et de comprendre, même s’ils ne comprennent pas la sauvagerie de l’univers. Mais au bout du compte, ils abandonnent tous à un moment donné. Alex la laisse brutalement tomber, incapable de comprendre, Lily s’éloigne, ses parents arrêtent de l’appeler. Coupée du reste du monde, Andy continue de survivre, et l’un de ses rares soutiens se révèle être Emily. Aussi prétentieuse et rigide puisse-t-elle être, Emily n’est pas la peste du film non plus. Elle est moitié aussi exigeante que Miranda (ce qui pourrait déjà sembler tyrannique pour toute personne normalement constituée), mais surtout, elle comprend la charge du métier, et même si elle l’accepte et semble même l’apprécier à certains moments, pour le bien de Miranda – et par défaut parfois, d’Andy – elle aide l’assistante junior plus d’une fois.

Contrairement au film, le livre a une ambiance pesante, épuisante. Au bout d’une centaine de pages, Andy a les bases de la communication avec Miranda alors que celle-ci n’est même pas encore physiquement apparue puisqu’elle est en vacances à Paris. Pourtant, elle les a déjà noyées d’exigences toutes plus absurdes les unes que les autres, et il serait absolument inconcevable que l’une ne soit pas remplie. Au moment où Miranda débarque (en avance, pour cinq minutes seulement d’ailleurs), c’est le plus glorieux quart d’heure de folie que j’ai jamais lu dans un livre.

C’est cette ambiance qui m’a vraiment fait aimer le livre. J’aurais envie de lui mettre plus d’étoiles, mais je ne me suis pas suffisamment attachée aux personnages – Miranda exclue – pour m’investir pleinement dans ma lecture. L’évolution des caractères est très intéressante, l’écriture était agréable sans être incroyable, mais c’est surtout les mille et un travaux d’Andy qui m’ont fait sourire tout le long.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alweona 2020-09-26T15:24:06+02:00
Bronze

Je voulais lire ce livre depuis longtemps et je n'ai pas été déçu ! Miranda est parfaite en tant que Diable et la récit possède une bonne petite touche d'humour !

Afficher en entier
Argent

Le premier Weisberger que je lis, j'ai aimé découvrir l'envers du décor de la mode avec pour ne pas la nommer la tyrannique directrice ( aka dans la vraie vie Anna Wintour si je ne me trompe pas ). C'est totalement déjanté, j'ai adoré sa lubie des carrés Hermès. Livre peu banal, la chick-lit comme on aime.

Afficher en entier
Lu aussi

Lu il y a de nombreuses années j'en garde un bon souvenir, un livre léger dans la veine du Chick-lit, sympathique avec des personnages attachants.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Diable s'habille en Prada

  • France : 2005-04-21 - Poche (Français)

Activité récente

Debby-4 l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-11T08:26:58+02:00

Titres alternatifs

  • The Devil wears Prada - Anglais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 2906
Commentaires 415
extraits 31
Evaluations 700
Note globale 7.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode