Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Kanon Or
Note : 8/10
Que dire sur un tel livre ? Je l'ai bouffé en une journée, faisant des pauses à côté, pour me frustrer, parce que j'aime être frustré, mais aussi parce que ce bouquin mérite qu'on y réfléchisse à tête reposé.

Je pense que c'est ça, la clé de ce livre. Il m'a fait réfléchir sincèrement. Il m'a pris aux trips et m'a emporté. Que dis-je ? C'est Dam qui m'a transporté. Ce personnage qui ne demande rien d'autre qu'un petit "Ça va ?", soit un minimum d'attention. De n'importe qui, mais surtout de sa famille. Ce personnage si fragile, sur le fil du rasoir, c'est le cas de le dire, m'a énormément touché et ému. J'ai pleuré. Plusieurs fois. Et quand un livre me fait pleurer des larmes et non pas du sang, alors c'est bon signe.

Ce bouquin ne fait que 100 pages, 103 précisément, et le style à l'intérieur m'a beaucoup surpris au début. Mais on s'y fait très vite. On entre dans l'histoire, on veut savoir ce que Dam va faire, ce qui va lui arriver, ce que Samy va lui faire, faire, tenter, oser, dire, murmurer. J'ai voulu tout ça et je me suis laissé embarqué, devenant accro à ce personnage terriblement sensible qui, l'air de rien, peut permettre à beaucoup de monde de s'identifier à lui. Personnellement, je me suis retrouvée en lui sur de nombreux points. Je ne pense pas que ce soit ça qui est fait que je l'ai plus aimé ou ai été plus touché par cet adolescent qui ne demande pas grand chose.

Je pense qu'il m'a ému par sa sincérité et le réalisme assez poussé. Pourquoi ? Je divague un peu et tout le monde s'en fout, mais j'ai besoin de le dire, au moins une fois, quelque part. Parce que l'on pense que les scarifications, c'est juste pour les dépressifs ou les malades mentaux. Parce qu'on n'en parle pas assez et qu'on se dit que de toute façon, ça n'arrive qu'aux autres. Ce n'est pas vrai. Avoir mal peut être un soulagement. Ça, c'est un point commun que j'ai avec Dam mais pas de la même façon. Quant aux scarifications, j'ai entendu une amie en parler à une autre, pensant que je dormais alors que de façade tout à l'air d'aller pour le mieux. Un sujet très sérieux. Surtout qu'elles parlaient des mêmes zones que Dam. C'est quelque chose qui m'a fait frémir d'horreur parce que c'est beaucoup trop vrai. Et quand c'est vrai, on rigole beaucoup moins. Je n'en dirais pas plus, je referme ma parenthèse.

J'ai rapidement soupçonné la vraie forme de cette histoire. Cependant, j'ai sous-estimé le titre. Je me demandais pourquoi avoir nommé cette histoire comme ça. Je ne l'ai su qu'à la fin. Un titre très approprié, à ne pas négligé.

J'ai beaucoup apprécié l'évolution dans le sens positif de Dam, mais aussi entrevoir sa chute sur un chemin beaucoup trop escarpé pour un être comme lui. J'ai aimé ces deux parallèles, d'un côté Samy qui le retient, qui le remonte, et de l'autre, sa famille qui le tire vers le bas, qui l'enfonce, qui l'assassine. C'est concrètement ça, ce combat, cette balance incessante, dont on se demande pour quel plateau elle va céder. Ça, c'est en lien avec la fin. Une fin qui... mérite d'être lu sans même que je n'en dise un mot. Une fin troublante, bouleversante, qui m'a sérieusement asséché la bouche. Moi qui aime écrire ce genre de fin, j'ai compris ce que cela faisait. Malgré tout, j'ai quand même aimé. J'ai adoré la fin de ce bouquin, parce qu'elle va si bien avec le titre et parce qu'elle ouvre des portes qui m'ont fait réfléchir. Une toute petite chose, aussi insignifiante peut-être, peut vraiment tout changer. C'est en outre le message que j'ai pu tirer de ce livre.

On n'en apprend pas beaucoup sur les personnages secondaires. Le strict nécessaire. Dans un sens on pourrait se dire que c'est dommage mais au final, quand on comprend comment est tourné le texte, ça n'a plus vraiment d'importance, à mon avis.

La plume de l'auteure est un peu compliquée à analyser ici. Au vu de la mise en forme du texte, difficile de savoir s'il s'agit de Claire-Lise Marguier ou de Dam. Elle n'est pas extraordinaire à mes yeux mais suffisante pour nous rendre addict' de cette histoire bouleversante, mêlant douceur et obscurité. Il y a vraiment beaucoup de choses avec lesquels je me trouve en Dam et selon moi c'est difficile à oublier. J'ai du mal à parler de cette histoire. Elle ne s'explique pas. Elle se lit et se ressent, voilà tout.

La couverture est assez jolie je trouve. Un garçon lambda comme est Dam, avec rapidement un style différent, si tant est que l'on dise que ce soit différent - ce qui n'est pas mon cas personnellement. Elle illustre sans doute bien le texte.

Le faire ou mourir. Telle est la question de Dam, cet adolescent vivant qui ne vit pas. Cet adolescent qui m'a troublé et attendrit, et qui mérite d'être lu.
Par le Editer
Ce livre, m'a clairement bouleversé. Je l'ai trouvé par hasard et j'ai été intrigué de part en premier lieu son titre "Le faire ou mourir" et puis par sa couverture, ce garçon au yeux maquillé de noir.
L'histoire de Dam qui se pose plein de questions sur lui, sur ce qu'il est, ce qu'il peut ressentir. Je ne serais pas vraiment l’expliquer, mais ce livre, m'a captivé du début à la fin. Ce fut un véritable gouffre émotionnel, que je n'ai cessé de lire et relire au moins une dizaine de fois.
Par le Editer
Momotard Diamant
Note : 10/10
La manière originale dont ce roman est écrit permet de s identifier avec Sam, le héros de cette histoire poignante. Tout y semble juste et plausible. Attention, le dénouement est fort. En un mot, cette histoire a remué, bouleversé et ému...
Par le Editer
susuke Diamant
Note : 10/10
je crois que quand on lis ce livre on réfléchie beaucoup car a travers les ligne on se met a la place du personnage. on ressens ses sentiments ses émotions. Apres avoirs lu se livre on regarde autour de nous et on vois que toutes les souffrance de ce personnage et partout autour de nous.Ce livre nous fait ouvrir les yeux sur la réalité et ses la qu'on se dit que la seul chose que nous savons faire ses juger. Juger sans apprendre a connaitre la personne sans savoir pourquoi.. Sans faire attention qu'on est blessant . Ce livre et un choc . Il fait vraiment réfléchir et est vraiment bien a lire. je pense que c'est la première fois que je pleurais en lisant un livre .
Par le Editer
marieamelie Diamant
Note : 10/10
Je crois bien avoir eu une grande claque après la lecture de ce livre. Je l'ai découvert par conseil d'une de mes collègue libraire et je dois dire que j'en ai encore le souffle coupé.
Je n'ai jamais lu de livre avec ces thématiques mais le scénario et la justesse de l'oeuvre m'ont complètement bouleversée. Je pense qu'après cette lecture on réfléchi davantage à ce que nous sommes, à notre vie mais aussi aux gens qui nous entoure et on se dit que quelqu'un autour de nous peut se retrouver dans cette situation, et nous, tout ce que l'on fait, c'est ajouter des stéréotypes à des gens que l'on ne connaît pas et les juger.

C'est un livre avec une grande âme, où on sent que l'autrice a voulu transmettre ce qu'elle pense, partager des valeurs et transmettre un message. Pour ma part, je l'ai reçu. Et vous ?
Par le Editer
lulibrebis Diamant
Note : 10/10
J'ai attendu longtemps d'avoir ce livre entre les mains, mais même l'attente ne m'a pas préparée au flot d'émotion délivré par ce récit. La lecture est brève mais intense, elle malmène et réconforte en l'espace de quelques pages, un coup de maître. On en ressort pas indemne.
Par le Editer
ma94600 Diamant
Note : 10/10
Ce livre à complètement changé ma façon de voir le monde, il a ouvert mon esprit, il m'a permis de mieux comprendre les gens autour de moi, il m'a plongée dans son monde je crois que j'ai ressenti tellement de choses en le lisant que je suis incapable de les décrire.
Par le Editer
paraty62 Diamant
Note : 10/10
Bouleversant !

J'ai entendu parler de ce livre depuis un moment, et j'avais un peu peur de la déception ou du trop plein d'émotions à la lecture donc je la repoussait depuis un moment.

Le challenge contre l'homophobie fût pour moi l'occasion de le sortir de ma PAL. Et je ne l'a pas regretté, dévoré en une soirée ce petit livre est une bombe d'émotions. On vit avec Dam toutes ses émotions trop fortes pour lui et on voudrait parfois le secouer pour lui montrer le bon chemin et on espère également qu'il trouvera la paix et le bonheur.

Damien est le souffre douleur de tout le monde depuis sa plus tendre enfance .Bien trop intelligent et sensible, il est battu par des skateurs, harcelé par son père, raillé par sa soeur et ignoré par sa mère. Il pense mériter toutes ces souffrances pour une raison qu'il ignore et ne fais que subir tout cela jusqu'à l'arrivée de Samy dans sa vie .Samy qui le sauve des skateurs, qui le prend dans sas bras, l'intègre dans son groupe de jeunes marginaux, et se préoccupe de lui. Il est la première personne à poser réellement les yeux sur lui et Dam commence à voir la possibilité d'un avenir....

Je ne vous en direz pas plus sur ce livre pour ne pas vous gâcher la lecture, mais sachez que ce livre ne parle pas uniquement d'homosexualité, mais plutôt d'adolescence et comment s'en sortir quand tout parait désespéré...

Un livre à mettre entre toutes les mains jeunes et moins jeunes, qui pourrait aider également les parents à ouvrir les yeux face au désarroi de leurs ados.
Par le Editer
Niniel22 Or
Note : 8/10
Je viens de finir ce petit livre et une chose est sûre c'est qu'il est marquant et profondément touchant. Je ne m'attendais pas à ressentir autant d'émotions c'est vraiment un très bon livre bien construit et bien écrit.

Et cette fin... Que dire à part ouah, ça fait un choc qui prend aux tripes.
Je pense que c'est un livre qui gagnerait à être plus connu car il fait réfléchir sur l'éducation, la façon de parler à ses enfants mais aussi l'école et la vie en communauté. Je pense qu'il serait bien de le faire étudier au lycée car ce texte parle de lui-même et peut amener au débat.

Bref, un bon livre à lire pour un public averti car il n'est pas facile mais il gagne à être plus connu.
Par le Editer
darkness Diamant
Note : 10/10
« Le faire ou mourir » est littéralement un bouquin qui vous prend aux tripes. L’auteur nous raconte le mal-être adolescent, cette période fragile où on essaie de savoir qui on est, ce qu’on veut, et où trouver sa place.

Damien est l’adolescent perdu, très intelligent mais pas reconnu. Tabassé, rabaissé, il ère dans son existence comme une coquille vide. Enfin pas vraiment. Dans sa tête, ça bouillonne, la colère, la peur, le besoin de vivre se bousculent, comme une tempête prête à exploser. Damien ne se confie pas, ne sait pas comment donner de la consistance à sa vie. C’est ce qui rend d’autant plus poignant le personnage. J’ai trouvé qu’on pouvait facilement s’identifier à lui car qui n’a jamais connu l’incompréhension des autres face à l’adolescence ? Damien dans son invisibilité trouve en Samuel un besoin d’exister, une main tendue sur laquelle se rattraper.

Ce livre fait l’effet d’un trou noir dans lequel Damien semble s’enfoncer de pages en pages et nous donne la boule au ventre car on sent d’instinct qu’il y aura une rupture dans la barrière interne de Damien. Face à un père autoritaire qui veut faire de son fils « un homme », une sœur qui se considère supérieure en tout point et qui ne se lasse pas de lui rappeler et une mère transparente et démissionnaire, Damien n’avait que Samy. Et sans Samy, c’est la chute libre. Son entourage m’a passablement énervé, à ne pas reconnaître Damien en tant qu’individu et ne pas l’avoir laissé s’exprimer en son entièreté. Qu’ils aient été aveugles sur la détresse de leur fils m’a rendu folle.

Il est impossible de rester indifférent à ce livre. On a envie de secouer la famille de Damien, on a envie de voir Damien se révolter, de lâcher ce torrent qu’il a en lui, de maintenir son amour pour Samuel. Sa détresse est palpable dans tout le roman, on a la gorge qui se serre de pages en pages. L’amour que se portent Damien et Samuel est fort, le lecteur ne peut rester insensible face à leur histoire. Ils sont jeunes, ils sont sensibles avec une fougue retenue, on ne peut qu’avoir envie de les voir évoluer, grandir et s’aimer plus longtemps.

La fin m’a surprise à plus d’un titre. En effet l’auteur nous laisse avec deux fins possibles. C’est deux fins sont très émouvantes, j’ai dû faire des pauses pour respirer et reprendre aussitôt ma lecture. Par ailleurs, est-ce vraiment deux fins distinctes ? L’auteur nous laisse penser que la première « fin » est d’une réalité alternative concernant la catastrophe qui aurait pu se passer. Comme un cauchemar d’une journée dont on se réveille et que le matin cette même journée se rejoue d’une différente façon et redonne de l’espoir.

Ce livre est très beau et je pense qu’il est à lire au moins une fois pour comprendre que tout le monde a besoin de sentir exister. C’est une belle leçon.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.