Livres
455 173
Membres
404 482

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Faiseur de rêves



Description ajoutée par Aurely_R 2018-04-25T19:55:39+02:00

Résumé

C'est le rêve qui choisit le rêveur, et non l'inverse...

Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 280 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par AlexListrat 2018-05-23T20:41:09+02:00

Le jour du deuxième Sabbat de la douzième Lune, dans la ville de Désolation, une fille tomba du ciel.

Elle avait la peau bleue et le sang rouge.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Moins de trois jours, voilà ce qu'il m'a fallu pour terminer ce livre...ET QUEL LIVRE !!!!!

Je suis tombée amoureuse rien qu'au résumé mais je n'étais certainement pas préparé à son contenu, un contenu d'une pureté et né d'une imagination splendide !

J'ai tellement de chose à dire sur ces 664 pages d'un rêve fou que je ne sais par où commencer.

Quand j'ai commencé ma lecture j'étais totalement perdu, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je penses que la lecture du résumé je m'étais faites une idée qui au final étais erronée. Le début m'a quelque peu perdu, on est de suite plongé dans le récit sans contexte. Mais au fond, c'est ce qui rend l'oeuvre dotant plus fascinante. Tout au long des quatre parties dont le livre est constitué, j'ai ressenti multitude d'émotions. L'auteure sait tenir le lecteur en haleine. Pour ma part tout du moins, je n'ai pu m'empêcher de m'interroger sans cesse sur les mystères entourant la fameuse "Cité Oubliée" et tout les futurs événements en général. L'écriture était sublime, je ne sais pas ce qu'il en est de la version original mais si la traduction est aussi exceptionnelle c'est certainement dû au talent de Laini Taylor qui signe ici un ouvrage fantastique, dans tout les sens du terme. Du plus, on évoque plusieurs sujets bouleversant au court du récit qui captive, horrifie et donne lieu à la réflexion. Ce qui rend, combinée au style de l'auteure, une profondeur deux fois plus intense au roman.

Les personnages, parce qu'il faut bien en parler, sont à l'instar de l'intrigue : fabuleux !

Bien que j'ai mon lot de personnages étiquetés "non appréciable",il ne s'agit là que d'une minorité. Le personnage principal, ce cher Lazlo Lestrange m'évoque un nuage de pureté, d'émerveillement et de rêve. On s'attache tout de suite à lui et à son "rêve impossible". La fameuse "déesse à la peau bleu" dont parle la quatrième de couverture Spoiler(cliquez pour révéler)non je ne spolierai pas, découvre par toi même ;) fait également partie des personnages pour qui j'éprouve une forte affection. Et ils sont nombreux à être dans le même cas, forcé de supporté l'amour d'une lectrice :D .

J'ai encore temps à dire mais pas de mots ou d'expressions adéquats à coucher sur ce papier numérique pour vous décrire ce chef d'oeuvre... Aussi pour finir je dirais qu'il s'agit d'un ouvrage vraiment bien travaillé tant dans son histoire, ses personnages, les sujets dont elles traitent, et surtout son écriture. Bref pour moi ça a été un vrai coup de coeur. Un grand bravo et merci à Laini Taylor d'être une aussi grandiose rêveuse et surtout de nous laissez vivre ce rêve...

PS: pour ceux qui aiment lire en musique, je me permet de vous recommander les OST de "Made in Abyss" qui m'on paru bien s'intégrer avec l'atmosphère du roman voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=fRpbRhKpIF8 . Libre à vous d'écouter ou pas.

En souhaitant une belle lecture au prochains rêveurs qui passeront par ce bijou qu'est "Le faiseur de rêve"

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2018-06-03T12:50:10+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par choupy78 2019-04-14T09:29:39+02:00
Lu aussi

L'univers du livre est très riche et bien construit. Les nombreuses légendes évoquées lui donnent une réelle profondeur, il en devient presque palpable.

L'histoire en elle-même ne m'a pas spécialement conquise, Lazlo est un jeune orphelin au quotidien assez terne qui se perd dans ses rêves et dans les légendes pour s'évader jusqu'au jour où ses espoirs se réalisent et où il part enfin à l'aventure. Ça parait intéressant mais je n'ai pas accroché avec le personnage de Lazlo que j'ai vraiment trouvé naïf (à tel point que cela le rendait idiot et aveugle sur la fin), c'est bien d'avoir un personnage avec des valeurs et plain d'espoir mais il faut quand même être un minimum réaliste quand on est face aux faits.

Par contre je me suis attachée sans difficultés aux Tizerkanes et à Calixte (qui aurait d'ailleurs pu apparaitre un peu plus souvent). Le Tueur de Dieux est vraiment profond et on comprend facilement ses tourments et ses souffrances.

Pour ce qui est des dieux restants, je ne me suis pas vraiment attachée non plus. Ils ne sont pas assez présents pour qu'on s'y intéresse vraiment alors qu'ils sont au centre de l'histoire ! Sarai est partout et elle pourrait être vraiment sympathique si elle n'était pas toujours présentée comme une victime du monde qui l'entoure. Minya, vu son caractère, aurait mérité qu'on la mette plus en valeur. Les trois autres ne semblent être là que pour occuper l'espace (j'exagère peut-être un peu) et c'est bien dommage car il y a vraisemblablement de la matière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RavenAtlas 2019-03-28T20:46:14+01:00
Argent

Très bel univers et histoire unique. La mythologie qui l'entoure ne la rend que plus réelle et intéressante.

La première moitié du roman m'a semblé plus longue, j'ai eu du mal à pleinement m'en imprégner. Mais ça valait le coup d'attendre, la deuxième moitié est épique.

Le style de l'auteure est très beau, mais lors des longues descriptions ses jolies phrases de 6 pieds de long me perdaient parfois.

La romance est pas mal, juste quelques passages étaient vraiment too much à mon goût, mais c'est une préférence personnelle qui ne contrariera sûrement pas le plus grand nombre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par larmedesoleil 2019-03-18T00:44:27+01:00
Diamant

Ouf...

Cela fait une heure à peine que je l'ai terminé et depuis, c'est comme si j'avais arrêté de respirer, tout mon être refusant d'admettre que je l'avais déjà terminé.

Cela fait un moment que je n'ai pas ressenti quelque chose d'aussi intense en lisant un livre. Laini Taylor nous plonge dans un univers si intense et si beau qu'il nous est impossible de souffler. Tout ce qu'on veut c'est lire de plus en plus vite sans jamais s'arrêter.

À travers de magnifiques descriptions, elle nous fait pénétrer dans un monde magnifique, coloré, humain et sombre à la fois. Par moment durant la lecture on a vraiment l'impression de plonger avec les personnages, de voir défiler les paysages magnifiques de Désolation sous nos yeux et de fouler ses rues de Lapis Lazuli et de sentir sous nos doigts le métal lisse et bleuté de la citadelle.

Vraiment, c'est une beauté. Je ne peux que le conseiller à tous et je meurt d'impatience de mettre la main sur le deuxième.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tsunaze 2019-03-08T22:52:35+01:00
Or

Je tiens tout d'abord dire que la couverture du livre est juste magnifique et que ce papillon représente un élément important de l'histoire .

j'ai pris un temps fou à lire ce tome 1 non pas parce qu'il est inintéressant mais bien parce que l'intrigue prend du temps à se mettre en place et que l'auteur a pris son temps pour développer son univers . Au final cela donne une histoire qui ressemble à un conte mais qui est d'une extrême lenteur , il ne se passe pas grand chose pendant tellement longtemps ...

C'est une belle histoire triste et intrigante dont les événements les plus importants surviennent dans le dernier tiers du livre . Je n'avais aucune attente concernant cet ouvrage mais au vu de ma lecture , j'espère que l'auteur saura corriger les quelques défauts qui y sont présent pour nous servir un tome 2 surprenant et plein de charme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freyja 2019-03-08T16:07:37+01:00
Argent

https://mydearema.wordpress.com/2019/03/06/%e2%94%82jai-lu%e2%94%82le-faiseur-de-reves/

J’ai mis du temps, mais j’en suis venue à bout. Ce fut parfois laborieux mais aussi sympa.

J’avais très très envie de lire ce livre et ce depuis sa parution VO. Puis va savoir pourquoi je ne me le suis jamais procuré. Quand les éditions Lumen ont décidé de l’éditer, c’était un signe. Bon, m’aura quand même fallu presque 8mois avant de me l’acheter. Mais comment résister à cette sublimissime couverture? Right, on n’y résiste pas, c’est aussi simple que ça.

La plupart des chroniques de mes compatriotes blogueurs ne mentaient pas. Laini Taylor sait fichtrement bien écrire. Du genre qui t’en met des étoiles plein les yeux. Et le pire.. (ou le mieux) c’est qu’on parle d’une traduction! Chapeau déjà au travail fourni mais surtout faut pas demander ce que ça donne en VO. J’en ai des bouffées de chaleur rien que d’y penser. C’est presque comme si chaque mot était méticuleusement choisi mais à la fois ça semble venir si naturellement.

D’ailleurs, c’est bien la seule chose qui se démarque lorsqu’on débute cette lecture. On ne sait pas trop où on va, ça peine à se mettre en route. Je pense que j’ai bien dû dire cinq ou six fois à mon entourage : « je lis un livre cool, je suis à 100/200/300 pages mais je sais toujours pas trop de quoi ça parle » (oups). Heureusement, on se prend au jeu. C’est beau, c’est attrayant… Du coup, on est vraiment plongé dans le côté plus psychologique des personnages, surtout le héros : Lazlo. J’ai eu un peu de mal à le cerner, grand rêveur un peu perdu comme il est. Ce n’est qu’au fur et à mesure que l’histoire avance qu’on le découvre vraiment et j’ai été ravie de voir que les autres personnages parvenaient enfin à l’apprécier comme il le méritait. Parce que faut dire qu’il n’a pas eu un départ des plus facile le p’tit Lazlo, entre le fait qu’il soit orphelin puis carrément considéré comme un vulgaire débris, y’a plus sympa. Ça reste vraiment un récit contemplatif (et y’a beaucoup de choses à contempler, te tracasse pas pour ça).

L’univers est plus que riche, encore une fois l’autrice fait preuve de génie en nous proposant un monde fantasy qui se renouvelle. J’ai souvent l’impression de retrouver sans cesse le même contexte, avec quelques particularités mais rien qui ne me ferait dire « wawaw, ça c’est vraiment bieng ». Puis Le faiseur de rêves est arrivé et m’en a mis plein les mirettes. C’est comme se promener et s’émerveiller de tout ce qui se trouve sur notre chemin. Mais pas que. Parfois, on arrive à des endroits plus sombres, plus effrayants, on pourrait s’y perdre tant c’est efficace. L’histoire nous rappelle qu’il n’y a pas juste le bien et le mal. Que plus que jamais, cette nuance de gris imprègne chaque chose en ce monde. Mentionnons donc le final, qui conclut en beauté (ou en horreur dépendant du point de vue en fait) ce premier tome. J’suis tombée sur les fesses, je n’ai rien vu venir et j’ai presque aimé ça.

Au final, malgré les indéniables longueurs, Laini Taylor nous offre sur un plateau d’argent un très bon livre. Comme un ciel étoilé qu’on admire parfois un peu de loin mais si on le regarde vraiment on se retrouve à flâner parmi les étoiles. Entre personnages authentiques et attachants, l’univers incroyable et cette affinité avec le concept du mal, je ne sais décider quelle est la raison qui me poussera à me ruer sur le second tome. Le faiseur de rêves est une histoire pour chaque personne qui veut plus, qui veut mieux. Une histoire qui te pousse à prendre ton destin en main pour littéralement vivre tes rêves…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ilfioredelmale 2019-03-06T23:58:04+01:00
Bronze

Le Faiseur de rêves est un roman fantasy/ merveilleux, qui vous fera plonger dans les profondeurs de plusieurs légendes, mythes, et croyances.

Si le prologue peut laisser confus tout d’abord, arrivé à la partie charnière de l’histoire, tout prend sens et s’emboîte parfaitement.

Lazlo n’est pas ce que l’on peut appeler un héros, il est rêveur, constamment dans les livres et orphelin, il n’est absolument pas doué en relations humaines, en plus d’avoir un physique très quelconque. Pourtant, alternant avec son point de vue et celui de Sarai, un être à la peau bleu, très mystérieux, qui fait partie de l’énigme tout entier de la vie de Lazlo, l’auteure développe son intrigue et m’a fait l’apprécier.

Le scénario est bien construit, les mots sont recherchés, développés, et tout donne un ensemble progressif à la chose.

J’ai mis ce roman en pause depuis été 2018, pas par manque d’envie, mais parce que moi et les descriptions, depuis Emile Zola, je suis (immensément) récalcitrante. Il me faut de l’action, et malheureusement, il y a une linéarité durant une grosse partie du roman, ce qui faisait que je n’étais pas vraiment dedans. J’ai commencé à m’éveiller vers plus de la moitié, parce qu’enfin, les choses bougeaient.

Mais ceci est personnel, l’auteure à poser son histoire pas à pas, l’a parfaitement bien développé. L’effet conte oriental se ressent parfaitement. Si je dois parler du sentiment que cette lecture a fait naître en moi, c’est l’indignation face à une injustice qu’a subi Lazlo. Et une douce mélancolie pour la fin.

L’auteure n’a pas misé pour l’imprévisibilité dans son oeuvre, j’ai vu tout ça comme l’emboîtement logiques d’éléments qui me paraissait aller de soi (pas de surprise donc pour moi). Mais ça ne change rien au fait que c’est une très belle histoire. Surtout avec une telle plume.

Elle donne un aspect différent des sentiments naissant à cause d’horreurs perpétrés, montrant que souvent, il s’agit d’une question de subjectivité, que le bien ou le mal est une question de vécu, de point de vue.

Du reste, j’ai souri quelques fois, j’ai admiré l’inventivité de l’auteure, et je vous encourage donc fortement à vous pencher sur ce récit.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/03/06/le-faiseur-de-reves/#more-2919

Afficher en entier
Commentaire ajouté par steffy 2019-02-28T05:33:33+01:00
Lu aussi

J’ai beaucoup aimé le monde que l’auteure a créée. Belle écriture. J’aurai aimé mieux maîtriser l’anglais pour le lire en version originale. C’est sur que je vais lire la suite!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par M-L-h-p-2-7 2019-02-23T11:25:40+01:00
Or

Alerte coup de coeur!!❤️

J'ai terminé Le Faiseur de Rêves de Laini Taylor et je ne m'en suis pas encore remise?

J'ai eu un peu peur avec tous les mots inconnus dès le début, mais c'est finalement devenu au fil des pages un gros coup de coeur. Il y a tellement de descriptions bien détaillées qu'elles nous permettent de s'ancrer dans ce monde si vaste et si bien construit. De plus, c'est écrit de manière un peu particulière j'ai trouvé, un peu comme un conte, on a du recul par rapport à l'histoire.

Ensuite, l'histoire est merveilleuse, l'auteure a une imagination débordante qui m'a impressionnée. En dehors de l'intrigue principale, on a plein de contes et de légendes de leur monde, ce qui rend ce livre encore plus vivant, plus réaliste.

Puis il y a Lazlo. Ce personnage est juste incroyable, je l'ai aimé du début à la fin et il me manque déjà! Il est unique et terriblement attachant. Il est gentil, doux, innocent, rêveur... Ce sont des qualités que l'on retrouve peu chez les personnages masculins, alors quel plaisir, il est dénué de toute arrogance. Et puis pour une fois ce n'est pas un homme physiquement parfait, j'ai adoré l'histoire de son nez? C'est un anti-héro à première vue, mais il dégage tellement de choses! À part lui, tous les personnages sont assez intéressants, j'ai beaucoup aimé Sarai, Eril-Fane et Azareen. Même Thyon en fait, l'histoire qui l'unit à Lazlo est très intéressante et joue beaucoup dans notre vision des deux hommes.

Bon, vous l'avez compris, je vous conseille grandement de le lire si ce n'est pas déjà fait!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Keikana 2019-02-11T12:26:48+01:00
Bronze

Lu en VO

Laini Taylor et moi, on a eu des hauts et des bas. Je dirais même des merveilleux hauts et des bas vertigineux. J’ai pourtant voulu lui laisser une autre chance et j’ai donc ouvert Strange The Dreamer !

Malheureusement, ce fut une lecture en demie-teinte : j’ai retrouvé dans ce roman tout ce que j’aime et tout ce que je n’aime pas dans l’écriture de cette auteure.

J’ai aimé son imagination explosive et sa mythologie bien maîtrisée. Ses personnages sont travaillés et on se prend d’affection pour eux, on s’émerveille aussi des décors dans lesquels ils évoluent. Mais Laini Taylor a une plume répétitive bien que très colorée et, si au début cela aide a instaurer le cadre du récit, on se lasse vite de ces échos dans le textes. La mise en place des légendes, des psychologies et des paysages prend tellement de place que ça ne laisse pas beaucoup de marge de manœuvre aux personnages. Ils subissent souvent leur état sans pouvoir agir jusqu’à ce que l’auteure débloque elle-même les verrous (mentaux ou physiques grâce à une épiphanie accommodante ou un Deus Ex Machina) pour précipiter le dénouement. C’est un procédé assez visible, une facilité que je lui reprochais déjà dans Days of Blood and Starlight.

J’ai trouvé le dernier tiers de ma lecture très long, on comprend assez tôt ce que l’auteure essaie de nous cacher à propos de Lazlo ce qui rend le suspens poussif et cela énerve. De fait, j’ai lu raidement certains passages, manquant d’empathie pour quelques personnages devenus important au fil des pages et j’ai refermé le roman sans avoir très envie de continuer l’aventure…

C’est dommage et je suis un peu déçue que cette nouvelle tentative ne soit pas concluante mais je suis certaine que c’est une auteure qui saura enchanter plus d’un lecteurs (peut-être moins tatillons que moi) et je vous encourage à la lire quand même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HurricaneMilou 2019-02-01T19:47:22+01:00
Or

Je ne sais pas ce que j'attendais de ce livre, mais je ne m'imaginais pas qu'il fût une histoire magique avec un style d'écriture magnifique. Le lire est semblable à un vol sur le dos des mites délicates de Sarai, avec Weep qui défile sous ses yeux ; puis les insectes se déposent doucement sur les personnages, et on suit alors les joies et les peines de Lazlo, Sarai, Thyon, Eril-Fane, Sparrow, Ruby, Feral et Minya. En effet, la plume de Lani Taylor est superbe et génère de magnifiques métaphores et anologies. C'est un vrai plaisir à lire.

L'autre bon côté de l'écriture est le mystère dont est imprégnée l'histoire. Les secrets sont révélés lentement, l'un après l'autre. L'auteure réussit à décrire des événements ou des personnes sans mentionner les secrets, puis, quand ils sont dévoilés, ils changent complètement la perception de l'histoire du lecteur.

Malgré le prologue du roman, la fin est déchirante. Les personnages ont évolué et sont parvenus à améliorer leur situation, et pourtant ! leur progrès est mis de côté rapidement et le chaos surgit sur la Cité Oubliée. Il faut espérer que les personnages trouveront une solution et règleront leurs problèmes dans le tome suivant.

Ce livre promet en somme un bon moment de lecture: il est original et plein de créativité, et son intrigue est orientée vers les personnages.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Faiseur de rêves

  • France : 2018-04-19 (Français)

Activité récente

Nalha le place en liste or
2019-04-22T17:12:28+02:00

Les chiffres

Lecteurs 280
Commentaires 68
Extraits 39
Evaluations 125
Note globale 8.48 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Strange The Dreamer #1 - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode