Livres
464 125
Membres
424 340

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Laurien 2019-07-15T10:10:43+02:00
Bronze

J'ai bien fait d'écouter une critique radiophonique qui m'avait donné envie de noter ce roman dans un coin de ma tête. Plus que le bandeau qui suggère une référence à Dowton Abbey, c'est le portrait d'une femme libre que j'ai lu. Alors oui, certes, l'histoire se passe après la Grande Guerre dans une noble famille contrainte de réduire son train de vie domestique. Les bonnes sont là pour allumer la cheminée, changer les draps, et surtout pour se taire sur les secrets qu'elles découvrent - les "émissions nocturnes" retrouvées dans des lits qui suggèrent des liaisons illégitimes. Dans leurs habits discrets, autant d'uniformes, elles font partie du décor.

Mais dans cette période des Années Folles, les femmes cherchent à conquérir une place dans la société, et les vieux principes féodaux commencent à s'effacer. Les jeunes femmes riches peuvent conduire, les plus modestes peuvent faire du vélo, un véritable moyen pour s'évader, s'échapper au sens littéral et au sens figuré.

Jane est une orpheline, enfant trouvée, mais elle veut être libre. Libre d'aimer, de désirer et de jouir, libre de lire - même des romans pour garçons, et libre d'écrire. Cette journée particulière devient celle où une écrivaine se révèle à elle-même lorsque la femme s'émancipe, l'artiste naît de la liberté prise par une bonne.

Un beau portrait de femme donc, porté par une écriture sensuelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShapeFleur 2019-07-03T11:03:38+02:00
Lu aussi

Une lecture très agréable et émouvante !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angel89 2019-02-18T14:44:41+01:00
Or

Agréable lecture. J’ai beaucoup aimé la narration particulière, il n’y a pas d’ordre chronologique. On découvre le présent, le passé et l’avenir de Jane mais tout cela mélangé, c’est assez original comme style d’écriture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par monikaR 2019-02-15T17:56:54+01:00
Or

Ca fait un moment que ce livre m'intriguait, alors dès sa sortie en édition de poche je me suis empressée à le lire. Quelle belle découverte. Certes, la narration est atypique mais tellement forte. L'histoire d'une jeune bonne sans famille, d'une seule journée qui a pesée sur son existence. Ou bien ce n'était qu'une impression? .... Je vous recommande ce petit livre pour faire connaissance de Jane (Jay) qui restera avec vous encore un moment après avoir terminé de lire son histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par doubleH 2018-03-07T09:09:50+01:00
Bronze

Étrange découverte que ce livre. Dans un premier temps j'ai été étonnée de son peu de pages, mais au final c'est largement suffisant au vue de l'histoire qui y est racontée.

L'écriture est particulière, il faut le temps de s'y habituer. L'histoire également est racontée d'une façon inhabituelle. L'auteure s'attarde sur des points anodins et les décrit d'une manière qui les rend intéressants alors que dans la vie de tous les jours on ne les auraient même pas remarqués. On a également droit au point de vue d'une bonne. Il est travaillé, nous aide à nous représenter ce qu'était la vie à cette époque et surtout ce qu'était la vie d'une domestique.

D'ailleurs cette bonne se fait des réflexions très intéressantes, elle décrypte tout, jusqu'à la moindre petite chose, elle est futée et fait des remarques pertinentes. Elle apprend de chaque chose. Elle est touchante et donne espoir.

Une autre chose qui est inhabituel est que le récit est rétrospectif, on sait ce qui va arriver avant que cela arrive et ce n'est pas gênant !

En bref, même si l'écriture est spéciale (mais pas du tout désagréable au contraire), j'ai passer un très bon moment en partageant les expériences de cette domestique sur une toute petite période de sa vie à une époque où la vie était bien différente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pujols 2018-02-06T19:25:39+01:00
Bronze

Un livre bien agréable à lire, mais avec le recul, je retiendrai peu. Dommage, car l'écriture bien fluide et bien traduite m'avait fait passer un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2017-11-05T18:05:04+01:00
Argent

Beau roman évoquant le destin d'une jeune femme qui aurait dû rester bonne. Ecriture magnifique. Un roman à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armide 2017-06-13T22:00:29+02:00
Lu aussi

Un roman qui parvient à être long malgré son petit nombre de pages... ce qui le sauve c'est le propos qui est intéressant mais cela reste globalement une petite deception.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emma32 2017-05-25T21:56:10+02:00
Or

En quelques heures de lecture impatientes et avides, j'ai vécu à travers les yeux de Jane, la journée la plus marquante et la plus enthousiaste de mes plaisirs littéraires.

Ce jour-là est celui du 30 mars 1924. Les vieilles familles aristocrates anglaises dont les fils ont été décimés par la guerre, accordent à leurs domestiques un jour de repos pour aller visiter leur famille au loin.

Pour Jane, orpheline placée chez les Niven, ce jour-là est un jour vacant où les heures, les minutes et les secondes s'échappent du cadran de l'horloge, loin du rituel quotidien et des besognes. Un moment volé au temps pour lire ou rejoindre son amant qu'elle connaît depuis 7 ans, James Sheringham, le dernier fils d'une famille amie des Niven.

Mais ce 30 mars 1924 n'est décidément pas ordinaire de par son exceptionnelle chaleur qui inonde le livre d'un flot de lumière et par l'intensité des évènements qui bouleversent la jeune femme, Jane. Comme si cette journée ne voulait pas mourir.

L'écriture radieuse et très élégante de l'auteur nous invite à entrer dans cet espace-temps, l'espace intemporel de la fiction qui nous fait douter de ce que nous vivons « Y avait-il jamais eu un jour comme celui-ci ? Pourrait-il jamais y en avoir un autre semblable ? » .

Une seule journée peut accomplir une vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyRomance 2017-05-10T14:30:43+02:00
Bronze

Le dimanche des mères est un court roman de 140 pages qui raconte la journée particulière du dimanche 30 mars 1924 que va vivre Jane Fairchild, une bonne de 22 ans en Angleterre. Le jour des mères signifie la journée de congé durant laquelle les domestiques vont visiter leur mère sauf que Jane est orpheline et prévoit de lire un roman dans le jardin. En effet, elle a reçu une instruction avant d'être employée par les Niven qui ont une certaine considération pour elle. Ce jour-là, elle est invitée par Paul Sheringham son voisin et amant depuis 7 ans, un jeune homme de bonne famille, à venir le rejoindre dans sa maison désertée par les domestiques et ses parents partis déjeuner avec les Niven pour fêter son mariage qui doit avoir lieu dans quinze jours.

Ce roman est l'illustration d'une période durant laquelle la place qu'on occupe dans la société selon les différences de classes sociales résistait encore à un certain déclin. C'est un événement incongru qui en soulève toute l'ironie, à savoir les quelques heures que passent Jane et Paul dans la chambre de ce dernier alors qu'il doit retrouver ensuite sa fiancée, celle-là même qui doit devenir son épouse dans deux semaines. C'est aussi cette image se révélant forte de Jane qui, une fois son amant parti, se promène nue dans les pièces de la maison et qui montre la vacuité de la bienséance et des convenances relatives à toute une époque qui s'essouffle face une réalité, celle de l'évolution de la société réduisant le gouffre entre les classes sociales mais que l'on préfère encore ignorer.

Mon avis sur ce court roman est mitigé car si j'ai trouvé plusieurs choses intéressantes, j'ai été déçue qu'elles tournent court et ne soient pas approfondies. Beaucoup d'idées semblaient très bonnes mais je n'ai pas apprécié beaucoup le style que j'ai trouvé inutilement trop intello pour ensuite ne pas faire mouche outre mesure. Ayant plutôt l'impression que l'auteur s'écoutait parler, je n'ai pas apprécié toutes ces répétitions et le caractère quasi obsessionnel que cela prenait parfois.

J'aurais préféré une sensualité plus délicate et subtile avec une évocation de l'évolution de la société plus contrastée et plus pertinente. Néanmoins, le roman interpelle et ne laisse pas indifférent même si je n'ai pas été totalement séduite, il est vrai.

www.ladyromance.over-blog.com

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode