Livres
472 891
Membres
446 127

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Laurien 2017-01-19T15:11:19+01:00
Bronze

Des nouvelles inégales, mais ce livre vaut pour son postulat de départ qui renverse les clichés habituels : le dragon a été vaincu, que faire après ? Comment continuer à vivre, alors que son influence s'étend toujours ? Les nouvelles présentent une atmosphère, un cadre assez poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Ipso-Facto 2016-07-29T10:11:20+02:00
Bronze

Ceux qui me connaissent un peu savent que je suis juste une fada de dragons, je ne pouvais pas passer mon chemin devant ce recueil de nouvelles.

Le premier qualificatif qui me vient à l'esprit est "long". Utilisant un langage particulier, parfois c'est ennuyeux, mais c'est également magnifique. Les histoires sont d'une jolie imagination, mais le chef d'oeuvre ici est la création de Griaule, la façon de le penser, de l'animer à sa façon.

En deux mots, Griaule est un dragon plus que gigantesque, qui a été pétrifié suite à un combat avec un Mage qui voulait le tuer. Griaule n'est pourtant pas mort, son âme perdure, son corps sert de lieux de vie, et toutes les formes de vies aux alentours de Griaules subissent l'influence de cette vieille âme.

L'ensemble des nouvelles traite du libre arbitre, car au fil de la lecture, le lecteur se questionne sur les actes des protagonistes : sont-ils dictés par le terrible esprit du dragon?

Dans sa post face, l'auteur éclaire ses lecteurs sur les différentes nouvelles qu'il a écrit, soulignant les sous entendus, les métaphores qu'il a employé.

Ce recueil est un joli travail, qui à mon avis mérite d'être lu. J'ai trouvé la plume parfois lourde, mais l'univers fascinant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2013-11-10T15:23:11+01:00
Or

Un recueil de nouvelles écrit sur plusieurs dizaines d'années entrecoupées de longues pauses... Comme si Lucius Shepard avait laissé Le dragon Griaule dormir pour n'y revenir que par moment tout au long de sa propre vie. Une évolution progressive du style de l'auteur dans des nouvelles tirant sur le fantastique avec en trame de fond perpétuelle le dragon Griaule, inerte, immobile mais toujours présent dans les esprits et tellement manipulateur!

Ce livre est vraiment particulier... Dans la postface l'auteur reprend nouvelle par nouvelle les conditions dans lesquelles il les a écrites. Et ça donne un éclairage très particulier et assez instructif.

En fait j'ai ressenti tout le long une montée progressive en puissance dans la narration qui finit avec la dernière nouvelle (plus novella d'ailleurs), Le Crâne, qui m'a carrément scotchée!

Du fantastique, de la manipulation, des êtres retors...

Vraiment bon!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lutin82 2011-11-02T10:30:41+01:00
Bronze

La deuxième nouvelle se focalise sur une jeune femme victime de brutalités et d'une tentative de viol. Elle se défend bec et ongles avec désespoir et tue son agresseur.

les frères de celui-ci désirent se venger. Aussi, ce réfugie-t-elle dans la gueule de Griaule, et s'enfonce dans ses entrailles.

Cette belle jeune femme, un peu légère, un brin mesquine découvre tout un monde autonome. Les "grottes" abritent des pauvres êtres qui vivent du dragon et qui s'occupent de lui. Mais, elle entretient un lien étrange avec Griaule et finalement, il semble que les événements ne soient pas du au hasard. Il attend quelque chose d'elle.

Le style de l'auteur est toujours aussi évocateur. Très belle imagination, les entrailles du dragon sont très surprenantes.

Je reste encore sur ma faim avec cette nouvelle.

Peut-être en attends-je un peu trop après les éloges lues ici et là.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lutin82 2011-11-02T10:17:35+01:00
Bronze

Le style de Lucius Shapard est à la fois précis et évocateur. Le lecteur se laisse facilement embarquer dans sa narration d'une contrée étrange sous influence.

L'influence d'un gigantesque dragon à l'aura maléfique, dit-on.

Shepard nous conte une aventure de fantasy, en en détournant les codes pour notre (plus) grand bonheur. Le dragon n'est pas seulement gigantesque par la taille, il l'est par son influence, son impact sur la vie de tous les jours, sa renommée... En fait, il définit tout un pays à tous les niveaux de la société - économique, culturel, religieux, ect.

La première nouvelle, est une "mise en bouche" qui illustre justement l'importance de Griaule, le dragon. Les habitants cherchent à s'en débarrasser par tous les moyens. Des propositions farfelues et vouée à l'échec leurs sont proposées régulièrement. Ils désespérés jusqu'au jour où, un peintre a la brillante idée de l'empoisonner grâce aux pigments de ses peintures. Il projette de réaliser une fresque à la mesure du dragon : gigantesque.

Cette nouvelle est relativement classique, le récit entrecoupé de lettres ou d'articles. Le style est évocateur et vivant.

Une belle mise en bouche.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode