Livres
458 484
Membres
411 858

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Diplomate



Description ajoutée par Gkone 2013-06-15T14:25:02+02:00

Résumé

Jack Christensen possède tout ce dont il a toujours rêvé. Étoile montante de la diplomatie américaine, il est le plus jeune diplomate à avoir obtenu un poste d’Ambassadeur des États-Unis. En tant qu’homme d’État, il est affecté à l’une des Ambassades d’Europe les plus enrichissantes au niveau politique. Il est marié à une femme parfaite, parle cinq langues et ses qualifications ne montrent aucun défaut. Et pourtant, quelque chose lui manque dans la vie sans qu’il ne sache quoi.

Arrive alors Lucas Carlton lors d’une réception à l’Ambassade, accompagné de sa fiancée américaine. Dès leur première poignée de main, le jeune Britannique fait forte impression à Jack qui se retrouve alors confus et pour la première fois incertain. Lucas est l’agent de liaison entre l’Ambassade britannique et l’Ambassade américaine, ce qui veut dire qu’ils devront travailler en étroite collaboration. Nier leur attirance mutuelle est alors bien plus difficile, malgré le fait qu’ils soient déjà tous deux engagés dans une relation.

Quand leurs femmes décident d’aller en week-end ensemble, Jack et Lucas commencent une liaison passionnée, qui continue après le retour de celles-ci. Mais il est de notoriété publique que le cercle diplomatique est des plus conservateurs, et ils savent tous deux qu’avoir une femme à leur côté est essentiel à leur carrière. Seront-ils capables de faire les bons choix, pour leur vie professionnelle et leur vie privée ? Ou devront-ils sacrifier l’une des deux ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 282 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Gkone 2013-08-30T08:59:56+02:00

Prologue

JACK prit une profonde inspiration. Il détestait son travail.

Enfin, pas vraiment son travail, mais plutôt tout ce qui l’entourait, des galas en grandes pompes aux mondanités. Si on ne comptait pas ces formalités officielles, il l’adorait. Il faisait ce dont il avait toujours rêvé de faire depuis son enfance. Il faisait ce que son père avait fait, et dès son entrée au lycée il savait déjà qu’il voulait suivre les pas de celui-ci et devenir un diplomate. Comme il avait grandi en voyageant partout dans le monde, il parlait plusieurs langues, et il en apprenait une autre maintenant qu’il était dans un nouveau pays. Toute sa vie il l’avait désiré, et maintenant il l’avait.

Sauf que ce soir-là était une de ces nuits où il détestait ce qu’il faisait. Il aidait son Président à organiser un banquet en l’honneur de sa visite ; il était donc sur son trente et un dans un costume Armani taillé sur mesure, avec une chemise de grand couturier, et des boutons de manchette en or que Maria, sa femme depuis plus de quinze ans, l’aidait à accrocher.

— Tu voudrais bien ... rester tranquille une seconde ?

Elle ne souriait pas en disant cela. Il supposait qu’elle était aussi nerveuse que lui, sinon plus. Durant les banquets, il était le représentant du Président, mais tous les regards étaient inévitablement portés sur ‘la femme de l’Ambassadeur’, car tout le monde savait qu’elle était celle qui prenait les principales dispositions. Il sourit en réalisant à quel point il était chanceux de l’avoir à ses côtés.

Maria était également fille de diplomates de carrière et avait une éducation similaire à la sienne.

S’il avait pu obtenir son premier poste d’ambassadeur avant l’âge de quarante ans, c’était sans le moindre doute dû au fait qu’elle était particulièrement douée pour organiser les choses à la perfection. Ce soir-là ne serait pas différent. Elle avait préparé un banquet pour cent douze dignitaires, avec cinq plats différents pour le repas, quelques discours, et tout se déroulerait sans la moindre fausse note, à ne pas en douter. Ce serait lui qui recevrait tous les compliments ce soir, et notamment sur la beauté radieuse de sa femme. Et elle était effectivement une beauté, avec ses cheveux blonds mi-longs qu’elle relevait sur sa tête et attachait avec une épingle à cheveux ornée d’un diamant – il lui avait acheté cette épingle à Anvers, pour leur anniversaire de mariage qu’ils venaient de fêter – son corps fin et sa poitrine délicate moulés dans une robe rouge bordeaux sans manches qui semblait avoir été faite sur mesure et qui faisait ressortir sa peau douce et blanche comme du lys. Alors qu’elle levait la main pour enlever quelques cheveux tombés sur les épaules de son mari, il posa les siennes sur la taille de Maria et se pencha pour murmurer à son oreille.

— Tu es belle à en tomber à la renverse, ce soir. Tu vas tous les achever là-bas.

Maria eut son habituel sourire de connivence. Elle savait parfaitement qu’elle allait faire tourner quelques têtes.

Un des hommes des Services Secrets passa sa tête dans la pièce.

— Monsieur Christensen, madame, le PDR est prêt à entrer.

Ils connaissaient tous deux le jargon. PDR était l’abréviation pour Président de la République et désignait là celui des États-Unis d’Amérique. Ils devraient être à ses côtés à son arrivée.

Pendant que Maria redressait une nouvelle fois sa cravate, il se pencha et lui déposa un rapide baiser sur les lèvres.

— Oh, Jack.

Elle passa un doigt sur ses lèvres pour effacer la légère trace de rouge à lèvres qu’elle lui avait laissé. Jack pouvait voir aux plis sur son front qu’elle était inquiète.

— Souris, Maire, tu es plus belle quand tu souris.

C’était leur petit rituel avant ce genre d’événement, leur façon de se préparer à faire face aux invités. Maria aimait que Jack l’appelle par son surnom, qui était la version Irlandaise de son prénom. Son père l’appelait ainsi et après sa mort, Jack avait adopté cette habitude. Cela la faisait se détendre immédiatement, et un sourire timide et affectueux apparut sur son visage.

Jack lui prit la main alors qu’ils se dirigeaient vers la salle où ils devaient rejoindre leur Président.

Négociations Préliminaires

1

EN TANT qu’ambassadeur, Jack Christensen était le représentant du Chef d’État dans le pays où il était assigné. Cela ne voulait pas dire qu’il était toujours d’accord avec cet homme, mais simplement qu’il prétendait l’être. En réalité, il ne faisait pas partie du fan club du Président actuel. En fait, il avait toujours été ouvertement Démocrate, alors il fut particulièrement surpris quand on le désigna pour remplacer l’ambassadeur en Belgique après le départ en retraite de celui-ci.

Bien que la plus grande partie de son travail ne consistait qu’à traduire les politiques de son Président dans ce pays, cette mutation l’excitait beaucoup. Le pays était petit mais bénéficiait d’une grande confiance de la part de tous. Sans parler du fait qu’il était aussi intéressant au niveau diplomatique, puisque la capitale abritait non seulement le Quartier Général de l’OTAN, mais aussi le siège de la Commission Européenne, et était de ce fait considéré comme la capitale de l’Union Européenne. Le nord de la Belgique disposait également d’un port maritime international qui était souvent utilisé pour les transports militaires des États-Unis, aussi le pays était un allié à bichonner.

D’un autre côté, la Belgique était aussi connue pour être un pays volontaire et obstiné qui ne suivait pas aveuglément le troupeau. À plus d’une occasion, l’ancien ambassadeur avait eu à apaiser les relations transatlantiques, aussi Jack savait qu’il avait du pain sur la planche.

Ce soir-là était son baptême du feu. Il n’avait pas encore eu l’occasion de montrer patte blanche auprès du Roi Albert II comme il était coutume pour chaque nouvel ambassadeur, et maintenant son Président était en visite et il avait une maison pleine de hauts fonctionnaires et de personnel des Services Secrets.

La visite devait durer trois jours, et Jack savait qu’avec les réceptions et les banquets organisés, ce serait les trois jours les plus longs de sa vie.

Le banquet se déroula parfaitement bien, bien que l’ambassadeur du Royaume-Uni dut rentrer tôt chez lui à cause de son rhume. Du moins, ça serait là l’explication officielle. Juste après le plat principal, Maria avait remarqué qu’il était plutôt enivré et, après en avoir alerté Jack, il fut discrètement mis à l’écart et renvoyé chez lui dans son véhicule avec chauffeur.

PUISQUE le Président et la Première Dame étaient invités à l’Ambassade, Jack et Maria devaient obligatoirement rester dans les quartiers privés de l’Ambassade plutôt que de rentrer chez eux, en dehors de la ville.

— Cette soirée a été parfaite.

Jack était en bas de pyjamas, appuyé contre l’encadrement de la porte, et regardait Maria se démaquiller. Il savait qu’elle prendrait ça comme un ‘merci pour le super travail que tu as effectué’.

Elle leva les yeux au ciel.

— Nous avons frôlé l’incident diplomatique ceci dit. Heureusement que notre Britannique n’a pas objecté au fait d’être renvoyé chez lui.

Jack passa derrière elle et posa ses mains sur ses hanches fines.

— À en juger par sa réaction, son assistant n’a pas été surpris.

Il regardait son élégante silhouette dans le large miroir de la salle de bain.

Pendant qu’ils accueillaient leurs invités avant le banquet, il avait remarqué que certains hommes laissaient leur regard s’attarder sur le corps de sa femme. Certains d’entre eux l’avaient même regardée avec désir, sans prendre la peine de le cacher alors qu’il leur parlait. Alors pourquoi n’avait-elle jamais éveillé ces sentiments en lui ? Il l’aimait, bien sûr. Elle était belle, et ça aussi il pouvait le voir, mais il n’avait jamais senti le désir incontrôlable de la prendre sur une table. Même au début de leur relation, il lui faisait l’amour avec tendresse et affection, mais jamais avec une passion dévorante.

Il lui embrassa tendrement le cou. Heureusement qu’ils étaient très amis.

— Ce sera aussi une longue journée demain, on commence dès l’aube par un petit déjeuner privé avec les invités d’honneur.

Elle se tourna et fit glisser un doigt le long de sa joue.

— Oui, on ferait mieux d’aller se coucher.

IL Y aurait le soir suivant une réception où les Américains vivant en Belgique auraient non seulement l’occasion de rencontrer leur Président, mais aussi leur nouvel Ambassadeur. Même si ça serait bien plus détendu que le banquet, Jack et Maria auraient à faire le tour des invités et serrer pas mal de mains, ce qui leur laisserait bien peu de temps pour avoir une réelle conversation avec qui que ce soit.

JACK parlait au pasteur d’un Presbytère et sa femme qui vivaient en Belgique depuis plus de vingt ans. Comme toujours, il gardait un œil sur l’entrée où les invités étaient reçus par sa Chargée du Protocole. Alors que Jack refusait cordialement une invitation à dîner du pasteur, son regard fut attiré par un jeune homme qui faisait son entrée. Il était grand, vêtu tout de noir et portait une cravate en soie plutôt qu’un nœud papillon, portée lâche autour de son cou. Ses cheveux étaient longs et ondulés, et Jack réalisa qu’il était probablement le seul dans toute la salle à pouvoir se permettre cette allure vestimentaire sans avoir l’air trop désinvolte pour l’occasion. À son bras se trouvait une belle jeune femme blonde, qui souriait nerveusement et s’accrochait à lui comme à une bouée.

— Oh, mais vous et votre adorable femme devez venir à notre église, monsieur Christensen. Anvers n’est qu’à quarante-cinq minutes en voiture, vous savez, entendit-il vaguement raconter la femme du pasteur.

Comme sortant d’un état d’hébétude, il s’excusa.

— Monsieur et madame ... Wallace, je suis désolé mais j’ai une petite urgence à résoudre.

Il traversa rapidement la salle jusqu’aux portes latérales.

Une seconde plus tard, Maria arrivait à son tour.

— J’ai presque failli venir à ta rescousse.

— Hein ? Quoi ?

— J’ai vu ton regard se perdre dans le vide. Elle est un peu insistante, pas vrai ? Maintenant retournons-y avant que nos invités ne commencent à se demander pourquoi leur nouvel Ambassadeur et sa femme ont disparu ensemble.

Elle sourit tout en poussant gentiment Jack dans la salle.

Le Président et la Première Dame, tous deux surveillés de près par les Services Secrets, arpentaient la pièce tels des professionnels accomplis, tentant de rencontrer le plus de personnes possible en peu de temps. Jack et Maria étaient également habitués à agir de même, mais alors qu’il revenait, Jack réalisa qu’il scannait la foule à la recherche d’un jeune homme aux cheveux sombres. Malgré le monde, il le retrouva rapidement, toujours avec sa radieuse compagne, qui parlait avec animation à une Première Dame clairement impressionnée par l’assurance de ce jeune homme. Jack pouvait voir qu’il n’était pas du tout intimidé par la notoriété de la Première Dame et semblait même parfaitement à l’aise, chose que Jack n’avait jamais réussi à accomplir malgré toutes ces années dans la diplomatie. Alors qu’il s’apprêtait à avancer vers lui, sentant que la Première Dame était prête à passer à quelqu’un d’autre, il fut abordé par un homme d’affaires d’un certain âge, nouvel arrivant au pays et clairement pressé de rencontrer son Ambassadeur. Ils échangèrent quelques politesses, mais Jack fut soulagé quand un couple de personnes âgées se joignit à la conversation, lui laissant l’occasion de partir.

— Votre Excellence ?

Une voix basse, assurée et très britannique le fit se retourner et son regard plongea dans les yeux brun chocolat les plus magnifiques qu’il n’ait jamais vus. Il y eut un silence gêné entre eux qui sembla durer une éternité. Jack savait qu’il devait répondre, mais son esprit était désespérément vide.

— Votre Excellence, mon nom est Lucas Carlton, je suis l’assistant de gestion de l’information du très honorable Marcus Boyles, et voici ma fiancée, Lucy Marsh.

Il indiqua la jeune femme qui se décrocha de son bras pour lui serrer la main.

— Ravie de vous rencontrer, monsieur.

Heureux de l’audace du jeune homme, il serra d’abord la main de la jeune femme, puis la sienne. La poigne de Lucas était ferme, sa main douce et sèche. Le protocole familier aida Jack à se reprendre un peu.

— Ah, oui, notre très estimé Ambassadeur du Royaume-Uni. Comment se sent-il aujourd’hui ?

Ils échangèrent un regard entendu.

— Toujours un peu mal, mais rien d’irrémédiable, répondit le jeune homme avec un sourire complice.

Jack détourna difficilement son regard de celui de Lucas, mais la politesse voulait qu’il discute également avec la jeune femme.

— Miss Marsh, vous êtes Américaine je présume ?

Lucy lui sourit, toujours mal à l’aise.

— Oui, de Boston.

— Et vous avez décidé que seul un Britannique serait suffisamment bien pour vous ?

À peine les mots franchirent-ils ses lèvres que Jack les regretta. C’était une question incroyablement directe à ce stade de la discussion.

Lucy sourit, un peu incertaine quant à la manière dont elle devait répondre, mais Lucas vint à son secours.

— Nous nous sommes rencontrés à Stanford, où j’étudiais les relations internationales. Elle a su donner à l’étranger que j’étais le sentiment d’être le bienvenu.

Il sourit à la jeune femme d’un air rassurant.

— Est-ce à vous que j’ai parlé hier soir ? demanda Jack à Lucas, libérant Lucy du centre d’attention.

Lucas haussa ses sourcils.

— Ah, oui, nous attendions un appel, alors je suis resté pour coordonner. Son Excellence était déjà ... ‘malade’ quand il est parti, mais il était déterminé à participer à la soirée. Je ne pouvais qu’espérer que vous ou votre femme réussiriez à l’empêcher de se mettre dans l’embarras, et vous avez réussi.

Le regard plein de compréhension que Lucas et Jack échangèrent passa totalement inaperçu aux yeux de Lucy, qui n’avait très clairement aucune idée du fait que l’Ambassadeur britannique n’était pas vraiment malade.

— Eh bien, nous n’allons pas vous retenir plus longtemps, votre Excellence. Je désirais simplement me présenter, puisque les États-Unis et le Royaume-Uni ont toujours été alliés, et je ne doute pas que nous nous reverrons très bientôt. Mon patron m’a appris que j’allais être son officier de liaison avec votre Ambassade, puisque j’éprouve un très fort intérêt pour celle-ci.

Jack s’attendait à ce que Lucas regarde sa petite amie pour montrer quelle était exactement la nature de ce ‘fort intérêt’, mais il ne le fit pas, au lieu de cela il captura Jack de son regard pendant une éternité.

Lucas hocha finalement la tête et fit un pas en arrière puis guida Lucy à travers la salle.

Jack soupira, relâchant son souffle qu’il n’avait pas eu conscience de retenir. Puis il inspira profondément plusieurs fois pour tenter de calmer son cœur qui battait la chamade.

CE NE fut que plus tard cette nuit-là, quand il se retrouva seul dans la salle de bain de ses quartiers privés à l’Ambassade, qu’il eut la possibilité de repenser à tout ça. Qu’est-ce qui rendait Lucas si spécial ? Pourquoi ce jeune homme avait-il réveillé des sentiments qu’il avait enterrés depuis si longtemps ? Il prit sa tête entre ses mains et tenta de bannir les pensées qui ne cessaient d’envahir son esprit quand il songeait au jeune Britannique, à ses yeux chocolat et à son sourire charmeur, à sa poignée de main ferme qui envoyait des étincelles jusqu’à son aine.

Il se leva et se rinça le visage à l’eau froide tout en se regardant dans le miroir. Oublie ça, Jack, il a une petite amie et tu as une femme. Vous êtes deux hommes hétérosexuels avec une brillante carrière. Cela ne sert à rien de laisser ton sexe penser à ta place.

Après avoir séché son visage, il retourna dans la chambre plongée dans le noir, tentant de ne pas réveiller Maria.

— Ce n’est pas la peine de marcher sur la pointe des pieds, l’entendit-il dire juste avant qu’il ne se glisse sous les couvertures.

Elle l’enlaça alors qu’il se couchait sur le dos et elle posa sa tête sur son épaule.

— Eh bien, tu as l’air heureux de me voir.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Franchement, je m'attendais à une catastrophe. Je déteste la politique, surtout de mon propre pays (Belgique xD quand tu nous fait chi....)

Mais je fus sincèrement heureuse de le lire. J'avoue que parfois c'est un peu simpliste au niveau des situations (réactions des femmes parfois trop calme). Les réactions au boulot, ... Par contre, l'évolution de leur relation même si parfois un léger trop rapide est un pur délice. Parfois c'est ce qui manque dans les romance M/M une possibilité de voir après le happy end.

Un pur plaisir que je conseil à tous.

Surtout que je suis presque tomber amoureuse des deux protagonistes qui sont trop incroyable

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lana6 2018-09-28T03:12:14+02:00
Lu aussi

J’ai vite décroché, livre pas fait pour moi. Pourtant je lit souvent se genre romance, assez déçu en bref.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Opalinne 2018-09-25T09:06:23+02:00
Argent

Une jolie petite histoire.

Jack et Lucas sont attachants. Ils évoluent dans un univers conservateur où il est difficile de vivre pleinement leur relation.

C'est tout doux, j'ai bien aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par serjyo 2018-02-28T16:48:18+01:00
Lu aussi

Histoire plutôt en dents de scie. Erotique mais peut-être pas assez... Jake méritait qu'on s'attarde plus sur la fin de sa relation avec sa femme et sur son enlèvement. Luke est un mièvre mais l'ensemble tient la route. Au final c'est une bleuette bien calme... ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sleepwxlker 2018-01-26T01:32:23+01:00
Lu aussi

Un peu déçue par cette lecture. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, notamment parce que je n’arrivais pas à accrocher aux personnages. Pour moi tout va un peu vite dans cette histoire, on n’a pas le temps de voir leur relation de construire. Les personnages secondaires ne m’ont pas spécialement emballé non plus ... De plus le milieu politique ne m’a jamais passionné, même s’il est assez bien détaillé. C’était quand même chouette de suivre un peu leur évolution sur la durée, même rapide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NENETTE29 2017-12-23T12:43:31+01:00
Lu aussi

Je ne sais pas pourquoi mais je n'accroche pas. Je reviendrais peut être un jour, peut être que cela n'est pas le moment pour moi pour ce type de lecture...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MAMIKAT31 2017-09-03T12:01:00+02:00
Lu aussi

J'avais beaucoup aimé la série "nuages et pluie" de cette auteure et c'est en toute confiance que j'ai commencé la lecture de ce roman. Bof, déception. Pas vraiment d'originalité et je ne me suis pas du tout attachée aux personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Schneeleopard 2017-07-18T12:57:24+02:00
Bronze

J'ai adoré lire ce livre et j'aime bien l'histoire et le couple, que je trouve mignon, formé par Jack et Lucas, même si j'ai trouvé certains passages un peu long.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyB 2017-05-03T17:40:22+02:00
Or

Magnifique livre que j'ai apprécié lire. J'ai tout de suite accroché avec les personnages qui sont assez drôle et touchant dans l'ensemble.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vlad-jf-love 2017-03-21T18:46:56+01:00
Argent

J'ai bien aimé ce livre mais j'en attendait beaucoup donc j'ai été un peu déçu mais l'histoire reste sympa et très facile à lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Prilla 2017-02-17T17:07:32+01:00
Bronze

Le Diplomate est mon premier roman érotique. Et... Je dois dire qu'il ne m'a pas particulièrement donné envie de réitérer l'expérience. Le résumé en lui-même était attirant : deux hommes travaillant dans la diplomatie, monde très dur, qui ressentent une attirance très forte. Etudiant les sciences politiques, je me voyais me plonger directement dans l'univers. Mais j'ai trouvé que la partie sur leur travail manquait un peu d'approfondissement. On sait sur quelles affaires ils travaillent, mais pas plus que cela. L'histoire tourne essentiellement autour de leur romance.

Romance avec laquelle je n'ai pas spécialement accrochée. C'était peut-être un peu surfait à mes yeux. Même si je dois dire qu'ils sont mignons, que cette histoire est pleine de douceur. J'ai apprécié quand même le fait qu'il y ait quelques complications. Parfois un peu trop facilement résolus. Pour ce qui est des scènes de sexes, je les ai trouvé souvent très rapide ! Je ne m'y connais pas beaucoup, mais cela me donnait l'impression que tout se passait en... 5 minutes à peine. Au moins, l'auteur ne fait pas un roman juste de sexe, et ça, j'apprécie.

J'ai bien aimé les personnages. Jack est vraiment amoureux de son travail, c'est sa passion, et je le ressentais. Il est plutôt réservé, mais attachant. Lucas est quant à lui tellement confiant, et ouvert ! C'est une personne que je n'ai pas pu m'empêcher d'aimer des les premières lignes. Et je suis sûre que dans la réalité, j'adorerais tout autant une personne lui ressemblant. Maria est une femme forte, qui ne baisse pas les bras, ne se laisse pas faire, et qui, surtout, sait ce qu'elle veut. Et elle se bat pour. Un modèle féminin que j'ai beaucoup admiré de par sa force, mais aussi par sa chaleur avec son mari. Il y a seulement avec Lucy que j'ai eu du mal. A mes yeux, elle n'est qu'une gamine gâtée qui pleurniche quand elle n'obtient pas ce qu'elle veut. Mais elle a du caractère, ce qui équilibre un peu la balance.

L'écriture est plutôt agréable, j'arrivais facilement à me projeter dans les différents lieux où se passait l'action. J'ai découvert un peu d'un monde qui m'était étranger. Bien que je pouvais me douter de la façon dont les choses allaient tourner, j'ai réussi à être surprise par la façon dont elles arrivaient. Si le rythme dans la première partie du livre est tout à fait bien géré, réaliste, la fin allait beaucoup trop vite à mon goût ! Il me manquait des détails, j'aurais voulu en savoir plus. On fait des sauts dans le temps absolument énorme !

En bref, Le Diplomate est une lecture qui m'a laissé sur ma faim. J'en attendais plus, et mon attachement aux personnages n'a pas suffit pour compenser ce manque.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Diplomate

  • France : 2013-09-03 (Français)

Activité récente

Pychu l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-21T22:43:57+01:00

Les chiffres

Lecteurs 282
Commentaires 32
Extraits 4
Evaluations 62
Note globale 7.62 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Diplomacy - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode